Les larmes et mes doutes...

De
Publié par

Les larmes et mes doutes...
Les larmes nourrissent mes doutes... Mes rêvent guident ma route.
J’avance sans savoir vers où coulent mes doutes Parfois à gauche ou parfois à droite, Je ne fais que suivre les goutes. Les ...
Publié le : vendredi 18 février 2011
Lecture(s) : 107
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Les larmes et mes doutes...
Les larmes nourrissent mes doutes...
Mes rêvent guident ma route.
J’avance sans savoir vers où coulent mes doutes
Parfois à gauche ou parfois à droite,
Je ne fais que suivre les goutes.
Les rattraper, les assécher, et puis oublier,
Pouvoir m’assoir au bord du trottoir,
Et puis enfin, reprendre mon souffle.
Les minutes semblent si longues,
Mais la vie est si courte
Je veux trouver les certitudes à mes doutes.
Je veux continuer à croire.
« Que les rêves guident ma route! »
Je me leste de plomb dans le cœur
Pour avancer avec légèreté,
Drôle de solution, mais bon...
Fallait y penser!
Mélancolie, nostalgie, c est le pain que bouffe
Mais je souris et fait face à ma doutes.
Prie les anges pour éclairer ma route
Et J’avance peu importe où roulent ces gouttes.
Et j’avance, soit tout seul, (ou) avec elle, mais ma belle
Moi, ce que je veux voir, c’est le bout du tunnel
C’est si fort, c’est si tendre, c’est si elle
J’ l’attendrai même aux portes du grand éternel.
Les larmes et mes doutes...
Mes rêvent guideront ma route.
J’ai zappé le permis de conduire de la vie
Je conduis à l instinct, et jamais je n’ai été pris.
S’il le faut, hors la loi,
Je braquerai une FerraVie.
Et t’emmène façon go-fast.
Montes, vas-y, j ai fait le plein de rêves
Il y en aura assez pour 2 vies!
Et si on tombe en panne, pas grave
La prochaine que je braque sera une MaseraVie.
En attendant je marche le long da ma vie.
Et qd tu me rejoindras, on avancera a fond de 5eme.... Mais
Le frein à main tiré, pour que la vitesse ne puisse pas t’affoler
Tant que j entends le bruit du moteur de nos vies
Je serai rassuré.
Depuis tout jeune tu sais bien que je doute
Il n y a pas de GPS qui puisse guider nos routes
Et s’il le faut je t’attendrai au bord de la route
Tes yeux: mes phares, pour éclairer mes doutes
Le long de cette route...
Qu importe le nombre de péage, et leurs prix
A payer, j’assumerai...
Mélancolie, nostalgie, c est le pain que bouffe
Mais je souris et fait face à ma doutes.
Prie les anges pour éclairer ma route
Et J’avance peu importe où roulent ces gouttes.
Et j’avance, soit tout seul, (ou) avec elle, mais ma belle
Moi, ce que je veux voir, c’est le bout du tunnel
C’est si fort, c’est si tendre, c’est si elle
J’ l’attendrai même aux portes du grand éternel.
Les larmes et mes doutes...
Mes rêvent guideront ma route.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.