//img.uscri.be/pth/104f8349a18a3372f7af9636fc31edef30b437c5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le corps de l'enseignant dans la classe

De
156 pages
Comment les corps sont-ils perçus, décodés, interprétés, d'un côté comme de l'autre de la "barrière" pédagogique ? Question fort peu étudiée, et sur laquelle le travail novateur de Claude Pujade-Renaud, publié en 1983, avait fait date. Ce premier volume questionne le corps du point de vue des enseignants. Voix, geste, regard, vêtements, position dans l'espace, corps dominateur ou maltraité face à un ensemble perçu comme une masse hostile, mouvante ou amorphe, une "fosse" ou un paradis, le corps de l'enseignant voudrait se faire oublier alors qu'il reste son principal instrument de travail.
Voir plus Voir moins

Le corps de l'enseignant dans la classe

DE LA MEME AUTEURE
A PARAITRE EN REEDITION DANS LA MEME COLLECTION

L'école dans la littérature (édition initiale: ESF, 1986)
Aux EDITIONSESF Expression corporelle langage du silence (1975) Danse et narcissisme en éducation (1976) Aux EDITIONSACTES SUD (sélection) Vous êtes toute seule? (1991) - nouvelles Belle-mère (1994) - Prix Goncourt des lycéens La nuit, la neige (1996) Platon était malade (1999) Le sas de l'absence précédé de La ventriloque (2000) - Prix de l'écrit intime Le jardin forteresse (2003) Chers disparus (2004) -Grand prix de la Société des Gens de Lettres

EN COMMUN AVEC DANIEL ZIMMERMANN
Aux EDITIONS JULLIARD

Les écritures mêlées (1995)
Aux EDITIONS DU CHERCHE-MIDI

Septuor (2000) Duel, correspondance

(2004) Folio Junior

Aux ÉDITIONSGALLIMARD-Collection Championne à Olympie (2004)

1ère édition,

ESF,

1983

@ L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-8842-4 EAN:9782747588423

Claude PUJADE-RENAUD

Le corps de l'enseignant dans la classe

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polyteclmique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Konyvesbolt 1053 Budapest Kossuth L.u. 14-16 HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALlE

Histoire et mémoire de la formation Collection dirigée par Jacky Beillerot (1939-2004) et Michel Gault
L'éducation des adultes, au sens où nous l'entendons aujourd'hui, s'est développée à partir de la Révolution de 1789 avec pour premier objectif de pallier l'absence ou les insuffisances de la formation initiale. Elle a connu d'importants changements avec la formation professionnelle des adultes, le développement de l'enseignement technique, la montée de l'éducation populaire... jusqu'à devenir véritablement un fait social à partir de la loi fondatrice de 1791 qui en assure le développement. Au sens large du terme, elle est théorisée dès l'Antiquité et apparaît plus actuelle que jamais avec des notions comme celle de l'école de la deuxième chance, de l'éducation permanente et de la formation tout au long de la vie, ou encore de la formation de soi. La collection Histoire et mémoire de la formation constitue un instrument de référence, d'information et de réflexion, pour les formateurs et les chercheurs concernés par ce domaine d'activités et de pratiques.

Déjà paru
Florence GIUST-DESPRAIRIES, L'enfant rêvé, 2005. Jean-Marc HUGUET, La formation d'une élite ouvrière. Industries électrique et gazière (1940-1970), 2005. Jean MAISONNEUVE, Psychosociologie et formation, 30 ans de formation relationnelle en groupe, 2004. Annie TSCHIRHART, Quand l'Etat discipline l'Ecole. Une histoire des formes disciplinaires entre rupture et filiation, 2004. Emmanuel de LESCURE (coordonné par.), La construction du système français de formation professionnelle continue, 2004. Michel BOULET-Nelly STEPHAN, L'enseignement agricole en Europe: genèse et évolution, 2003 Bernard PASQUIER, Voyages dans l'apprentissage, Chroniques 1965-2002,2003. Marc LOISON, Ecole, alphabétisation et société rurale dans la France du Nord auXIXème siècle, 2003. Christophe WOLF (dir.), Traité d'anthropologie historique,
philosophies, histoires et cultures, 2002.

AVANT-PROPOS

A LA NOUVELLE

EDITION

A la rentrée 1972, Claude Pujade-Renaud, danseuse et formatrice en éducation physique, rencontre, par un collègue commun, Daniel Zimmermann, ancien instituteur spécialisé, formateur, écrivain et karatéka amateur, nouvellement embauché au département de sciences de l'éducation de la bouillonnante université de Paris VIII-Vincennes1, qui lui propose de coanimer un enseignement sur les communications non-verbales. C'est le début d'une très belle histoire d'amour, qui s'est construite, avec, dans et par l'écriture, comme il et elle en témoigneront dans leur « duobiographie »2, pour reprendre leur terme et dans leur échange de correspondance3. Point de départ de ces écritures parallèles qui les emmèneront vers des rivages plus littéraires, une recherche dans laquelle il et elle s'engagent en 1975 et qui deviendra une thèse d'Etat collective, soutenue en 19814 : avant, au-delà et après les mots, que disent les corps, et comment le disent-ils? Chaque partie en a été publiée séparément, celles de Claude Pujade-Renaud ayant donné lieu à deux ouvrages5. Ce sont ces deux ouvrages que nous rééditions ici à l'identique. 30 ans se sont écoulés depuis le début de ce travail, trente années jalonnées d'aventures, heureuses et malheureuses. Daniel Zimmerman nous a quittés, ainsi que Jacky Beillerot, co-directeur de cette collection, qui avait accepté le principe de la réédition de cet ouvrage, qui sera donc notre dernier projet commun. Tous deux ont beaucoup écrit, beaucoup travaillé, et Claude Pujade-Renaud, laissant de côté le travail scientifique, continue de nous faire, régulièrement, cadeau de quelques centaines de pages de son écriture lumineuse6. Pourtant, leurs travaux nous semblent toujours aussi pertinents et nécessaires, et nos étudiants et étudiantes nous aident à les redécouvrir?
1 Devenue depuis Paris 8- Vincennes à Saint-Denis. 2 Les écritures mêlées, Julliard, 1995. 3 Duel, correspondance, Le Cherche-Midi, 2004. 4 Communications non-verbales en situations éducatives, Thèse d'Etat en sciences de l'Education, Université Paris VIII - Volume I : Recherches exploratoires (C. Pujade-Renaud et D. Zimmermann) - Volume II : Structures et relations non-verbales (recherches dans les

enseignements pré-élémentaire et élémentaire, D. Zimmermann) - Volume III : Le corps dans la relation pédagogique (recherches dans l'enseignement secondaire, C. Pujade-Renaud). 5 Le corps de l'enseignant dans la classe et Le corps de l'élève dans la classe, ESF, 1983. Voir aussi Claude Pujade-Renaud et Daniel Zimmermann, Voies non-verbales de la relation pédagogique, ESF, 1979 (2e édition), qui reprend les recherches exploratoires, notamment une recherche action avec des adultes et Daniel Zimmermann, Observation et comn'lunication non-verbale en école maternelle et La sélection non-verbale à l'école, ESF, 1982 pour la partie propre à Daniel Zimmermann. 6 Voir, entre autres, Vous êtes toute seule? (1991), Belle mère (1994), La nuit la neige (1996), Platon était malade (1999), Chers disparus (2004), tous chez Actes Sud. 7 Merci à Bernard Pechberty d'avoir souligné, lors d'une réunion d'organisation de nos « journées d'actualité de la recherche clinique d'orientation psychanalytique », qui se sont

