//img.uscri.be/pth/c63ea9a472ccc2cb3345ec1a4230783f3199e299
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les ONG au secours des révolutions arabes

De
250 pages
Face aux révolutions arabes, les Etats occidentaux ont tenu de beaux discours de compassion, mais dans les faits, ils ont très peu agi dans la sphère humanitaire, se reposant sur les milliers d'ONG qui ont répondu à l'appel de leur seule conscience. Demain, ce phénomène s'amplifiera et il ne sera pas sans conséquence ; la société civile revendiquant de plus en plus un pouvoir que l'ordre politique actuel n'est pas prêt à céder.
Voir plus Voir moins
JeanPierre Estival Les ONG au secours desrévolutions arabes Face à la défaillance des États : la mobilisation des sociétés civiles européennes
Les ONG au secours des révolutions arabes
Jean-Pierre ESTIVALLes ONG au secours des révolutions arabes Face à la défaillance des États : la mobilisation des sociétés civiles européennes
Du même auteur chez le même éditeur
Le marché mondial des ressources. La guerre fait rage, 2009. Les nouveaux affrontements économiques entre les nations, 2011. Le duel économique franco-allemand, 2011. L'Europe face au printemps arabe, 2012. La tragédie syrienne : révolte populaire ou complot international?, 2013. Le naufrage de l'Islam politique à l'épreuve du pouvoir, 2013. Le monde arabo-musulman en pleine tourmente. Les fautes inexcusables de l’Occident, 2014.
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04128-5 EAN : 9782343041285
«L’absurde naît de cette confrontation entre l’Appel humain et le silence déraisonnable du monde.» (Albert Camus,Le Mythe de Sisyphe)
En hommage à Martin Schulz. (Président du Parlement européen qui a eu le courage de s’élever contre les dérives despotiques de Mohamed Morsi, alors président d’Égypte, après la « déclaration constitutionnelle égyptienne » du 22 no-vembre 2012 au moment où l’Europe entière se taisait.)