//img.uscri.be/pth/48cf615498cc901e3f2902bd785d64454aec0ef5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 33,19 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Dictionnaire arabe-français

De
535 pages
Cet ouvrage n'est pas seulement un instrument destiné à faciliter la pratique de langue et la communication ; à travers l'expression linguistique, il est aussi un outil de connaissance du Maroc dans les aspects les plus divers de sa culture traditionnelle.
Voir plus Voir moins

DICTIONNAIRE ARABE-FRANÇAIS

@ L'Harmattan, 1999 ISBN: 2-7384-8036-5

LANGUE ET CULTURE MAROCAINES

DICTIONNAIRE

ARABE-FRANÇAIS

établi sur la base de fichiers, ouvrages, enqu8tes, manuscrits études et documents divers par

A.- L. de PREMARE et collaborateurs
Tome Il

LJ -Mj-

N~

Editions L'HARMA TT AN 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris

Ce dictionnaire est réalisé par

A.-L. de PREMARE F. ABABOU I.-P. CANAMAS V. COMERRO C.DALLAPORTA E.EALET

En hommage à nos devanciers

G. S. COLIN L. BRUNOT

w. MARCAIS

SOURCES ET REFERENCES

Car.

F

=

M. al-FASI, RubaCiyyat rusa' Fils (al-caTÜbiyyat) , Casablanca, 1986. Les traductions données ici ne sont pas forcément celles de M. El Fasi publiées dans Chants anciens des femmes de Fès, Paris, Seghers, 1967.

Car.J =

Chants d'amour: Ef9bi, J. JOUIN, dans "Chansons de l'escarpolette à Fès et Rabat-Salé", Hesperis, 1954, t. XLIV, 3è-4è tr., 349-343. F. ABABOU, gt-ThiImf l-Mdggrî (m. 1273/1856). Son époque, sa vie et son oeuvre; I. Etude historique. II. Corpus; Thèse de doctorat, s.1.d. de A.-L. de Prémare, Aix-en-Provence 1994.
Bouchta EL A Tf AR, Les proverbes marocains, Casablanca, 1992.

Ab=

At= Ay=

iitayyü£ - J. JOUIN, Chants de circonstances: a£ayyü£ dans "Chansons de l'escarpolette à Fès et Rabat-Salé", Hesperis, 1954, t. XLN, 3è-4è tr., 343-349.
= A. BARTHELEMY, Dictionnaire arabe-français, dialectes de Syrie: Alep, Damas, Liban, Jérusalem, Paris, Geuthner, 1969.

Barthélemy

B.Ch. = Beau =
Bellakhdar

A. BENCHEHIDA, Proverbes inédits des vieilles femmes marocaines, Si A. Sbihi, commentés par A. Benchehida, Fès, M. Debayeux, 1930. M. BEAUSSIER, Dictionnaire pratique arabe-français, nouv. éd. revue, corrigée et augmentée par M. Ben Cheneb, Alger, Carbonel1931.

=

J. BELLAKHDAR, La pharmacopée marocaine traditionnelle (Médecine
arabe ancienne et savoir populaire), Paris, Ibis-Press 1997.

Bocthor

=

Ellious BOCTHOR, Egyptien, Dictionnaire français-arabe, 2è éd. Paris, Firmin-Didot 1882. L. BRUNOT, Textes arabes de Rabat, II, Glossaire; Paris, Geuthner, 1952.+ Introduction à l'arabe marocain, Paris, G.P. Maisonneuve, 1950, p. 242-284 [Lexique]. L. BRUNOT, "Proverbes et dictons arabes de Rabat", HESPERIS, 1928, 1er trimestre.

Br

Br mar. =

L. BRUNOT, Notes lexicologiques sur le vocabulaire maritime de Rabat et de Salé [lH.E.M. VI], Paris, 1920. 1

Dictionnaire

arabe marocain-français

BrV8t. =

L.BRUNOT, "Noms de vêtements masculins René Basset [I.H.E.M.], Paris, 1927.

à Rabat", Mélanges

Can =

CANAMAS (J.-P.) = documents inédits: enquêtes sur le lexique ichtyologique des pêcheurs marocains.

CASTRIES (H. de), Une description du Maroc sous le règne de Moulay Ahmad ElMansour (1596), texte portugais et trad. fr., Paris, Leroux, 1909.

Caub =

Dominique CAUBET, "Langage bébé en marocain", Comptes Rendus du G.L.E.C.S., 1. XXIX-XXX, 1984-1986, p. 73-106 ; Paris, Geuthner. Dominique CAUBET, L'arabe marocain, Paris-Louvain, Peeters, 2 vol. 1993.

CHOTTIN A.: Tableau de la musique marocaine, Paris, Geuthner, 1939. Co fonds Colin, I.E.R.A. Rabat, C.N.R.S. Paris, Aix-en-Provence. Le fichier Colin de Rabat concernant le parler des villes a fait récemment l'objet d'une publication complète s.l.d. de Zakia IRAQUI SINACEUR, Le Dictionnaire
Colin d'Arabe Dialectal Marocain, Ed. Al Manahil

- Ministère

des Affaires

Culturelles, Rabat, 8 vol. Co BN = fiches lexicographiques de G.S. COLIN, Bibliothèque Nationale, Paris [arabe marocain, n° 7062].
.

Co B. Yazga = dossier linguistique sur les Bni Yazga [S.-E. de Fès, Sefrou, Bhalil] [I.E.R.A., Rabat]. Co Branès = G.S. COLIN, "Notes sur le parler arabe du Nord de la région de Taza", Bulletin de l'Institut Français d'Archéologie Orientale, XVIII, le Caire 1920, 33-119.
Co Chrestomathie

= G.S

COLIN, Chrestomathie marocaine,

Paris, Adrien-Maisonneuve

1951. Co Ozawa = G.S. COLIN, Etude manuscrite inédite sur le parler des Ozawa (Jbala, région de Ouezzane), grammaire et lexique; [I.E.R.A. Rabat]. Co Mrkch / Co Tgr = G.S. COLIN, fichiers particuliers à Marrakech ou à Tanger; C.N.R.S. Aix-en-Provence. Dallet

=

J.-M. DALLET, Dictionnaire kabyle-français, parler des At Mangellat, Algérie Etudes ethno-linguistiques Maghreb-Sahara, s.1.d. de Salem Ch a-

2

Dictionnaire

arabe marocain-français

ker et de Marceau Gast, C.N.R.S. Aix-en-Provence; éd. SELAF, Paris 1982.
Denizeau = CI. DENIZEAU, Dictionnaire des parlers arabes de Syrie, Liban et Palestine (supplément au Dictionnaire arabe-français de A. Barthélemy) , Paris, G.P. Maisonneuve, 1960. E. DOUTfÉ, Missions au Maroc. En tribu, Paris, Geuthner, 1914.

Doutté=

Dozy=
Dozy vêt. =

R. DOZY, Supplément aux dictionnaires arabes, 2 vol., réimpr. Beyrouth, 1968. R. DOZY, Dictionnaire détaillé des noms des vêtements chez les Arabes, Amsterdam, Jean Müller 1845, réimpr. Beyrouth, Librairie du Liban. Encyclopédie de lTslam, nouvelle édition, Leiden, E.J. Brill - Paris, G.-P. Maisonneuve et Larose S.A., 9 vol. parus, 1975-1997 ; 10e vol. en cours. D. FERRÉ, Lexique français-marocain, Imprimerie Louis-Jean, Gap 1950 Lexique marocain-français, Imprimerie Louis Jean, Gap 1952.

E.I. 2 = Ferré

=

Foucauld

=

~.

Ch. de FOUCAULT, Dictionnaire touareg-français. Dial~cte de l'Ahaggap, Imprimerie Nationale de France, réimpr. 1951, 4 vol. G. W. FREYTAGII, Lexicon arabico-latinum, 4 vol. 1830, réimpr. Librairie du Liban, Beyrouth 1975. R.S. HARRELL, A Dictionary of Moroccan Arabic: Moroccan-English, Washington, 1966. M. KABBAJ et M. CHERRADI EL FADILI, Un bouquet de proverbes marocains, Casablanca 1981. A. de BIBERSTEIN KAZIMIRSKI, Dictionnaire arabe-français,nouvelle édition, 2 vol. Paris, G.-P. Maisonneuve 1960.
Al}.mad b. Mul)ammad KUT A, al-Nuzha l-bahija fi tafsir al-lugati d-darija dactylographié, inédit. IBN MANQUR, Lisan al-cArab , éd. diverses.

Fr = Har =
Kab=

Kaz=

Kuta = L.A. =

,

Laoust, Sous = E. LAOUST, Cours de berbère marocain, dialectes du Sous et de l'AntiAtlas, Paris 1921.

3

Dictionnaire

arabe

marocain-français

Laoust,

Mots

= E. LAOUST, Mots et choses berbères, Paris, Challamel1920. Albert LENTIN, Supplément au Dictionnaire pratique arabe-français de Marcelin Beaussier, Alger, La Maison des Livres, 1959.

Lentin =

LEON L'AFRICAIN (Jean), Description de l'Afrique, trad. fse A. Epaulard, 2 vol., Paris, Adrien-Maisonneuve 1956.
LERCHUNDI J. : Vocabulario espanol-arabigo del dialecto de Marruecos, Tanger 1892.

LEVI-PROVENCAL (E) : Textes arabes de l'Ouargha , dialectes des lbala Septentrional), Paris, Leroux, 1922.

(Maroc

Loub =
Lüd=

v. LOUBIGNAC, Textes arabes des Zaër, Paris, Librairie Orientale et Américaine-M.Besson, 1952. H. LÜDERITZ, "Sprüchworter aus Marokko mit ErHiuterungen im Dialekt des nordlichen Marokko", MSOS, II. Abt., Westasiatische Studien, Berlin 1899. M. EL FASI, Maclamat al-Ma1lJ.ün, uz:> 2, qism 1, MuCgam lugat alj Ma1lJ.ün, abat, Académie Royale, 1991. R G. BORIS, Lexique du parler arabe des Marazig , Paris, Klincksieck, 1958. w. MARCAIS, Textes arabes de Tanger, Paris, Imprimerie Nationale, Leroux 1921.

MacI =
Marazig =

Mar =

Marçais, Takroûna = Textes arabes de Takroûna par W. MARCAIS et Abderrahmân GUIGA, II, Glossaire; Paris, Geuthner 1958-1961. Mej Co = Fichier de quatrains de la tradition orale du Mejdüb, recueillis par G.-S. Colin , présentés et traduits par A.-L. de Prémare, Thèse d'Etat, Paris III, 1984, vo1.III. A.-L. de PREMARE, Sidi cAbd-er-RaJ;unlin EI-Mejdüb , C.N.R.S. Paris, S.M.E.R. Rabat, 1985, pp. 212-216, quatrains de la tradition orale des 16è-17è s. regroupés par M. EI-M~hdi al-Fasi dans Mumtic al-asmiic. A.-L. de PREMARE, La tradition orale du Mejdüb. Récits et quatrains inédits, Edisud, Aix-en-Provence 1986. A. KHARCHAFI, cAbd-:Jl-Qiid:Jr, it Sidi Qaddür :Jl-cAlami. Etude, Cord

Mej Mum =

Mej Pr

=

Mel CAl=

4

Dictionnaire

arabe marocain-français

pus, Extraits traduits; Thèse de doctorat, s.l.d. de A. -L. de Prémare, mes, Aix-en-Provence 1993.

4 to-

Mel

=

Mell}.ün, dans divers poèmes des poètes suivants (les traductions des citations sont de A.-L. de Prémare) : - cAl = Sidi QaddÜf gl-cAlami (18e-1ge s.), voir supra Mel cAL A Abd-aI-Hadi aI_c mri, enregistrement H. TulaIi. - Amr = C - Ams = Bn Amsaygb (18è s.), in Mohamed BelhaIfaoui, La poésie arabe
C

maghrébine d'expression populaire, Paris, Maspero 1973, p. 76-91. H. - Arz = M.b.cAli wuld Arzin (18è-19è s.), enregistrement TuUili.- B.cA. = Oris b. cAli I-Mfflki ~1-I:I~n~(fin 19è s.), enregistrement H. TulaIi - Bag = cAli I-Bagdffdi (18è s.), enregistrement H. TulaIi. - Md = Thami I-Md~gri (19è s.), voir supra Ab. - Mti = j-Jilali Mtirgd (18è-19è s.), in M. EI-FASI, MaClamat ~l-M~l1)ün, 1ère partie, 2è section, p. 161-165, Académie Royale, Rabat. -

Mçl}.ammgdgn-Ngjjar (18è-19è s.), enregistrement H. TulaIi. Mçl}.ammgdgl-CUIlf(20è s.), enregistrement H. TulaIi. Un certain nombre de citations de Mell}.ün sont également tirées de MUQammadEI-FASI, MaClamat l-mall)ün,Académie Royale, Rabat, vol. I a 1ère partie, 1986, p. 331-343; 3è partie, 1990, Rawif)iCal-mallJün. Mer

- Nj = - cU =

=

H. MERCIER, Dictionnaire français-arabe (Rabat,1945) ; Dictionnaire arabe-français (Rabat, 1951).

Monteil, Faune = Vincent MONTEIL, Contribution à l'étude de la faune du Sahara Occidental Institut des Hautes Etudes Marocaines, Notes et Documents, Paris, Larose 1951. Monteil, Flore = Vincent MONTEIL, Contribution à l'étude de la flore du Sahara Occidental, Institut des Hautes Etudes Marocaines, Paris, Larose; vol. I 1949 (en collaboration avec Charles SAUVAGE) et vol. II 1953.
MuCjam wasi!

= al-MuJam

al-wasil , Académie de la langue Arabe, 2 vol., Le Caire.

Nff~iri, Istiq~a' = al-NA~IRI, Kitiib al-Istiq~ii'li-alJbiirduwal al-Magrib al-Aq~ii, texte arabe 9 volumes, Casablanca Diir al-Kitiib, 1954-1956 ; trad. fse Archives Marocaines IX (1906) ; X (1907) ; XXX (1925) ; XXXI (1925) ; XXXII (1927) ; XXXIII (1934) ; XXXIV (1936).
PACCARD A.: Le Maroc et l'artisanat traditionnel islamique dans l'architecture, France, éd. Atelier 74, 1980 ; 2 vol.

PEZZI E. =

El Vocabulario de Pedro de Alcala, éd. Elena Pezzi, Ed. Cajal, Almeria 1989. 5

Dictionnaire

arabe marocain-français

Pr=

informations lexicales, exemples, citations, traductions etc. fournis par A.L. de PREMARE ou l'un de ses collaborateurs à partir de leurs propres enquêtes et documents.
Proverbes de sources diverses, traduits par A.-L. de Prémare.

Provo=
Prov. N

=

Mimoun NAJn : Proverbes du Maroc Oriental, D.E.S., Fès 1985-1986..

Renaud-Colin

= TulJfat al-alJ.bab, glossaire de la matière médicale marocaine, éd., trade et comm. par H.P.J. Renaud et G.S. Colin; Paris, Geuthner, 1934.
Prosper RICARD: Corpus des tapis marocains, Paris, Geuthner, 1923. Prosper RICARD: Maroc, "Les guides bleus", Paris, Hachette, 1925 et 1948.

Ricard=

Taine-Cheikh

= TAINE-CHEIKH (Catherine), Dictionnaire Ifassliniyya Français, Dialecte arabede Mauritanie, Paris, Geuthner, 1989 sq. (6 vol. parus).
Miloud TAIFI, Dictionnaire tamazight-français Paris, L'Harmattan-Awal, 1991. (parlers du Maroc central),

Tam

=

Ta~awwuf = Yiisuf al-TADILI, al-T~awwuf ila rijaJal-ta~awwuf, vies des saints du Sud marocain des Ve-VIe-VIle siècles de l'Hégire, Texte arabe établi et annoté par Ahmed Toufiq, Publications de la Faculté des Lettres de Rabat, 1404/ 1984. Tedj

= =

B. TEDJINI, Dictionnaire arabe-français (Maroc) ; Dictionnaire français-arabe (Maroc) ; Paris, Société d'Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales, 1923-1925. Sibylle VOCKE, Die marokkanische Mall)ünpoesie, O. Harrassowitz, Wiesbaden, 1990.

