//img.uscri.be/pth/a5e154a01b074754c902cb1dc223ee8c9696b172
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le téléphone portable : un outil éducatif ?

De
154 pages
Dans un monde où l'on compte 7 milliards d'abonnements à un service de téléphonie mobile, comment appréhender sa genèse, son évolution et ses enjeux actuels économiques, sociaux, familiaux, éducatifs ? À l'issue d'un voyage au pays du portable et d'une approche pluridisciplinaire richement documentée, l'auteur tente de répondre, au travers d'une étude menée auprès de travailleurs sociaux prenant en charge de jeunes adultes handicapés mentaux, à la question suivante : le portable est-il un outil éducatif ? Un livre à lire pour mieux comprendre la place qu'occupe aujourd'hui la téléphonie mobile dans notre vie et qui ouvre le débat sur son utilisation dans le secteur éducatif.
Voir plus Voir moins

Le téléphone portable : Xavier Dessane
un outil éducatif ?
Le téléphone portable :
Dans un monde où l’on compte 7 milliards d’abonnements à un
service de téléphonie mobile, comment appréhender sa genèse, Un outil
son évolution et ses enjeux actuels économiques, sociaux,
éducatif ?familiaux, éducatifs ? À l’issue d’un voyage au pays du portable
et d’une approche pluridisciplinaire richement documentée,
l’auteur tente de répondre, au travers d’une étude menée auprès
de travailleurs sociaux prenant en charge de jeunes adultes
handicapés mentaux, à la question suivante : le portable est-il
un outil éducatif ?
Un livre à lire pour mieux comprendre la place qu’occupe
aujourd’hui la téléphonie mobile dans notre vie et qui ouvre le
débat sur son utilisation dans le secteur éducatif.
Xavier DESSANE est chef de service dans un établissement spécialisé
et titulaire du Diplôme d’État d’Ingénierie sociale.
Préface de
Claude Rouyer
Illustration de couverture : Christian Cailleaux.
ISBN : 978-2-343-09209-6
16,50 €
TESSITURES_PF_DESSANE_LE-TELEPHONE-PORTABLE-UN-OUTIL-EDUCATIF.indd 1 19/05/16 18:06
Xavier Dessane
Le téléphone portable : un outil éducatif ?






LE TÉLÉPHONE PORTABLE :
UN OUTIL ÉDUCATIF ?TessitureS
propose deux collections qui abordent les questions du social par
des formes et des sensibilités différentes. Notre démarche
s’appuie sur le principe d’une autorisation de parole qui ne
serait pas confisquée par un statut.


Collection recherches études réseau TessitureS
Cette collection met l’accent sur des pratiques d’accompagnement de
recherche action et leur valorisation par la publication.

Que produit une sociologie impliquée et agissante ?
Comment les acteurs s’approprient-ils les méthodes, les outils pour
réinterroger les politiques, les dispositifs, les pratiques, et leurs effets
sur les questions sociales et environnementales ?
Regards croisés, paroles diversifiées qui densifient la compréhension et
donnent à entendre la multiplicité des points de vue et des pratiques.
L’écriture collective est prise ici comme moyen de mettre en
mouvement, de partager, de coproduire, de prendre de la distance.

Déjà parus
Pierre Bertaut – Michel Cotto (coord.), La solidarité des générations,
c’est l’avenir !, 2014.
Anne Olivier (dir.), Sexe, genre et travail social, 2010.
Anne Olivier (dir.), L’expérience d’un observatoire de la jeunesse,
2010.


Collection TessitureS Littératures
Cette collection propose des éclairages différents
sur les mondes sociaux.

La littérature comme accès à l’imaginaire et à l’émotionnel par lesquels
éprouver les réalités humaines. La littérature comme une autre manière
de percevoir son rapport au social et au lien social.
La littérature comme lieu d’une possible identification transformatrice
de soi, de sa relation aux autres.