C'est ainsi que je constate, à chaque fois, à quel point ces Corps dans la classe restent novateurs, en ayant ouvert des pistes insuffisamment travaillées par la suite. Si ces ouvrages restent essentiels, c'est avant tout parce qu'ils constituent un des premiers exemples d'une recherche de type clinique en sciences de l'éducation. Claude Pujade-Renaud avait en effet participé, à l'université Paris VII, à l'enseignement «techniques du corps en sciences humaines cliniques », créé par Pierre Fédida en 1969. Cet enseignement s'inscrivait alors dans une démarche dont Pierre Fédida fut un des précurseurs, et qui consistait à élargir le champ d'application des outils issus de la psychanalyse à des questions dépassant celle des psychismes de deux individus en relation. Question que la cure permet si bien d'explorer mais qui ne permet pas de prendre en compte les situations concrètes auxquels sont exposés les individus. L'introduction d'une approche dite clinique, et plus particulièrement clinique d'orientation psychanalytique, en sciences de l'éducation, anthropologie ou psychosociologie (pour ne citer que les domaines d'application les plus courants) offre ainsi une occasion d'explorer comment les inconscients résonnent dans la diversité des situations réelles. Le premier ouvrage méthodologique sur cette approche fut celui de Georges Devereux, qui mettait l'accent sur la nécessité, pour le chercheur ou la chercheuse, d'y assumer son implication dans sa dimension subjectiveS, avant que Claude Revault d'Allonnes ne réunisse un ensemble de contributions variées dressant un état des lieux considéré, en France, comme fondateur9. Les ouvrages de Claude Pujade-Renaud prennent place entre ces deux titres et constituent une des premières applications de la démarche aux situations d' enseignementIO. Or, et c'est bien également ce que montrent ces premiers travaux, la clinique s'avère extrêmement féconde pour l'étude du processus enseignerapprendre, dans la mesure où celui-ci constitue ce que l'on pourrait appeler un «révélateur d'inconscient» qu'il contribue fortement à réactiver, en renvoyant aux premiers liens de l'enfant à l'adulte. Claude Pujade-Renaud est ainsi une des premières à montrer la force des angoisses et des désirs (notamment narcissiques) en jeu, les jeux de pouvoir, vus notamment à

tenues en novembre 2003 à Paris X, à quel point les étudiant-e-s lisaient et empruntaient ces deux livres devenus introuvables dans le commerce, et d'avoir suggéré l'idée de les rééditer. 8 Devereux Georges, De l'angoisse à la méthode, Flammarion, 1980 (1ère éd. Londres 1969). 9 Revault d'Allonnes Claude (dir.), La démarche clinique en sciences humaines, Dunod, 1989. 10Pour une exploration plus systématique des travaux d'orientation clinique en sciences de l'éducation voir Blanchard-Laville Claudine, Hatchuel Françoise, Pechberty Bernard, L'approche clinique d'inspiration psychanalytique (dossier), Revue Française de Pédagogie, 127, 1999, et Blanchard-Laville Claudine, Chaussecourte Philippe, Hatchuel Françoise, Pechberty Bernard, Recherches cliniques d'orientation psychanalytique (note de synthèse), Revue Française de Pédagogie, 151, 2005. II

travers la différence de mobilité des corps des un-e-s et des autres, ou l'équilibre paradoxal et impossible du détachement dans l'attachement. Car c'est bien là l'originalité de sa démarche, en abordant la question de la relation pédagogique du point de vue des corps en présence et de la façon dont ils sont fantasmés par les différents protagonistes, en explorant, comme elle s'en explique dans les deux premiers chapitres, la question du corps à partir du discours des enseignant-e-s et des enseigné-e-s, elle nous permet de prendre en compte les fantasmes et les représentations qui circulent dans la classe et qui sont projetés sur les enveloppes physiques visibles. Elle nous dit que les corps parlent et se parlent, et pas qu'un peu. Or, si nous commençons à connaître quelques-uns des effets inconscients des échanges verbaux et non-verbaux, si nous savons un peu, par exemple, à quel point des élèves peuvent se sentir encouragé-e-s ou au contraire agressé-e-s, envahi-e-s ou abandonné-e-s dans leur démarche d'accès au savoirl1, nous sommes encore très peu capables de décrypter minutieusement ce qui, dans les pratiques corporelles, va provoquer tel ou tel ressenti chez les élèves. Les seuls travaux, à ma connaissance, explorant une telle voie, sont ceux de Philippe Chaussecourte, qui estime qu'un développement des techniques d'observation clinique des situations d'enseignement (et donc des corps en présence) pourrait constituer un excellent outil de formation d'enseignant-e-s, en les amenant à mieux comprendre, à travers leur gestuelle, leurs mimiques, leurs déplacements ou la façon dont ils et elles se mettent en scène, leur mode de lien aux élèves et, par conséquent, à mieux décrypter les intentions inconscientes qu'ils et elles envoient12. Car, si le corps et sa fantasmatique sont relativement bien explorés d'un point de vue psychanalytiquel3, dès lors qu'il s'agit de corps à l'école, celuici est inspecté, étudié, découpé, dans une tentative de maîtrise que Georges VigarelloI4 avait, en son temps, très bien décrite. Mais tout se passe comme
Il

Cf. par exemple Blanchard-LavilleClaudine, Les enseignantsentre plaisir et souffrance,

PUF, 2001 ou Hatchuel Françoise, Savoir, apprendre, transmettre. Une approche psychnalytique du rapport au savoir, La Découverte, 2005. 12Chaussecourte Philippe, Observations cliniques en sciences de l'éducation. Microanalyses et observations directes de pratiques d'enseignant(e)s de mathématiques, thèse de doctorat, université Paris X, 2003 et Blanchard-Laville Claudine, Berdot Pierre, Chaussecourte Philippe, «Analyse clinique» in Blanchard-Laville Claudine (dir.), Une séance de cours ordinaire. Tiens Mélanie, passe au tableau, L'Harmattan, 2003. 13Voir par exemple: Assoun, Paul-Laurent Leçons psychanalytiques sur Le regard et la voix, Tl : fondements et T2: Figures, Anthropos 1995; Leçons psychanalytiques sur Corps et symptômes, Tl : Clinique du corps et T2 : Corps et inconscient, Anthropos, 1997; Debray Rosine, Dejours Christophe, Fédida Pierre, Psychopathologie de l'expérience du corps, Dunod,. 2002 ; Fédida Pierre, Par où commence le corps humain: retour sur la régression, PUF, 2000 ; Psychologie clinique, n02000/2,« Corps, affects, émotion ». 14VigareIlo Georges, Le corps redressé. Histoire d'un pouvoir pédagogique. Delarge, 1978/ Armand Colin, 2001. III

s'il ne pouvait faire sens. Lorsque Sylvia Faure et Marie-Carmen Garcia, par exemple, intitulent «Le corps dans l'enseignement scolaire: regard sociologique» leur article dans la Revue Française de pédagogiel5, eIles étudient la façon dont les activités physiques et sportives, et notamment la danse, trouvent place à l'école en explorant, à travers les paradoxes de la danse hip-hop (seul type de danse « autorisée» aux garçons) la dimension sexuée, la notion d'habitus ou les modes d'enfermement des corps, mais c'est ici le corps qui est l'objet de l'étude par et pour lui-même, et non, comme le faisait Claude Pujade-Renaud, un outil pour décrypter les relations en jeu. On court alors le risque, comme elle soulignait déjà, de « faire du corps », et non pas d'écouter ce que disent les corps. De même, lorsqu'Isabelle Jourdan et André Terrisse montrent, dans leur étude sur le rapport au savoir de jeunes enseignants d'EPS 16,comment la mise en jeu du corps dans un enseignement dont il constitue le support rend encore plus difficile d'imaginer pouvoir enseigner ce qu'on ne saurait pas, on regrette que ne soit pas développé, par exemple, ce qu'il y a de rapport à la castration dans une telle problématique. En matière d'enseignement, le point de vue psychanalytique sur le corps est essentiellement pris en compte par certains travaux centrés sur l'enseignement de l'EPSI7 ou sur la voix de l'enseignante18. Finalement, c'est peut-être dans certains travaux sur la violence à l'écoleI9, ou dans ceux sur les rituels coordonnés par Christoph Wulf20 que se pose le plus la question du sens donné aux corps en classe mais sans que la dimension inconsciente, au sens freudien, y soit réellement prise en compte. Les perspectives abordées par Claude Pujade-Renaud restent donc très ouvertes, et que cette réédition contribuera, je l'espère, à développer à la hauteur de leur intérêt scientifique et pédagogique. Merci à Claude PujadeRenaud d'avoir, il y a déjà quelques temps, écrit ce livre, puis de nous autoriser, aujourd'hui à le rééditer, ainsi qu'aux éditions ESF qui lui ont restitué ses droits, et merci à Michel Gault, deuxième et désormais seul
15 Faure Sylvia, Garcia Marie-Carmen, Le corps dans l'enseignement scolaire: regard sociologique, Revue Française de pédagogie, 144, 2003. 16Jourdan Isabelle, Terrisse André, Rapport au savoir et professionnalisation en EPS : trois études de cas à I'IUFM Midi Pyrénées, Pratiques psychologiques, vo1.10, n02, 2004. 17Delanoë Marie-Hélène et Labridy, Françoise, Formation des enseignants d'EPS et psychanalyse, Revue EPS, n0184, décembre 1983. 18Gillie-Guilbert Claire, « La voix de l'enseignant au risque de la perte », in Laformation des Professeurs des écoles en Education musicale, Document de recherche O.M.F. (Observatoire Musical Français), Université de Paris-Sorbonne, 2002. 19Voir par exemple le dossier coordonné par E. Debarbieux dans le n0123 de la Revue Française de Pédagogie. 20 Wulf Christoph, Penser les pratiques sociales comme rituels. Ethnographie et genèse des communautés, L'Harmattan, 2004. Mentionnons également un classique sur le corps en sciences de l'éducation: Bernard M., L'expressivité du corps. Recherches sur les fondements de la théâtralité, Editions Chiron, 1986. IV

directeur de la collection, d'avoir assuré, comme il me l'avait dit lui-même « la continuité des engagements». Continuité, aussi, des savoirs et des travaux, à laquelle j'espère ainsi participer en contribuant à la mise en oeuvre de cette réédition. Françoise Hatchuel (avec l'aide de Nicole Clerc pour la bibliographie) Université Paris X-Nanterre CREF - secteur « savoirs et rapport au savoir» Mai2005

v

Tableaux récapitulatifs des élèves et des enseignants interrogés (l'enquête a été menée durant l'année-scolaire 1975-1976 par un psychosociologue professionnel)
ECHANTILLON DES ENSEIGNANTS

AGE Moins de 30 ans: 3 30 à 45 ans: 4 Plus de 45 ans: 3 ORIGINE GEOGRAPHIQUE Paris: 4 Banlieue: 2 Province: 4

SEXE 5 femmes 5 hommes
DISCIPLINES

Philosophie: 1 Maths, sciences: 3 Lettres: 2 Langues: 2 Histoire: 1 Sciences économiques: 1

ECHANTILLON

DES ELEVES

AGE 15 ans: 16 ans: 17 ans: 18 ans:

2 3 3 2

SEXE 5 filles 5 garçons CLASSE 3e : 2 2e AB (lettres/ économie) : 1 2e D (biologie) : 2 2e C (mathématiques) : 1 Terminale A (lettres) : 2 Terminale B (économie) : 1 Terminale Philo: 1

ORIGINE GEOGRAPHIQUE Paris: 3 Banlieue: 3 Province: 4

VI

A mes parents

J'exprime ma vive gratitude au Docteur Claude VEIL dont la compréhension et la ferme et subtile « guidance» m'ont été d'un grand secours durant ce travaiJ au long cours. Je remercie chaleureusement pour leurs conseils et leurs critiques:

Michel DEBEAUVAIS, Antoine LÉON,Michel LOBROT,Louis PORCHER, Jean VIAL. Mes remerciements les plus vifs vont:

-

à Rémi DARBREqui a été un intermédiaire à la fois sensible, efficace et discret entre moi-même et les sujets interviewés, aux enseignants fourni le corpus TURGIS, Georges précieuse.
à Gisèle

et enseignés demeurés de cette recherche, VIGARELLO,dont l'aide

anonymes amicale

qui ont
TOURETTE-

-

BOULZAGUET, Myriam

COLLIGNON, Catherine

me

fut

DES MATIÈRES
TABLE
AVERTISS~NT
CHAPITRE CHAPITRE 1.

........................................ - GENÈSED'UNEINTERROGATION.. . . . . . . . . . .
LE PARTI-PRIS DE LA RECHERCHE

9 10 15 24 24 27 28 28 31 34 35 40 44 52 53 58 60 65 65 67 71 74

2. -

..........

CHAPITRE 3. - LE MAL-ÊTRE E L'ENSEIGNANT. . . . . . . . . . . D . La coupure et la séparation. ..................... Un corps en proie aux regards. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Une situation d'attaque et défense................

Un corps en proie à la violence. . . . . . . . . . . . La violence agie..........................
L'APPRÉHENSION DES CORPS DES ÉLÈVES. ...

CHAPITRE

4. -

Un corps animal................................ Une masse amorphe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
CHAPITRE S. CHAPITRE 6.

