L'immaculisme

De
Publié par

L'immaculisme… on trouvera difficilement une autre croyance religieuse qui ait autant passionné l'opinion publique. Le sujet a très vite dépassé le cadre des professionnels de la théologie, car le thème, la croyance dans l'immaculée conception de la Vierge, est aux fondements anthropologiques du fait religieux. Le sujet recouvre une très longue méditation sur la nature humaine, sur la faille de ses origines, sur le sexe et la mort. La richesse et la beauté de l'iconographie, la densité et la véhémence du discours littéraire, l'apprêté des discussions entre théologiens… la mise en scène théâtrale, les bagarres de rue… tout conflue à autoriser les qualifications de « fondamental » et « fondamentaliste » pour ce sujet.
Publié le : samedi 1 mars 2014
Lecture(s) : 9
Tags :
EAN13 : 9782336343167
Nombre de pages : 317
Prix de location à la page : 0,0120€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
L'IMMACULISME Un imaginaire religieux dans sa projection sociale
L'IMMACULISME Un imaginaire religieux dans sa projection sociale
Estrella RUIZ-GALVEZ PRIEGO Coordination
INDIGO
Publié avec le concours de
En application des articles L. 122-10 à L. 122-12 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction à usage collectif par photocopie, intégralement ou partiellement, du présent ouvrage est interdite sans autorisation du Centre français d'exploitation du droit de copie (CFC, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris). Toute autre forme de reproduction, intégrale ou partielle, est également interdite sans autorisation de l'éditeur.
© INDIGO & côté-femmes éditions 55 rue des Petites Écuries 75010 Paris http://www.indigo-cf.com
e Dépôt légal, 2 trimestre 2009 ISBN 2-35260-043-X
SOMMAIRE
7 INTRODUCTION .........................................................................................
ENJEUX THÉOLOGIQUES, DÉBATS DOCTRINAUX
Pierre-Antoine Bozo(Centre d’Études théologiques de Caen) Enjeux théologiques et anthropologiques de la doctrine de l’Immaculée Conception ....................................................................................................11
Bernard Forthomme(Facultés Jésuites de Paris, Centre Sèvres) Philosophie de la conception exceptionnelle selon Jean Duns Scot (1266-1308)..................................................................................................20 Jean-Marie Paul(Université d’Angers) L’Immaculée Conception et les représentations de la Vierge chez Eckhart, Tauler et Suso........................................................................................50 Daniel Doré(Centre d’Études théologiques de Caen) L’Immaculée Conception de la Vierge Marie dans la Prière de saint Jean Eudes (1601-1680). Ses Racines Littéraires et culturelles..........................61 Alicia Oïffer-Bomsel(Université de Reims, CERHIC-CLEA) e e Réflexion sur le «glorieux privilège» marial dans l’Espagne des XVI et XVII siècles, ou la manière de combattre les hostilités doctrinales.....................72
PERCEPTIONS SOCIALES ET IMPLICATIONS POLITIQUES
Estrella Ruiz-Galvez(Université de Caen, SIREM/ERLIS) Du péché originel au péché des origines : évolution et socialisation de la e e notion de «macula» ( Espagne XIII -XVI siècles)...................................98
Rica Amran(Université de Picardie Jules Verne, Amiens, SIREM) El concepto de «mácula» entre los conversos castellanos en el siglo XV ....127
Charles Garcia(Université de Poitiers, SIREM) Du maculisme à l’immaculisme : controverses doctrinales et dévotions mariales dans la Tierra de Campos médiévale.......................................142
L'IMMACULISME 6 Juan Carlos D’Amico(Université de Caen) Sienne, 1526-1532 : enjeux politiques et religieux autour de l’Immaculée Conception.......................................................................................159 Pavel Stepanek(Université Caroline de Prague) La Inmaculada en Bohemia y Moravia : la penetración española174
Mariella Colin(Université de Caen, ERLIS) La définition dogmatique de l’Immaculée Conception dans l’Italie du 192 Risorgimento : doctrine théologique et enjeux politiques..........................