Déjà parus
Claude Rouyer, Tu viens avec moi, 2010.
Patrick Cauche, Souvenirs et itinéraire d’un gosse de la DASS. Être et avoir
été…, 2013.
Enrique Garcia, Jusqu’à la moelle ! Le roman d’un éducateur, 2014.
Xavier DESSANE













LE TÉLÉPHONE PORTABLE :
UN OUTIL ÉDUCATIF ?
































































© L’Harmattan, 2016
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

www.harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-09209-6
EAN : 9782343092096


Remerciements


èmeFin du XIX siècle, Max Planck, membre de
l'Académie royale des sciences et des lettres de Berlin,
découvre la physique quantique. Les recherches
initiées par ce physicien sur l’infiniment petit
permettront, cent ans plus tard, de miniaturiser à l’extrême
les composants électroniques indispensables aux
Smartphones et, avec un effet papillon, de transformer
le monde. En écrivant ce livre, je songe à tous ces
chercheurs passionnés qui ne mesurent pas forcément
les conséquences de leurs travaux sur la
transformation de la société et, plus particulièrement,
sur les rapports humains.

Et je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont
aidé et soutenu dans cette aventure :
ü Christine, mon épouse, et mes enfants, Jean et
Alexandre, pour leur soutien
et leur compréhension,
ü Dorothée pour ses recherches associées,
relectures, corrections et commentaires
toujours pleins d’humour,
ü mes collègues de travail, notamment ceux qui
m’ont accordé du temps sur ce sujet,
ü les jeunes adultes handicapés de
l’établissement où j’exerce,
ü mon ami d’enfance, Christian Cailleaux, pour
l’illustration originale de la couverture,
ü Jean-Pierre Rata, Claude Rouyer et
JeanPierre Weyland pour leurs regards éclairés…


7








SOMMAIRE


Préface page 11
Introduction page 17
La téléphonie mobile, d’hier à aujourd’hui page 21
Téléphonie mobile et relations humaines page 33
Téléphonie mobile et éducation page 47
Téléphonie mobile et autonomie page 69
Un questionnement contextualisé page 81
Petit détour méthodologique page 91
Des résultats contrastés page 103
Les professionnels ont la parole page 119
Conclusion page 129
Bibliographie page 137

9





PRÉFACE



lexander Graham Bell savait-il, ce 10 mars 1876, en A transmettant le premier message téléphonique filaire
entre le rez-de-chaussée et le premier étage de son immeuble,
que son invention allait révolutionner le monde et les siècles
à venir ?
Car 140 ans plus tard, qu’en est-il ? Le téléphone a
envahi nos espaces, nos vies, nos sentiments… Il s’est incrusté
dans tous les interstices de notre vie sociale, professionnelle
ou privée. Il est devenu portable, désirable, incontournable…
enfin l’un de ces qualificatifs en « able » qui le rend
aujourd’hui indispensable !
Au point de nous demander comment nos aïeux ont pu
vivre sans lui ? L’histoire de France aurait-elle été la même si
Roland avait eu, plutôt qu’un cor, un portable pour informer
Charlemagne de l’avancée des Sarrazins ? Waterloo
auraitelle été cette morne plaine si Napoléon avait pu correspondre
par SMS avec ses généraux ? Et qu’auraient fait les poilus si,
à l’aune du Chemin des dames, ils avaient découvert sur leur
smartphone, l’incompétence notoire du général Nivelle
dénoncée dans Wikipédia ? Quel gâchis que d’avoir tant tardé à
inventer la téléphonie mobile !
11 Mais osons l’avouer. Si le téléphone portable est
aujourd’hui présent à tous les étages de notre vie, il peut
s’apparenter à la majorité de ces grandes découvertes qui ont
révolutionné le monde et ses acteurs, sans le savoir, sans le
comprendre : la roue, l’imprimerie, l’automobile, la
télévision… autant d’inventions que l’on utilise au quotidien sans
jamais nous interroger sur leur création et leurs effets
présents et à venir. J’en veux pour preuve que c’est avec une
ignorance de bon aloi que depuis bientôt vingt ans, j’utilise
un téléphone portable sans me poser la moindre question, si
ce n’est celle de son renouvellement ou du montant de mon
abonnement.
Jusqu’à ce jour où Xavier Dessane m’a demandé de
préfacer son ouvrage… À sa lecture, une surprise, des
découvertes… Quelle belle aventure que cette promenade au pays
du portable ! J’y ai compris combien les coulisses
historiques, techniques et commerciales de cet outil étaient riches
d’histoire et d’enseignements. Paraît-il que 75 millions de
français possèdent un mobile ! Pour mémoire, notre pays ne
compte que 66 millions d’habitants ! Et si je retire les
nouveau-nés, les vieillards séniles, les écolos de la première
heure et bien d’autres, nous allons bientôt avoir un téléphone
portable dans chaque main ! Sauf les manchots, ça va de
soi… Et encore, rien n’est moins sûr ! Car quand on apprend
que le SMS a été inventé pour les malentendants, plus rien ne
m’étonne.

