Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : DOC - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Miscellanea dramatiques

de bnf-collection-ebooks

Le Cid

de fichesdelecture

Du même publieur

Hernani
Victor HUGO
Présentation de l’œuvre
La pièce est représentée au Théâtre Français le 25 février 1830 et publiée la même
année, s’imposant immédiatement comme la confirmation des principes du drame
romantique qu’Hugo avait portés à la scène pour la première fois avec
Cromwell
, trois ans
auparavant. La pièce connaît un véritable triomphe mais devient immédiatement objet de
débats au sein du monde intellectuel et artistique. Le drame se situe dans l’Espagne du
début du XVI
e
siècle et entremêle principalement deux intrigues de types différents et
pourtant complémentaires. D’une part, l’intrigue amoureuse suit la passion de Hernani,
bandit proscrit, et de Doña Sol, femme convoitée mais par trop d’hommes, puisqu’elle est
promise à son vieil oncle Don Ruy Gomez, chez qui elle réside, et qu’elle est également objet
de l’amour de Don Carlos, le roi d’Espagne lui-même. D’autre part, l’intrigue politique noue le
drame amoureux en dessinant les dissidences indépassables qui partagent ces nobles
familles espagnoles : Hernani veut venger son père assassiné par celui de Don Carlos et
malgré le respect mutuel de ces deux hommes pour leur valeur individuelle, Carlos, en tant
que roi d’Espagne, se doit de punir le bandit qui veut attenter à ses jours. De son côté Don
Ruy Gomez qui méprise Hernani se doit à sa protection et se voit contraint par les lois de
l’hospitalité à trahir le roi qu’il voudrait satisfaire. A cela s’ajoutent les agissements royaux
relatifs aux ambitions de succession puisque Don Carlos rêve de succéder à Charlemagne. Il
devient d’ailleurs l’empereur Charles Quint dans l’acte quatre, et on le voit comploter tout au
long de la pièce avec les « grands d’Espagne », les gentilshommes nobles qui constituent sa
suite et son Conseil. Les deux intrigues influent l’une sur l’autre en faisant s’entrecroiser des
éléments de la tragédie classique qu’Hugo redéfinit, telle la fatalité qui pèse sur les
personnages, condamnés à un devoir qui va à l’encontre de leurs véritables désirs, et des
éléments de la comédie sentimentale tels les discours passionnés qu’échangent les amants
« à la barbe du vieux » Gomez, impuissant et un peu ridicule. Ce mélange des genres est
d’ailleurs caractéristique de la nouvelle esthétique théâtrale définie par Hugo.
1
©Fichebook.com
Tous droits réservés
http://www.fichebook.com
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin