Méthodologie de la recherche en sciences sociales

De
Publié par

Ce manuel est destiné à présenter aux étudiants les principales caractéristiques attendues dans un rapport écrit et une soutenance orale de mémoire de maîtrise. Les informations qu'il contient sont à considérer comme des conseils pratiques destinés à faciliter la rédaction, la mise en forme et la lecture du mémoire ainsi que la clarté de l'exposé.
Publié le : vendredi 1 février 2013
Lecture(s) : 58
Tags :
EAN13 : 9782296517127
Nombre de pages : 132
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ne NBSI9 : 2-87343-04-3-001 Ce 14 lee amunseittsd ré p àné aerntseiduté xusel stnalasec rap ircnpiiques atactéristsnad nu dnet seuriécett pprat orcn eetans uou enoire méme deoralL .esirtîam  ed s ontimaornf ies tnooc àdisnreréiqucol ient sntli sp arituqsed  comme des conser al retnoitcadés nétieslicifaà  taleme uterl ce mis, la fore enla cé rtqui lae  erisnia ud omém méthodos clés :so.éM toedl epxhercheec re,cherhcer al ed eigolalessocices cien,es ifuqneits ic mread clodohoétr ,euqigstatlusédre , cariquthéoc no eteeu,lectptsané .N 7leoû a91 tà 63uoK guod et discussions,u asegd seé utidRGAZ esiorbmA ,ée irlatutit esE rpvol  aadsnuo ,ièmdBulk du incecod arot ,einudclcydee det è  3otar tddnud cosociologEtat en d  eduselogoosicchol psy, étogieil enudne ecnecsolohi pt  eiephti éedN ci eoShpogie à lUniverse eied tysp lohc, ie pdelohiphsoibreté LersiUniv elrud ceettsR  eil, ntmeleeltucA .silopitnA aices socien scienceehcrehd  ealr olodieog  ).thMé aniBLU( ud kruBales
de la recherche sciences sociales
gie
Méthodolo
Ambroise ZAGRE
MÉTHODOLOGIE
DE LA RECHERCHE
EN SCIENCES SOCIALES
Manuel de recherche sociale à lusage
des étudiants
Pr Ambroise ZAGRE           MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN SCIENCES SOCIALES  Manuel de recherche sociale à lusage des étudiants            LHarmattan  
 
                            © L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00104-3 EAN : 9782343001043  
 
 
   Introduction générale   Le travail de fin détudes est un écrit à caractère scientifique en ce sens quil doit reposer sur des fondements théoriques et une méthodologie rigoureuse. En conséquence, il doit, pour sa validité, respecter les règles fondamentales (déontologiques, éthiques et techniques) de la recherche scientifique. En effet, cest le résultat dun travail de recueil de données, danalyse, de réflexion et de synthèse sur un thème précis et délimité permettant à létudiant de clarifier ses idées et de les communiquer par écrit dune façon logique et rigoureuse. La présente étude est réalisée à l'intention des étudiants qui voudraient entreprendre une recherche en sciences sociales. Elle se veut un outil pratique pour les aider à conduire à bonne fin une recherche en sciences sociales en leur fournissant les indications nécessaires. Disposant dun guide de conduite dune recherche en sciences sociales, ils pourront mieux appréhender les exigences de la tâche et anticiper certaines des difficultés qui lui sont inhérentes. Après quelques généralités sur la recherche en sciences sociales, les différentes parties sont organisées de manière à indiquer les grandes étapes de la recherche en sciences sociales. L'intérêt de cette étude est d'apporter un instrument efficace dans la production des travaux de recherche des étudiants en comblant leurs attentes.  5  
 
 
   
