//img.uscri.be/pth/b3349f201e4522fff9e5aeae200f3076de19d68f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'éducation en devenir

De
228 pages
Consacré à l'oeuvre de Gaston Mialaret, principal fondateur des études en sciences de l'éducation en France, et présentant les propositions actuelles de l'UNESCO, ce livre confronte leurs écrits, et dégage les principes qui permettront d'assurer un développement heureux de l'éducation. Il sera utile à tous ceux qui sont concernés par la construction de l'avenir et la fonction de l'éducation, qu'ils soient enseignants, parents ou chercheurs.
Voir plus Voir moins
Sous la direction deLouis Marmoz
L’éducation en devenir
Gaston Miaaret et UNESCO : lorièges
Préface de Komlavi Francisco Seddoh
Éducations et sociétés
L’éducation en devenir Gaston Mialaret et UNESCO : florilèges
Éducations et Sociétés Collection dirigée par Louis Marmoz La collectionÉducations et Sociétéspropose des ouvrages, nés de recherches ou de pratiques théorisées, qui aident à mieux comprendre le rôle de l’éducation dans la construction, le maintien et le dépassement des sociétés. Si certaines aires géographiques, riches en mise en cause et en propositions, l’Afrique subsaharienne, l’Europe du Sud et le Brésil, sont privilégiées, la collection n’est pas fermée à l’étude des autres régions, dans ce qu’elle apporte un progrès à l’analyse des relations entre l’action des différentes formes d’éducation et l’évolution des sociétés. Pour servir cet objectif de mise en commun de connaissances, les ouvrages publiés présentent des analyses de situations nationales, des travaux sur la liaison éducation-développement, des lectures politiques de l’éducation et des propositions de méthodes de recherche qui font progresser le travail critique sur l’éducation, donc, sans doute, l’éducation elle-même... Dernières parutions Moustapha DIALLO,Professionnaliser les praticiens d’administration en Afrique, 2016. Joseph BOMDA,La fonction du conseiller d’orientation scolaire au Cameroun, 2016. Françoise CHEBAUX et Daniel OLIVIER (dir.),Une école, des écoles, Du désir de transmettre au désir d’apprendre, 2016. Miriam APARICIO et Françoise CROS,Le doctorat et son avenir incertain. Trajectoires et identités : comparaison entre la France et l’Argentine (Cnam et Université Nationale de Cuyo), 2015.Innocent FOZING,L’éducation au Cameroun, entre crises et ajustements économiques, 2015. Vladislav RJÉOUTSKI et Alexandre TCHOUDINOV,Le e e précepteur francophone en Europe, XVII – XIX siècle, 2013. Reine GOLDSTEIN,Éveilleurs d’espoirs. Makarenko, Garric, Freinet…,2013. Gaston MIALARET,Pour la recherche et la formation, 2013. Gilles BOUDINET,Deleuze et l’anti-pédagogue, Vers une esthétique de l’éducation, 2012.
Sous la direction de Louis Marmoz L’éducation en devenir
Gaston Mialaret et UNESCO : florilèges Préface de Komlavi Francisco Seddoh
Des mêmes auteurs, aux éditions L’Harmattan G. Mialaret,Pour l’éducation. G. Mialaret,Pour la recherche et l’éducation. G. Mialaret dir.,Pour des états généraux de l’éducation. T. Estrela & L. Marmoz dir.,Indiscipline et violence à l’école.L Marmoz & al. dir.,La recherche en éducation dans un monde en crise- En Grèce et ailleurs. L. Marmoz & S. Didou Aupetit coord.,L’évaluation de la recherche universitaire. L. & R. Marmoz coord.,La recherche en éducation – Pluralité et complexité. L. Marmoz & V. Attias-Delattre dir.,Ressources humaines, force de travail et capital humain – Des notions aux pratiques. L. Marmoz dir.,L’entretien de recherche dans les sciences sociales et humaines – La place du secret. L. Marmoz & M. Derrij coord.,L’interculturel en questions – L’autre, la culture et l’éducation.L. Marmoz dir.,Education comparée. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10826-1 EAN : 9782343108261
Préface
1 Komlavi Francisco Seddoh
Ce livre publié par Louis Marmoz est un hommage posthume à l’œuvre de Gaston Mialaret dans le domaine des sciences de l’éducation, analysée en ayant à l’esprit les positions officielles de l’UNESCO.
