//img.uscri.be/pth/87441f6da8330a95fc1dd3046c2af0f96ab30439
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Intérieurs vénitiens à la Renaissance

De
412 pages
Venise au XVIe siècle. La città nobilissima et singolare est à son apogée artistique et économique. Les voyageurs envient sa qualité de vie, son esprit de liberté. Le cosmopolitisme triomphe.

À la lecture de plus de six cents inventaires, Isabella Palumbo Fossati Casa ouvre toutes les portes des demeures qu’elles soient nobles ou populaires, sort les objets des coffres. On pénètre ainsi dans les maisons des avocats et des médecins, dans celles des marchands ou des patriciens... Défile alors devant nous la vie sociale, familiale et culturelle des Vénitiens, empreinte d’une diversité et d’une vitalité unique.


Après des études de Lettres et d’Histoire à l’Université de Venise, Isabella Palumbo Fossati Casa a obtenu un doctorat d’Histoire à l’École des Hautes Études en Sciences sociales de Paris, avec une thèse sur la maison et la société vénitiennes à la fin du XVIe siècle. Spécialiste de l’histoire culturelle, elle travaille aussi sur les relations artistiques, commerciales et linguistiques entre Venise et la Méditerranée orientale. Auteur d’une quarantaine d’articles, elle est maître de conférence d’italien à l’université de Picardie-Amiens.
Voir plus Voir moins
IntérIeurs vénItIens à larenaIssance
ISâbELLâ PâLUmbo FoSSâTi câSâ
IntérIeurs vénItIens à larenaIssance
MâiSoNS, SoCiÉTÉ ET CULTURE
MIchel deMaule
Cet ouvrage a été publié grâce au concours du laboratoire de l’Université de Picardie-Jules Verne.
Mille mercis à Thierry de la CroiX, Gabriel Milesi et toute l’équipe éditoriale et graphique de Michel de Maule.
diRECTioN âRTiSTiqUE eLEoNoRâ MâRâNgoNi
rELECTURE ET RÉViSioN aLiX DE sâNDERVâL
ciNq pLâNCHES oRigiNâLES DE GioRgio dEL PEDRoS
coUVERTURE vÉRoNÈSE,Le repas chez Levi, vENiSE, aCCâDÉmiE. © 2012. FoTo sCâLâ, FiRENzE - SU CoNCESSioNE MiNiSTERo BENi E aTTiVÀ cULTURâLi
© éDiTioNS MIchel deMaule, 2012 41, RUE DE riCHELiEU – 75001 PâRiS. www.miCHELDEmâULE.Com
avant-propoS
Sommaire
11
introduction17 Les inventaires : des sources riches et inédites. – Une vue à 360° sur la société vénitienne. QUELS NoTâiRES ? – uNE miNE D’iNfoRmâTioNS. – uN TÉmoigNâgE SoCioLogiqUE. – commENT âppRÉHENDER CES SoURCES ? –La maison véni-tienne, une demeure singulière. lE NiVEâU DE ViE. – dES iNTÉRiEURS HâUTS EN CoULEURS. – spÉCifiCiTÉS SoCiâLES ET âffiRmâTioN DE Soi.
i. La maiSon dune SeuLe pièce47 dES SiTUâTioNS DiVERSES. – lâ pRÉCâRiTÉ : UNE qUESTioN poLiTiqUE ET SoCiâLE. – dRESSER L’iNVENTâiRE. – nE DiSpoSER qUE D’UNE SEULE CHâmbRE. – ÊTRE Lo-CâTâiRE oU DÉpENDRE D’UN pâRENT. – viVRE DâNS UNE CHâmbRE D’HôpiTâL. Archives :INVENTâiRE DES biENS DE fEUE MâRiNâ dâ PoNTE DâNS Sâ CHâm-bRE À sâN BâRNâbâ.
