Jouons la comédie !

De
Publié par

Extrait : "LUCILE : Ah !... mon idée ?... MATHILDE : Oui, voyons, tu disais ?... LA VOIX DE COLLÉGIEN, appelant dehors à gauche : Mathilde ! MATHILDE : Tais-toi, Lucile. LUCILE : C'est ton frère. MATHILDE : Justement ! Il nous gênerait. (L'entraînant à droite.) Il va monter, je le connais, cachons-nous." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.
Publié le : samedi 8 août 2015
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782335065114
Nombre de pages : 27
Prix de location à la page : 0,0006€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
EAN : 9782335065114
©Ligaran 2015
NOTE DE L’ÉDITEUR
Saynètes et monologues, édité par Tresse de 1877 à 1882, regroupe six volumes de textes courts en vogue dans le Paris des cercles littéraires d’avant-garde comme dans les soirées mondaines. Un répertoire de dialogues, monologues, saynètes, comédies et opérettes portés à un art véritable dont la modernité apparaît avec évidence et dans lequel se côtoient Charles Cros, Paul Arène, Nina de Villard, Charles de Sivry, Théodore de Banville, Eugène Labiche, Charles Monselet ou encore Villiers de L’Isle Adam.
Le présent ouvrage a été sélectionné parmi les textes publiés dansSaynètes et monologues que nous avons choisi de vous faire connaître. De nombreux autres titres rassemblés dans nos collections d’ebooks, extraits de ces volumes sont également disponibles sur les librairies en ligne.
Jouons la comédie !
COMÉDIE POUR LES JEUNES FILLES PAR M. JULES DE MARTHOLD
Personnages HENRIETTE. MATHILDE. LUCILE.
UNE VOIX DE COLLÉGIEN.
UNE VOIX D’ONCLE.
UNE VOIX DE FEMME DE CHAMBRE.
À ma petite amie Marie Suzanne J. DE M
Chambre d’étude à la campagne. – À gauche, une fenêtre. – Au fond, une porte. – À droite, au deuxième plan, une porte et au premier plan, appuyée au mur, une table surchargée de livres et de cahiers. – Des chaises et un fauteuil.
Ah !… mon idée ?…
Oui, voyons, tu disais ?…
Mathilde !
Tais-toi. Lucile.
C’est ton frère.
Scène première
Mathilde, Lucile.
LUCILE
MATHILDE
LA VOIX DE COLLÉGIEN,appelant dehors à gauche
MATHILDE
LUCILE
MATHILDE Justement ! Il nous gênerait,(L’entraînant à droite.)va monter, je le connais, cachons- Il nous.
Elles entrent à droite. – Un temps.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi