L'homme qui creusait

De
Publié par

C'est d'abord l'histoire d'un homme qui creuse, en chantant, en pleurant et en priant, la tombe de son fils tué par l'armée française puis de sa femme et enfin la sienne dans laquelle il ensevelit son corps décharné. C'est aussi l'histoire d'un jeune couple, Alphonse et Anna, séparé par la guerre. C'est enfin l'histoire vraie de ces hommes, femmes, enfants, anonymes, exterminés par l'armée française, accusés de ne pas savoir chanter La Marseillaise, d'avoir manqué de respect au général de Gaulle, ou d'avoir boycotté le défilé du 14 Juillet au Cameroun.
Publié le : mercredi 2 décembre 2015
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782336397870
Nombre de pages : 274
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
les outils pour creuser, îlmés le 14 octobre 2015 à Manjo.
ISBN : 978-2-343-07784-0
,
CharlesSOH
L’HOMME QUI CREUSAIT
Lettres camerounaises
Récits
L’homme qui creusait
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collectionLettres camerounaises présente l’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collectionLettres camerounaises s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Jean-Baptiste MAPOUNA,Les pieds sur terre, 2015. Christiane Louise Félicité KADJI,Au pays de la magie noire, 2015. Dieudonné Mbena,Offrandes poétiques aux Mères, 2015. André LAM, Les étoiles voilées du Sahel, 2015. Désiré MBEKE,Le ventre de mon village, 2015. Grégoire NGUÉDI,Les ombres oppressantes, 2015. Careen PILO,Les vagues tumultueuses de l’amour, 2015. Rodrigue Péguy TAKOU NDIE,Le fardeau de nos pères, 2015. P. K NKAMANYANG Lola,Rustles on Naked Trees, 2015. Gatchou NJAMEN,La goutte de trop. Les mésaventures de Selbiaf, 2015. Robert-Marie JOHLIO y Pedro VIÑUALES,El Esqueleto de un Gigante, 2015. Paul Emmanuel BASSAMA OUM,Un homme et ses deux femmes, 2015.
Charles SOH
L’homme qui creusait
Récits
Du même auteur
LE CINÉMA DE DANIEL KAMWA, Parcours esthétique et identitaire, décembre 2010 UN ENFANT À TOUT PRIX, Roman, novembre 2011 LA CHÈVRE DU SOUS-PRÉFET, Pièce de théâtre en quatre actes, octobre 2012 GÉRARD ESSOMBA MANY, L'ACTEUR REBELLE, Art et esthétique du comédien africain, janvier 2013 ICI, CE N'EST PAS COMME LÀ-BAS, Pièce de théâtre en quatre actes, janvier 2014 © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07784-0 EAN : 9782343077840
Il y a une souffrance... qu’aucune lyre jamais ne parviendra à rendre prestigieuse car elle n’est pas de celle qui trempe les héros, qui porte des décorations, qui enflamme les livres d’histoire. Nous souffrons de la souffrance diffuse et rampante des vaincus et des expropriés du monde. Jean Bouthillette
A cet instant, quelque part... Un homme écrit un poème Et trace des lignes magiques Sur du papier verglas. A cet instant, quelque part Un homme monte un film Et choisit, tel un orfèvre, des plans, des séquences A cet instant, quelque part, Un homme écrit un scénario de film Un autre achève d’écrire un roman. A cet instant, quelque part, Il y en a qui font l’amour, Il y en a qui s’aiment, Il y en a qui se regardent dans les yeux, Heureux d’être ensemble, simplement. Il y en a qui font des projets pour l’avenir, Qui préparent leur mariage, Leur nuit de noces, Leur lune de miel.
A cet instant, quelque part. Il y en a qui divorcent, Qui se déchirent, Qui s’étripent, Qui se détestent Qui s’entretuent A cet instant, quelque part, Un musicien écrit un chef-d’œuvre, Une guitare réveille le silence du matin, Un tam-tam résonne au lointain. A cet instant, quelque part, Des hommes meurent à la guerre D’autres meurent de faim, Il y en a qui se suicident. A cet instant, quelque part, Un prêtre dit une messe, On enterre un mort. A cet instant, quelque part, Un enfant naît, Un soleil nouveau se lève, Des prières montent vers Dieu. A cet instant, quelque part...
8
Le Très Haut m’a blessé par son esprit. Il m’a rempli de son amour, et sa blessure est devenue mon salut. Toute la terre est comme une relique de toi, une présence de tes œuvres. Gloire à toi, Ô Dieu ! Délice du paradis pour toujours. Alléluia ! Ode de Salomon
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.