ii. La maiSon popuLaire59 Une réalité multiple. dES SECTEURS D’âCTiViTÉS DiVERSifiÉS. – lâ mâiSoN popULâiRE, UN miRoiR DE CETTE DiVERSiTÉ. – dRESSER L’iNVENTâiRE. – diffÉREN-TES mâiSoNS, DiffÉRENTS mÉTiERS. Les pièces principales et le mobilier de la maison populaire. l’impoRTâNCE DU portego. – l’ENTRESoL ET Lâ CUiSiNE. Art et vie quotidienne dans la maison populaire.lES SUjETS RELigiEUX. – d’âUTRES SUjETS : L’« aiLLEURS » ET L’« aUTRE ». – lE poRTRâiT : UNE SigNifi-CâTioN CompLEXE. – sCULpTURES, gRâVURES ET DESSiNS. – lES objETS DE
7
Intérieurs vénitiens à la Renaissance
DÉVoTioN. – lâ mUSiqUE : UNE RÉâLiTÉ TRÈS ViVâNTE. – liVRES, âRmES, bâLâNCES ET HoRLogES. – vêTEmENTS ET âCCESSoiRES : LES « DiffÉRENCES SoCiâLES DU pâRâîTRE ». La boutique. lES iNSTRUmENTS : UN TâbLEâU DES moNDES DU TRâVâiL. – lâ SigNifiCâTioN pâRTiCULiÈRE DU TâbLEâU. – lES ENSEigNES : Lâ « pUbLiCiTÉ » âVâNT L’HEURE. – lâ DiffUSioN DE Lâ moDE. – lES boUTiqUES âLimENTâiRES : UNE moSâïqUE DE SâVEURS. – uN pâNoRâmâ DES SECTEURS iNDUSTRiELS. – rE-CHERCHE DE biEN-êTRE ET pRÉCâRiTÉ. Archives :INVENTâiRES DES biENS DE fEU ZUâN MâRiâ DE râfâEL, CoNSTRUC-TEUR DE CoqUES DE bâTEâUX À sâN tRoVâSo, ET DE fEU ISEppo loCâTELLo, mâR-CHâND DE pRimEURS âU riâLTo.
iii. La maiSon et La boutique du marchand dépiceS117 Découvrir la maison du marchand d’épices. dES mâiSoNS âUX STRUCTURES TRÈS DiVERSES. – lâ SpÉCiâLiSâTioN DU mobiLiER. – lE TâbLEâU : UNE pRÉSENCE pLUS DiffUSE ET pLUS SpÉCifiqUE. – MiRoiRS ET RâRETÉS. – lE LiVRE : UNE NoU-VEâUTÉ. La boutique du marchand d’épices. dES ESpâCES DiVERSEmENT oRgâNiSÉS… mâiS UN mobiLiER SpÉCifiqUE.
iv. LeS maiSonS deS profeSSionS LibéraLeS131 l’iNTÉRiEUR : UN REfLET DE CET UNiVERS CULTUREL pâRTiCULiER. – lâ foRTUNE ET LE mobiLiER DES pRofESSioNS LibÉRâLES. – dES foRmES pLUS CompLEXES DE DÉVoTioN. – lE poRTRâiT : UNE pRÉSENCE SiNgULiÈRE. – dES SUjETS piCTURâUX NoUVEâUX. – l’iNTÉRiEUR, miRoiR DES SENSibiLiTÉS D’UNE CLâSSE. – dE Lâ ViLLE À Lâ CâmpâgNE. Archives :iNVENTâiRE DES biENS DE fEU GâSpâRE DE ZâNCHi, âVoCâT À sâN PâNTâLoN.
v. La maiSon du marchand155 La vie du marchand vénitien.l’iNfLUENCE CRoiSSâNTE DES mâRCHâNDS «cit-tadini». – ÊTRE «cittadino: DES SiTUâTioNS DiVERSES. – vERS UN» À vENiSE NoUVEL oRDRE ? – lâ mâiSoN : iNDiCES ET REfLETS DE CES TRâNSfoRmâTioNS. – l’opULENCE : Lâ mâiSoN CommE âffiRmâTioN SoCiâLE. – uNE gÉogRâpHiE UR-bâiNE biEN DÉfiNiE… ET UNE âRCHiTECTURE iNTÉRiEURE pâRTiCULiÈRE. – lâ Do-mESTiCiTÉ : LE SiLENCE DES iNVENTâiRES. – PiÈCES D’âppâRâT ET EXTÉRiEUR. La chambre. lE LiT : UN SymboLE DE DiSTiNCTioN SoCiâLE. – lE goûT poUR L’EXoTiSmE. – lâ CHEmiNÉE. – coffRES, TâbLES ET ÉCRiNS. – MÉDâiLLES ET piERRES pRÉCiEUSES.
8
Sommaire
Le portego. dES piÈCES SpâCiEUSES. – uN ESpâCE RiCHEmENT DÉCoRÉ. – dES iNDiCES poUR RECoNSTiTUER L’UNiVERS fâmiLiâL ET Lâ ViE SoCiâLE. L’entresol. uN DÉCoR TRâDiTioNNEL… qUi REfLÈTE UN gRâND CoSmopoLi-TiSmE. – dU DÉCoR CoSmopoLiTE âUX DÉNomiNâTioNS EXoTiqUES : LES « moTS VoyâgEURS ». La richesse du marchandfoLiE DE L’oR ». – lâ CoULEUR ET LES imâgES.. lâ « Le tableau. – dES SUjETS piCTURâUX TRâDiTioNNELS. – lâ pRÉSENCE mâSSiVE DES âUTRES objETS RELigiEUX. – l’iNfLUENCE fLâmâNDE ET LES pâySâgES. – lâ pEiNTURE « DE gENRE » ET Lâ REpRÉSENTâTioN DU NU. – lE poRTRâiT. Le miroir. Musique, horloges et livres. DeuX inventaires singuliers. Archives :INVENTâiRES DES biENS DE fEU dâNiELE dâL FoRNo, mâRCHâND D’HUiLE ET DE ViN À sâN BâRToLomEo, ET DE fEU ZUâNNE BâLbiâNi DâNS Sâ ViLLâ À sâLzâNo.
