//img.uscri.be/pth/a139c92471dd42e98eb4bcc043d476f086a19b02
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Analyse économique de l'éducation en Afrique subsaharienne

De
238 pages
L'éducation est un secteur à la fois prioritaire et sensible en ce sens qu'elle constitue le moteur du développement dans toutes ses dimensions. Généralement, son étude a tendance à se réduire à ses aspects liés aux sciences humaines et sociales. La spécificité de cet ouvrage est d'élargir le champ d'études de cette matière aux sciences économiques, pour contribuer à rechercher l'équilibre entre l'offre et la demande, en quantité et en qualité, sur le marché du bien éducation. Une telle approche vise l'optimisation des politiques et stratégies d'éducation en Afrique subsaharienne.
Voir plus Voir moins
i
JosephY. YAO& PatrickK. N’GOUAN
ANALYSE ÉCONOMIQUE DE L’ÉDUCATION EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE
Préface d’Edouard Firmin Matoko
Analyse économique de l’éducation en Afrique subsaharienne
Joseph Y. YAO& Patrick K. N’GOUANANALYSE ECONOMIQUEDE LEDUCATIONENAFRIQUE SUBSAHARIENNEPréface d’Edouard Firmin Matoko L’Harmattan
Déjà parus chez le même éditeur : Joseph Yao (2005) : Méthode d'études et de recherche en sciences économiques et sociales, avec applications au contexte de l'Afrique Noire Patrick N’Gouan (2015) : Trésor public et politique financière en Côte d’Ivoire, des origines à nos jours © L’Harmattan, 20175-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-10854-4 EAN : 9782343108544
AVANT-PROPOS Ce livre d’analyse économique de l’éducation, avec applications au contexte de l’Afrique Subsaharienne, s’adresse aux étudiants qui s’initient à cette discipline, mais aussi aux professionnels de l’analyse économique des ressources humaines, notamment de l’éducation. Le manuel suppose une connaissance de base en économie, spécialement en microéconomie et en économie publique. Il étudie les problèmes d’allocation efficace de l’éducation en tant que bien public dans l’économie nationale, avec pour objectifs, la croissance et le développement. Il choisit de faire usage d’instruments d’analyse économique que sont l’exposition mathématique de base et les graphiques simples. Il met l’accent sur l’analyse de l’allocation du bien éducation comprise comme tout autre bien qui doit être produit et demandée par des individus, des collectivités publiques ou l’État. Pour ce faire, les conditions de la production et de la demande sur différents types de marchés sont étudiées. La division micro-macro sert ici également de cadre d’analyse. L’exposé privilégie l’usage d’instruments graphiques ou algébriques, par rapport à l’exposé des faits ou des phénomènes d’éducation. Certains thèmes abordés sont approfondis dans d’autres ouvrages spécialisés. Ce manuel a bénéficié de la relecture du manuscrit par Dr William Ehouman, des membres de l’Unité de Recherche Macroéconomie et Modélisation (URMM) du Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES), ainsi que par des doctorants du Programme de Troisième Cycle Interuniversitaire (PTCI) de la Conférence des Institutions d’Enseignement et de Recherche Economiques et de gestion en Afrique (CIEREA). Qu’ils soient remerciés !
7
PRÉFACE L’éducation est un puissant moteur de l’émergence et du développement des nations. Elle a la particularité d’être un concept qui a une forte charge de sciences humaines et sociales. En effet, l’éducation a été, jusqu’à un passé récent, le champ d’études exclusif de spécialistes de sciences de l’éducation (linguistes, didacticiens, sociologues, philosophes, psychologues...). Ici, comme dans d’autres domaines, les sciences humaines et sociales vont montrer que leurs champs d’études de l’homme et de la société se rejoignent, seuls la méthode et l’objectif visé par les analyses peuvent diverger. L’économiste recherchera alors, dans l’éducation, en plus de ses richesses philosophiques, humaines et sociales, un contenu éminemment économique qui en fait un bien comme un autre auquel on peut appliquer les outils traditionnels d’analyse; d’où la nécessité de connaître la nature réelle de ce bien qu’est l’éducation. Sans créer de rupture avec les méthodes habituelles d’étude de la problématique, cet ouvrage fait une approche complémentaire de l’éducation sous les angles tout à la fois microéconomique, macroéconomique et d’économie publique. Plusieurs références sont faites aux théories originelles d’économie ou d’éducation qui fondent l’économie d’éducation aujourd’hui. Les aspects de la théorie qui soutiennent l’approche économique ou de l’éducation sont exposés au fur et à mesure qu’ils éclairent les différentes analyses. L’économie de l’éducation constitue le thème central du livre. Cependant, les deux premiers chapitres situent ce thème dans le contexte historique et général des ressources humaines et abordent la nouvelle problématique du développement humain, notamment l’indice de développement humain (IDH). Les chapitres de l’ouvrage s’achèvent sur des études de cas d’économie de l’éducation et servent à illustrer le thème abordé. Ces études sont rapportées en annexes des chapitres. Le lecteur ordinaire de l’analyse économique pourra y trouver des applications à la problématique de l’éducation. Les deux auteurs, en tant qu’universitaires et fonctionnaires, nous font partager ici leurs riches expériences accumulées dans l’enseignement, la recherche et l’administration publique. Par la recherche constante de l’équilibre entre l’offre et la demande sur le
9