IMAGES MARIALES ET IMAGES DE FEMMES
Daniel Gregorio(Université de Valenciennes, SIREM) «Sub tuum praesidium». Amour, sexe et magie dans les «Cantigas» d’Alphonse X le Savant...................................................................................207 Emma Herrán Alonso(Université de Saragosse) Un ouvrage immaculiste valencien : le Libro de Cavallería Celestial de Jerónimo de Sanpedro........................................................................229 María Dolores Alonso Rey(Université d’Angers) La représentation de la Vierge dans les «Autos Sacramentales» de Calderón252 Gilles Groult(Université de Caen, ERLIS) «Mulier in mácula» : un contre-exemple de l’Immaculée Conception........267 IrèneBaïdine(Université de Caen, ERLIS) L’immaculée conception en Russie : rejet du dogme et existence d’un autre modèle de piété mariale.........................................................................282
ICONOGRAPHIE DE L’IMMACULISME : LES IMAGES D’UN DÉBAT296
RÉSUMÉS.......................................................................................303
PRÉSENTATION
L’immaculisme... peu de controverses auront eu autant de résonance dans l’Histoire du christianisme occidental, peu de controverses aussi longues aussi passionnées aussi dures. Pendant plus de six cents ans le débat «immaculiste» a occupé les meilleures têtes pensantes de l’Occident Chrétien. Débat fondamental, car la conception de Marie c’est à dire l’exacte appréhension des conditions qui ont donné naissance et nature à la femme qui allait être réceptacle du Verbe, est – il ne pouvait pas être autrement – sujet capital dans une religion où le Verbe prend chair. Débat fondamentaliste aussi, car les admirables figures féminines créées par l’art sont de nature à nous faire oublier le véritable objet de la représentation : une conception. Une conception humaine. C’est là le fond du problème et c’est là aussi qu’il faut chercher les raisons profondes de l’engagement populaire Aux fondements anthropologiques du fait religieux chrétien se trouve une Femme, Marie, réceptacle volontaire du Verbe, et la réflexion sur Marie et sa conception «immaculée» est aussi une réflexion «a contrario» sur ce que nous sommes, une réflexion sur le mystère de la vie et de la sexualité. Une réflexion sur la nature humaine sur ses failles et sur ses limites. Le peuple des chrétiens s’est regardé dans le miroir sans tache de Marie, et ce regard a contribué à lui donner connaissance et conscience de lui même. Il lui a donné aussi espoir et confiance. L’immaculisme : l’adhésion au principe d’une conception immaculée pour Marie, est un fait majeur dans l’Histoire de la religion chrétienne. C’est aussi et surtout un thème majeur pour la théologie chrétienne ; il constitue par ailleurs, un champ d’enquête qui s’intègre de plein droit dans l’Histoire des Mentalités religieuses. Devenu Dogme de Foi en 1854, l’immaculisme a fêté ème en 2004 le 150 anniversaire de son triomphe. Cette célébration nous a valu déjà de magnifiques expositions, spécialement en Espagne, elle nous a valu aussi un regain d’intérêt pour le sujet qui a facilité des publications comme celle qui est présentée ici. Le titre de notre ouvrageL’immaculisme, un imaginaire religieux dans sa projection sociale, explicite les options prises dans le traitement du sujet, options soulignées par les sous titres des trois parties du volume : I Enjeux Théologiques et Débats doctrinaux. II Perceptions sociales et implications politiques. III Images mariales, Images de femme. Trois parties et trois approches complémentaires et concordantes.
L'IMMACULISME 8 Pierre-Antoine Bozo, «Enjeux théologiques et anthropologiques de la doctrine de l’Immaculée Conception», a ouvert le débat en mettant l’accent sur Marie en tant que «Nouvelle Ève» et sur la primauté dans le temps de cette Nouvelle Ève sur la Première. La primauté de la miséricorde sur la faute. La primauté d’une Miséricorde divine qui est antérieure à la Faute, antérieure au Péché. Bernard Forthomme, «Philosophie de la Conception exceptionnelle selon Jean Duns Scot», a situé la question au sein du débat universitaire, et a souligné l’importance de l’incidence du débat marial sur les notions d’exception et de singularité ; et s’appuyant sur la logique occamiste et laconceptio spiritualis, il a dégagé l’émergence de la notion d’individuation qui entraîne la possibilité de considérer la rupture du lien entre la sexualité et la mort. Jean-Marie Paul, «L’Immaculée Conception et les représentations de la Vierge chez Eckart Tauler et Suso», rappelle combien il est excessif d’identifier la totalité des dominicains à la doctrine maculiste, combien la mystique dominicaine – et sa mariologie – représentées ici par Eckhart Tauler et Suso se situent dans un courant néoplatonicien dont la source est bien plus chez Augustin et Denys que dans la doctrine de Thomas d’Aquin. Daniel Doré, «L’Immaculée Conception dans la prière de Jean Eudes», rappelle la tradition immaculiste de la Normandie et plus spécialement celle de Caen; en amenant le témoignage des Palinods, ceux de Caen bien sûr, mais aussi ceux de Rouen, et surtout celui de ce normand qu’est Jean Eudes. Daniel Doré insiste sur la filiation spirituelle entre Jean Eudes et Bérulle, et situe la profession immaculiste du premier dans la suite logique de sa focalisation sur le mystère de l’Incarnation. Alicia Oïffer-Bomsel, enfin, «Réflexion sur le glorieux privilège marial e dans l’Espagne du XVII siècle», présente ici un ensemble de discours allant e e du XIII au XVII siècles qui ramènent directement à la prise de position de la nation espagnole dans la controverse immaculiste. Raymond Lulle, – traduit e au XVII siècle par Alonso de Cepeda, Fray Luis de Granada, Juan de Pineda – le jésuite – et son homonyme franciscain – Francisco Suarez, Pedro Diaz de Agüero, Pedro de Valderrama, tous ont en commun la ferveur militante de leur immaculisme, l’érudition sans faille de l’argumentation discursive et la conviction profonde d’être des porte paroles de la nation espagnole par le rapport qui existe, selon eux, entre l’adhésion à l’immaculisme et l’identité nationale.
