//img.uscri.be/pth/166d62a525141763ccdea72055ea8e183cbc67a9
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Grossesse prolifique

De
94 pages
Devenir mère: une sinécure? Allons donc… Entre la planification de l’arrivée de bébé, les contretemps biologiques et/ou professionnels, la famille et les collègues qui vous tancent à coups de "alors, quand?", concevoir use et abuse déjà de votre patience… Alors, quand vous tombez enceinte – enfin! –, la grossesse vire rapidement au parcours du combattant et nécessite un moral d’acier et une bonne dose de dérision. Car, de la perle de sage-femme à dénicher à ces heures à combler chez soi quand on n’a plus qu’à attendre l’accouchement, il y a de quoi se demander où se situe le plaisir promis de devenir parent… Témoignage mordant qui déboulonne les discours guillerets sur la maternité, "Grossesse prolifique" est à conseiller aux futures mères, mais aussi à leurs compagnons. Non pas pour les décourager de concevoir, mais pour les aider à dédramatiser les situations auxquelles ils pourraient être confrontés. Oui, attendre un enfant, ce n’est pas neuf mois d’extase continuelle… Dès lors, autant en rire…
Voir plus Voir moins
Grossesse prolifique
Géraldine Cescatti Grossesse prolifique Récit dune grossesse ordinaire
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com
Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France Tél. : + 33 (0) 1 53 69 65 55
IDDN.FR.010.0114547.000.R.P.2009.030.40000
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication aux Éditions Publibook en 2009
De Géraldine alias Maman avec la participation originelle de Jean-Pierre alias Nouveau Papa et la participation active de Rosie alias Bébé dAmour
A Rosie, Bébé d Amour,
Et on créa lenfant
Prolifique : « Qui se multiplie rapidement ; fécond »
Petit Larousse ENFIN Après 18 mois dessais, dangoisse teintée despérance au 28ejour du cycle, le test de grossesse a, le 28 mars 2004, révélé son diagnostic : Enceinte ! Soulage-ment, bonheur et regards tournés vers les 9 mois à venir. Les étapes de la vie de couple sont toujours très bien délimitées par lentourage y compris pour ceux qui ne suivent pas le « parcours classique ». Finalement très con-ventionnels, nous nous sommes fiancés puis mariés. Le soir même du mariage, LA question tombe : « Et mainte-nant, le bébé cest pour quand ? ». Regard amoureux de connivence « On ne sait pas encore ça viendra. » Mais en fait on sait. La première étape est franchie : la pilule, cest fini. Je ne me fais pas dillusions pour autant, après des années de traitement hormonal chimique, mon corps ne va pas se mettre au diapason de mes desiderata mater-nels dans la minute. Pas la peine de se créer un stress inutile, on décide de ne dire à personne quon a lancé les préparatifs à la mise en route. Heureusement Durant les 8 mois suivant léchange des vux, le « Bonjour » est systématiquement suivi dun « Alors ? ». Nous constatons alors le large pa-norama de phrases toutes faites pour aborder la question.
9
Selon que linterlocuteur est plus ou moins direct : « Ca y est vous avez fait le petit ? » Selon les saisons aussi Au moment de Noël : « Vous avez commandé ? » ; pour Pâ-ques : « Les cloches vous ont porté un uf ? » Et bien sûr selon quil tarde ou non à linterlocuteur que ça arrive Ma chef : « Dis-moi que tes pas enceinte. Sérieux, ça marrange pas ! ». Au fil du temps, les questions sagrémentent de com-mentaires : « Ben alors JP faut y aller » ; les amis se proposent : « Si tu veux JP, moi je sais faire des garçons », ma chef devient suspicieuse : « Tu me le dirais hein ? ». Nos sourires au départ bienveillants commencent fran-chement à se crisper et le stress à monter. Car outre le fait que notre entourage nous montre un intérêt certain, il met le doigt et appuie de plus en plus fort là où ça fait mal : ça ne marche pas. Les premiers mois, on met ça sur le compte du rétablis-sement hormonal. Il faut que mon corps comprenne quon veut faire un bébé, quil prenne les dispositions pour et se montre accueillant avec les milliers de spermatozoïdes qui le visitent. Pas très sociable et un peu lent, il met du temps à sy mettre le bougre. Peut-être que le voyage de noces à lîle Maurice va le motiver un peu Soleil, paysages paradisiaques, personnel hôtelier et au-tochtones aux petits soins, phéromones mâles et femelles au top de leur sexitude. Toutes les conditions sont réunies pour faire THE bébé. On peut dire quon na pas chômé, comme dirait PPDA dans son JT ; « tous les moyens ont été mis en uvre ». On rentre donc en France sûrs de notre coup  cest le cas de le dire. La recette ancestrale de la conception a été sui-vie à la lettre. Une semaine plus tard, alors quun sourire mélancolique quant à notre séjour reste accroché à nos
10