Vocke

Westermarck, Ritual = Edward WESTERMARCK, Ritual and Belief in Morocco, 2 vol., Londres, Macmillan 1926. Westermarck, Wit = Edward WESTERMARCK, Wit and Wisdom in Morocco (avec la collaboration de Abd-es-Salam al-BAQQALI), Londres, Routledge, 1930.
Zayani, Turjman = Abü-I-Qasim b. A1).madal-ZA YANI, al-Turjumiin al-mucrib can duwal al-Ma~riq wa l-Magrib, éd. et trade O. Houdas : Le Maroc de 1631 à 1812, Paris, Imprimerie Nationale, Leroux éd. 1886.

6

Dictionnaire

arabe marocain-français

TRANSCRIPTION

I TRANSLITTERATION

Consonnes
:)

=

F

hamza; laryngale occlusive - ex. ~ar4 "terre" ~~i - ne se maintient que de façon exceptionnelle - dans certains parlers elle peut être une réalisation particulière de q ex. ~aI= qaI [JL:i].
bilabiale occlusive sonore - ex. bab "porte" ,-,L ; elle peut être emphatisée ..

b=,-,

et elle est alors marquée 1? - ex. QQ"ah"son père" b~"

.
elle est féquente à

p = ~

bilabiale occlusive sourde

- ex.

paIa

"pelle"

U4;

Tanger, dans des emprunts, notamment à l'espagnol, où elle peut être ou non une variante, ou réalisation de b ~ [voir 1er article de cette lettre].

t = ~/ ~

jIlt "elle est ; l'interdentale arabe ! ~ n'est ici distincte du t / ~, ni venue" ~4 phonétiquement, ni phonologiquement - ex. data "trois" ~~ ; tüb l~ ; tüb"tissu"~~ . llab "reviens à Dieu!" Lu ~~ palatalisation de t ~, rare - ex. ~~kk = t~kk "piquer" ~ ; ou dans des mots d'emprunt - ex. ~ükHi! = ~~kHi! = pk1a! "genre de tissu servant de
support à la broderie".

dentale occlusivesourde - ex. tatJçd "tu prends" ~[..:j,

,

~ = ~

t = ~

interdentale spirante sourde (voir ci-dessus t ~). Elle figure dans la graphie arabe des mots par souci étymologique; elle ne fait pas partie de la phonologie marocaine représentée ici; elle est transcrite en caractères latins
seulement dans les mots arabes classiques qui figurent dans un article

- ex.

l).adi!"tradition prophétique" [= ~~ ~~prononcé ~~]. ~ ~

"#l).dit "conversation, entretien"

j = ~

prépalatale spirante sonore

- ex. jab "ila apporté"~~.

7

Dictionnaire

arabe marocain-français

g=
l}.

~

réalisation affriquée de j ~ - ex. haggala "femme veuve ou divorcée" tJ~ [JbaIa].
pharyngale spirante sourde vélaire spirante sourde

=

~

- ex.

!iQ "il est tombé" ~ l1:..
o

b=t
d =
.J/j

- ex.

noui" t ~

br~j "il est sorti" ~~

; sab "il s'est éva-

.

dentale occlusive sonore - ex. bda "il a commencé" I~ ; drae "bras" 1,)0 ; l'interdentale Q j ne fait pas partie de la phonologie marocaine rej t présentée ici; elle n'est pas distincte phonétiquement du d.J, et se prononce comme lui. interdentale spirante sonore; elle figure dans la graphie arabe des mots par souci étymologique; elle est marquée en transcription latine lorsqu'il s'agit, au cours d'un article, d'un exemple ou d'une transcription d'un mot d'arabe classique ou d'un autre parler arabe dont le tableau phonologique comporte ce phonème - ex. gayyil "dévier de son chemin" ~j [Tunisie]. prépalatale liquide sonore - ex. dm-, idir verbe "faire", placer" jra, ijri verbe "courir" (.S~ . ' '!~
,) I.J , .>:~

d =

j

r =

,)

r=

,)

prépalatale liquide emphatique, distincte phono logiquement de la précédente - ex. jra, ijra verbe "survenir" (en parlant d'un événement) (.S~ ; il peut s'agir aussi d'une simple emphatisation de contagion, un (.S~ mot entier donnant souvent lieu, au Maroc, à une prononciation emphatisée par la contagion venant de l'un de ses phonèmes de base - ex. 4~IT~q"il

"a abrité" J

~.J

:1=

d~rr~k "ila fait atteindre" ~~.J.
:',J~

z = :,

sifflante sonore - ex. daz, idüz verbe "passer" :, I.J t verbe "estomaquer" (.S~~ ('s,J~ . '
sifflante sonore emphatique,

; zwa, y~zwi

~ = :,

distincte phonologiquement

de la précédente
(.S~~ '('s,J~

- ex. ~wa, y~~wç verbe

"pousser de petits cris aigus"

; il

peut s'agir aussi, dans un mot, et comme pour le r .), d'une simple conta-

8

Dictionnaire arabe marocain-français gion d'emphase sans valeur phonologique particulière.

s =

~

; elle peut se sifflante sourde - ex. sir "lanière de cuir" "lacet" ~ trouver emphatisée [~] par contagion - ex. Ha~~m "sortilèges"~.u .

I = c.P

prépalatale spirante sourde - ex. ~~m~

~

"soleil"[= ~~ms ~].

~= =

~

dentale spirante sourde emphatique - ex. ~ar, i~çr verbe "devenir" JL..o ,
~.

4.

~/..Ie;

dentale occlusive sonore emphatique - ex. Qr~b "il a frappé" ~~
l'interdentale emphatique Q..Ie; n'est pas distincte du comme lui - ex. <p'funobs~urité"rO " .

4 ~,

-

et se prononce

t = ~ .

dentale occlusive sourde emphatique - ex. i!çl.1"il tombera"
interdentale spirante sonore emphatique;

~

.

d = .

j;

elle ne fait pas partie de la phonoQ lorsqu'il s'agit,

logie marocaine représentée ici; elle figure dans la graphie arabe par souci étymologique, et elle est transcrite en caractères latins au cours d'un article, d'un exemple tiré de l'arabe classique ou d'un autre '"

parler où le Q j; est un phonème de plein exercice - ex. gahir j-A l.1;. . .

£

= t

pharyngale spirante sonore - ex. Ela "sur" vélaire spirante sonore - ex. bga "il veut"

~

; biiE"il a vendu"

t

~.
.

g=t
f =
~

~

; gadi "allant" (SJlè.

labiodentale spirante sourde - ex. ~af "il a vu" ~w, ; iffit "il passera" ~~; dans certains mots ou contextes, ou à des fins d'expressivité, la
prononciation

, ,. "il s'est acquitté de" [= üfa ~"']

peut en être emphatisée

; elle est alors marquée

f - ex. rra

.

q = J

vélaire occlusive sourde - ex. qaI "il a dit" JL.:i; ~qa "il a peiné"
~al = qat JLJ.

dans certainsparlerslocaux,le q J peutêtreréaliséen:> ç (hamza)- ex.

~

9

Dictionnaire

arabe marocain-français

k = ~

postpalatale occlusive sourde - ex. klâb" des chiens" [ ~~ ] ; dans certains mots ou contextes, ou à des fins d'expressivité, la prononciation peut
en être emphatisée; elle est alors marquée JI",~
o ~

cordelière du pantalon"

IJ ~

~

t.

~ - ex. ~t-tç~Wa
I.

d ~s-s~rwâl "la

g = ...jl Cil ~

postpalatale occlusive sonore; suivant les cas et les parlers, le g peut
étymologiquement un q J - ex. gOOra "mannite" b,)

être

~

; g~rba "outre"

~~ - ou unj ~ - ex. gza "récompense" I~
prunté au berbère - ex. agdâl "paturage réservé"
langue non arabe

J I~i

- ou le g d'un mot em-

- ou à une autre
noirs

- ex.

ganga "tambour" des tambourinaires

~~

le g représente un phonème de plein exercice en de nombreux cas - ex. sb~, isb~q verbe "précéder", "devancer" ~; sb~g, isb~g verbe "aller vite" ~ - et pas seulement la réalisation phonétique d'un phonème q ou j.

1= J

palatale liquide - ex. blâd "pays" J~

; li-llâh "pour Dieu" cL..u -;

sui-

vant son contexte phonétique ou les besoins de l'expressivité,

le l"peut con-

naître une réalisation emphatisée ; elle est alors marquée d'un point:

aUah ! "Dieu!" cLlJ I; !!ae,i!!ae verbe "monter"

~

l - ex. .

'

~
~

m =,
n = ù h = w =
b

bilabiale liquide nasale - ex. ma "eau" Lo ; bd~m"ila travaillé" ,~ ; le m peut être emphatisé ; il est alors marqué tp - ex. f!U!l~ "ma mère" .
dentale liquide nasale

- ex. nar

"feu" J~ ; oonna "orteil" ~

.
'-:-'~ "mo-

laryngale spirante - ex. hacIa "celui-ci" I.jLA ; ihr~b "il s'enfuit" semi-voyelle bilabiale - ex. wali "saint personnage"

'"

o

~~

; wçqt

ment"

~"'.

Y=(.$

semi-voyelle prépalatale- ex. ~l-yçm "aujourd'hui" ,~I. Voyelles

i = I

voyelle longue - ex. ~af "il a vu" wU.

10

Dictionnaire

arabe marocain-français

I

=

réalisation antérieure de a [ ~ Lo! ] - ex. g~zzar "boucher" .)I~ ; kân "il
était" ù~.

a

voyelle de longueur moyenne - en fin de mot, elle correspond généralement à ce qui, en orthographe arabe, est marqué par b ex. g~rba "outten 4~ ou par t.> - ex. wülla "ilest revenu" ~~, voire par J- ex. ja "il
est venu" L:....

Ii i =

réalisation antérieure de a [~l..o!] - ex. fui "donne!" (fém.). voyelle brève - ex. ~har "mois"
ri"

~

; fabd

~

"esclave";

qJ}.ak "il a

~

.
; byiit "des chambres"

ii =

J

voyelle longue - ex. ~iif "vois!" "regarde!" w~
~~.

o .
u =_ o

réalisation de IT , de timbre plus ouvert, généralement en contexte emphati; i4i?f "il tourne" .)~ que - ex. Çri?b "jeune taureau" ~J~ = .)J~.

voyelle brève - ex. yakul "iI mange"

J.S~ .
,

,

.
=

réalisation de u , de timbre plus ouvert, - ex. qat 19 "iIlui dit" cL.J JL.:i .

ü
o

voyelleultra-brève- ex. küll "tout" J.-S [:;t k~ll "se lasser"].
:.. / ü purement phonétique et à peine esquissé; ~

, <JJ

_

ex. agOnan "entêtement".

i =

voyelle longue - ex. bit "chambre" ~

; isil "il coule"

~

.

ë

.

réalisation de i, de timbre plus ouvert, généralement en contexte emphati. que - ex. rnred "malade" ~j-O o. .. . réalisation de i, de timbre plus ouvert, en contexte emphatique - ex. twase "grands bols" ~I~.

e

11

Dictionnaire

arabe marocain-français

i =

voyelle brève - ex. biyy~t "faire passer la nuit" (à qqn.) dyIDi"ma maison" ~ ~J J I:JI .

~
..

; q.-q.ar

ë = e
Q

correspond au e de l'espagnol, dans des mots d'emprunt à l'espagnol

- ex.

bakëta

~~

"serran"(poisson < esp. vaqueta).
dek "ce... là".

réalisation plus ou moins ouverte du i-ex.

d~rboh "ils le fra pp èrent" . . .

timbre neutre, équivalent à peu près au ~ewa voisé de l'hébreu [:] ~ . . I ~l-mdina "vers la ville" ~ ..~ ~~ '
0

ex.

12

Dictionnaire

arabe marocain-français

ABREVIATIONS

ET SIGNES CONVENTIONNELS

abrév. abs. abst. acc. act. act. u. adj. admin. adv. agr. anat. anglo ar. mod. archit. art. astr. béd. berb. bot. cf. class. coll. compo compl. condo conj. contr. cord. dénom. dim. dir. él. emphat.

abréviation absolu /lument abstrait accompli action / tif action unique adjectif administration adverbe agriculture anatomie anglais arabe moderne architecture article astronomie / logie bédouin berbère botanique confer arabe classique collectif comparer complément conditionnel conjonction / tif contraire cordonnerie dénominatif diminutif ilirect élatif emphatique / tisé

empr. en gén. esp. ethn. euph. ex. except. exclam. expr. ext. F fact. fém. fig. fro génlt géogr. germ. gram. héb. im. imp. impr. inacc. indo indéf. into interj. inteD". intrans. inv. iron. it.

emprunt / té en général espagnol ethnique euphémisme exemple (s) exception exclamation / matif expression / pressif extension / tensif Fès factitif féminin figuré français généralement géographie / phique germanique grammaire / matical hébreu / braïque image / imagé impératif imprécation / catoire inaccompli indirect indéfmi intensif interjection interrogation / gatif intransitif invariable ironique / quement italien

13

Jb judéo-ar. jur. lat. litt. loc. M mar. masc. méd. mod. Mrkch m.s. mus. n. n. aet. néol.

n.u.
num. numis. onomat. ord. part. partie. pas. péj. pers. ph ys. pl. plais. poét. pr. prén. prép. pron. Prov. qual. qqeh. qqn.

Jbilla judéo-arabe juridique latin littéral / lement locution Marrakech marine / maritime masculin médecine / dicinal moderne fichier Marrakech même sens musique nom nom d'action néologisme nom d'unité numéral numismatique onomatopée ordinal participe particule passif / passé péjoratif personne / nel physique pluriel plaisant poétique propre prénom préposition pronom proverbe qualificatif quelque chose quelqu'un

Rabat racine réciproque référence (s) réfléchi relation / latif religion / ligieux rur. rural / ruraux sens s. s.e. sous-entendu sing. singulier spéc. spécifique/cialement sub sous (tel mot ou racine) substantif / tivé subst. suff. suffixe suj. sujet symbole / lique symb. syn. synonyme Te Tétouan technique / nologie tech. fichier Tanger Tgr toujours tj. topogr. topographie toponymie topon. Tanger Tr. trans. transitif tflV. trivial verbe v. var. variante vétérinaire vét. voc. vocable vulg. vulgaire zool. zoologie X,Y,Z Un Tel Xa, Ya, Za Une Telle x,y,z telle chose / act. / objet équivalent de #; différent de distinction des variantes / vient de; > origine de (étym.) < (?) sens douteux 14

R rac. récipr. réE. réfl. rel. relig.

L J

LJ

r Y 11m

n., pl. -at la lettre L J , palatale, liquide; elle peut connaître une réalisation em[Pr].

phatisée -! -, en contexte emphatique ou à des fins d'expressivité

Y!J la / la [Ib] préfixe modal de l'inacc., inv., indique le présent actuel ou actualisé ou le présent permanent ou d'habitude, ou l'aspect duratif d'une action [Mej Pr, Th] [Pr] [voir également ta fi t. 2 p. 4 et ka t. 10p. 497-498].

I / Ii / l-iI ~ .J/....J J , /
[I]

..J / J

1 / Ii prép. [cf. class. ~!] 1. à, vers, en direction de (déplacement ~ouvement) - ana gadi I tas - ~~ttaana gadi lçh je vais à Fès - moi aussi j'y

avec vais -

X, ja I £andi / la £andi [M] il est venu chez moi, il est venu me trouver - m~a I £and / la £and g.altq il est parti chez sa tante maternelle - a~ ddak lçh qu'est-ce qui t'a poussé à aller le trouver? ; accompagnant un imp. nçgç Ina n~üfç a~ kRin levons-nous pour aller voir ce qui se passe [litt. levez-vous vers nous] [Co] - X gr~bni 1 ~r-ra~ il m'a
frappé à / en visant la tête [Co] ; interj.
[voir ain / aygn ~ 12, t. 1 p. 115].

ya I~h, holà!

ho, hé!

(pour appeler, attirer l'atdirection de (sans déplace-

tention) [Co] ; expr. m~nnq I~h directement, sans intermédiaire [Mer] -I-ain vers où ?

- 2.

tourné / exposé .vers,en

ment) [cf. class. ~!] - l-bRb dyalq 1 ~1-q~bla sa porte est tournée en direction de la Mecque - huwwa 1 t~t / 1 :ffjq / I dag.~1 il est en bas / en haut / à l'intérieur / dedans X, baqy 1 qçddllin il est encore devant [Co]. - 3. s. abst. à / vers (qqn.) - ~-~~kwa 1~ llah Ü lçk c'est à Dieu et à toi que j'adresse ma plainte [Co] - m~nni 1 ~Uah de moi à Dieu = c'est entre moi et Dieu [cela ne regarde personne d'autre] - m~nn9 1 ra~9 c'est entre lui et lui-même [= ça le regarde, cela ne vous regarde pas] [Mej Pr, Jb] [Pr] ; [M] dans l'expr. comparative X b~ali w ana l~h [F = l-ilç] il est aussi pauvre que moi; il est logé à la même enseigne que moi [Co]. - 4. jusqu'à [temporel] - I-dRba baqy ma ja jusqu'à présent, il n'est pas arrivé [Co] - ~~al baqy I ~1-£id combien reste-t-il d'ici la fête? [Ferré]. [II] ~...J I-iI [= I + il] [F, Tr, Jb] prép. employée avec pronepers. suffixe; non enclitique; marque la destination, réelle ou figurée, avec une certaine insistance 1. pour, à [attribution] ; vers, à [mouvement] - l-ïlq à lui, pour lui [Co, Ferré] ; [ThBni Yazga] qoltha 1ïlq je le lui ai dit - X m~a l-ïlq il partit chez lui ["lui" = un autre que X] [Mej Pr Jb] [Pr]

3

1

J

- I~-m~i I-ilq ~Eçby aller est difficile [Co Tgr] - [Jb Bni Yazga] X db~II-ilq il Y pénétra [Co] - s~bta, £<?mm~fI1i ma m~it l-ilha Sebta / Ceuta, je n'y suis jamais allé [Co] - b~lEa d ~1-maITat m~it l-ila bien des fois j'y suis allé [Co Tgr] - ma tmiidd ~i yidd~k I-ilha n'y porte pas la main [Co Tgr] - X dball-ilq il est entré chez lui j~btha I-iI~k je te l'ai apportée / spécialement, exclusivement pour toi [;éj~btha l~k] [Co]

- X,

huwwa IIi ba£Ili I-il~k c'est lui qui m'a vendu à toi [Co Tgr] - had ~~-~iI-iI~k c'est pour toi, uniquement - hq.~rt mEw m~nni I-ilq I m~nni lih je lui ai parléen tête
à tête

- ~l}.all-ilq ma ja qu'il y a longtemps qu'il n'est pas venu! [Co]. - 2. [F] dans des

bl}.ali w ana I-ilq [M = lçh] il est aussi pauvre que moi; il est logé à la même enseigne que moi - Eamm~rni ma ~~ft ~i wal}.~d y~h<J.~rb ~~-~~~a expr. comparatives

- X,

l}.~tta l-il~kje n'ai jamais vu quelqu'un parler aussi bien le chelha que toi [Co] [compo il t. 1p. 66].

l/la/li

J/J/J
'"

J / J / J I / la / Ii prép. [ci class. ..J/...J ] 1. appartenance à - ma l~k qu'as-tu? "'[litt. uoi à toi ?] - nta ma I~k qu'est-ce qui'" prend, ? [= es-tu devenu fou ou quoi ?] q te
[Pr] - ila I).abbitiha, ma hiyya illa IRk si tu la veux, elle est à toi / elle t'appartient ma l~k fih ~lal}.cela ne te vaut rien [litt. il n'y a pas pour toi de bien en telle chose] ; expr.lwq bRI il a de l'importance / de la valeur - X, lab I IRhq bIll f ~I-blâd il a de

l'importance dans la région; fOImule prophylactique wa IRk ~I Eafiya, klint mrçq. puisses-tu avoir la santé! j'ai été malade [Co] ; expr. b kuII ~i Iq I Içh I lha I lhqm avec tout ce qui lui appartient / s'y rattache / en dépend; tout entier; avec tous ses accessoires ; avec toute sa famille - ana, ~rit y, b kull ~i Içh je l'ai achetéavec tout ce qui en dépend / tous ses accessoires - kuII ~i Iq m~zyan tout en lui est beau - I-k~mmiisa, hiyya d-d~rra b kull ~i lha le nouet, c'est le chiffon avec tout ce qu'il y a dedans [Co]. - 2. attribution à / pour (qqn.) ; à l'intention de (qqn.) ; en faveur de (qqn.) ; pour (qqch.) - ara Ii ~-~aq9r donne-moi la hache [Ferré] - r~bbi E!ak liya c'est à mon intention que Dieu t'a pourvu (de biens) - ma tqüllq ~i Iiya ne lui dis pas que c'est pour moi - b~ ryall ~r-n~l à cinq francs pour une livre, à cinq francs la livre; [Prov.] h~zz ~n-n~bla i!çl). I~k ~t-tm~r secoue le palmier, les dattes tomberont pour toi [= aide-toi le
ciel t'aidera] ; expr. ~I-l}.amdq Ii IIRh grâce soit rendue à Dieu!

- nah ikiin lana wa

IRk que Dieu nous assiste, nous et toi [litt. qu'il soit en notre faveur] [Co]. - 3. en vue de ;

I-~Ilah sauvenous, je t'en supplie! [Ferré]. - 4. introduisant le compl. indo d'un V.à, pour, à l'égard de
(qqn.)

en raison de - 1 ~IIRh par Dieu, au nom de Dieu (pour supplier) - Et~na

-X

l}.3nnan lha exprimer sa pitié pour qqn. - Xa £illr~t

1 Ya mettre du fard

rouge à qqn. - X k~ss~I / k~bb~s 1 Y assouplir / masser les membres à qqn. - X sqww~! 1 Y manier le fouet à l'égard de qqn. - huwwa lli ba£Ili Içh c'est lui qui m'a dénoncé au (caïd, au pacha, etc.) [Co BN]. - 5. emploi spéc. m~Rt liya ~~~ti j'ai perdu

4

Hi 'i la santé [litt. elle m'est partie] - m~a Ii je l'ai perdu - tal] Ii il m'est tombé (des mains)

-

Xa, tal] lha bn-ad~m elle a avorté- tt~nsa Ii je l'ai oublié [Co].
~'i I-IIR /1-liyIlR [F] inteIT. dire ou indir. dans quel but? en vue de quoi?

- had

~~-~i kiillq I a~ tout ça, à quoi bon? [Co] - ha I a~ ka -i~!al}. oilà à quoi il sert [Ferré] v [voir a~ / aya~ t. 1p. 51-53et tl-a~ t. 9 p. 227][Co] - I a~ Eaq~btini b ~4-4q!m baEd ~mma !aEt~k pourquoi m'as-tu puni injustement alors que je t'ai obéi [Mel B.CA][Pr]. li-yya / li-yylh [F] interr. pourquoi? et pourquoi donc ?! (dit avec insistance)

4:J [Co] .

Ii 'i
ôl,j'i l'il
plus [Mer].

'i Ii / lIa /Iawih

adv. de négation 1. la non [Co] -l}.tta na la moi non
mais non! pas du tout! ab-

- 2.

lIa négation énergique, absolue, catégorique

solument pas! - huwwa flIsi w ana lIa il est de Fès, moi pas! - hadi dyali w hadi lIa ceci est à moi, pas çà ! - yyçh au lIa oui ou non? ; expr. "yyçh u lIa", kullhqm f ~I-m~nzla tout est à mettre sur le même plan [Co]. - 3. emploi conj. dans un contexte alternatif u lia / aw lIa / wU-Ua ou, ou bien; et sinon; après une longue énumération WU lIa... WU lIa ... et tout le reste, etc ... etc... [Co] [= :)aula voir t. 1p. 107:)au ~i 4]. - 4. lawah négation énergique non! ; dénégation énergique et catégorique de ce que vient de déclarer l'autre pas du tout! nullement! mais non! ce n'est pas vrai! ; ce n'est pas çà du tout! ce n'est pas du tout comme tu dis ! ; contradictionénergique mais si ! mais non! au contraire! non, point du tout! [Co, Loub] - qqlli "yyçh" WU lIa "Iawah" dis-moï nettement "oui" ou "non" - wa~ fh~mtini wu lIa lawah m'as-tu compris, oui ou non? -Iawah ce n'est pas du tout ainsi (qu'il faut agir) - zman, kunt ka-n..., u I-yqm, lawah autrefois je faisais (telle chose) mais, aujourd'hui, c'est le contraire [Co]

- zman

zman kunt n~]Jfï u n4~IT~ * u l-yÜIn Iawah, 4~hr~t ~~-~Ç>l}.ba ~I-l}.aqq aub trefois, autrefois je cachais et je dissimulais * et aujourd'hui, plus du tout! notre amour s'est manifesté dans toute sa vérité [CarF] [Pr].
'i Ii particule de négation 1. la + v. à l'acc. : négation renforcée - kün ma kan~t g.ti la l}.a~~a!tini si ma soeur n'avait pas été là tu ne m'aurais pas attrapé [Ferré]. - 2. la + v. à l'acc. : négation du futur, spéc. après un serment -l}.I~f la m~a gçr ila q~tlq il ajuré qu'il ne partirait pas avant de l'avoir tué WÇ> noo m£ak la b~tt f had ~I-lila f had

-

- WÇ>nah la br~jt gçr ila... par Dieu! je ne sortirai que si...[Co] -la n4~rt £ammr~ f~ byal~k
~4-dar par Dieu! je ne me trouverai pas avoir passé la nuit dans cette maison [Car F] - WU puissé-je jamais plus voir ton ombre!

!!ah ya gzali la d~zt~k * lu

tdüzni u la nsit l}.usn bhak par Dieu, ma belle, je ne te délaisserai point * quand bien

5

Hi '1
même tu me délaisserais, et je n'oublierai jamais ta beauté et ta splendeur [Mel CAl] [Pr].

+

3.

la +

v. à lïnacc. 2e pers. : imp. négatif -la tqiilha

lq ne le lui dis pas [Co]. - 4. la

v. à lïnacc. dans une mise en garde ou après J'expression d'une crainte - bHIgk mgn x la iblïk prends garde que cela ne fasse ton malheur - Eandgk la tteh fais attention à ne pas tomber [Co] - Eandgk la tkün mffiggffi attention, ne perds pas la tête! [Mel CU] [Pr] - bgftdk la tgnsa j'ai craint que tu n'oublies - bgft vçha la tgthgrrgs j'ai craint pour elle qu'elle ne se brise - bgft X la i~üfni j'ai craint qu'il ne me voie - bgft mgn X la i~ffigtni j'ai craint qu'il ne me trompe - bgft hqffi la i~qq j'ai craint qu'ils ne s'éveillent [Co] - ~gddq la ih[gb attrape-lede peur qu'il ne se sauve [Mer].- 5. spéc. la ikün de peur que d'aventure..., il se pourrait que.. . [Co] [voir kan, ikün rac. KWN ù~ t. 10p. 659-660]-lgh-la [= nah Hi]+ v. [dans un souhait] -lgh-Ia iwurrik bas que Dieu ne te fasse pas voir le mal [Co] [voir infra IghUi].- 6. la + n. pas de, il n'existe absolument pas de [dans les fonnules] -la bas pas de mal [Co] -la ftila la qandil pas de mèche, pas de lampe - la ~gmsla gumra pas de soleil, pas de pleine lune [Mej Pr, Jb] [Pr] - lü la x s'il n'y avait pas telle chose; [Prov.] la bçr f g[-[ajgl IIi ma iq[a b[atq u la idb~ ~atq u la i~gbbgn ksatq u la i!yyygb ~atq il n'y a rien de bon dans l'homme qui ne peut lire sa lettre, ni égorger son mouton, ni laver son vêtement, ni faire cuire son dîner [Br, Pr] - mgn la lihqffi ~an des gens qui n'ont aucune dignité [Mel Nj] [Pr]. - 7. en construction itérative la... wa la / u la... nL.. ni... - Hi x wa la y ni
X ni Y ; sans excepter X ni Y ; pas plus X que Y toi - X bqa tgmma ni dormir - ma

- ma lqçthqffi la huwwa wa la
là sans manger, ni boire,

hiyya je ne les ai pas trouvés, ni lui ni elle -la mEaya wa la mEale ni avec moi, ni avec

la mIDda,la ~[ab wa la nEaSil est resté

Eandi qg!!, la ld}.alu la bygg je n'ai pas de chat, ni noir ni blanc - ma
n'étais en état ni de boire, ni de manger - bla,

qgddit la va makla wa la £la~[abje

tfunara wa la mglp1a sans fatigue ni peine [Co]. - 8. en construction itérative la... wa Hi... aussi bien... que... ; tant... que... - la X wa la y aussi bien X que Y -la huwwa

wa la g~fQ aussi bien lui qu'un autre - la huwwa wa la wuldq aussi bien lui que son
fus -la hadïk wa Ui hadik aussi bien celle-ci que celle-là - X £!iiha kull ma bg~~ha, la mgn ~waij wa la mgn mal il lui donna tout ce dont elle avait besoin, tant en vêtements qu'en argent - la f gd-dgnya wa la f gl-a1Jraaussi bien dans ce bas monde que dans l'autre [Co]. - 9. wa la absolument pas négation insistante dans J'expr. wa la £alçk tu n'as absolument rien à craindre - wa la Ealçkum vous n'avez absolument rien à craindre [Co]. - 10. wa la (telle chose) plutôt que (telle autre) dans la construction des sentences x wa la y (il vaut mieux) ceci que cela - l-müt wa la I-Ea[ la mort plutôt que le déshonneur [Co]. - Il. loc. adv. la bgdd / la budda il faut absolument que -la b~ddi,

la bgdda Ii il faut absolument que je ... - la bgdda mgllllq il le faut absolument, on ne
peut s'en passer [Co, Ferré] [voir rac. BDD I J~, t. 1p. 154-155] la gna il est impossible de se passer de - la gnah il est indispensable qu'il... - la gna Vçk excuse-moi,
mais ce n'est pas à toi que je parle [= ma ~i I1l£ak ; litt. on ne saurait se passer de toi] [Co]

6

Hibanda ~L-i .

.

[voir gna n. act., rac. GNY ~ t. 9 p. 432]- Hi g~r sans plus, pas davantage - b3msa la gçr cinq, pas plus [Co] - la m~n bih sans que personne n'y prête attention [Mer]. 12. spéc. exclame

a la +

v. au négatif c'est que..

ne... pas -

a la ma Earft c'est que je

ne sais pas... ! [Mej Pr, Th] [Pr]. - 13. ~l-la / ~n-la reI. négatif qui ne... pas, que... jamais - Eain ~n-la / ~l-la tfa (qqch. qU) aucun oeil ne veITajamais - q~lb ~n-lâ / ~l-

la yiija£ un coeur impitoyable [litt. qui n'a jamais mal] - ~bab ~n-la / ~l-la i~ib une jeunesse perpétuelle [litt. qui ne vieillira jamais] - ~bab ~n-lâ / ~l-la i£i~ un éphèbe trop
beau / trop doué physiquement et intellectuellement pour vivre vieux - £Qm~r ~n-la ifna une vie immortelle - tl~k ~l-:>aman ii l-£ah~d ~I-Ia ittban je t'accorde le pardon et un pacte qui ne se rompra pas / inviolable - wujh ~l-la EfunrQ ~af nq~fQ un visage tel qu'il n'en avait jamais vu de pareil, d'aussi beau - ~-~I-Ia nWQ~~~f quelque chose que je ne peux pas décrire [voir ~gl-Ui~ t. 7 p. 170] [Co]. - 14. la pour na - WQ llah m~n £andi la ~af ~q-qbab par Dieu! de ma part il n'aura rien du tout! [litt. de mon côté il ne

verra que brouillard] - l~ llah la ma tqql Ii par Dieu, dis-moi! - l~ llah la ma !~sm~l}.Ii par Dieu! excuse-moi/ permets-moi...[Co][voirila -J!con}.t. 1p. 66-68].
*** ~ -J l..JJ laba [Co]. laba n. ~rira nta£t Uiba laba variété de potage [voir l).rlrat. 3 p. 62]

~,)~~ labariya n. [mar. ; esp. avena] 1. marchandise importée qui a subi des avaries durant le transport ou au cours du déchargement [voir aussi âbâriya] [Co] ; ext. produit contrefait, objet imité [Mer]. - 2. fig. ~i labarlya une affaire véreuse [Co]. - 3. fig. individu bon à rien [Mer].

u4-b~-J

laba!~~ n. coll. [zool. ; fro abadèche; pêcheurs de la côte atlantique, entre Asfi et l'estuaire du Sebou] diagramme, ParapristipomamemteITaneum [voir aussi tagwaIt t. 2 p. 13; bü-~laggm t. 7 p. 166et syn.] [Can].

~~-J labal~n n. coll. [zool. ; frola baleine; peu courant; certains ports de la côte atlantique (EI-Jadida, Casablanca, Rabat)] cachalot; ext. tout grand cétacé [no usuel ffiblïnka 1 t. 2 p. 5 ; voir aussi zgmqa] [Can]. ~~-J liibana n. [esp. la Habana, capitale de Cuba; origine de certains sucres espagnols importés au Maroc au début du siècle; voir aussi abana] - sukkar Iabana sucre cristallisé - [Te] sukkar labana cassonade en poudre humide brune [Co]. ~L..s'X liibanda n. [esp. disparar a la banda "tirer une bordée de coups de canon"]

7

Ui}x}r

~ ~

1. bordée, salve; fig. X, f~IT~g fiya labanga il m'a lâché une bordée de reproches / d'invectives [Co] - X f~IT~g f y labanga faire une scène à qqn. sans aucun motif [Mer]. - 2. fig. eta labanq.a travailler dur / d'arrache-pied; en mettre un bon coup; bâfrer, manger gloutonnement [= Etag-g~q ; gala EUi]- bdau ta-yaetçu labanq.a ils commencèrent à bairer [Co]. ~~ lab~r conj. [Tr, Te] de peur que; pour que ne

...pas [Co Tgr].

~y

llbbis

/llpiz

n. [esp.hipiz]crayon[= ql~md ~1-bfifJ Co]. [

~~ lllpa n. [zool. ; pecheurs du littoral nord-atlantique et Détroit pl. -as [esp., sert de coll.] / -at [plus rare] [esp. lapa] patelle, arapède, Patella sp. [= b~41ana, m~~~~ll; voir aussi k~ff 6 et syn., maJ.1ar , mudd Eai~a][Can]. 2

~
~y
:i

~ lapiz n. crayonvoirsupralabbis.
litini adj. rel. latin -l-latïnïya la langue latine, le latin [Mer, Pr].

.~.;~ IllSa n. coIl. et n.u. [zool. ; pan-marocain; se retrouve dans toutes les langues de

la Méditerranée; cf. Dozy, Suppl. II, 515 ~~] allache, Sardinella aurita [voir aussi rim 2 t. 5 p. 271 fine] [Can].

IljQr

J~~ n. u.

..)~ y llji}f n. coIl. [Tr; cf. class. ~i/ ..)~i < arnméen], avec l'art.l-lajçr, -a, pl. -at briques, spéc. briques cuites [M = yaji?r] [Mar, Co, Mer]. (SJ~ ~ lajQrç adj. rel. couleur café au lait [Co] ; couleur rose brique [Mer].

(S~,~ lwljrç

n., pl. -çya briquetier [Co].
***

~y
24].
..

liyçr

- f ~l-labyr finalement, en fm de compte [Co Ozawa] voir:>ii\}çr. 1p. 23t

~J~~ ~J~

lidrisa ll-dini

n. [fr.] adresse (d'une lettre) ; carte de visite [Mer]. adj. reI [< la + dini] athée, irréligieux [contr. dini] [Mer].

8

la~iin r..)y (.)"L.S.,.,., laraskas "rascasse" voir râskâs t. 5 p. 17.

o~ y

~~
~~~

y

lirga y largatq

[Tr] excl. [esp. larga] pousse au large! [Co]. "dragonnet" voir infra Higartç.

~~Y larn~b n. [Th; zool.] lièvre - zaug d larnib~~ deux lièvres [Co Ozawa] [voir rn~b t. 5 p. 219et :>RNB~..)i t. 1p. 42]. ~..)Y larQnj /laring [Jb] /larnQj /IQrnQj n. coll. [bot.] oranges amères, bigarades [voir sub rac. RNJ II ~..) t. 5 p. 219] [Co, Co Ozawa; voir aussi z~nbuEet compo l~t~in,limun 1]. y CS.J~ larwi "mouflon" voir:>RWYcs.JJi t. 1p. 42. -, y larinye n. coll. [zool. ; frol'araignée; poissonniers, mareyeurs et p8cheurs ~..) de la côte atlantique au sud de Larache] araignée de mer, Maïa squinado [en doublet avec n. génériques désignant tous les crabes Eoqrç~at. 9 p. 183; mu-jniba t. 2 p. 238] [voir aussi k~ffiya 2 t. 10p. flJ7et syn.] [Can].

.JI .: ~ 0...y lastik

n. coll. [froélastique; p8cheurs d'El-Jadida ; hapax] algues violettes

fines [= bazz 2] [Can]. ~~~y lllsürti n. [ft. la Sûreté], pl. -iya agent de la Sûreté - wal.t~d lasürti un agent de la police secrète; ext. un mouchard, un indicateur de police [= siirti sub rac. SWRT ill ~..)~ t. 6 p. 231] [Co]. :; ~~~y lasürt~ya /IBsiirtiya n. coll. [fro"la Sûreté"] les agents de la Sûreté / ~ de la police -jau lasiirtiya les agentsde la policesontvenus [Co].

~y
~Y

,

la-siyama

adv.[class.~

,

+ Y] surtout; d'autant plus [Mer, Pr].

l-â~ / l-laya~ "dans quel but ?" voir supra I J prép. la~üri n. qualiflcatifqui prononce les S : S [Mer].

cs..)~Y :;

lilin / liliniya n. [héb.la~qn"langue,langage"]argot / jar~ ..~y / o~Y gon employé par les juifs: son vocabulaire est surtout d'origine hébraïque; la morphologie, la syntaxe et la phonétique sont celles de l'arabeparlé; il était employé par les juifs

9

Hi~ IJA Y
entre eux pour ne pas etre compris des musulmans [Co]

- qQIt : ma ~~f4Q r~bEa ma

qrau la~iin je me disais: ils ne connaissent rien des ruses de la boîte à malices, ils n'ont pas appris l'idiome particulier aux juifs [Mel cAl, à propos des ooldi; voir fçb£a / f~b£a 2 t. 5 p. 36 ; b~ldi 2 t. 1 p. 295] [Pr].

IJAY !i~ / !!i~ n., pl. l~~an l'as (aujeu de cartes) [voirkana t. 10p. 501] [Co]; expr. fig. X earra 1 y eall-la~ confondre qqn. [Mer] - X earra 1 Y~~tta l-la~ couvrir qqn. d'injures [Co]. J~'i Ia~ql = "sole" (poisson) voir ~Q! sQIt. 8 p. 134. /

(jÀ IJ~ 'i li49ri4 n. coIl. [zool. ; fro la daurade; poissonniers des villes de la côte atlantique, entre Casablanca et Moulay Bouselham ; chez les p8cheurs = ~çqa, m1}.arq~a] daurade, Sparus aurata [voir syn. sub ~Çqa 1] [Can]. tJ.Y lata n. [esp. lata "boite en fer blanc"], pl. -at bidon de pétrole (en fer blanc) [Co].

~ ~'i litil [fro "à la tâche"] X ka-ilJd~m b lata~ il exécute son travail à la tâche / au forfait [ct jeu de mot b la-£!~~t. 9 p. 147][Mer]. Li 'i liiga n. [turc aga], pl. Iagawat agha, commandant de l'ancienne armée régulière; voir aga t. 1p. 56 [Co]. UY lafa n. [poésie] compagnie; rapports d'amitié [compo:>U1fawulfa rac. :>LF~i t. / 1p. 71] - m~n killl j~ns k~nti day~r lafa * ebid u ~rar u ~urafa tu as fait de toute espèce de gens ta compagnie * esclaves, hommes libres et nobles [Mel :>Al] - mtil m~n ikiin gr~b u la ilih lafa comme celui qui est étranger et n'a aucun ami [ibid.] [Pr].

~U'i

lif1bQ

n. [fro< lat.]lavabo [Mer]; [plaisant] ijï Eand ~babQ im~i 1IIi

IafiibQ celui qui vient (manger) chez les gens de sa famille va (se laver les mains) au lavabo [= c'est un familier, on ne fait pas pour lui la cérémonie du lavement des mains avec l'aiguière et le bassin en cuivre avant et après le repas) [Pr].

~'i

IIlkin / IIlk~n / lik~nni / wi-IIlkin / wi-lik~nniparticuleintrodui-

sant une opposition / une nuance: mais, à vrai dire, cependant, toutefois [Co].

d~'i liikok n. coIl. [zool. ; frola coque; Moulay Bouselham ; hapax] coque, Cardium sp. ; ext. tout mollusque bivalve [Can].

10

L~L~

'i'i

J~~

ligir

n. [fr.] gare (de chemin defer) [Mer].

~~L!~ IigirtQ / largatç n. colI. [zooI. ; esp. lagarto "lézard" ; p~cheurs hispanophones du Rif oriental] dragonnet, Callionymus sp. ; la t~te de ce poisson évoque celle du lézard [Can]. ~~~ ligrip n. [méd. ; iT.]grippe (maladie) [compomâdda4] [Mer].

~~~

lagQstin "langoustine"voirlangüstin.
L:»L:» 'J'J

~~ lilla, ilâli / ilâla [poésie]v.I. scintiller,resplendir,briller,étinceler[Co, Loub] - Xa, zinha kâ-ilâli sa beauté resplendit [Co] - ya tfiya tüqad ba lsünha tlâli ô
lustre brillant dons les flammes scintillent [Mel CAl][Pr]. - 2. osciller, dodeliner (de la t~te ou du corps), pour endormir sa douleur (au cours d'une rage de dents par ex.) ; se rouler se tordre de douleur sur sa couche; se retourner sans cesse d'un côté sur l'autre, sous l'empire d'une douleur qu'on essaie d'apaiser (malade alite) - bâit ka-nlHli j'ai passé la nuit à me tourner sans arrêt sur mon lit [Co] - majrQ~ bla jra~ wa nbHt nlHli blessé sans blessures, je passe les nuits à me retourner (sur ma couche) [CarJ]. - 3. avec prép. b bercer (un enfant, qu'on promène dans ses bras, ou porté sur le dos, en le balançant de droite à gauche, pour l'endormir) - Xa ka-tlHli b wuldha elle endort son enfant en lui chantant des berceuses [compo râra, irâri t. 5 p. 102] - Xa ka-tlHli b at-trçbya elle berce le poupon en le promenant dans ses bras, tout en chantonnant [Co]. - 4. marcher en vacillant / en titubant / en se dandinant - X, ja ka-ilali il est arrivé en titubant [Co].

- 5.

trembler d'appréhension, de peur [Co]. - 6. hésiter, tergiverser (comme quelqu'un qui est indécis, hésite, a peur et ne sait quel parti prendre) - bqa kH-ilHli b al-kalma \latta !laqha il est resté à hésiter sur le mot à dire et finalement il l'a lâché [Co] - ~in gabbalt

elih u ~afni [...] qIDnhazz al-batwat * ma ilHlabiya u la ilih l].ajabiya lorsque je l'abordai et qu'il me vit [...] il se leva et partit à grands pas * sans barguigner, n'ayant
rien à faire avec moi [Mel Bag] [Pr]. ~al}.ra u s-südân

- 7.

aller et venir, errer çà et là [Co]

- lâlit f a~-

j'ai erré à travers le Sahara et le Soudan [CarJ]

- X lala ela y chercher
à la recherche de x

qqch. de tous côtés, à droite et à gauche [Co] .

- ka-ilaliu £la x ils errent

~~ tIBIa, itlâla v.I. poét. briller, resplendir, scintiller (lumière) - n-nor kR-itlRla . .. la lumière resplendit / scintille [Co] - yatlala q.çyy :>antha l-mangHd son nez fin et droit d'où scintille la lumière [Mel CAl]. - 2. fig. X tlIDa £la y embobiner / embrouiller qqn. par des flots de paroles, pour le tromper [= q.bilE][Co].

Il

IIDIa

~'i
1IIIIa ~'i

lilla, ilRlli v. dénom. de lIDIa,intrans. faire sa mijaurée, avoir des manières pré~'i tentieuses [Co].

