Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Leçons du temps colonial dans les manuels scolaires

De
242 pages
La colonisation a régulièrement fait partie des contenus d'enseignement pendant cette période historique, comme après les indépendances. Les douze contributions réunies ici portent sur l'enseignement de l'histoire, mais aussi sur celui des langues : langue des colonisateurs, langue des coloniés...Elles étudient les variations selon les publics visés, les matières enseignées, les auteurs et les éditeurs. Les exemples sont tirés en priorité des relations entre France et Algérie, avec une étude sur la Tunisie et le Maroc.
Voir plus Voir moins
Collection Manuels scolaires et sociétés
Coordonné par Pierre Boutan, Sabeha Benmansour-Benkelfat
Coordonné par Pierre Boutan, Sabeha Benmansour-Benkelfat LEÇONS DU TEMPS COLONIAL DANS LES MANUELS SCOLAIRES
LEÇO S DU TEMPS COLONIAL DANS LESMANUELS SCOLAIRES
Leçons du temps colonial dans les manuels scolaires
Manuels scolaires et sociétés Collection dirigée par Michèle VERDELHAN-BOURGADE La collection est dédiée aux études sur les manuels scolaires, champ d’études riche et diversifié, porteur depuis longtemps de recherches réputées comme de débats publics souvent passionnés. Différents domaines scientifiques contribuent aux travaux sur les manuels : histoire, didactique, sciences du langage, sociologie, anthropologie, religion, genre, biologie… Toutes les disciplines scolaires sont concernées, car le manuel est le vecteur d’enseignement le plus répandu : français, histoire et géographie, langues, biologie, sciences physiques, mathématiques, philosophie, économie, arts, agriculture et même éducation physique et sportive ou travaux manuels ! La collection accueille des études sur les manuels de différents pays, en et hors Europe, selon un éventail large d’approches : sociologique, anthropologique, historique, didactique, économique… La publication est contrôlée par un comité scientifique international. Ouvrages parus GLEYSE Jacques. 2010.Le verbe et la chair. Un siècle de bréviaires de la République.Une archéologie du corps dans les manuels scolaires français de morale et d’hygiène (1880-1974).270 p. GROULEZ Michel. 2011.Les Juifs dans les manuels scolaires en France. 266 p. MORAND Brigitte. 2011.Cinquante ans de guerre froide. Le conflit Est-Ouest raconté par les manuels scolaires français. 294 p. DENIMAL Amandine, DIABATE Arouna, VERDELHAN BOURGADE Michèle (coord.). 2011.Manuels et altérités dans l’espace méditerranéen. Enjeux institutionnels et linguistiques. 286 p. BOUTAN Pierre, MAURER Bruno, REMAOUN Hassan (coord.). 2012. La Méditerranée des Méditerranéens à travers leurs manuels scolaires.298 p. FREYSSINET-DOMINJON Jacqueline. 2016.L’enfant dans les romans scolaires. De la fillette exemplaire au valeureux guerrier. 1869-1941. 278 p. ZADORA Anna. 2016.Entre Europe et Russie. La Biélorussie des manuels scolaires. 228 p.MAURER Bruno, VERDELHAN Michèle, DENIMAL Amandine. 2016. Migrants et migrations dans les manuels scolaires en Méditerranée.
Coordonné par Pierre BOUTAN, Sabeha BENMANSOUR-BENKELFAT Leçons du temps colonial dans les manuels scolaires
Les illustrations contenues dans ce volume viennent des collections du CEDRHE de la Faculté D’Education - Université de Montpellier (ESPE Languedoc-Roussillon) pour l’essentiel, et de collections particulières.
