L'Odontotechnie ou l'art du dentiste

Publié par

Et si poésie et médecine ne faisaient plus qu'un ? Julien Marmont, praticien personnel de Joséphine de Beauharnais a eu l'idée surprenante de versifier un livre de conseils et de protocoles de thérapeutiques dentaires. Jean-Pascal Durand et Xavier Riaud, spécialistes de l'art dentaire, ont eu l'idée de commenter et de rééditer cet ouvrage fidèlement. Après une étude épistémologique complète réalisée par les deux hommes, viennent les quatre chants psalmodiés par Julien Marmont, agrémentés de notes explicatives.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140005732
Nombre de pages : 206
Prix de location à la page : 0,0112€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
dans l’oubli, Waterloo oblige –, avait eu l’idée surprenante de versifier un
l’histoire de l’art dentaire, ont eu l’idée de commenter et de rééditer fidèlement.
 Riaud
urand
ntaire.
urgie.
Julien Marmont
L’ODONTOTECHNIE OU L’ART DU DENTISTE
Poème didactique et descriptif en quatre chants, dédié aux dames
Réédition commentée du livre de 1825 par les docteurs Jean-Pascal Durand et Xavier Riaud
L’Odontotechnie ou l’art du dentiste
Médecine à travers les siècles Collection dirigée par le Docteur Xavier Riaud L’objectif de cette collection est de constituer « une histoire grand public » de la médecine ainsi que de ses acteurs plus ou moins connus, de l’Antiquité à nos jours. Si elle se veut un hommage à ceux qui ont contribué au progrès de l’humanité, elle ne néglige pas pour autant les zones d’ombre ou les dérives de la science médicale. C’est en ce sens que – conformément à ce que devrait être l’enseignement de l’histoire –, elle ambitionne une « vision globale » et non partielle ou partiale comme cela est trop souvent le cas. Dernières parutions Patrick POGNANT,La Folle Clinique sexuelle du professeur P***. De la Belle Époque aux Années folles, 2016. Michel CHAUVIN,Le Geste qui sauve. L’étonnante histoire du défibrillateur cardiaque externe, 2016. Henri LAMENDIN,Docteur Albert Calmette (1863-1933). Pasteurien et co-inventeur du BCG, 2016. Xavier RIAUD(dir.),Médecine à travers les siècles. Entre rencontres et découverte, 2015. Xavier RIAUD,Et si la Seconde Guerre mondiale nous était racontée autrement…, 2015. Mathieu RAYSSAC,Les médecins de l’assistance médicale en Indochine (1905-1939), 2015. Thomas FERRANTE,Petit lexique bucco-dentaire de proverbes et autres expressions, 2015. Jean-Claude PONS,Jumeaux et jumelles. Représentations dans l’art et les sciences de l’Europe moderne (1492-1789), 2015. Michel A. GERMAIN,Musiciens célèbres malades. Pourrait-on les sauver aujourd’hui ?, 2015. Isabelle CAVÉ,Les médecins-législateurs et le mouvement hygiéniste sous la Troisième République (1870-1914),2015. Jean-Pierre MARTIN,Ocularistes et yeux artificiels. De l’Antiquité e au XX siècle,2015. Hubert BIESER,Les soldats aliénés à l’asile de Ville-Evrard. Mars 1915 - décembre 1918,2014. Henri LAMENDIN,François-Joseph Talma (1763-1826), dentiste er et acteur favori de Napoléon I ,2014.