La deuxième partie de notre ouvrage s’occupe justement de ce rapport. L’auteur de cette présentation, a essayé de trouver dans : «Du Péché originel au Péché des origines évolution et socialisation de la notion de ‘macula’», le point analogique qui a permis l’adhésion massive à l’immaculisme. Analysant la notion de «macula» et partant de son assimilation à la notion d’Infidélité ; partant aussi de l’ambivalence du concept de Fides et s’appuyant sur son acception juridique, il a été possible de dégager l’existence d’une valeur de fidélité=fiabilité, infiniment appréciable dans les conditions historiques de
UN IMAGINAIRE RELIGIEUX DANS SA PROJECTION SOCIALE 9 l’Espagne fraîchement issue de la Reconquête, achevant son unité nationale et lancée aux quatre vents de l’aventure américaine et européenne. L’impureté de l’infidélité religieuse devient ainsi la version «a lo divino» de l’impureté créée par l’infidélité civile Une impureté véhiculée par le sang. Rica Amran, «El concepto de ‘mácula’ entre los conversos castellanos en el siglo XV», a mis en avant le rapport entre la notion de pureté, les statuts de pureté de sang et les mécanismes d’exclusion dressés contre lesconversos. Charles Garcia, «Du maculisme à l’immaculisme : controverses doctrinales et dévotions mariales dans la Tierra de Campos», a amené au devant de la scène le cas paradigmatique de Villalpando, bourgade de la Tierra de Campos, qui en 1466 prononce le vœu immaculiste devant notaire. Charles Garcia analyse la situation politique du moment et les raisons qui ont pu pousser Pedro Fernandez de Velasco à favoriser une telle démarche. Les rapports entre l’immaculisme et la politique sont aussi au cœur de la communication de Juan Carlos D’Amico, «Sienne 1526-1532 : Enjeux politiques et religieux autour de l’Immaculée Conception». Ici c’est la ville de Sienne qui est le scénario d’une bataille, celle de Porta Camollia où les milices siennoises vont remporter la victoire sur leurs ennemis de toujours : les florentins. Bataille où la dévotion immaculiste des siennois – qui jouissaient de la protection de Charles Quint – joue un rôle décisif. Avec Pavel Stepanek, «Los triunfos “concepcionistas” en Moravia y Bohemia. ¿Herencia española?», nous abordons un autre aspect de la question immaculiste qui reste néanmoins liée à la présence ou du moins à l’influence espagnole, dans les terres des Habsbourg. Une présence liée à la «reconquête» catholique entreprise par les jésuites. Ces colonnes triomphales qui se dressent partout dans le territoire de Bohème et Moravie, ponctuent les vicissitudes des épidémies et des guerres et peuvent se comprendre comme des professions de la Foi catholique et des témoignages d’adhésion à la dynastie des Habsbourg. Enfin Mariella Colin, «La définition dogmatique de l’Immaculée Conception dans l’Italie du Risorgimento : doctrine théologique et enjeux politiques», a posé la question du rapport entre la déclaration dogmatique et les circonstances politiques de la papauté confrontée aux problèmes de la réunification italienne. Au problème du statut de Rome. Mariella Colin pose aussi la question des conditions exactes de la déclaration dogmatique, et de son rapport avec le dogme de l’infaillibilité papale proclamé le 8 décembre 1869.
La troisième partie de notre ouvrage, s’occupe de la figure mariale. Daniel Gregorio, «Sub tuum praesidium, Amour sexe et magie dans les Cantigas d’Alphonse X le Savant», nous donne une image de Marie, protectrice à laquelle s’adresse le roi, certes très savant, mais très conscient aussi des faiblesses humaines. Marie est toujours là, prête à aider ses fidèles vassaux, et c’est à Elle que le roi s’adresse dans des circonstances que le lecteur d’aujourd’hui peut estimer trop humaines. Alphonse n’est pas un mystique,
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.