Fondateur du laboratoire de psychopédagogie de l’École Normale Supérieure de Saint Cloud en 1948 et premier Président de l’Association Internationale de Pédagogie expérimentale de langue française dès 1953, Gaston Mialaret était considéré comme l’un des fondateurs des sciences de l’éducation en France. Il était l’auteur de nombreuses publications de renom parmi lesquelles saPédagogie généraleparue en 1991. La médaille Comenius, une des distinctions les plus prestigieuses du monde de l’éducation, lui a été délivrée en 1991 pour la pertinence et qualité de ses travaux.
Qui d’autre que Louis Marmoz , également professeur de sciences de l’éducation, ancien élève de Gaston Mialaret, ancien Président de l’AFIRSE (Association francophone internationale pour la recherche scientifique en éducation), parfait connaisseur de l’œuvre de Gaston Mialaret et familier de l’UNESCO, aurait pu prendre la responsabilité de ce livre où ses travaux devaient être passés en revue à la lumière de la pensée et de l’action de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation? Le livre, émaillé de nombreuses citations judicieusement choisies, atteste de la concordance de vues entre l’UNESCO et Gaston Mialaret dont les écrits semblent parfois avoir inspiré la pensée de l’organisation.
1 Président de la Commission des Programmes et des Relations extérieures au Conseil exécutif de l’UNESCO. 7
Nous pouvons rappeler brièvement quelques-unes de ces concordances. L’éducation est un droit et un bien public pour le développement duquel les conditions les plus favorables doivent être créées. Elle constitue un trait d’union entre le passé, le présent et le futur. Tournée uniquement vers la passé, elle peut risquer de préparer des hommes inaptes à la vie actuelle. Il est d’ailleurs douteux qu’il puisse exister un système universel d’éducation valable pour toutes les régions du monde. Dès lors, un effort d’imagination s’impose pour créer les conditions les plus favorables à l’exercice pour l’enfant de son droit à l’ éducation‘.
Gaston Mialaret avait une conception intégrée des sciences de l’éducation conçues comme une science ouverte aux autres disciplines, notamment l’histoire, la philosophie, la psychologie, la sociologie… Il aimait affirmer que les enseignants sont la clé de toute éducation de qualité. Tout doit être mis en œuvre afin qu’ils soient recrutés, motivés professionnellement et rémunérés correctement. Des développements pleins d’enseignement ont été également faits dans de nombreux autres domaines, notamment l’importance de l’éducation préscolaire, de l’orientation, des technologies de l’information et de la communication, de la recherche en éducation, du matériel éducatif…
Tout au long de sa longue carrière, Gaston Mialaret apparait comme un chercheur engagé, souvent animé par son attachement viscéral à a conception de l’école pour la vie et son intérêt pour l’action, qui le conduisent à s’intéresser à toutes les composantes qui participent aux conditions de mise en œuvre concrète de l’action éducative. Ainsi aimait-il affirmer « qu’il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées .Il faut se battre pour les voir prises en considération et pour essayer de les faire passer dans les faits. »
C’est sans doute ce sens élevé de l’action qui l’a conduit à s’investir dans plusieurs pays du monde, notamment au Togo 8
où nos chemins se sont croisés (il venait présider l’examen national pour le recrutement des inspecteurs de l’éducation nationale) et au Bureau International de l’Éducation à Genève (BIE) dont il fut l’un des directeurs.
Gaston Mialaret était passionné par l’idéal de l’UNESCO qui constituait pour lui une sorte de ressort pour l’action. L’hommage qui lui est rendu à travers la publication de L’Éducation en devenirest tout à fait mérité.
9