Julien Marmont L’Odontotechnie ou l’art du dentiste
Poème didactique et descriptif en quatre chants, dédié aux dames
Réédition commentée du livre de 1825 par les docteurs Jean-Pascal Durand et Xavier Riaud
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08796-2 EAN : 9782343087962
 Le 10 décembre 2014, Jean Tirole, troisième prix Nobel français d'économie, présenté par le professeur Tore Ellingsen, prononce en anglais son discours de réception, et non dans sa langue, le français. Cette anecdote amène une réflexion sur la place de la langue française tant dans le monde des relations humaines (diplomatie politique..) que dans les événements culturels (sciences, littérature, arts, etc.), à l'aube d'une ère où cette langue sera le vecteur de communication le plus important dans le monde. Ainsi, le scientifique afin d'être plus facilement compris ne devratil plus parler que l'anglais ? S'il parle ou écrit en français, cela doitil se faire dans un langage limité tant dans son fond (grammaire, vocabulaire, etc.) que dans sa forme (genre littéraire, etc.). Pourtant, Bentolila et Quéré (20) ont montré que l'invention de la science est lié à sa formulation,  e que langue et science, néesjumelles, ne sontpas antinomiques et constituent une part de la spécificité humaine.Dénommer la nature, nommer ce qui était avant innommable, est le premier acte scientifique, la genèse étant le premier écrit scientifique. Le professeur Fabiani le faire remarquer dans son cours. La différence entre Vésale et Da Vinci est que Vésale nomme. L'étude de ce rapport langage/science se fait à travers l'épistémologie, domaine de la philosophie des sciences qui prend la connaissance pour objet, amenant une réflexion sur les sciences, leur statut, leurs limites et leur rapport à l’homme. L'épistémocritique est l'axe charnière entre science et littérature. Elle étudie leurs rapports sous l'angle d'une complémentarité et non d'une opposition, comme on le croit , souvent et comme le remarque Michel Pierssens (21) dans son analyse deDiderot et dans Lambert. de   «  !! "    # $%    vé t   #     %     . Ainsi, le savoir et sa transcription écrite ne constituent »  7
pas deux éléments indépendants, mais établissent un dialogue discursif. L’épistémocritique comprend ces transferts et permet d'établir un lien entre la science, et la littérature, lien sublim é 1 par la poésie scientifique.&'!de Julien Marmont (13), jusqu'à présent, n'a été lue et interprétée que comme un écrit publicitaire (9). Elle doit être revue grâce à cette nouvelle approche textuelle et son auteur, compris à travers l'analyse de sa biographie dans la connaissance du contexte historique.
Sur les deux ouvrages référencés de Marmont, le premier (13) est un poème scientifique, le deuxième (14), une publication pseudoscientifique à visée publicitaire. Le premier ouvrage correspond à une littérature scientifique maintenant oubliée. Dès son avantpropos, Marmont déclare toute son admiration envers les poèmes descriptifs de Delille, admiration partagée par son cénacle qui lui propose de réaliser un poème sur l'art dentaire:&'!. Ce genre littéraire ininterrompu, revigoré à la Renaissance de la science, dont la médecine, et de e la diffusion des idées grâce au livre imprimé, à la fin du XV si cle, fait suite logique aux textes de Galien et d'Hippocrate è rédigés en vers. On retrouve ce proc d chez Fracastor et la é é syphilis (4)  écrit en 1530, moult fois traduit en français en vers en 1814, 1840, 1847, 1851 et 1869, alors que certaines opinions liées à la théorie galénique ou à l'astrologie médicale étaient considérées comme caduques , La Fontaine et le quinquina (7), Poinsinet et l'inoculation (15), Casimir Delavigne et la vaccine (4)... Toutes les grandes étapes de la médecine et de la science e ont été louées en vers. La poésie de Delille au début du XIX siècle en est la quintessence, mariant beau langage en alexandrins et théorie scientifique. Alliance aujourd'hui polémique et antinomique ! Dès l'Antiquité cette production  , littéraire était jugée nécessaire et féconde. Avec le siècle des Lumières qui met la science dans la maison et l'institution, la vulgarisation de celleci auprès d'une élite et sa divinisation impose un beau langage, voire du lyrisme.( & % )  %  *  #   * +,
1 Le livre de Marmont, la version publiée en 1825, a été saisi, ici, par le Dr Xavier Riaud. Ainsi mis en pages, la Bibliothèque nationale de France le laisse libre de droit.  8
afin de ne pas dégoûter ou lasser le lecteur plus habitué à la tragédie, et au théâtre qu aux publications scientifiques rédigées vulgairement et non mémorisables. En effet, la diffusion des idées et des nouvelles, à cette période, en l'absence de journaux, se fait sous forme de poèmes ou de chansons plus faciles à retenir et à diffuser. L'approche que l'on doit avoir de l'Odontotechnie doit donc se faire en connaissance de la poésie scientifique et non être regardée comme une vulgaire publicité.
2 JeanPascal Durand
2 Les commentaires du Dr JeanPascal Durand sont tirés de son mémoire de D. U. d’histoire de la médecine soutenu en Faculté de médecine Paris Descartes, en 2015, intitulé&.'! +# - (  , ).  9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.