Evaluer l'élève en Afrique Noire

De
Publié par

Dans le cadre de l'évaluation classique, les éducateurs recourent à des méthodes quantitatives appropriées en vue de récolter les données, de les analyser et de les interpréter. Dans le cadre de l'évaluation formative, l'élève n'est plus comparé à d'autres élèves de sa classe, mais plutôt par rapport à l'atteinte des objectifs d'apprentissage ; d'où l'opportunité de recourir à d'autres techniques pour évaluer l'élève.
Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 4
Tags :
EAN13 : 9782336391878
Nombre de pages : 226
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
C
m
Etudes africaines
Série Education
B-G TABEZI PENE-MAGU
Évaluer l’élève en Afrique Noire
De la pédagogie traditionnelle aux estimations contemporaines
Manuel de formation
Évaluer l’élève en Afrique Noire
De la pédagogie traditionnelle aux estimations contemporaines
Manuel de formation
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
NZENGUI (Aaron Septime),De Kant à l’Afrique. Réflexion sur la constitution républicaine en Afrique noire, 2015 HOUEDANOU (Sessinou Emile),La gestion transfrontalière des forêts en Afrique de l’Ouest,2015 EKANZA (Simon-Pierre),Le Moronou, notre patrimoine, Géographie, Agriculture, et Sociétés,2015 KAYOMBO (Chrysostome Cijika),La planification de l’éducation en Afrique, Mode d’emploi,2015 NGALIEU (Désiré),La secondarisation de l’agriculture en Afrique subsaharienne : une clé pour l’émergence,2015 KIYINDOU (Alain), ANATE (Kouméalo), CAPO-CHICHI (Alain) (Dir.),Quand l’Afrique réinvente la téléphonie mobile,2015 FAME NDONGO (Jacques),Essai sur la sémiotique d’une civilisation en mutation. Le génie africain est de retour, 2015. TCHAKOTEU MESSABIEM (Liliane),Droit OHADA - Droit français. La protection des créanciers dans les procédures collectives d’apurement du passif, 2015. AMBOULOU (Hygin Didace),Le Droit des entreprises en difficulté dans l’espace OHADA, 2015. AMBOULOU (Hygin Didace),Le Droit de l’arbitrage et des institutions de médiation dans l’espace OHADA, 2015. BASSÈNE (René Capain),Casamance. Récit d’un conflit oublié (1982-2014), 2015. DOSSI (Faloukou),L’universalisation de la démocratie, Vers la théorie habermassienne de la démocratie, 2015. NDOMBET (Wilson-André, dir.),Processus électoraux et immobilisme politique au Gabon (1990-2009), 2015.
Bernard-Gustave TABEZI PENE-MAGU
Évaluer l’élève en Afrique Noire
De la pédagogie traditionnelle aux estimations contemporaines
Manuel de formation
© L'HARM ATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-07141-1 EAN : 9782343071411
AVANT-PROPOS
L’évaluation est une démarche très fréquente dans le monde de l’éducation. Au cours de l’année scolaire les enseignants évaluent leurs élèves et à la fin de l’année, ces derniers passent des examens. A travers ces interrogations, ces épreuves écrites et orales, ces examens, ce sont non seulement les élèves qui sont évalués, mais aussi et indirectement, leurs enseignants et, plus généralement, le système dans son entier. La réflexion sur la notation, ses multiples significations, sa justesse, son adéquation à son objet constitue ce qu’on appelle la docimologie. En didactique scolaire, l’évaluation sommative, contrairement à ce que voudrait la théorie standard, revient forcément elle-même en boucle sur la conception de la poursuite du processus d’enseignement. D’une part les contrôles donnent à l’enseignant, sur ce qui est « acquis » ou non, des informations qu’il va immédiatement utiliser pour programmer la suite de son enseignement. D’autre part un enseignant, même lors d’un contrôle, évalue aussi son enseignement. Il se demandera si un mauvais score de ses élèves à un contrôle sur table, par exemple, ne provient pas en partie d’objectifs trop ambitieux, d’un rythme trop rapide, d’une mauvaise appréciation des pré-requis, ou encore d’une insuffisance ou d’une erreur dans l’une ou l’autre des phases de la procédure d’enseignement.
7
L’évaluation en contexte scolaire porte aussi sur l’évaluation elle-même, un enseignant pouvant se rendre compte en corrigeant ses copies, par exemple, que certaines consignes étaient confuses, ou que telle réponse à telle question aurait exigé des connaissances linguistiques ou culturelles que les élèves ne pouvaient avoir. C’est ce qui explique que les enseignants corrigent parfois ce qu’ils considèrent comme des erreurs personnelles d’évaluation en donnant volontairement un nouveau contrôle plus facile, en remontant les notes de tous les élèves, voire en « neutralisant » le contrôle en question. Cette double orientation enseignement et apprentissage de l’évaluation scolaire explique qu’elle puisse assurer une fonction généralement implicite voire inconsciente, mais très réelle, de gestion par l’enseignant de son image (celle par exemple d’un professeur qui peut se permettre d’être particulièrement exigeant parce qu’il est particulièrement compétent) auprès des élèves, des collègues et de l’administration, ainsi que de l’image de sa langue (plus ou moins facile à apprendre, plus ou moins « rentable » pour les élèves en termes de rapport entre investissements et bénéfices). Enfin, une autre fonction de l’évaluation scolaire concerne la gestion du processus individuel et collectif d’apprentissage. La notation est ainsi utilisée par les enseignants comme un moyen de motiver les élèves, comme un moyen de les récompenser de leurs progrès ou de leurs efforts pour les inciter à les poursuivre, ou à l’inverse de les pénaliser pour leur négligence ; ou encore comme un moyen de gérer la discipline.
8
INTRODUCTION PROCESSUS EDUCATIF DANS LA PEDAGOGIE PAR OBJECTIFS  Souvent l’on croit que l’enseignement est essentiellement une affaire des enseignants car ce sont eux qui déterminent les programmes, enseignent et prennent des décisions importantes sur la réussite ou l’échec des élèves. Cependant, une analyse minutieuse de l’action éducative montre que l’enseignement est inclus dans un processus dont le point de départ est toujours la définition des objectifs pédagogiques à tous les niveaux (finalités, objectifs terminaux d’intégration, objectifs intermédiaires, objectifs pédagogiques). Le schéma élaboré par M. PLEVOETS (1981) souligne bien le lien entre le processus éducatif et les objectifs pédagogiques. Figure 1.Schéma du processus éducatif
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.