-

CORPS

UNIQUE

ET MORCELL~NT

........

L'AUTORITÉ

« NATURELLE»

EN QUESTION..

L'appropriation

de

l'espace......................

L'utilisation du regard.......................... Force de frappe, sexe et pouvoir. . . . . . . . . . . . . . . . . .

Les modulations de la voix . . . . . . . . . . . . .. . . . Voix personnelle, voix professionnelle. . . . . . . . Voix masculine, voix féminine. . . . . . . . . . . . . .
Tension, tenue, contrôle. .........................

La mise en scène du corps et du personnage. . . . . . . .

CHAPITRE 7. - LA TENUE VESTIMENTAIRE. . . . . . . . . . . . . . . . Le vêtemen t de l' enseignant. .....................

Le vêtement des élèves..........................
CHAPITRE 8.

80 80 85
91 100 101 104 111 118 119 123 128 129 133 139 142 147

-

CAPTATION, ANIMATION, SÉDUCTION........

CHAPITRE 9. -

LA SEXUALISATION RAPPORT PÉDAGOGIQUE DU

La mm té entre élèves. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mixité et sexualité entre enseignants et enseignés. . Rapport au savoir et rapport amoureux. . . . . . . . . . . .
CHAPITRE 10. Contact. Distance.
CONCLUSION.

LE JEU DU CONTACTET DE LA DISTANCE. . . . ........................................ .......................................
..........................................

Corps imaginaire, corps symbolique.............. Symbolique sociale et symbolique sexuelle........ Narcissisme et théâtralité........................ Corps du savoir et corps féminin. . . . . . . . . . . . . . . . . . Corps et formation..............................

AVERTISSEMENT
Ce livre est issu d'une thèse de doctorat d'Etat intitulée « Communications non-verbales en situations éducatives ». Cette thèse collective a été effectuée avec Daniel ZIMMERMANN: dernier s'est centré ce sur les enseignements pré-élémentaire et élémentaire et moi-même sur l'enseignement secondaire. Il s'agit donc de deux thèses distinctes mais complémentaires. La partie commune a été publiée (1). D. ZIMMERMANN publié ses recherches en 1982, réparties en deux a livres (2) (3). Je procède de même avec ce premier volume «Le corps de l'enseignant dans la classe}), puis avec un second «Le corps de l'élève dans la classe ». Les deux peuvent sans inconvénient être lus séparément mais sont en étroite relation. Mon projet dans cette recherche a été d'étudier le corps dans la classe, du point de vue de l'enseignant et du point de vue de l'enseigné. Pour mener à bien ce projet j'ai eu recours à des entretiens individuels: 10 avec des professeurs, 10 avec des élèves. Il peut paraître surprenant d'aborder le corps à partir du langage. Cette démarche se situe dans le prolongement d'un itinéraire per-

sonnel : je l'expose dans « Genèse d'une interrogation ». Mais également par une position scientifique explicitée dans « Le partipris de la recherche ». L'ensemble de la thèse comporte près de 2 000 pages. Aussi ai-je dû considérablement élaguer. Les choix éliminatoires ne furent pas aisés car il a fallu trancher dans mon propre texte mais aussi dans le matériel recueilli. Pour ceux qui le désireraient, la thèse (4) peut être consultée à l'Université Paris VIII. Elle contient une bibliographie de plus de sept cents titres répartis entre les sciences humaines d'une Dart. les arts et techniaues du mouvement d'autre part.
(1) Voies non-verbales de la relation pédagogique, Paris, Editions E S F, 2' édition 1979, 118 p. (2) Observation et communication non-verbale en école maternelle, Paris, Editions ES F, 1982, 145 p. (3) La sélection non-verbale à l'école, Paris, Editions ES F, 1982. (4) Communications non-verbales en situations éducatives, Université de Paris VIII, U.E.R. des sciences de l'éducation, 2, rue de la Liberté, Saint-Denis (93). - Volume I: Recherches exploratoires par C. PUJADE-RENAUD D. ZIMMERMANN. et - Volume II: Structures et relations non-verbales, recherches dans les enseignements pré-élémentaire et élémentaire par D. ZIMMERMANN. - Volume III: Le corps dans la relation pédagogique, recherches dans l'enseignement secondaire.. :Dar C. PUJADB-RENAUD.

9