//img.uscri.be/pth/28a0611b44358791e31175e8516b77f0e69065cd
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La brève histoire de ma mère

De
212 pages
La brève histoire de ma mère relate, à double voix, la vie d'une mère à la destinée peu banale. Connaissant la date de sa mort, elle en informe ses enfants, qui n'en croient rien. A travers le regard d'une de ses filles et le récit d'une sorte d'oracle nous découvrons l'étonnant destin de cette mère. Ce roman est un miroir où se reflètent, à travers le destin d'une femme, les transformations du continent noir.
Voir plus Voir moins
La brève histoire de ma mère
Couverture :Porteuses de bois(2005), peinture à l'huile de l'artiste plasticienne congolaiseRhode Bath-Schéba Makoumbou www.rhodemakoumbou.eu
© Acoria éditions, 2010 Caya Makhélé, éditeur Mail : acoriadiffusion@free.fr Site : www.acoria.net ISBN 978-2-35572-048-2
Aux termes du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle de la présente publication, faite par quelque procédé que ce soit (reprographie, microfilmage, scannérisation, numérisation...) sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Tous droits de reproduction, traduction, d’adaptation et de représentation réservés pour tous pays.
Dibakana Mankessi
La brève histoire de ma mère Roman
« Que leNteMeNt pàsseNt les heures COMMe pàsse uN eNterreMeNt
Tu pleureràs l’heure Où tu pleures Qui pàsserà trOp viteMeNt COMMe pàsseNt tOutes les heures »
Guillaume Apollinaire
màMàN qui Me regàrde eNcOre lâ-bàs TOi qui, de MOi, restes tOujOurs près TOi qui jàMàis N’es pàrtie L’éclàt de tON sOurire et là lueur de tes yeux ÉclàireNt tOujOurs Mes cheMiNs, àussi tOrtueux sOieNt-ils TOi lâ-bàs qui Me regàrdes MàMàN que j’àiMeràis sàNs fiN Je te dédie cette histOire qui N’est pàs véritàbleMeNt tieNNe màis cOMMe elle y resseMble N’est-ce pàs ? C’est uN peu là greNOuille et le cràpàud DifféreNts et si seMblàbles.
à Éloïse-Laînée, Emmanuel et Lucas