Décoller, m'envoler, m'échapper

De
Publié par

Décoller, m’envoler, m’échapper… Décoller, m’envoler, m’échapper… Décoller, m’envoler, m’échapper… Le silence pèse, ta voix m’apaise Regards extérieur sur ...

Publié le : jeudi 24 février 2011
Lecture(s) : 269
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Décoller, m’envoler, m’échapper…
Décoller, m’envoler, m’échapper…
Décoller, m’envoler, m’échapper…
Le silence pèse, ta voix m’apaise
Regards extérieur sur une histoire somme toute banale!
Vécue de l intérieur mes démons aiment me taquiner
En connaissance de cause, je me suis abandonné
Abonné aux angoisses, j ai besoin de légèreté.
«Adultencent» incandescent, la passion ne fait que me brûler.
Attise la flamme et reste ma femme,
En constante dépendance à mes rêves,
Mais plus aux lèvres que j aime tant embrasser.
Indépendante, je viens pour te réchauffer et non pas te brûler!
Décoller, m’envoler, m’échapper!
La peur me guette quand tout est si beau
Décoller, m’envoler, m’échapper!
Un chemin qui m’emmène vers mes idéaux
Décoller, m’envoler, m’échapper!
L’envie d’aimer me fait garder la tête hors de l’eau…
Décoller pour ne pas me noyer, pas facile de s’envoler!
Le soir, parfois les doutes retiennent mes pieds,
Mais je vise le ciel, toujours le cœur et les poings serrés.
Et si je n’oublie pas le passé aujourd’hui je m’en sers pour avancer.
Certaines blessures, le temps les a soignées,
Et les autres, c’est à coup de pensées que je les ai pansées.
C’est sous la peau que mes cicatrices se sont cachées,
Car je n’en peux plus de les contempler.
Je parle d’amour et peine mais en poème.
Remercie la vie de me laisser transmettre ceci à ceux que j’aime.
Décoller, m’envoler, m’échapper!
La peur me guette quand tout est si beau
Décoller, m’envoler, m’échapper!
Un chemin qui m’emmène vers mes idéaux
Décoller, m’envoler, m’échapper!
L’envie d’aimer me fait garder la tête hors de l’eau…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.