//img.uscri.be/pth/5aa12fe31729784cb6ed43d9ab3ce70c9ba7a215
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les parents parfaits n'existent pas

De
208 pages
L'auteur nous invite dans l'intimité de son cabinet de pédopsychologue pour nous parler de cette mission impossible qu'est l'éducation. "Je souhaite modestement aider toutes ces mères, ces pères et ces enfants à s' éloigner de cet idéal inatteignable d' être des parents parfaits et de devenir l'enfant modèle pour ses parents. Tout ceci génère de la culpabilité !" Serge MORI nous présente un travail très stimulant qui ne peut qu'intéresser tous ceux qui pratiquent la relation d'aide, mais aussi les parents.
Voir plus Voir moins
Histoires de résiliences
LES PARENTS PARFAITS N’EXISTENT PAS Essai
Serge MORI
Les parents parfaits n’existent pas
CollectionHistoires de résiliences Dirigée par Michelle Van Hooland La collectionHistoires de Résiliencesde rendre propose compte d’histoires de personnes qui ont su résister et se construire face à une expérience de vie difficile telles que la maltraitance, la maladie, le deuil... La collection s’intéresse au vécu difficile du côté des savoirs, des processus de résistance et de construction. Elle est ouverte autant aux jeunes qu’aux adultes, aux professionnels qu’aux non-professionnels. Les histoires de résiliences peuvent être l’objet d’un travail à plusieurs voix : à une seule voix, à deux voix –entre un auteur et un facilitateur d’histoire, à différentes voix dans un cadre institutionnel par exemple de foyers de l’enfance. Les histoires de résiliences peuvent se présenter sous diverses formes : histoires de vie, comptes-rendus scientifiques mais aussi histoires fictionnelles de résilience avec notamment des contes. Livres parusSwan D. et Van Hooland M., 2013,Avec le temps, Se reconstruire après la violence conjugale. Paris : L’Harmattan. Le Bret A. et Mori S., 2013,Se raconter à domicile, Approche narrative de la résilience. Paris : L’Harmattan.
Sidibé Y., 2012,Séjour éducatif de rupture en Afrique, Résister et se construire en Structure d’Accueil Non Traditionnel, Paris : L’Harmattan. Rosa Linda et Ema Liss, 2012,Portraits d’adolescentes, Résister et se construire en Maison d’Enfants à Caractère Social. Paris : L’Harmattan. Van Hooland M., 2012,Adolescence, maltraitance et placement, méthode d’éducation biographique pour la résilience. Paris : L’Harmattan. Van Hooland M., 2011,Maltraitance psychologique et résilience, approche psychosociale et biographique. Paris : L’Harmattan. Van Hooland M., (Ed.), 2009,Histoires de résilience au foyer de l’enfance, Paris : L’Harmattan. Carhaix J. et Rennais B.L., 2009,Parkour d’adolescents, Résister et se construire en foyer de l’enfance: L’Harmattan., Paris
Serge MORI
Les parents parfaits n’existent pas Essai Préface de Michel Delage
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05784-2 EAN : 9782343057842
À Eve,  Mon épouse, merci d’exister. À Paolo, notre fils, Pour l’amour et les histoires racontées qui illuminent nos vies.  À Mamina, Pour tout son Amour diffusé autour de ses quatre enfants et ses huit petits-enfants.
Préface
 Les enfants posent souvent des problèmes à leurs parents. Le besoin actuel de classer, quantifier, objectiver conduit à une démarche réductrice, celle de l'établissement de diagnostics, d'étiquetages d'où découlent des méthodes thérapeutiques spécifiques comportant d'ailleurs de plus en plus de prescription de psychotropes. On va parfois jusqu'à détecter précocement les prémices de pathologies de l'adulte comme par exemple les troubles bipolaires. S'agit-il en fait de considérer les enfants comme porteurs d'anomalies à réparer, à rectifier, ou de considérer les parents comme en difficulté pour les élever et les éduquer ? Effets de lecture ? Effets de langage ? Ce que nous tenons pour la réalité découle en fait de nos manières de voir et de nous raconter ce que nous percevons. La lecture scientifique répond à un mode de pensée logico-déductif selon lequel on cherche à découvrir les lois générales de la nature. On cherche à diminuer les incertitudes. On développe des langages techniques qu'apprennent et qu'utilisent les experts voulant à établir des rapports de signification à partir de ce qui est examiné, constaté. Mais ce faisant il n'est jamais vraiment question d'un dévoilement de la vérité. Il est toujours question de constructions. Les scientifiques le savent bien d'ailleurs, puisqu'une théorie ne semble pouvoir mériter le statut de scientifique que parce qu'elle est réfutable et susceptible d'être remplacée par une autre théorie. Il n'en demeure pas moins qu'on utilise une démarche objectivante, le scientifique définissant lui-même l'objet de son observation et de son étude. Ainsi par exemple, quand, en psychologie, on cherche à étudier des mécanismes, des caractéristiques de personnalité, des altérations de l'humeur etc. En fait, depuis la nuit des temps l'homme cherche à
9