~'i lii11a / lllla

n. fém. [berb.7], pl. IRllRwat/ lalliyat / lalliyati [mre] 1. dame,

madame [titre respectueux donné aux cherifas, aux saintes, aux personnes révérés de l'histoire religieuse, aux sanctuaires voués aux saintes, à certains sanctuaires en tant que tels, à certaines fées bonnes ou mauvaises, à certains animaux] [Co, Br] - lalla ffitçma zzahra Fatima (la fille du prophète Mul)ammadJ - wald lalla chérif [descendant de Fatima] - iilRd lalla les chorfa - lalla maryam Notre Dame Marie (la mère de Jésus)

-

lalla Xa Sainte Xa - lalla satti Madame la Sainte [= sancta ignota , dans le nom de certains sanctuaires anonymes] -lalla n-nabla la sainte au palmier -lalla r-ratma la sainte au genêt - lalla j-jfunae la sainte à la mosquée - lalla makka la sainte Mekke - lalla ~ana la sainte ChelIa [à Rabat] [Co] - lalla kassaba [voirk~ssaba2 t. 10p. 575-576]lalla kaskasa [voirk~skasa 2 t. 10p. 583] - lalla mira [voirmira] -lalla manni surnom plaisant de la brebis - lalla tibibat le bruant; [Ib Bni Yazga ; zool.] lalla l}.ajjaja mante religieuse [Co]. - 2. madame [titrerespectueux donné à la maftresse de maison ou à sa fille, ou, dans le Moyen Atlas, à la soeur ainée] -lalla l-kbira la femme du maître de maison -lalla ~-~gçra la fille du maître de maison [Co] - ~wi lalla grand-mère, ma grand-mère; ma belle-mère[ainsiappeléepar sa bru] [Co] - lalla bwiyti "madame ma petite soeur" [nom que donne le fils à la coépouse de son père] [Mer] ; expr. fig. lalla rbat tnabha il va pleuvoir [litt. la maîtresse (de la tente) a détendu ses cordes (= celles des extrémités de la tente)] [Br] ; [Prov.] lalla zina u zadha niir al-hammam madame est belle, et le hammam a ajouté à la lumière de son teint [se dit ironiquement] [Br, Pr]. - 3. maîtresse, ma maîtresse [dit par un esclave, un serviteur] ; [F] lallak / lallâh, etc. ta maîtresse, sa maîtresse [dit à un / d'un esclave] [Co]. - 4. maîtresse, amante, bonne amie (dans un contexte amoureux) - lallRh sa bonne amie [Co, Br] - ma yantha w<?~fak a lalla f taneati je n'en finirai pas de te décrire tes qualités, ô ma dame [Mel Amr] [Pr]. - s. la reinè (aujeu d'échec) [Br et rél]. - 6. ext.lallat / lallt x la reine / la meilleure / la plus belle des... -lallat la-bnat la reine des jolies filles (les autres n'étant que ses esclaves) - lallat al-Eyalat la meilleure des femmes - Xa, hiyya lâlllIt an-nsa
C

c'est la reine des femmes, la plus belle, la meilleure, la reine des belles ô reine des gazelles! [Co]. beauté, en qualités diverses)

- lallat al-mdiin

la reine des villes -lallat al-eauda une jument magnifique; [poét.] ya lallat al-gQzlan

- 7. lalla + pron. - wal}.ad lallâna

pers. suffixe femme supérieure à qqn. (en une femme magnifique (qui nous surpasse

toutes) - lalliyatak les femmes qui valent mieux que toi - lallak (lafemme) supérieure à toi - lallaha supérieure à elle - Xa, lalla ii miilRti c'est une maîtresse femme, elle m'est supérieure en tout - ana lallak ii bant sidak je te suis supérieure à tout point de vue

