//img.uscri.be/pth/ee3683fa94e7a5bc08e9a9a1c75007060d2747d6
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les aventures de Pip-Pip le moineau

De
94 pages
"Le jour du départ, Noméo enfila les deux sacs sur le dos en refusant gentiment l'aide de la maman, puis il se tourna vers les enfants : "Vous restez bien groupés en toutes circonstances. Je serai devant et Sarana fermera le vol." Pip-Pip pépia faiblement pour partager ce moment de joie. Ils survolèrent des plaines, des montagnes, des forêts, des étangs et même un petit bout de désert qui fascina Pip-Pip et sa famille." Ce voyage donnera le goût de l'aventure à Pip-Pip, l'aîné des oisillons. A partir de 6/8 ans
Voir plus Voir moins
Julie-Marie Parmentier Les aventures de Pip-Pip le moineau
Illustrations de Brice Follet
Les aventures de Pip-Pip le moineau
Julie-Marie Parmentier Les aventures de Pip-Pip
le moineau
Illustrations de Brice Follet
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02218-5 EAN : 9782343022185
Pip-Pip
« Ah... ah... ah... atchiiiiiiii ! » éternua Pip-Pip le moineau, faisant voltiger des flocons de neige. Il secoua la tête de gauche à droite et reprit sa respiration. Son bec, normalement d’un noir brillant, était tout rouge. Sa sœur Plume fixa Pip-Pip de ses grands yeux rêveurs et annonça : – Record battu. Ploc, leur frère, remarqua d’un ton impressionné : – Tu as éternué vingt-trois fois d’affilée. – Bon les enfants, ça suffit, gronda Sarana la maman. Elle souffla de l’air chaud sur Pip-Pip pour le réchauffer. Cela faisait cinq jours qu’il était malade, et son état ne s’améliorait pas. Une bourrasque de neige envoya rouler Ploc et Plume, qui revinrent sous l’arbre en grelottant. Ils se serrèrent l’un contre l’autre et rentrèrent la tête dans les plumes. Noméo, le papa, avait déblayé la neige sous le maigre bouleau, mais les flocons ne cessaient de tourmenter Pip-Pip, le couvrant d’un duvet blanc. Il était fiévreux, son corps était parcouru de longs frissons glacés, ses yeux étaient mouillés et il éprouvait des difficultés à respirer. Il se recroquevilla contre le tronc froid de l’arbre.
7
Noméo atterrit près de sa famille et s’enquit de l’état de Pip-Pip qu’il embrassa sur le bec. En guise de réponse, Sarana lança un profond soupir et lui jeta un regard plein d’inquiétude. – Voici un médicament qui le fera guérir. Mais il faut absolument le tenir au chaud, recommanda Noméo. – Comment allons-nous faire ? Il neige depuis deux mois, et cela n’est pas près de s’arrêter. Noméo approuva d’un ton grave puis réunit Plume et Ploc. – Les enfants, vous allez vous serrer autour de Pip-Pip et vous relayer pour lui souffler de l’air chaud : il faut le réchauffer. Plume, voici son médicament, dit-il en lui donnant un sac contenant le remède. Tu es en charge de le lui donner. Avez-vous bien compris ? – Oui, papa, répondirent en chœur les petits moineaux, impressionnés par leurs nouvelles responsabilités. Noméo sautilla vers Sarana et l’entraîna sous un proche bouleau. Ainsi, ils pouvaient parler sans être entendus des enfants. – Il nous faut trouver une solution, cela n’est plus possible. Sarana acquiesça : – Ce pays est aussi froid que désolé. Je ne veux pas élever nos enfants ici. Et puis, il devient de plus en plus difficile de se procurer de la nourriture. Les deux moineaux échangèrent un long regard. Seul le vent rugissant troublait le pesant silence. – Je crois qu’il est temps de partir, annonça Noméo en grattant la neige nerveusement.
8