Récit de vie, objectifs et effets

Publié par

Fondements : avec des articles de Martine Lani-Bayle, Catherine Schmutz-Brun, Gaston Pineau, Makoto SuemotoŠEn pratique (professionnelle et/ou d'écriture) : avec des articles de Jean Rouaud, Jean Ferreux, Catherine Dabouis, Yoshifumi Soeda, Dai Matsumoto, Kouki Ando, Alain F. RiouxŠEn recherche : avec des articles de Aneta Slowik, Corinne Chaput, Carole Baéza, Marie-Claude Bernard, Marie-Cécile GuernierŠVariations : avec des articles de Claude Coquelle, Michel Fontaine, Chantal ConstantiniŠComptes rendus de livres
Publié le : vendredi 1 octobre 2010
Lecture(s) : 10
Tags :
EAN13 : 9782296477476
Nombre de pages : 188
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
CHEMINS DE FORMATION au fil du temps…
Le rÉcit de Vie : oBJectifs et effets…
Chemîns de ormaTîon aU il dU TemPs... ISSN 00-000 - ISBN 8--085-00-5
édîTÉ Par Téraèdre 48, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie 5004 Paris Tél. 0 48 04 0  E-mail : contact@teraedre.fr www.teraedre.fr et Université de Nantes – Université permanente  bis, boulevard Léon Bureau – BP 8 44 – Nantes Cedex Tél. : 0 5 5 0 5 – Fax : 0 5 5 0 0
DîrecTrîce scîenTîiQUe de la PUblîcaTîon Martine LaniBayle www.lanibayle.com
ComîTÉ de rÉdacTîon équipeTransform’(transdisciplinarité et formation) de l’université de Nantes, sciences de l’éducation.
CrÉdîTs îllUsTraTîons
Couverture : Carole Baéza Illustrations et potograpies : Carole Baéza et Martine Lani-Bayle
COMITé SCIENTIFIquE
Mesdames eT messîeUrs les ProesseUrs
De l’UnîVersîTÉ de NanTes Régis Antoine (lettres),Daniel Briolet (-00),Philippe Forest(lettres),Olga Galatanu(linguistique).
AU Plan naTîonal, en scîences de l’ÉdUcaTîon Jacques Ardoino, Françoise Cros, Nelly Leselbaum, Philippe Meirieu, Gaston PineauetAndré de Peretti.
AU Plan naTîonal, en dehors des scîences de l’ÉdUcaTîon Monique Astié(biologie végétale),Boris Cyrulnik(neurologie,psyciatrie, étologie clinique),Albert Jacquardet génétique des (umanistique populations),DavidLeBreton(sociologie),JeanLouis Le Moigne(sciences des systèmes),Jacques Lévine(psycanalyse),Edgar Morin(sociologie) et Jacques Nimier(matématiques et psycologie clinique).
AU Plan înTernaTîonal Mireille Cifali(psycologie et sciences de l’éducation, Genève, Suisse), Olga Czerniawska(téorie de l’éducation,Lodz,Pologne),Guy De Villers(psycanalyse,Louvain,Belgique),Pierre Dominicé(sciences de l’éducation, Genève, Suisse),Ettore Gelpi(-00),Meirecele Caliope Leitinho(sciences de l’éducation,Ceara,Brésil),Ewa MarynowiczHetka(pédagogie sociale, Lodz, Pologne),Jacques Rhéaume(sciences de la communication, Montréal,Québec),Makoto Suemoto(sciences de l’éducation,Kobe,Japon), Fabio Vasconcelos (géograpie, Fortaleza, Brésil) etAndré Vidricaire(sciences de l’éduction, Montréal, Québec).
TAbLE DES MATIèRES
édîTorîal Martine LaniBayle.............................................. 5
DOSSIER : LE RéCIt DE vIE
1 – FONDEMENtS Du RéCIt DE vIE
Le rÉcîT de sa Vîe : objecTîs eT efeTs Martine LaniBayle............................................. 
à l’occasîon d’Un aUTre : aîre le rÉcîT de sa Vîe Claude Coquelle..................................................
HîsToîre d’Écrîre, hîsToîre de VîVre Catherine Schmutz Brun8 ........................................
DÉVeloPPemenT dUrable eT changemenT de raPPorT À soî, aUx ValeUrs eT aUx manîères de VîVre Gaston Pineau................................................... 
HîsToîres de Vîe  l’arc QUî relîe le JaPon eT la France Makoto Suemoto................................................. 45
2 – LE RéCIt DE vIE EN pRAtIquE (pROFESSIONNELLE Et/Ou D’éCRItuRE)
Moî, aU hasard, Par exemPle (InterventIon suIvIe d’un débat) Jean Rouaud ..................................................... 5
une exPÉrîence d’ÉdîTeUr Jean Ferreux ..................................................... 
La mÉThode des HDv dans l’înTerVenTîon socîale Catherine Dabouis............................................... 
ConsTrUcTîon d’Une ÉdUcaTîon PoUr adUlTes analPhabèTes Par l’aPProche de l’hîsToîre narraTîVe Yoshifumi Soeda.................................................. 8
ConsTrUcTîon dU sens aUToUr de « raconTer » oU « ne VeUT Pas raconTer » Dai Matsumoto.................................................. 8
L’hîsToîre de l’ÉdUcaTîon PoPUlaîre eT l’hîsToîre de Vîe Kouki Ando ...................................................... 0
3 – LE RéCIt DE vIE EN RECHERCHE
Formes de l’enVîronnemenT eT consTrUcTîon bîograPhîQUe. De QUî ? par QUî ? Aneta Slowik..................................................... 
GUerres, TraUmaTîsmes eT rÉsîlîence Par le rÉcîT de Vîe Corinne Chaput................................................. 0
EnjeUx d’Une ormaTîon esThÉTîQUe dU soîn Carole Baéza.................................................... 
De QUelQUes ÉlÉmenTs QUî ParTîcîPenT À la concePTUalîsaTîon… MarieClaude Bernard4 .........................................
Lîre des hîsToîres Vraîes oU aPPrendre la Vîe. Ce QU’en dîsenT de jeUnes lecTrîces MarieCécile Guernier.......................................... 5
4 – vARIAtIONS
RÉcîTs de Vîe eT îmagos ParenTales Alain Rioux.................................................... 4
AutREMENt
L’enanT QUî ne Parle Pas À l’École : la langUe maTernelle en exîl Chantal Costantini5 ............................................
Le lîen ÉTUdîanT Louis Basco..................................................... 8
LECtuRES DéCOuvERtES
19 oUVrages.................................................. 
éDITORIAL
« L, ’   a souffert d’une sous-reconnaissance culturelle, éco de l’effacement des individualités ordinaires sous le poids du collectif. Mais de plus en plus la société se tourne vers le vécu, le retour sur soi par la parole et l’écriture. Les auto-biograpies et journaux personnels font les livres à succès, les témoignages la « une » des journaux télévisés : l’intimité s’affice et se vend. Dès lors la demande comme l’usage desrécitsouhistoires de viese développe, tout comme les abus de cette pratique et les résistances qu’elle peut susciter. Or, qu’est-ce qui attire
« L’écriture doit se nourrir de cette part qui nous est commune. En fait, le travail sur les mots est un travail sur soi-même.Si on recerce une certaine qualité d’être,il faut trouver la forme qui en sera l’équivalent. » C J
autant à travers ces démarces, jusqu’à perdre cez certains tout discernement? Mais aussi qu’est-ce qui gêne à travers elles, au point de les voire encore et toujours récusées par ceux qui persistent à les ignorer,notamment dans les milieux scientifiques. Or, pouvant être non seulement littéraire mais envisagé comme térapeutique par la psycanalyse, lerécit de soiest aussi étudié dans ses liens avec la formation de la personne. Car il n’est pas une activité neutre, anodine. L’expression reconnue de soi, quand elle débouce sur des écoutes et des lectures, aide à lutter contre des pressions trop fortes, à se
5
Chemins de formation au fil du temps…
démarquer, dans ce qui nousforme, de ce que les autres et l’environnement font de nous. En effet, les constructions biograpiques s’élaborent en interaction avec les mondes sociaux et les représentations collectives vers lesquelles elles retournent. Pour tenter de comprendre ce qu’elles transforment en nous quand nous nous risquons à des tâces d’« auteur », c’est-à-dire quand nous nous « autorisons » à prendre la parole ou la plume en notre propre nom, nous ferons appel non seulement à des cerceurs qui étudient la question en terme de rapport à la formation et par là, luttent contre les « illusions biograpiques » déjà dénoncées, mais aussi à des auteurs qui savent ce qu’écrire veut dire,ainsi qu’à un éditeur qui sait ce que donner à lire à un public veut dire. » Cet argumentaire a donné lieu à un séminaire mi-juin 00 dans le cadre du DU istoires de vie en formation e (courant 5 promotion de cette formation). Il était intitulé, titre repris pour le dossier de ce numéro : « Le récit de (sa) vie : objectifs et effets ». Sur le moment, cet intitulé n’a pas été questionné,comme s’il allait de soi.Un psycosociologue le fera eureusement par la suite,nous le trouverons dans les « fondements » de ce dossier. Des Sciences de l’éducation, ce séminaire a réuni Gaston Pineau,pionnier en ce domaine; Caterine Scmutz-Brun, venue de Fribourg en Suisse; Aneta Slowik,de Wrocław en Pologne. Mais le domaine littéraire, dont l’expertise autant que l’expérience du récit de soi nous sont précieuses sinon indispensables,a été représenté par un éditeur,Jean Ferreux, et un parmi les grands écrivains contemporain,bien connu de Loire Atlantique pour y être né et y avoir longtemps résidé, et pour l’avoir écrite,Jean Rouaud.Les textes de leurs inter-ventions sont présents ici. Sauf celle de Gaston Pineau. Car six mois plus tard,celui-ci se rendait au Japon à Kobe, sur invitation de notre collègue Makoto Suemoto,autour de