12

L:>M

,'J

[litt. je suis ta maîtresse et aussi la fille de ton maître =je suis deux fois ta maîtresse] n~üf l~k IRllaha je te considère comme meilleure I plus belle qu'elle; spéc. IRllah datç sa chère personne - X ka-i4~IJ1J~m IRIIRh datq / X ka-i~!ab ra~ç mea lallah datç il se goberge en soignant sa chère et précieuse petite personne I il prend du bon temps lallah gantç sa princière fantaisie, son royal bon plaisir [Co]. - 8.expr. figées lalla mülati supérieure, magnifique, sublime (en parlant d'une femme surtout) - lalla £Zizi la fine bouche - X ya£IIl~llalla £Zizi il fait la fme bouche (pour quelque chose qu'il désire vivement sans le dire) [Co, Br] ; il fait des cachotteries; il fait la bégueule [Mer] -lalla ü ma Ii débauche [litt.femmes et compagnie] - X, b~ddam / bar~k eta lalla ü ma Ii il s'adonne à la débauche I il fait la noce - m~au flüsq gçr f lalla ü ma Ii sonargentest parti dans la débauche [Co, Br] - w~~d lalla mülati une belle grandefemme,une maîtresse femme - wa~~d lalla mülati l-eauda une jument magnifique [Co] ; [R] lalla mülati [injure entre deux garçons] ; réponse: lalla mülat~k raha f ~l-m~lla~ katbi£ q~Qr ~d-d~llal}. ta maîtresse est au mellah à vendre des épluchures de pastèques [Br] . *** j~~ IllQz n. colI. [zooI. ; fr. l'alose; p8cheurs dEI-Jadida et Azemmour] petites aloses [= rim 1 ; ~bQq; comp. sabaIQ; sm-dinbii-nQqplt. 6 p. 3, 71 ; ~~l] [Can]. .L:."..J~ lal9t n. colI. [zooI. ; ft. la lotte; côte atlantique, d'Asfi au littoral du Gharb] baudroie, Lophius piscatorius [= rape, rabil, bü-d~rwa, bagbag ; voir aussi 1qabQet syn. t. 10p. 541] [Can].

~~~

IaIimand

/ IaIimad

n. coIl. [zool. ; ft. la limande; mareyeurs et poisQiit musa, ~9!,

sonniers, Rabat, Salé, Mehdia] limande, espèce de sole et toutes les espèces de poissons plats de forme allongée et de chair moins estimée que la sole [n. usuels m~lba, naeIa ; voir aussi balaya t. 1p. 134] [Can].

,'i 11m n., pl. -at la lettre L J voir au début du chapitre. ~~ Ilmiya n. [poésie] poème didactique dont tous les vers riment en L J [Co]. L:)M [I] r"

H~ llim, ilaim / lly~m v. [ct: class. r:~] 1. réunir, rassembler, grouper [= jma£, l~mm] [Loub, Co]. - 2. ressembler légèrement - X laim y il ressemble légèrement à Y [Co] .

13

L:>M

r"
tlllim, itlaim / tlllyam v. réfl., récipr.ou pas., part. m~tlay~m 1. se réu-

H~

nir, se rassembler, se grouper [= t1~mm] ; être réuni / rassemblé / groupé [Loub, Co].

-

2. X u Y tlaimq £la Z se liguercontreqqn [Co].
Lo-J lIma / lama n. 1. [F, M] assemblée, réunion (d'amis intimes, d'invités, de personnes, unies par une communauté de métier) ; groupe de compagnons, de camarades; compagnie d'amis; coterie, clan; péj. clique [Co] ; [plais.] - lalla ~Rma zint ~1-IRma [appellationplaisante du] plateau à thé [litt. Madame Chama, la belle de l'assemblée] [voir ~ama t. 7 p. 268-269]Co] - m~n lRm~tkum ma üj~dt ana ~~bra pas de consolation [
pour moi lorsque je suis éloigné de votre compagnie [Car F]

- hakda ~al ~d-d~hr

m~~tt~t jâm£ kiilllRma ainsi est le fait du destin qui disperse tous ceux qui étaient réunis [Mel CAl]- a ~ay~b ~!-!ba£ tba£ti lam~t ~l-fzii£ dansta mauvaisenaturete voilà à la traîne d'une clique de bons à rien [Mel Nj] [Pr]. - 2. spéc. vie en commun de deux conjoints, vie conjugale - llah iziyy~n Iam~thqm que Dieu rende belle leur vie commune [Co]. - 3. [Zaër] fête votive, frairie [= Himma,müs~m, fada 3] [Loub] - I-lama d sidi X le moussem de saint X [Co]. - 4. assemblée périodique des membres d'une confrérie [Co BN] ; [voir infra p. 861~mma/lammarac. LMM I ~]. mQt 11 YQm part. récipr. [cf. class. ~Y-:a-o ; poésie] qui s'accorde parfaiteH~ ment avec -lpla m~tIaimin f ~dit nous voici'parfaitement accordés dans nos propos (amoureux) [Mel CAmr][Pr].
[II] [cf. class. H'i llim
..,. ..

.

..

,.

rjJ]

n. conduite vile et sans honneur [class.

= r~

:#

Ulim sub rac. LWM

r~]

;

spéc. vie de plaisir - X zad f ~l-laim persévérer dans sa conduite débauchée, continuer sa vie de plaisir; fig. poursuivre sa marche avec entrain [Co]. \ .: .. . I l:»im n. qualificatif[poésie] homme vil et sans honneur [compo bbçl] - la

y~rg~b tan s~rrna l~im aucunhommevil ne peut avoirvent de notre secret [Mel CAl] [Pr].
***

poissons [Can].

~"
t.;."

lamb

-lamb d ~l-1)iit [zool. ; Souira Qdima (région d'Asfi), Mehdiya] banc de

lamba

n. [fr.], pl. -at lampe (moderne) [:#qandil] [Mer, Ferré]. n. [fr.], pl. lwan~b lampe (moderne) [:#qandil] [Mer].

:i : \" lanba

14

Uiwah .I,,'i ~~Y lantrit n. [fr.]retraite(d'unfonctionnaire,etc.][Mer] - X br~j lantrit il a pris sa retraite- X rbaJ:llantrit il a obtenusa retraite,il a été mis à la retraite[Co]. ~~Y/~I~Y lanterat / lantenas "antennesde crustacés"voirUintçnat.

U~Y

r~~y

lan~üba/ lan~üga voirrac.NSB ~.

~I -'': L.",Y/~I -, .: L.",'i llntçnlt / lantçna~ n. pl. [zool. ; esp. antena; ~cheurs des Doukkala et de la région de Larache et Tanger] grandes antennes de crustacés (langoustes, homards) [Can].

~Y

lanki n. [esp.nanqum]1. nankin,toile forte, en coton fin, en général de cou-

leur chamois [Co BN]. - 2. cotonnade rouge [Co]

lUng / lag D. coll. [zool. ; fr. langue; p~cheurs de la côte atlantique, entre EI~'i Jadida et Moulay Bouselham] langue, séteau, espèce de petite sole, Dicologlossa cuneata [voir aussi s~ndiya / sândiya 1 t. 6 p. 209(elTatum: séteau, Dicologlossa)] [Can].

~~Y ~~Y

langQta "langouste"voirliingçsta. langüst / langQst n. coll. [zool. ; Fr.langouste; pêcheursde la côte at-

lantique, au sud de Larache] langouste [Can].

~~'i langQsta /lingQlta /lingülta / lingolta /langqta D. coll. et n.u. [zool. ; esp. langosta; p~cheursdu Nord,de Laracheà la Moulouya]langouste [voir aussi Erçsa9c et syn.] [Can]. ~~Y langüstin
[Can].

/ langQstin

/ lagQstin /lgQstin n. coll. [zool. ; fr. lanNe-

goustine ; pêcheurs de la côte atlantique, entre Asfi et estuaire du Sebou] langoustine, phrops norvegicus

lingQstinQ n. coll. et D.U.[zool. ; esp.langostino; p~cheurs du Nord, ~~'i de Larache au Rif oriental] caramote, grosse crevette du large, Pennaeus trisulcatus [Can]. ~U/ôU
tI' tI'

li~anna / li~annah9 voir~anna / ~inna2 ::'Vôi t. 1p. 103.
[Loub].

.Y

lib

inteIT. [Zaër] pourquoi?

.I"Y liwih

adv. de négation non, que non pas, au contraire [voir Iiiadv. 4].

15

nly~n LH'/
ejjJ'//ejJJ'/ laudi /lauzi "athérine/ argentine" voirlwizi ordre alphabétique.

LH '/ llYQn [poésie] pour li:>annaparce que - IHyantab£i £fif car je suis d'une nature pudique - layannak sakan f la-mkHn jar~ car tu habites sur les lieux-mêmes, et tu es mon voisin [Mel CAl] -IHyan ana eabdak wa nti l-l}.akma car moi je suis ton esclave et c'est toi qui commandes [Mel B CA] [Pr].

~ ~'/
JJ~

/ l-laya~ / l-a~

"dans quel but 7" voir supra 1 J prép.

'/ laidqf "belladone" voir infra laidçr JJ~

.

'/ la-ikÜll "de peur que, il se pourrait que" voir supra la '/ particule de négation 3. l-aïn "vers où" voir am / ây~n ~, 2, t. 1p. 115. LH" ô~

llinni - u-IRinni / wa-IRinni mais; tout de même; vraiment - wa-IRinni ~'/ mq~çba hadi vraiment,en voilà une catastrophe! [Co,Loub].
LB:>
[#: LBY

W

~]

du colostrum (lait) [Co]. - 2. trans. mitonner, faire épaissir (une sauce de ragoût) en faisant mijoter - X labba t-tajin faire mitonner le ragoût [Co]. - 3. malaxer[Mer].

~

l;bba, ilabbi [M] v. dénom. de Iba,part. mlabbi 1. intrans. prendre l'aspect

~

tlQbba, itlabba

v. intrans. 1. prendre la consistance du colostrum [Co].

-

2. devenirbien lié (pâtede farine)[Co, Mer]. - 3. X tlabba f l}.alqaméliorersa situation
[Mer] . L,;.J Iba n. [et class. 4J] 1. [rur.]colostrum,premier lait de l'accouchée [Co] -1 man n~ah isabbal}. wa ela'l-lba inaham (dès sa naissance, le bébé) glorifie celui qui l'a créé et il aspire au lait maternel [Mel CAl][Pr]. - 2. écume blanche qui se forme à la surface de l'eau où cuit du gruau ou du riz ; pellicule grasse qui se forme sur le lait bouilli ou
le !ajin [Co].

- 3.

onctuosité;

souplesse [Mer].

~ ) mlQbbi bouillie [Mer].

part. de l~bba 1. qui a la consistance du colostrum [Co]. - 2. lié (pâte,

*** 5. L;J Ibl~ n. [Tr; esp. lebeche ; it. libeccio < lat. libs / libis, liu. "libyen"] vent du sudest [Co] [comp. Dozy, II, 518, sub rac. LBJ ~].

16

LBB ~ .
[I]

.

LBB ~.
labbab, il~bb~b

.
Ela y saisir qqn. par

~
~

v. saisir au collet [Co] ; [Tr] X l~bb~b

l'encolure de son vêtement par devant [comp. lq~~/ 19~~II 2, lq~f I 3] [Co Tgr]. labba n. 1. [M] double menton (signe de beauté) [ F

= gçbba

~ g~rgür; voir aus-

si eatniin / eçtniin] [Co] ; ext. gorge (d'une belle) - qattRl~t l~-!).zRndRr~t qlay~d f ~l-l~bba celle qui tue tous les chagrins a paré sa gorge de colliers [Mel Md] [Fr]. - 2. ext. [M] collier de plusieurs rangs de perles [Co] - d~ssini t~l}.tl~-blal bin nhiid~k l~ml a!). * w ~l-l~bba w ~d-duwwa~ cache-moi sous les agrafes (de ton v8tement), entre tes jolis seins * et les perles de ton collier et les anneaux (de tes oreilles) [Mel Md] [Fr]. - 3. [M] collier de louis d'or [Co Mrkch]. [II]

~

tlabbab,

itl~bb~b v. intrans. 1. X, tl~bb~b £la y traiter qqn. avec beaucoup
[Co].

de précautions

/ de ménagement, agir à l'égard de qqn. avec habileté / adresse

-

2. [M] X tl~bb~b £la y prendre bien soin de qqch. [= I)aw~leta] [Co Mrkch].

~

lubb

n. 1. quintessence, essentiel, meilleure partie (d'une chose) ; le meilleur de
d'un dis[Co].

(qqch.), la crème de (qqch.) ; la partie substantielle de (qqch.) ; spéc. l'essentiel

cours / d'une conversation

- 2.

substance extraite d'une autre, extrait [Mer].

t+J
~w

labba

n. la partie la plus fine, la plus pure; la quintessence de (qqch.) [= lubb]

[Co].
lblb Iblba n. 1. m.s. que IbHba1 ci-dessous [Mer]. - 2. pulpe d'un fruit [Ferré]. n. 1. [M] mie de pain, partie la plus tendre du pain [= b~a].

~w
~

- 2.

pers-

picacité [Mer]. - 3. gentillesse, douceur [Mer].

- 4. dextérité,

habileté manuelle [Co].

Ibib adj., pl. IbRb intelligent et habile, adroit, subtil, avisé [Co, Co BN, Ferré]; éveillé, perspicace [Mer] ; à l'intelligence subtile, d'esprit fin, spirituel; distingué, cultivé; aimable, courtois, plein de tact; qui agit avec dextérité / en souplesse / sans brutalité [Co, Ferré] - l~nni d~hri lbib ray~~ f !r~qti car je suis matois, intelligent,maître en ma voie [Mel CAl].

. ~

W lbllibi adi.m.s. que lbib ci-dessus [Co]. . 'J
mlabbab part. 1. qui a beaucoup de mie (de pain). - 2. qui a beaucoup de chair

~

17

LBB~

..

(melon, partèque) [Co].

~~
[III] ~~

müllblba

n. courtoisie,aménité- X tk~ll~m mEa Yb ~l-mülababa par-

ler à qqn. avec courtoisie [Co].

tlabib

- [Zaër] fi tHibib X près, aux côtés de qqn. [Loub]. ***

lobbaira

/ l~bbaira "loup truité" voir lQppaifa.
LBIj

~
1. [Zaër] oindre (en gén.) ; spéc.

~

labbab, il~bbab v.

trans., part. mlabbab

oindre d'un corps gras (une plaie), y appliquer un pansement avec un corps gras (pour faire tomber la croûte) [Loub]. - 2. lancer pour écraser (une figue par teITe, contre un mur) [compol!~b] [Co]. :.. .: .,o( lbçba / lbiba n. [méd.],pl. lbay~b compressemédicinale,sinapisme,cataplasme; emplâtre [Co, Mer, Ferré] ; vésicatoire, topique [Mer] ; [Zaër] pansement enduit
:i

d'un corps gras [Loub] [compom~~m 2]. I 0.. mlQbbQb part. de 19b~b et adj. 1. [méd.] chargé (langue) [Co]. - 2. [Tr] t:' m!abb~ chargé de beaucoup de broderies / d'ors [Co Tgr]. - 3. [Tr] m!abb~ massive, épaisse (nourriture sansjus) [Co Tgr].
LBD [I] toW-J

~

lbad,

ilb~d v. intrans. 1. se feutrer, se tasser (laine) [Co]. - 2. se tasser (pour tenir

moins de place) (pers.) ; s'aplatir; se blottir; se tapir, rester immobile et silencieux pour se cacher; se plaquer au sol (par crainte d'une embuscade, en vue d'une embuscade) pour passer inaperçu; se poster, se mettre à l'affût [Co, Loub, Ferré, Mer] - X Ibad f mqqa£tç se tapir sans souffler mot [Co]. labbad, il~bb~d v. fact., n. act. talbad fabriquer du feutre; feutrer [Co, Ferré]; fouler la laine [Mer].

~
~

tlabbad,

itl~bb~d v. réfl. se blottir (sur le sol, à plat), se tapir (pour se dissi-

18

l~bbar

J

4J

muler) [= lb~

2] -

tl~bb~d 1 Y se tapir pour guetter qqn.

[= tl~bb~s] [Co].

~
~
i~

IQbd n., dans l'expr. X qtaE ~l-l~bd se tenir coi, ne plus faire de bruit [Mer]. IbQd n. coll. feutre [Mer].

IQbda n.u., pl. -at /lbadi /lbüd 1. n. coll. [Zaër]feutre [Loub].- 2. [F] petit

tapis de prière en feutre [comp. s~jjada/ soodaja] [Co, Mer] ; rectangle de feutre de couleur - rouge, vert ou bleu - ; il se porte, plié en quatre, sous le bras et peut alors servir de portelivre ou de cartable; étalé, il permet de s'asseoir ou de faire la prière -l-l~bda ü l-ksa le tapis et l'habit [emblème des lettrés] [comp. Fr. le bicorne et l'habit des académiciens] [Co] .

i~

lbïda n. dim. de l~bda[Mer].

J4-J IQbblld n., pl. l~bbada [M] feutrier, fabricant de feuilles de feutre en laine; [F] fabricant de tapis de selle en feutre [= IbIDdi][Co].

($~~
J~

lbllidi n. feutrier[= l~bbad][Co].
tQlbld 1. n.
act.

de l~bb~ feutrage [Mer]. - 2. n., fig. fouillis [Mer].

m~lbQd n. 1. [Zaër] affût aux perdreaux [comp. m~br~k] [Loub]. - 2. avec pl. mlab~d tanière, terrier (d'un animaI) [Mer].

~

i~
[II] ,~

mlQbbda part. de l~bood [Zaër] tassée en rouleaux (laine) [Loub].

lQbda

adv. [ct rac. ~BD ~f:. t. 1 p. 6-7] constamment,

sans cesse [Co].

LBR~ ~-J lab~r"depeurque" voirordrealphabétique;~J~-J labariya "produit avarié" voirordrealphabétique;i~ libra "livre"; J~ librç"papier à cigarettes"voir
ordre alphabétique.

J

4-J IQbbir
C

n. [ct class. J

~n fabricant d'aiguilles;
[Co].

à Fès ils avaient un marché à

eux près de A!!fuin

[voir yibra sub YBR~]

19

l~brUba

~J~
IQbriiba / rQbri}ba n. coIl. et n.uu. [zool. ; côte atlantique,de la région

~J~

d'Asfi à l'estuaire du Sebou] méduse (générique) [voir également 1]9ITçqa2 et syn. t. 3 p. 78 ; ~ibr~l1 t. 7 p. 250, m4~n 5, Eafya 5 (Eafya d ~l-bl]ar t. 9 p. 166), l~~~aq 3] [Can]. N.B. au t. 5 p. 30 erratum : r~brQba (à la place de r~brQl]a).

LBZ

~

~ ~

lb~~, ilb~~ v. trans. [M] saisir, prendre brutalement à la poignée (à poignées, à

pleines mains) ; empoigner (un corps gras, du beurre) [= hb~~] [Co].

l~bb~~, il~bb~~ v.I. [M] puiser à la poignée (un corps gras, du beurre, de la graisse, du savon) - l~bb~~ m~n y prendre une poignée de qqch. ; puiser dans sa main (de la purée, du mortier) [Co]. - 2. tasser, écraser; fig. faire quelque chose sans soin, gâcher, cochonner, bâcler (un travail) [Co]. - 3. spéc. bavarder à tort et à travers - X kail~bb~~ f ~I-ha4ra = g~r kIi-il~bb~~ w itl~q il parle sans réfléchir, il dit tout ce qui lui passe par la tête [Co]. i~ lQb~a n. poignée / motte (de beUlTe][Co].

j~ l~bbQ~ n. grosse portion, morceau; poignée / motte (de savon semi-1iquide, de beurre) pris avec les doigts [Co]. - 2.. spéc. étron [= lappQz] [Co]. - 3. objet volumineux et lourd [Co]. i~ Ibçb~a n., dim. de l~bbQ~,fig. jeune enfant replet [Co]. LBS

~

~

IbQS, ilb~s v., n. act.l~bs /lbus / Ibas / l~bsa, part. act.lab~s, part. pas.

m~lbus 1. s'habiller, se vêtir; revêtir, endosser, porter (un v~tement, une coiffure) [Co, Loub, Mer] ; chausser, enfiler (une chaussure) [Co, Mer] ; spéc. porter habituellement des
vêtements (de telle couleur)

- I-lb~s IIi IIibsa les vêtements qu'elle porte

- had

~j-

j~llIiba, Ib~st fiha barns snin j'ai porté cette djellaba durant cinq longues années - X
Ib~s el~h mettre ses vêtements, s'en revêtir Ib~shQm el~k revêts-les! - X Ib~s b~lgt9

- X Ib~s

el~h j~llabtQ

se revêtir de sa djel-

laba; mettre / remettre sa djellaba (qu'on avait quittée) [Co BN] - Ib~s el~k habille-toi! -

- X Ib~s j~11abt9 endosser sa djellaba - ~~al ka-t~lb~s quelle est ta pointure? - X kIi-ilb~s ~z-zbibi il
chausser ses babouches

s'habille toujours en couleur brun clair [Co] ; spéc. X Ib~s ~l-k~swa s'enrôler dans l'armée [litt. revêtir l'uniforme] [Mer] ; fig. l~bs~t m~n tub ~d-dbaj hijanq (la teITe, au printemps) s'est revêtue d'un manteau de brocart par le foisonnement (de ses plantes) [Mel

20

LBS
CArnr] [Pr].

~

- 2. vêtir

(qqn), fournir des habits à (qqn.)

- X Ib~s

1 y revêtir qqn. de beaux

vêtements [en parlant d'une servante qui habille sa maîtresse] [Co BN]. - 3. fig. "promener" quelqu'un - X Ib~sni il me mène par le bout du nez, comme ensorcelé [Co].

revêtir (qqn.) ; spéc. vêtir (qqn.) avec recherche - X l~bb~s y z faire revêtir tel vêtement à qqn. ; habiller qqn. de qqch. - X l~bb~s 1 y habiller / revêtir qqn., l'habiller de beaux vêtements, le parer [se dit d'une servante qui habille sa maîtresse] [Co]. - 2. enduire, crépir (un mur, de mortier) ; revêtir, garnir d'un ornement [Co, Mer] - l-~ç! ml~bb~s b ~lm~!1Qb le mur est / a été enduit de crépi [Co]. - 3. X l~bb~s £la y induire qqn. en erreur [compo fro "entortiller quelqu'un"] [Co].

~

l~bbas, il~bb~s v. trans.,n. act. t~lbas / t~lbïs, part.pas. ml~bb~s 1. vêtir,

~

tl~bb~s, itl~bb~s v. intrans.,n. act. t~lbas, part.ml~bb~s 1. v. pas. être /

avoir été enduit, avoir été crépi (édifice, mur, etc.) -1~-qbar dyalq tl~bb~s u tsagqb u wiilla m~~h9r sa tombe a été revêtue d'un enduit, elle a été bien arrangée et elle est devenue célèbre [Mej Pr, Jb] [Pr]. - 2. être équivoque (affaire, propos) [Mer]. - 3. X tl~bb~s Va y / y user de ruses / de statagèmes / de fourberies, feindre de faux sentiments pour duper qqn. / pour s'emparer de qqch. [= td~ll~s] - X ka-itl~bb~s £la y il l'entortille pour le voler / pour l'escroquer [= kâ-i~ayy~l] [Co]. - 4. se tapir, s'embusquer [= tl~bb~d] [Co]. tt~lb~s, itt~lb~s v. 1. pas. être revêtu / porté (v8tement) ; être crépi (mur) - x ma bqa iill ma itt~lb~s (ce v8tement) n'est plus portable / n'est plus mettable [Mer]. 2. changer de figure, pâlir (de peur, de frayeur) [Co] ; [Zaër] défaillir, s'évanouir [Loub].

~

- 3. devenir possédé ~

(par les démons) [Co].

IbQS / IQbs n. act. de loos et n. action de revêtir; vêture, habit - X bfa ~l-lb~s / ql~b ~l-lb~s se déguiser; spéc. abjurer sa religion [ci fro "tourner sa veste"] [Co] - X

m~lüb

~l-l~bs il est déguisé[Mer].
l~bsa 1. n . act de lb~s usage, port d'un vêtement; mise, façon spéciale de s'ha[-:t: lbâs] - xja lab~s w~OO ~1-I~bsa m~zyana il est

~

biller / de se vêtir; accoutrement

arrivé tiré à quatre épingles - 191 ~1-I~bsa (v8tement qui a fait} long usage - n~~~ ~1l~bsa / n~~~ l~bsa qui a déjà été porté, qui n'est plus neuf, de seconde main, d'occasion
(v8tement, djellaba, encore utilisable) [litt. moitié de la durée nonnale d'usage] [Co BN].

-

2. n., pl. -at costume, vêtement - X b~dd~l ~l-l~bsa changer de costume [Co]. - 3. n. coll. [Zaër] vêtements de cérémonie d'un homme; harnachement de parade d'un cheval [Loub]. - 4. [Zaër] ensemble des bijoux d'une femme, parure [Loub]. - 5. [mar.] voilure
(d'un bàteau)

[Mer].

21

LBS

~

~ 'i Illbas part. act. de loos 1 qui est / s'est habillé, vêtu - I-Ibas Iii Ulbsa les vêtements qu'elle porte - X, ja labas mea ra~Q il est venu richement vêtu [Co]. ~~ IbIs 1. n. act. de Ib~s port, fait de porter un vêtement - man qqwt al-Ibas à force d'être porté (il s'est usé) [Co, Mer] -lbas al-kaswa enrôlement dans l'armée, prise
de l'uniforme (militaire) [Mer].

- 2. n., pl. -at costume, tenue habituelle (particulière à un

individu, à un groupe social, à une catégorie de la population: hommes, femmes, enfants, musulmans, juifs, etc) ; uniforme, vêtement déterminé (caractéristique d'un groupe) [* l~bsa] -l!waij al-Ibas les vêtements [= la partie constitutive du costume] [Co BN] - lbas d l-ihüd le costume propre / caractéristique des juifs, les vêtements (typiques) des juifs [Co] ; expr. fig. X, £lçh lbas as-star il est à l'abri du besoin - lbas al-eazz la puissance, le prestige [Mer]. - 3. spéc. belle toilette, beau costume - ka-iwatih al-Ibas il porte bien la toilette [Co]. ~~ lbüs n. act. de loos [M] action de se vêtir de (qqch.) / de se coiffer de (qqch.) / de se chausser de (qqch.) / fait de porter (tel costume) -Ibiis al-malf fait / action de se vêtir de drap [Co]. Ibis n. act. de Ib~s action de se vêtir de (qqch.) - IJarrbq d-din ba Ibis alksawi ils ont ruiné la religion en se parant d'habits luxueux [Mej Pr, Jb] [Pr]. adj. 1. qui sait se vêtir avec goût / avec élégance; à qui tout sied; qui porte avec élégance tel vêtement / tel bijou; expr. enfantine labbas al-IJwatam l'annulaire [Jitt.celui qui porte l'anneau] [Co, Co BN]. - 2. qui est facile à habiller / chausser / coiffer - X, rajlç labbasa il est facile à chausser (au point de vue pointure), toutes les
~ pointures de babouches lui vont bien [Co] .

~

4-J l~bbls

- Xa,

yiddha

labbasa

elle porte bien les bracelets

~~ ., u"': :
crépissage

labbQ~ - bç-Iabbç~ n. co1l.[MoulayBou Azza; ZOOl.] scargots [Loub] e

[= b~bbu~ voir t. 1 p. 136].

~/ ~~

taIbls

/ talbis

1. n. act. de l~bb~s.- 2. n. enduit de mortier,

[Mer, Ferré]. - 3. talbas n. act. de t1~bb~s et n. équivoque [Mer].

malbüs 1. part. pas. de loos 2 [Co]. - 2. adj. usagé, d'occasion, déjà porté ~~ (v8tement) [Co]. - 3.n. coll. I-malbiis la vêture, les vêtements, tout ce dont on se vêt; l'ensemble des vêtements -l-l!waij d al-malbiis les vêtements[Co].

~

mlabbas

part. pas. de l~bb~s et de t1~boosgarni, enduit, revêtu, crépi (mur

22

LBQ J-.:aJ rev8tu de mortier par ex.) - 1-~~! mlabbas b al-ma!1i?b le mur est / a été revêtu d'un crépi [Co] - 1-bab ml ab bas b al-q azdir la porte est / a été doublée / revêtue de fer blanc [Co]
LBT

.

.b....a..J

.

[I]

~
[Loub] .
[II]

IQbbQt, il~bba! v. prendre, porter sous l'aisselle (un paquet) [< l-iba! "ais-

selle" voir rac. ~BT t. I p. 8] [Loub, Co]. :; III, L ., I .~ mlQbtçya

n [Zaër] paquet / fagot / toute charge portée sous l'aisselle

~
~
[III]
.b

!QbbQt, il~bb~! v. devenir anière grand-père [Co].

Ibçt n., pl.

Iba~! anière petit-fus; anière grand-père [?] [Co].

/ IQQQ't [M] n., pl -a 1. laveur de laine (aux pieds) [Mer]. - 2. délaineur, spécialiste qui travaille les laines mortes, artisan spécialisé dans la préparation de la laine brute destinée à être fuée ; il délaine les peaux provenant des moutons abattus, peigne la laine et la met en flocons - sbâil- qu'il vend aux fileuses [Co, Co BN].
IQbbat

4J

~4J

IQbbitç

adj. rel. - ~qf l~bba!y laine prélevée sur un mouton égorgé [Co].

[IV] [divers]

~

IQbbQt, i}abbq! v. [Tr; triv.] avaler; manger gloutonnement; [familier] ingurgiter [Co Tgr]. L .,., ...; t~QlbQt, it~alb~! v. [Zaër] s'étendre de tout son long en tombant, s'affaler,

s'étaler [Loub]. LBQ J.+J

~

labbaq, ilabbaq v. trans.,paIt. ml~bbaq 1. X labbaq y f / 1 z appliquer/

coller / flanquer une chose contre une autre en l'y faisant adhérer; spéc. plaquer de la boue (ou du mortier) contre un mur, pour le rafistoler de façon précaire; flanquer des poignées / des truellées de mortier de terre l'enduire ou le crépir -l-bannay

- ~amri

- ou de chaux, contre une paroi / un mur, pour

l~bbaq al-eajna 1 ~l-~~! le maçon a flanqué des truel-

23

LBQ

~

lées de mortier sur le mur [Co]. - 2. X l~bb~q y 1 Z lancer (un projectile) sur quelqu'un, flanquer (à quelqu'un, une gifle, un coup) ; fig. lancer des propos blessants, décocher des brocards / des traits satiriques contre quelqu'un; fig. coller à qqn. une marchandise avariée ou de mauvaise qualité - X l~bbgq y 1 Z £la wujhq lancer brutalement, "coller" qqch. à la figure de qqn. - X l~bb~ 1 y !~r~a flanquerune gifle à qqn. - daba nl~bb~q 1

babHh b !~r~a je vais flanquer une gifle à cet imbécile [Co] - X l~bbaq lçh b tt~~rtÇqa il lui a flanqué une gifle [Co Mrkch]. - 3. avecn. act.t~lbaq - X l~bb~q y réparer qqch. sommairement, le rafistoler, le replâtrer, l'arranger provisoirement / de façon maladroite; raccommoder qqch. tant bien que mal ; faire qqch. de bric et de broc / de pièces et de morceaux; rabibocher, retaper qqch. avec les faibles moyens dont on dispose / en se débrouillant comme on peut [Co] ; bricoler, mal travailler [Co Mrkch]. - 4. fig. se tirer d'affaire, subvenir à ses besoins n'importe comment, vivoter tant bien que mal, bricoler, faire de son mieux pour parer aux événements [Co, Co Mrkch] ; spéc. se débrouiller ingénieusement malgré le peu de moyens (se dit par ex. d'une habile ménagère) [Co] ; bien gérer son ménage (femme) [Mer] - Xa l~bbgq~t y arranger habilement telle chose [Co] Xa tEar~f tl~bb~ elle est bonne ménagère [Mer]. S. spéc. Xa l~bb~~t y entretenir
~

confortablement qqn. (son man), par un judicieux emploi de ses ressources [Co] ; être aux petits soins pour qqn., le bien entretenir [Ferré].

J --:I; tlQbbQq, itl~bb~

v. pas. êtrerafistolé[Mer].

~~ tlibQq, itlab~ v.I. [Zaër]s'épaissir,se saisir (pâte)[Loub].- 2. v. récipr. X tlab~q mEa y se mettre d'accord avec qqn. [Co]. - 3. X tlab~ mEa y b ~l-yidd s'empoignerphysiquementavec quelqu'un, se colleter avec lui [Co, Loub] - X tlab~ mEa yb ~l-fumm s'engueuleravec qqn. [Co, Co Mrkch].

~
L1~

lbçq adj.habile [Co]- q~~dan m~n !~rz ~l-~abr ~l-lbçq des poèmes de la

composition d'un poète talentueux et subtil [Mel CAl] [Pr].

lbiqa n. 1. habileté[Co]- ~~f4 ~n-n~4m £yaqa * u kyasa u Ibaqa ap-

prendre la poésie exige subtilité * finesse et habileté [Mel CAl] [Pr].

- 2.

bonnes manières

[Co]. - 3. caresses [Co].
J~
[Mer]

t~lbaq

n. act. de l~bOOq - Xa tEar~f ~t-t~lbaq elle est bonne ménagère 3,5

.

~

mlQbbQq part. de l~bb~ 1. arrangé [= m£add~l] [Co]. - 2. mal fichu, précaire (en parlant de la santé) [Co]. - 3. croisé, mêlé, métissé [Tedj].

24

LBN ü-+J LBN ü-+J

[I]

ù-iJ IbQn n. petit-lait [Co] ; petit-lait de beurre [Loub] ; expr. wa-lakin ~l-lb~n fih mais il y a une restriction - Ib~n ~4-4ar ce qu'il y a de mieux [Mer] ; fig. Ib~n ~l£a~~ara le petit-lait du pressoir [désignationpoétique du vin] [Mel Md] [Pr].
:i .. .

:I

lbina

/lbaina

[Zaër] n. dim. de lb~n

- umm ~l-lbina / mmw ~l-lbina
Tul)fa n° 164]. -

n. coIl. [bot. ; litt. qui produit le petit-lait] 1. toutes espèces d'euphorbes à latex vésicant, à l'exception des espèces productrices de résine [;t f~rbyiin ; Renaud-Colin, 2. variété particulière d'euphorbe, Euphorbia pratensis [Co].

IQbni adj. rel. de couleur bleu ciel pâle; blanc grisâtre légèrement bleuté, plus foncé que la nuance sukri [voir sukri t. 6 p.137] [Co]. :i ~ \,+,J Ibiiniya n. [Jb ;bot.] laiteron [Co Ozawa].

~

ô4J labblln n., pl. -a [F] laitier, vendeur de lait en boutique; [M] vendeur de petitlait; marchand de laitages (en gén. : lait entier, petit-lait, fromage blanc, beurre 1Tais]; [insulte] bn ~l-l~bban fils de crémier! [Co; cf. Dozy, il, 523]; [Prov.] flus ~l-l~bban ta iddïhqm za£!q! l'argent du crémier, la trompe du sonneur l'emporte [= travaillerpour "du vent'1 [Co, Pr]. [II] ôt;.J liiban /liiblln / lban n. [bolo]1. liiban ambre jaune (résine d'origine végétale) [compo Eanbar] -liiban jawi encens de Java, benjoin [voir jawi t. 2 p. 136] - luban dk~r encens mâle, oliban [il cOITes ondrait à l'exsudation du d~ryas, voir t. 4 p. 276] p [Co] -l).a~a Iban encens en grains [Renaud-Colin, Tul)fa n° 214]. - 2. luban ~j-j~nn graines de coriandre [brûlées dans les exorcismes; voir bb9f] [Co]. [nI] labiin - bnu l-labiin n. [poésie]jeune chameau de deux ans - fiir~q bnu 1ô~ labun * u rk~b t~lb IIlf~bbi £all~-qf~r jhid laisse là le jeune chameau * monte plutôt un chameau chevronné, exercé, sachant affronter les déserts [Mel CAl][cf. Marazig p.
551 b~l1~bûn].
L.:a

~y

labana

"(sucre) cristallisé" voir ordre alphabétique