Chapitre I  Démarche de recherche en sciences sociales   I-1. Pratique de la recherche en sciences sociales  La pratique de la recherche en sciences sociales consiste à mettre en uvre les méthodes et les techniques les plus adéquates pour la collecte de l'information ou pour l'administration de la preuve en vue de répondre au mieux aux questions sociétales auxquelles létudiant veut répondre.  Létudiant doit rester fidèle à la démarche des sciences sociales : mettre les idées à l'épreuve des faits. La règle en sciences sociales, c'est que "les faits ont toujours raison sur les hypothèses quelques pertinentes soient-elles". La recherche en sciences sociales est une activité de quête objective des connaissances sur des faits sociaux. Elle implique que létudiant soit capable de mettre en uvre un dispositif d'élucidation du réel.  Létudiant doit se mettre dans le bain de l'objectivité, la rigueur pour tendre vers une perception rationnelle (différente de la perception empirique de ce que l'on voit tous les jours) en vue d'atteindre, d'approcher la réalité sociale. Ce qui est à comprendre, c'est la rationalité, la  7  
logique des comportements habituels qui semblent de prime abord irrationnels. Il n'y a pas de méthode et de technique idéales en soi ; létudiant doit naviguer entre les méthodes et les techniques différentes et choisir celles qui sont les plus adaptées à sa situation de recherche. Pour choisir les méthodes ou les techniques les plus appropriées, létudiant doit connaître "la puissance informationnelle" de chaque méthode et technique, cest-à-dire ce quelles lui apportent, les limites de ces méthodes et techniques, les conditions de leur mise en uvre (compétences, matériaux et exigence pour le traitement). Une recherche sociale est une démarche logique, rationnelle, rigoureuse, objective qui vise une compréhension de la réalité sociale. Létudiant doit penser en termes de complexité de la réalité sociale. Cette réalité sociale apparaît comme extrêmement diversifiée (différenciée en secteurs et niveaux : société globale/classe/groupements/relations élémentaires ; groupe de parenté, groupe économique, d'habitat, groupe politique ou religieux ; diversité des cadres et des échelles). Il n'est possible de saisir la signification de ces différents aspects de la réalité sociale que si on ne les replonge dans le "phénomène social total " (Marcel MAUSS).  Létudiant doit s'efforcer de lutter contre la fausse familiarité et les fausses évidences qui lui sont données. Il est sans cesse confronté aux opinions que chacun peut se forger à partir de ce qu'il croit voir et de ce qu'il est prêt à entendre.  
 8  
Sur chaque chose, le sens commun a ses idées apparemment cohérentes, mais pourtant très peu fondées pour qu'une affirmation puisse souvent être soutenue avec certitude (Il y a les idées reçues sur le social). Pour rompre avec cette illusion de transparence que donne ainsi le fait de se pencher sur sa propre société (dont on a l'impression qu'on la connaît bien puisqu'on y vit), il faut que létudiant en pénétrant dans le monde social, ait conscience qu'il pénètre dans l'inconnu. Il faut qu'il se sente en présence de faits dont les lois lui échappent. Il faut qu'il se tienne prêt à faire des découvertes. Il s'agit d'un travail de dépassement par lequel létudiant tente de devenir en quelque sorte étranger à son propre milieu pour porter sur lui un regard neuf.  Dans les rapports entre létudiant et l'objet de sa recherche, il y a le problème de la distanciation. Ainsi, il serait possible de garder une distance entre létudiant et les gens parmi lesquels il vit, de telle sorte qu'il puisse garantir l'objectivité scientifique. Il est évident que létudiant est membre d'une classe sociale, que cette classe sociale lui confère un certain statut et que les rapports qu'il établira avec le groupe qu'il étudie s'en ressentiront. Si létudiant qui travaille sur sa propre société est menacé par l'illusion de transparence, à l'inverse létudiant qui s'intéresse à une société autre doit se défier de l'illusion de distance. En étudiant une société éloignée par sa culture, ses modes d'organisation et de pensée, létudiant est confronté à un monde dans lequel tout lui est inconnu, le surprend, l'étonne. Le risque est alors de penser que son regard, parce quil est extérieur, est objectif. En réalité, il ne l'est pas, parce que dune part  9  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.