6
tématiques semblables, croisant nos pratiques européano-québécoises avec les pratiques nipponnes : leurs textes figu-rent ici,dont les contributions de trois autres collègues japo-nais dans la rubrique « en pratique », nous faisant découvrir, dans un langage laissé au plus proce de la traduction pour ne pas oublier que leur langue première est bien différente de la nôtre dans ses modalités expressives. Nous y décou-vrirons d’autres traditions, pas si lointaines que cela, dans le domaine du récit d’expérience en groupe, dans le cadre de mouvements d’éducation populaire ou pour lutter contre l’analpabétisme et nous verrons que le récit parfois se refuse, alors comment faire? La troisième source de ce dossier a été l’appel à contribu-tions lancé dans les réseaux abituels. Sont arrivés ainsi, et ont été acceptés par le comité : un texte dans la rubrique « en pratique »,sur les métodes des istoires de vie dans l’inter-vention sociale – un secteur dans lequel elles se développent. Quatre textes dans la rubrique « en recerce »,sur l’écriture des situations extrêmes – ici les situations de guerre –; sur son usage dans le cadre d’une formation à la prise de soin de soi par la réalisation de « carnets de route » associant écriture et images – donc dans une perspective travaillant l’esthétique, l’expression par la forme visible; un article sur leur usage en éducation, dans le cadre de l’approce du vivant par des enseignants de biologie, mise en œuvre fort intéressante; enfin si l’on s’intéresse à l’écriture de la vie, son intérêt n’est pas simplement à destination de l’écrivant, mais également du lecteur, perspective en aval présentée ici. Un texte en « variations » nous a été également proposé, sur le lien entre récits de vie et imagos parentales; et la rubrique « Autrement » en réunit deux, l’un sur les enfants ayant des difficultés à entrer dans le langage; l’autre sur la construction de l’étudiant en tant que personne,en fonction du lien existant entre pairs.
Nous proposons donc,à travers ce nouveau numéro de la revue,coordonné par Nadia Bire,un parcours en cinq temps (auquel il convient d’ajouter la dernière rubrique présentant quelques cemins de lecture,très récentes pour la plupart) et trois mouvements, selon les diverses sources de la cueillette des textes. De cet encevêtrement naîtra, nous l’espérons, une coérence manifeste ainsi qu’un intérêt réitéré pour la tématique principale abordée, autant que pour les téma-tiques voisines. Le procain numéro marquera un tournant pour notre revue, puisque notre équipe va se doubler de collègues
Éditorial
angevins avec lesquels nous allons partager sa réalisation, ce qui va nous permettre de poursuivre et agrandir l’aventure vers des orizons toujours plus larges et ouverts, tout en maintenant la même ligne éditoriale. Merci à eux de nous avoir rejoints! Ce numéro , prévu pour octobre 0,portera sur « Quelle reconnaissance du sujet sensible en édu-cation? » (voir appel à contribution en fin de revue). Bonne lecture à tous, et n’oubliez pas que nous sommes preneurs de toutes vos réactions ou retours.
M L-B
7
Chemins de formation au fil du temps…
8
H, ’
« Notre vie, ces cemins Qui nous appellent Dans la fraîceur des prés Où de l’eau brille.
Nous en voyons errer Au faîte des arbres Comme cerce le rêve, dans nos sommeils, Son autre terre.
Ils vont, leurs mains sont pleines D’une poussière d’or, Ils entrouvrent leurs mains Et la nuit tombe. »
Y B Les planches courbes,nrf 00, p. .
U 
Les livres, ce qu’il décira, La page dévastée, mais la lumière Sur la page, l’accroissement de la lumière, Il comprit qu’il redevenait la page blance.
Il sortît. La figure du monde, décirée, Lui parut d’une beauté autre, plus umaine. La main du ciel cercait sa main parmi des ombres, La pierre, où vous voyez que son nom s’efface, S’entrouvrait, se faisait une parole.
Y B Les planches courbes,nrf 00, p. .
LE RéCIT DE vIE
1 - FONDEMENTS Du RéCIT DE vIE
2 - LE RéCIT DE vIE EN PRATIquE (PROFESSIONNELLE ET/Ou D’éCRITuRE)
3 - LE RéCIT DE vIE EN RECHERCHE
4  vARIATIONS
Chemins de formation au fil du temps…
Léonard de Vinci
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.