~~~

labanda "salve, bordée"

*** voir ordre alphabétique.

25

l~bwa

i~

i~ l~bwa n. 1.lionne [= lbiya] [Co]. - 2. fig. [poésie] belle femme imposante [Co] - n~l)ki l~bwa mwiiklqa bin rba u shali elle est comme une lionne gîtant entre collines et plaines [Mel Mti, cité par MaCI][Pr].

~~ lbüya [5] n. [zool.], avec l'art. ~l-lbiiya caméléon [Co, Co Mrkch, Zaër ;voir biiwa, biiya t. 1p. 359; mta t. 2 p. 5-6].
LBY~
[:;éLB~] [I]

~

l~bba,

il~bbi

V., part. ml~bbi

1. [relig. musulmane] prononcer la fonnule "lab-

baika" "me voici devant toi!" un certain nombre de fois, en procédant à la circumambulation - !awaf - autour de la Kaaba - X, taf ii l~bba tourner autour de la Kaaba en disant "labbaika" [Co]. - 2. fig. devenir complètement à sec / sans le sou [litt. n'avoir plus qu'à recourir à Dieu en prononçant la fonnule "labbaika"] - Xa bqat £la flüsha 4r~b ~~mm~~ l}.~tta l~bbat elle a dépensé tout son argent à tour de bras au point de devenir complètement à sec [Co].

~
~
/

tl~bba, itl~bba v. mtrans. 1. tomber dans la misère [Mer]. - 2. X tl~bba f

l}.alq améliorer sa situation [Mer]. ~.I ~ :' I labbaika [class.] / l~bbik

interj. [relig.musulmane]. 1. labbai-

ka "me voici devant toi! ", formule que prononce le pèlerin à La Mekk:een procédant à la circumambulation autour de la Kaaba [Co]. - 2. l~bbik à vos ordres! (en s'adressant à Dieu) ; fig. X £ayy~! "Uahqmma l~bbik" il n'a plus le sou [= il n'a plus qu'à recourir àDieu] [Co]. ml~bbi part. de l~bba; fig. X, ml~bbi / X, l}.ajj ml~bbi il est complètement fauché, sans le sou; il ne possède absolument plus rien [= mf~4y 3] [Co, Mer]. [II] :i ~ ..:1 lbiya n. 1. lionne [= l~bwa] [Co]. - 2. fig. [poésie] belle femme imposante [Co] - man n~hwa tügat al-Ibiya celle que je désire, au port altier de lionne [Mel cU] [Pr]. ***
:i

~

:. .:~

lübya "haricots" voir ordre alphabétique. / lupp n. [zool. ; cf. lat. lupus; Nord, de Larache à la Moulouya],

~

l~pp / lopp

26

L1T ~
pl. Ipap avec alt. l~-lpap
loup, bar (poisson), Dicentrarchus labrax [voir aussi fçbalq et lou-

syn., f~fb I,5c, lübina infra p. 97, li1u infra p. 119 ; compo corse luvazzu, provençal bassou, catalan llop] [Can, Co].

lübaira n. , pl.

.~

IQppaira / luppaira / lobbaira/ l~bbaira/ n~bbaira/ lübira /
-at [(dim. de lçbra ? cf. Dozy, Suppl. II,519 ..H-J) ; zool. ; côte atlantidu Nord des Doukkala à Jebha chez les Ghomara] loup truité, Di-

que et méditerranéenne, baila "loup truité "] [Can]

centrarchus punctatus [voir aussi blag ill t. 1p. 302 ; bü-nqq~a ; lütrwite ; cf. esp. moderne

.

j~
.>-H~

lappQz n. étron[=l~bbQ~] [Co].
lapiz "crayon" voir Hibbis ordre alphabétique.

LP~ t.w:ay lappl~a

~

n. large et grande tache [Co].

~ w

mlappa~

adj.,fonne part. souillé,sali,taché [= m!~lll~s][Co]. LTT~

latta

n. zézaiement, défaut de prononciation qui fait par exemple hésiter sur la produ T, passer du S au S, de Z à J

nonciation

-X

ka-y~h4~r

b~l-l~tta

il zézaie -lsHnQ,

:fth ~1-1~tta il est affligé d'un zézaiement [comp. fro "il a un cheveux sur la langue"] [Co]; voir aussi l~sl~s.

~
~

mlatti

adj. [Tr] qui zézaie en parlant [Co Tgr]. ***

LTIJvoir infra rac. L

ru F

~ J~,.,J lQtariya "loterie"voir ordre alphabétique, infra p. 97. ,,~ litre.> "litre" voir ordre alphabétique, infra p. 111. ; Ü .: .~. I latRin / la~in / tRin n. coIl. [esp. ?], n.u. -a, pl. -at oranges; orangers [Co, Mar, Co Ozawa] - wal}.oo ~t-t~ina une orange [Pr] [compolarang et syn. ; voir aussi limün 1 infra p. 120].

27

l~tga

u..l.J

u..l.J IQtga n. grasseyement - X, fÇh 19t9a il prononce les "R" G [= ka-ih4~r b ~g-ga comme les Fassis de vieille souche ou les Tangérois] [Mer, Pr]. LTM

r-=u

~'i litQm adj., fém. -a, pl. -in bien ajusté, qui est juste à la pointure / à la taille voulue (v8tement, chaussure, coiffure) [Co, Mer] -l-bab latIna la porte ferme juste [Co].

~

mQltQm

n. [R] chambranle, cadre de porte ou de fenêtre [= b~stïdQr] [Co].
n. veste courte, boléro [Mer] [comp. m~lt3ninfra, ordre alphabétique]. LTM r-iJ

rt:a.o mQltim

IQttQm, ilgttgm v. intrans., n.act. t~ltima, part. ml~tt~m 1. voiler (le visage) r-1J [Mer].- 2. se voiler le visage (homme, en se cachant la bouche) [Co, Loub] ; se voiler le visage (femme) [= n~gg~b] [Mer].

~ femme)

tlQttQm, itl~tt~m v. intrans.,part. ml~tt~m se voiler le visage (homme ou
[femme

= tn~gg~b]

[Co].

rW Itim n., pl. -at / ltüm / ltüma 1. voile de bouche (pour homme), qui cache le bas du visage, sous les yeux [Co] ; fig. ~üf ~1-m~rrTIJ rha l-ltam vois la planète Mars qui a laissé tomber son voile [Mel Md] [Pr]. - 2. voile dont une femme se cache le visage [Ferré] [= ngab] - ltam eabla voile noirpour le visage [Mer]; fig. ltam l~-l}.ya la pudeur [Mer].
:i ...: ~.,-: tQltima n. act. de l~tbm et de tl~tbm et n. 1. façon de se voiler, en se ca(femme) - g~mz~tni m~n 4~q ~t-t~ltima du coin étroit que lui laissait son voile, elle m'a lancé une oeillade amoureuse [Mel CAl][Pr]. - 3. subst. virole ornant et protégeant un orifice; virole métallique à
l'orifice d'un objet tubulaire; garniture d'argent à l'orifice d'une tabatière

chant la bouche (homme) [Co].

- 2. fait / façon de se voiler

- giiza - [Co].

r~

fil I .

A

m 1QttQm part. de l~tbm et de tl~tbm, fém. mlgttma 1. qui a le visage voilé

(homme) [Loub]. - 2. qui est / qui s'est voilée (femme) [Pr]. ***

v=U'

al-Ilti

- b-~l-lâti locoadv. [cf. class.cf. Coran,29, 46~i

~

~4]

28

LJM

~

avec modération, sans exagérer, sans s'emballer; doucement, lentement, gentiment - b~llati tlçk tout doux! ne t'emballe pas! - b-~IIRti n~iif attends un peu que je voie! [Co].

LII

~

~~

tllljj, itlRjj/ tllljQj v. récipr., . act.mlRjja/ miilajRja,part.mlRjj / mlRj~j n

- X tlRjj m£a Y / X u Y tlRjjQ discuter âprement / avec opiniâtreté; discutailler avec entêtement, se chamailler, se disputer, se quereller [moins fort que tgannq] [Co, Co Mrkch, Ferré, Mer].

t.+J IQjja

n. [class. :i "~~I; poésie], pl. ljiij grande masse d'eau, flot (tumultueux)

-

g~44af l~jjtQ u hdïrQ violence et grondement des flots [Mel cAl] - ngqs f g~mq ~lljiij je plonge dans les profondeurs des flots [ibid.] - f yimm l~jjati dans les flots de
mes sentiments tumultueux [Mel Amr] [Pr]
C

~ / [t.;J ljllj [F] / liijllj [M] n. discussionacharnée,disputeopiniâtre/ obstinée [Co] ; controverse; altercation [Mer] - X, ~~al fih d ~1-ljRjquel discutailleur ! - X, fÇh qqut ~1-ljRj il est ardent et opiniâtre dans la discussion [Co] [voirégalementjlaja t. 2 p. 205].