vi. La demeure patricienne231 L’univers patricien.uNE CLâSSE pEU HomogÈNE, mâiS UNE foRTE CoHÉ-SioN. – lES iNCERTiTUDES fâCE À Lâ NoUVELLE CoNjoNCTURE. – lâ mâiSoN : RE-fLET DES CoNTRâSTES âU SEiN DE Lâ CLâSSE pâTRiCiENNE. – dES mâiSoNS DiSpERSÉES DâNS ToUTE Lâ ViLLE. – l’iNTÉRiEUR pâTRiCiEN. La chambre. l’impoRTâNCE DU LiT. – lE RâffiNEmENT DE Lâ LiTERiE ET DES TENTURES. – lâ pRÉSENCE ENCoRE SySTÉmâTiqUE DU CoffRE. La nouvelle caractéristique dupoRTEgo: la présence des armes. Le mobilier patricien. lES TâbLES ET LES bUREâUX. – lâ CUiSiNE. – cHâLEUR ET LUmiÈRE. Les objets de la vie quotidienne. l’âRgENTERiE ET LES ÉTâiNS. – FâïENCES, poR-CELâiNE ET VERRE. – lES miRoiRS DE CRiSTâL. Le tableau. dES SUjETS piCTURâUX pLUS VâRiÉS. – lES poRTRâiTS, SigNES D’UN âTTâCHEmENT CompLEXE À L’égLiSE. – l’impoRTâNCE DU moNDE CoNTEmpo-RâiN. – lâ SymboLiqUE âffECTiVE DU poRTRâiT. – PâySâgES, REpRÉSENTâTioNS DES ViLLES ET VUES DE bâTâiLLES. – uNE pLUS gRâNDE DiffUSioN DES « SCÈNES DE gENRE » ET DE Lâ SCULpTURE. – lES objETS DE DÉVoTioN. Livres et musique. Médailles et rareté : la recherche du raffinement. Le monde de l’enfance. Peu d’indices sur les ouvertures de la maison. Archives :INVENTâiRES DES biENS DE fEU doNâTo dâ lEzE À sâN viDâL, ET DE MâRiNo GRâDENigo, ÉCRiVâiN, À sâN MâRTiNo.
9
Intérieurs vénitiens à la Renaissance
vii. inventaireS fémininS305 dRESSER L’iNVENTâiRE : DES RâiSoNS DiVERSES. – lE moNDE DES fEmmES. – uN UNiVERS SoUVENT mâRqUÉ pâR Lâ pRÉCâRiTÉ. – l’âiSâNCE mâTÉRiELLE pER-mET UNE DiVERSifiCâTioN DES biENS. – lE TRâVâiL DES fEmmES. – lES VêTE-mENTS ET L’impoRTâNCE DU pLâiRE. – dES iNTÉRiEURS TypiqUEmENT fÉmiNiNS ? – uNE RELâTioN DiffÉRENTE À Lâ pEiNTURE ? – uNE SENSibiLiTÉ ToUTE fÉmiNiNE À L’imâgE. – lE goûT poUR Lâ mUSiqUE.
viii. La maiSon de LeccLéSiaStique327 INVENTâiRE DE fEU câRLo PESâRo, ÉVêqUE DE toRCELLo. – INVENTâiRE DE fEU PâoLo rizo, DiâCRE TiTULâiRE À L’aNgELo râffâELE. – INVENTâiRE DE fEU rÉ-VÉREND GiUSEppE ZâRLiNo, CÉLÈbRE mUSiCiEN.
iX. La maiSon juive335 ÊTRE LoCâTâiRE : UNE SoLUTioN pâR DÉfâUT. – lE CâS pâRTiCULiER DES mâR-CHâNDS jUifS JâCob abENDâNâ ET dâViD MoCâTTo.
X. La maiSon deS étrangerS343 lE RôLE DES ÉTRâNgERS DâNS LE moNDE DU TRâVâiL. – dES iNVENTâiRES TRÈS DiVERS.
Xi. La maiSon de LartiSte aNDREâ FâENTiNo. – GâSpâRo sEgizzi. – GioVâNNi sâDELER.
concLuSion
anneXeS:Le quotidien retrouvé I. soURCES ET DoCUmENTS a) tâbLEâU DES SoURCES iNÉDiTES B) soURCES impRimÉES II. BibLiogRâpHiE CRiTiqUE a) OUVRâgES RELâTifS À vENiSE B) OUVRâgES DE RÉfÉRENCE III. abRÉViâTioNS ET gLoSSâiRE
cRÉDiTS pHoTogRâpHiqUES
351
361
363
365
372
378