Toutes ces données peuvent nous paraître lointaines des
sujets qui nous préoccupent et pourtant, elles sont si
proches… Car l’auteur, fort de cette histoire et de cette
inva12 sion librement consentie nous conduit subrepticement dans
l’arrière-boutique du téléphone portable, nous laissant
entrevoir que peut-être, certains comportements en matière de
communication sont liés aux profils sociologiques de leurs
utilisateurs et qu’en conséquence, un lien très fort unit la
téléphonie mobile aux relations humaines. Ce que je concède
volontiers, en particulier pour le mari volage qui oublie
bêtement son portable sur la table du salon…

Et de la génération X à la génération Y, il n’y a qu’un
pas pour parler d’éducation. Un pas que Xavier Dessane
franchit avec aisance pour nous conduire, avec l’aide de
Michel Serres, Francis Jauréguiberry, Carole-Anne Rivière (et
j’en passe…) vers les enjeux éducatifs de la téléphonie
mobile. La richesse des auteurs cités n’a d’égale que celle de
leurs réflexions psychosociologiques que le lecteur néophyte
découvrira avec intérêt.

Enjeu de communication, de relation, d’éducation, de
socialisation, de responsabilisation… le téléphone portable
prend, au fil des pages, une tout autre dimension. Fort de tous
ces mots, l’auteur va faire le pari des les réunir sous l’égide
de l’autonomie. Et qui mieux qu’Edgar Morin pour nous
montrer toute la complexité de ce terme et toute son
opérationnalité. Petit détour théorique par ailleurs fort intéressant
nous permettant de mettre un peu de sens à ce terme galvaudé
d’autonomie, tant prisé par les éducateurs de tout poil,
parents ou professionnels. Et pire encore dans ce petit monde de
l’éducation spécialisée où évolue Xavier Dessane…

13 Avec 75 millions d’utilisateurs, j’étais convaincu que
nombre de professionnels du secteur social ou médico-social
s’étaient penchés sur la question, que des travaux avaient été
menés, des articles édités, des ouvrages imprimés… Mais que
nenni ou presque ! J’ai eu beau farfouiller sur Internet,
interroger les banques de données… Non, rien de rien. Mais je ne
regrette rien… car c’était oublier un peu vite mes propres
lacunes, les nôtres je le pense !
Alors bravo à Xavier Dessane d’avoir, l’un des premiers,
interrogé la nature du lien entre la téléphonie et l’éducation
spécialisée. Bravo aussi à lui d’avoir montré combien ces
jeunes adultes que l’on dit handicapés, ont les mêmes désirs
et les mêmes combines que leurs congénères non répertoriés
par la Maison du handicap.
En ancrant son étude dans le secteur médico-social, il
vient interroger le lien entre téléphone portable et éducation
spéciale. Mais que fabriquent donc les professionnels du
secteur avec cet appareil ? Le téléphone portable est-il un outil
éducatif ? Permet-il le développement de l’autonomie ? Et
s’il n’est pas magique, comment est-il utilisé ?
Autant de questions qui trouvent dans cet ouvrage des
pistes de réponses… Certes modestes, car son étude nous
montre que, tout comme monsieur Jourdain, les intervenants
sociaux font de la prose sans le savoir ! Et qu’il est bien
difficile, pour l’heure, de formaliser cette utilisation. Mais les
questions sont pertinentes, les résultats interrogent et les
réflexions font mouche… Elles sont, n’en doutons point, les
premières pierres d’une grande aventure ouverte aux
étudiants, professionnels et chercheurs d’aujourd’hui ou de
demain.
14