~

~~
4~

mlljj

/ mlljQj

part. de tUi.ü n. ergoteur; chicanier, chicaneur; polémiste et

[Mer] .

/ ~~

mlljja / mulljaja

n. act.de tIa]etn. discussion,contestation

opiniâtre [Co] ; polémique, controverse;

dispute, altercation [Mer].

***
~

..)~

y lajqf "briques" et dérivés, voir ordre alphabétique [Co].
LILI

~

[ I.~ I; tlajlaj,

itl~jl~j v. mtrans. bredouiller, parler en bredouillant [Co]. LJM

~
se taire [litt. brider sa bouche]

~

IQjjQm, il~jj~m v. trans., n. act. t~ljïma, part. ml~jj~m 1. brider (un cheval,

un animal de selle) [Co, Loub] ; fig. X l~jj~m fummq

29

UM~ [Mer]. - 2. fig. brider (qqn.) le freiner, le contenir; empêcher (qqn.) d'agir [comp. t~q~f] [Co] .

[comp. zmRm, ~r~ma,E~nan]; les différentes parties de la bride: le mors - tas, Uizma - ; le frontal- qçbb - ; les oeillères - drar~ - ; les montants; les renes - ~rçE,~rak - ; le mors - 1tas dyIDl~-l}.diddab~l ~l-fumm - [Co] - s-s~lsla d ~l-ljam la gourmette - X r~44 ~l~l-ljam à bride abattue [Mer]. - 2. expr. fig. X ma £andq Ijam il est effréné / débauché / dévoyé - X !l~ 1 y ~l-ljam laisser à qqn. la bride sur le cou, le laisser agir à sa guise [Mer] - dir l-fumm~k ljamq mets à ta bouche sa bride [= sache te taire] [Mej Pr] [Pr]. Ijlimi n., pL -iya bourrelier fabricant de brides et de harnais pour les chevaux et les mulets [Co].
:i
A

\~

Ijllm n., pL -at 1. bride (fixée à la tete d'un animal de selle pour le diriger)

Ijam tourner bride - !al~

~~

.: ~

°1 ~

tQljima

n. act. particulière de l~jj~m [Co]. part. pas. de l~.ü~mbridé [Tedj]. LIN &-+J

~
~ Mer].

mlajjam

lajna n., pL -at / lijan commission(administrative), omité, bureau [Tedj, c

~
~

Ijin n. [class. ~; poésie]-l-ljin l'argent(métal); (peutparfois désigner aussl) l'or [Co] - I-fbad ~wab~l mn ~l-ljin ses cuisses sont des aloses argentées [Mel

Md] [Pr]. l~gin

/ l~gi / lugi "argentine" (poisson)
LJY

voir lwizi ordre alphabétique.

~

~ ~

tIQjja,

itl~jja v. manger (peu, et des choses délicates) [Co].

LIJIJ
IAI}I}, ila~

~

v. intrans. X 1al}J)ela y insister auprès de qqn., lui demander avec

insistance [Co].

30

LI:IS ~

c.~

t~l~al] n.

[poésie] insistance - b t~fl.1~ iduww~b l~-kbad par son insis-

tance il fait fondre les coeurs [Mel Md].

LHD ~

~

l~l]l]~d,

il~~~d

v. trans. 1. daller, recouvrir de dalles (une tombe) [Co] ; [Zaër]

recouvrir la tombe de pierres plates pour maintenir la terre [Loub].

- 2.

mettre au tombeau

(un mort) [Co]. ~ IAl}d

/

II}Qd [M] n., pl. fl.1üd

pierre tombale posée transversalement

fl.1üda [Tr] / fl.1i?4a [R] 1. dalle funéraire; sur la fosse funéraire pour la recouvrir; les dalles

/

-

toujours en nombre impair - sont parfois remplacées par des planchettes, à Tanger par exemple, ou par des plaques de liège dans le Nord-Ouest [Co] ; [Zaër] pierres plates recouvrant la tombe [Loub]. - 2. [M] fl.1~dn. colI., n.u. l~~da, pl. fl.1iiddallage tombal, ensemble de dalles de pierre que l'on pose sur l'orifice de la tombe et que l'on recouvre ensuite de terre [Co]. - 3. logement, alvéole, compartiment étroit - d'environ deux empans [environ 40 cm] - creusé latéralement dans la paroi de la fosse funéraire, du côté de la direction de la Mekke - q~bla - (si la teITeest dure), et dans lequel on place le mort; le l~d est préférable au creux du fond de la fosse - ~~q 3 - carc'est ainsi que fut enteITéle prophète de l'islam [Co, Co BN]. - 4. ext.I-IaJ]d la tombe, le tombeau [et: expr. class. &.. J "du berceau à la tombe"] [Co BN] - win ~s-sba win jwadu ~ J~ J s~knu f ~l:n}.üd u bRdu où est la libéralité? où sont les gens généreux? * ils habitent au fond des tombeaux et ils ont à jamais disparu [Mel CAl][Pr].

~

*

b~

l~l]da n.u. une dalle [Co].

LI:IS ~
l~As, il\1as v. trans. 1. lécher, relécher, avaler en léchant [= l£aq] ; absorber (qqch.) en en prenant sur le bout du doigt, pour le lécher ensuite [Co] ; fig. had ~t-tüb, l~~satq t-tiinya ce tissu a été mangé par les mites [Co] - X fl.1~s~warbq se pourlécher
les babines; fig. garder un secret [Mer].

~

- 2.

vider (un plat), manger

complètement,

dévo-

rer gloutonnement, nettoyer (le contenu d'un plat) ; faire plat net jusqu'à en lécher le fond [voir ~~lh~~,~~l~f 3, ~l~~6] - X fl.1as~l-g~~£a il a nettoyé le plat [Co] -la fl.1âm yIikiil la m~rqa il~~sçh ni viande à manger, ni sauce à lécher [CarF] [Pr]. - 3. user par frottement [Co]. - 4. rafler en petite quantité; écornifler [Co].

~~

tlil]~s, itl~~s v. récipr.se léchermutuellement[Mer].

31

L~S

~

~
~

tt~l~as, ittall).as v. pas., n. act. tall).as être léché; fig. disparaître du marché (denrée) ; être râpé (v~tement) [Mer].
IQQsa

n., pl. -at 1. coup de langue (pour Japper,enlever); [M] ~al]b ~l-laJ)sa

amateur de bons morceaux gratuits [compol~mmaq, ~~mmae,s~qa~] [Co]. - 2. fig. profit réalisé [Co]. _:1 ~isa n. dim. de l~~sa; [Prov.] qa1ha I-ffir : ll}.isa f ~l-ms~nn u rgida f .: l~-~m~n rbç~a b l-uzan c'est la souris qui le dit : un petit coup de langue sur la pierre à aiguiser et un petit somme dans la sécurité, cela n'a pas de prix [= un petit bonheur tranquille] [Co]. :; ...

~~

1~lsa n. 1. nourritureinfime [Mer]. . 2. [méd.]purgatif du nouveau-né

[Mer]. - 3. petit pourboire ; pot-de-vin [Mer]. - 4. cupidité [Mer].

~w IQ~l}.ls n., fém. -a, pl. -a lécheur-l~hhas ~!-!waj~n grand lécheur de fonds de plats (insulte) ; expr. enfantinel~hhas al-gdur / ~l-qdur lèche-marmitedésigne [ l'index) [Co, Co BN].
t......, I~Ql}.isa n. [M] bouillie que l'on fait absorber aux bébés dont la mère n'a pas de lait [Co Mrkch].
~

~
.:

tQI~is

n. act. de tb~~S [Mer].

:; q'

- .,

~

tQ~isa

n. 1. [M] bouillie que l'on fait absorber aux bébés dont la mère n'a

pas de lait [Co Mrkch]. - 2. au pl. tlal}.as friandises; fig. petits profits [Mer]. LHD ~

~
JD...:.Y

IQieJ, ill).aq v., part. pas. m~ll).iiq regarder [Tedj]. IlhQd, ilah~d v., n. act. mülahada. .. .. . 1. examiner, observer, faire des observa-

tions [Tedj].

- 2.

[poésie] tenir en grande estime, regarder avec faveur [Co].

~

1~~4 n. regard - bin lal}.4 eyünç eagda entre le regard de ses yeux il se renfrogne [Mel Bag] - la1!4 alli nahwa le regard de celle que j'aime [Mel Md] [Pr]

:i 1.:._'I li~eJa n., pl. -at / ll).aqregard, clin d'oeil- f laJ)qa en un clin d'oeil [Co] m~tta£I1i fa jmal ~çrtak u ll).aqak la-e~çqa fais-moijouir de la beautéde tes formes

32

LHF~
et de tes regards énamourés [Mel CAl] [Pr].

J8~

mQ!QQq part. pas. de ll)aq ; spéc. respecté, apprécié, bien vu, vanté, tenu en

grande estime

- X m~}J]Q4

£and y il est estimé de Y [Co, Co Mrkch].

~~

mülal}.aqa n. act.de lal]~ et n. note; observation;remarque[Mer,Tedj]. LHF ~

.à -

I

l1}~f, ill}.~f v. intrans. - Xa, l~~f~t se draper dans un haïk (femme) [Co]

-

l~~f~t f~ tyab m£a u jat t~tmayis drapée dans de riches vêtements, elle est venue, marchant gracieusement [Mel B.cA] [Pr].

~

l~l}.l}.~f,

il~J;ù).~f

/IAl}.l].Af

[Tr] v. intrans., n. act. t~ll}.çfa 1. draper, envelop-

per [Mer]. - 2. se draper, s'envelopper [Mer] - Xa l~l)J)f~t mettre son haïk, se draper dans son haïk, revêtir un vêtement drapé [Co, Co BN].
. à "'-

,;

tl~l}.l}~f, itl~J;ù).~fv. intrans. se draper dans un vêtement [= ~m~l2]

- Xa

tl~~t f ~l-~iiïk se draper dans son haïk (femme) [Co] ; spéc. [Zaër] rejeter le pan du burnous sur l'épaule (homme) [= ~m~ll]. ~W !Qif n., pl. ll}.Qf1. haïk, vêtement drapé [Co] - rba !~rf ~l-ll}.iifil a relâchéle pan de son vêtement [Mel CAl][Pr]. - 2. avecpl.ll}.iif / ll}.iiif / ll}.ay~f dessus de lit,
courtepointe, couvre-pieds, couverture de lit (remboUlTée et piquée) ; couverture de divan, couvre-divan rembourré de laine pour s'asseoir dessus; le dessus est en velours, le dessous en toile coloriée [Co] - £la m!~ITbat ~k~rn~! u ll}.üf sur des matelas écarlates et des courtepointes [Mel CAl] [Pr]. - 3. ext. petit matelas (pour une personne assise) ; [béd.] matelas rembourré de laine ou de paille de maïs [Co] -l-ll}.iif El ii~ gal~s le matelas sur lequel il est assis [Co]. :. à

:. -.

.1

l1}çfa n., pl. ll}.iif / ll}.aif 1. courtepointe de parade disposée sur un sofa; [F]

dessus de divan en velours, garni d'une nappe de laine fine peu épaisse [Co].

- 2.

[M]

matelas-sofa à l'usage d'une personne couchée; deux personnes peuvent sy tenir assises côte à côte [compo m4~ITba; mbllta ; s~dan t. 8 p. 39 ; !~ITal)iya3 ; f~r~a 2 ; !!çq 2, 3]
[Co]

.
& -..,

:. à

-: t~!Qifa

n. act. de l~l)l)~ffaçon de porter le l)aïk [Co]. n., pl. mla~~f drap de lit [Tedj].

:. à"_.' .. mQl1}ifa

33

LHF~



"'-.

I

8a

mlal]l}af

part. de l~~~f et de tl~l].l].~fXa ml~~a LI:IQ

elle est drapée (dans son

haik) [Tedj].

~

lQ.aq y / ll]ag I Y atteindre qqn., le rejoindre, le rattraper [voir aussi dr~k] -ll]aqni I ~I-~anüt rejoins-moi à la boutique [Co, Loub] - dami ~~ITada * ll]agt ~9r ~I-waIi sïdi s£ïd une gazelle fugitive * que j'ai rejointe du côté du sanctuaire de Sidi Sacid [Mel CAl]- rak~b £an ~~lwiya u Ijami f idiya * n~ll}.aq dRmi f ~l-1)rQj monté sur un fier coursier, la bride à la main * je rattrape une gazelle dans les champs de fleurs [ibid.] [Pr]. - 2. x ll]aq y atteindre qqn. (sommeil, etc.) ; [poésie] r~bb ~I-Ia iI~~qq mnam
üIa nasyan
(qqn.,

~

~iq,

ill]aq / ~ig

[M; Zaër] v. trans., n. act. ll]çq, part. act. IaJ;l~q1. X

Dieu, que n'atteignent ni sommeil ni oubli [Co].
du moment de faire / d'agir)

- 3.

x ll]aq Y arriver pour

en parlant

- X, lal!qatq l-qqçta f-a~ ka-is~dd

~l-

~aniit arriva pour lui l'heure de fermer boutique - X, Ia~qatq n-nüba son tour est arrivé
(de faire telle chose) [Co].

-

4. x ll]aq y atteindre (tel degré, tel prix, telle hauteur, etc.)

z-zra£ ll}.aq waJ)~d ~t-taman gl~q les céréales ont atteint un prix très élevé 5. abs. arriver (moment, jour de fete, etc.) [Co] -1~J;lgat l-Qqita le moment est arrivé - 1müliid ll}.aq le moment de la fête du Mouloud est arrivé

[Co]. -

- ll}.aq

wqqt

1~-£~a arriva

l'heure du dîner [Co, Co Mrkch].

-

6. X ll]aq £la y en arriver au point de / au moment où

l'on a besoin de telle chose/ de faire telle chose; en arriverà un point de pénurie tel que
l'on se trouve dans la pénible obligation (de se défaire de telle chose) ; devenir bon à / pour
telle chose (etre marié, etc.) - Xa Ial}.q~t El-~r-raj~I elle est devenue nubile - X

ll]aq

ela qarq ibi£ha / irh~nha il en est anivé au point de vendre / d'hypothéquer sa maison,
il en est réduit à la nécessité de vendre / d'hypothéquer sa maison [voir aussi tW9qq~f eUi] [Co, Ferré]

~

IAl}l}iq,

parvenir; 2. [Zaër] envoyer, expédier (qqch.) [Loub] ; transmettre (une lettre, etc.)[Pr]. - 3. x, Ial}J}.aqy ela Z / z ceci a conduit / amené Y à la pénible nécessité d'avoir recours à Z / z
[Co].

iIal}J}.aq / lal}l}ag [Zaër] v. fact. 1. amener, conduire, entraîner, faire jeter - X I~~aq y l}.~tta 1 qarq entraîner qqn. jusque chez soi [Co]. -

- 4.

spéc. X, Ial}J}.qq z-zman

les vicissitudes du sort l'ont jeté dans le besoin, dans

la misère

[Co]. - 5. spéc., avec n. act. t~ll]çq amorcer (un fusil à pieITe) [Co].

~~

tliil}Qq, itlaJ)~ v. récipr.se rejoindrel'un l'autre [Tedj].

~ ~ lil}Qq pait. act. de ll].aq1. qui rejoint; qui a atteint - Xa IaJ;lqa £aI ~j-jwaj elle est arrivée en âge d'être mariée - bantq, laJ;lqa£aI aj-jwaj sa fille est arrivée à l'âge de se marier [Co]. - 2. qui a besoin [Ferré] ; [M] qui est dans le besoin, dans un état de pénurie extrême - X IaJ;l~ il est dans le besoin [Co, Co Mrkch].

34