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11598-6 EAN : 9782343115986
SommaireAvant-propos 1 Les manuels scolaires, témoins du temps colonial : considérations générales Eric SAVARESE. La question coloniale saisie à travers les manuels scolaires. Jean-Robert HENRY. Quels enseignements tirer des manuels coloniaux du point de vue des sciences sociales ? Marlène MARTY. La représentation de Soi et de l’Autre : transferts de modèles Espagne/Costa Rica et « colonialité du pouvoir » dans les manuels scolaires ? 2 La colonisation et les langues Sylvette LARZUL. Les manuels scolaires de langue arabe de l’Algérie coloniale : de l’ouverture vers la modernité à l’ethnographie. Pierre BOUTAN. Enseigner l’arabe… Le point de vue des enseignants d’Algérie (1870-1945). Driss ABBASSI. Les manuels d’histoire en Tunisie et au Maroc à l’interface colonisation/décolonisation : entre continuités et ruptures. 3 Variations dans la durée : 1830-1962… Sylvette LARZUL. Les manuels des « écoles arabes-françaises » dans l’Algérie coloniale (1850-1870). Pierre BOUTAN. La désignation des habitants de l’Algérie dans les manuels de l’Institut des frères des Écoles chrétiennes pendant la période 1830 -1962. Mounira CHARIET. Les manuels scolaires algériens des années 50. 4 Etudes de cas : Algérie / Colonisation… Karima AÏT DAHMANE. La figure de l’émir Abdelkader dans les manuels scolaires algériens : quels savoirs ? quelles représentations ? Sabeha BENMANSOUR-BENKELFAT. Les enjeux idéologiques dans les manuels de lecture coloniaux. Représentations et catégorisations Paul SIBLOT. L’éloquence des silences ou les fables de l’expédition d’Alger.Résumés et mots-clés par communications
9 11 13 27 41 53 55 71 89 105 107 123 143 159 161 173 183 215
AVANT-PROPOSLes contributions qu’on va lire ici sont toutes en relation avec le temps colonial, et centrées sur les manuels scolaires. Leur diversité cependant n’échappera pas au lecteur, et n’exclut pas les contradictions. Cela s’explique d’abord par le champ même de la période historique considérée : certes le temps colonial a vu se dérouler un phénomène de domination porteur de similitudes évidentes, comme entendent le démontrer Eric Savarèse et Jean-Robert Henry, qui ouvrent précisément ce recueil, au point que l’on peut à leurs yeux parler de l’existence d’un « manuel colonial ». ème Mais en même temps cette période historique, fût-elle réduite aux XIX ème et XX siècles, présente de grandes variétés. Le démontre ici ce que Marlène Marty nous dit des manuels du Costa Rica à propos de la colonisation espagnole, nous permettant de décentrer notre regard focalisé sur la relation entre la France et les pays du Maghreb et plus particulièrement l’Algérie. Si les manuels d’histoire retiennent d’emblée l’attention, il est évidemment nécessaire de se pencher sur les autres disciplines scolaires, à commencer par ce qui concerne les langues d’apprentissage. Leur choix, tant pour les colonisateurs que pour les colonisés, est une question incontournable : quel statut accorder à la langue des vaincus, par rapport à celle des vainqueurs ? Sylvette Larzul et Pierre Boutan abordent le sujet à partir de deux points de vue sur l’enseignement de l’arabe en Algérie coloniale, dans les manuels pour la première, dans l’opinion des enseignants d’après leurs revues pour l’autre. Quant à Driss Abbassi il s’intéresse, à travers la période de transition entre protectorat et indépendance, à la signification des changements dans la langue utilisée pour rédiger justement les manuels d’histoire de la Tunisie et du Maroc.
En conservant cette fois l’Algérie comme unité de lieu, on peut mesurer les différences entre la période du début de l’occupation, dans les écoles arabes-françaises réservées à l’élite sociale indigène (Sylvette Larzul), et les changements intervenus dans les manuels de lecture après la fusion des enseignements français - indigènes, un siècle plus tard (Mounira Chariet). En neutralisant la variable origine de l’édition, Pierre Boutan montre comment évolue sur la longue période la désignation des habitants de l’Algérie dans les manuels d’histoire et de géographie des Frères des écoles chrétiennes.
Trois études de cas ferment ce volume, prenant aussi pour cible la colonisation vue par les manuels scolaires des époques coloniales et post-coloniales : la figure de l’Emir Abdelkader dans les manuels algériens
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin