Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La crise de la conscience iranienne

De
538 pages
Pour les Iraniens, toute expérience humaine prend tôt ou tard une forme littéraire. Dans la longue tradition littéraire iranienne, c'est la forme poétique qui assume ce rôle, constitue l'axe autour duquel s'enroule l'ensemble du système. Mais la grande crise des 19e et 20e siècles opère un déplacement de l'axe. La prose conquiert peu à peu une place nouvelle dans un échange permanent avec l'idéologie politique et sociale. L'auteur met en perspective le phénomène de la naissance et du développement de cette prose littéraire en montrant à quel point son destin est intimement lié à celui de l'Iran politique, social, économique et culturel.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Christophe Balaÿ
LACRISEDELACONSCIENCEIRANIENNE Histoire de la prose persane moderne (18001980)
la crise de la conscience iranienne
HIStOIRé Dé Là pROSé péRSàNé mODéRNé (1800-1980)
ColleCtion l’iran en transition
Dirigée par Ata Ayati
lES dERNIèRES pàRuTIONS faridesmaeelpour,La genèse du cînéma d’auteur îranîen :Ebrahîm Goestan. Préface de Serge Le Péron et postface de Jean Douchet, 2017. léliarousselet,Les États-Unîs et es négocîatîons de ’accordNégocîer ’atome. sur e nucéaîre îranîen.Préface de Clément Therme et postface d’Annick Cizel, 2017. rezarokoee,L’Iran autrement. Des conîts phîosophîques à ’îconophobîe,2017. carolmann,De a burqa aghane à a hîjabîsta mondîaîsée. Une brève socîoogîe du voîe aghan et ses încarnatîons dans e monde contemporaîn. Préface de Catherine Millet. 2017. e e parvizmohebbi,Les mots et es choses de ’Europe en persanpayssîèces. Le (12 -15 des Francs, pîerres précîeuses et ines, pîerrerîes, métaux,2016. mohammadalimerati,Lesmaqâmsancîens et es înstruments de a musîque kurde d’Iran et d’Irak.Y. Mohamad, 2016.Préface de Barzan rouhollahrezapour,Le bîînguîsme en néoténîe înguîstîque. Aspects socîoînguîstîque et psychoînguîstîque du bîîngue rançaîs-persande. Préface Samir Bajric, 2016. chahabsarrafian,Troîs igures de a poésîe rancophîe persane.Esâmî-e Nodouchane, Honarmandî et Nâderpour.Préfaces de Michèle Finck et Danielle Wieckowski, 2016. nasrollahnejatbakhshe,Ses ondements théorîques d’après esJîhâd ofensî. théoogîens shï‘îtes,2016. baghermomeni,Le casLa îttérature de a Révoutîon constîtutîonnee de ’Iran. de Fath Aî Akhound-zadéde Ata Ayati et Pierre Chardin, 2016.. Préface hamèdfouladvind,La Perse à travers acamera obscuraoccîdentae. Préface de Daryush Shayegan, 2016. pirouzéftékhâri,désîr et cîvîîté,Poètes persans, 2016. alirezakhoddami,Dîscours reîgîeux des jeunes en Iran. Les nouveaux vîsages de a reîgîon.2016.Préface de David Rigoulet-Roze, ataayati -mohsenmottaghi,Farhad Khosrokhavar : un socîoogue, une révoutîon, ’hîstoîre tourmentée de ’Iran.2015.javadzeiny,Un cînéma sous înleunces.Le cînéma îranîen. Préface de Jean-Luc Godard, 2015.
Christophe Balaÿ
LA CRISE DE LA CONSCIENCE IRANIENNE
Histoire de la prose persane moderne (18001980)
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN :9782343117799 EAN :9782343117799
Avant-propos
EN hOmmàgé àu COmpàRàtISté PàuL HàzàRD, NOuS àvONS vOuLu INtItuLéR Cétté hIStOIRé Dé Là pROSé péRSàNé mODéRNé éN y INCLuàNt Lé CONCépt Dé « crîse de conscîence » , partîcuîèrement bîen adapté à a prose persane moderne quî annonce, subît, accompagne a grande crîse de conscîence du e e monde îranîen entre e début du 19 sîèce et a fîn du 20 . C’est précîsément ’îdée de crîse quî a serî de fî conducteur. Dans e cas de ’ïran, cette étroîte reatîon entre e système îttéraîre et e système poîtîque, socîa et îdéoogîque, deîent une spécîfîcîté cuturee et presque anthropoogîque. a îttérature persane représente et confîgure es trans-formatîons majeures du poysystème. C’est que pour es ïranîens, tout est îttéraîre. Toute epérîence humaîne prend tôt ou tard une forme îttéraîre. Tout phénomène appee sa représentatîon. Sans doute, peu de cîîîsatîons du monde ont aussî oîn dans cette mîse en forme, au poînt même que a forme sembe précéder a pensée, a submerger, et fînîr parfoîs par a faîre oubîer. Dans a ongue tradîtîon îttéraîre îranîenne, c’est bîen sûr a forme poétîque quî assume ce rôe, occupe e centre, constîtue ’ae autour duque e e s’enroue ’ensembe du système. Maîs a grande crîse des 19 et 20 sîèces opère un décentrement, un dépacement de ’ae. a forme prosaque, toujours contenue à a marge, à a pérîphérîe, entreprend a conquête du centre canonîque, par étapes, ponctuées par de grands éènements comme a naîssance de ’împrîmerîe, cee de a presse, a transformatîon du système pédagogîque et e déeoppement întensîf de a traductîon îtté-raîre. Cette pace nouee au seîn du système, a prose a conquîert dans un échange permanent aec ’îdéoogîe poîtîque et socîae. Ee partîcîpe au même combat quî aboutît à a réoutîon constîtutîonnee de 1906, au coup d’État de 1921, à ceuî de 1953, au mouements suscîtés par a réoutîon banche des années 60 et pour fînîr à a réoutîon de 1978-9. ’engagement est e traît spécîfîque du prosateur persan moderne, des
Pau Hazard est né à Noordpeene e 30 août 1878 et mort à Parîs e 12 arî 1944. Après des études à ’Écoe Normae Supérîeure et ’agrégatîon de ettres, î est nommé professeur au coège de France en 1925 à a chaîre d’hîstoîre des îttératures comparées de ’Europe mérîdîonae et de ’Amérîque atîne. Deu de ses œures marquent e comparatîsme euro-e péen au 20 sîèce :La crîse de a conscîence européenne : 1680-1715;(1° éd. 1935) La e pensée européenne auXVIIIsîèce, de Montesquîeu à Lessîng(1° éd. 1946).
6
orîgînes jusqu’à nos jours, bîen souent à ses dépens, c’est-à-dîre au prî de a censure, de a prîson et de ’eî. Voîà pourquoî ce parcours des grandes étapes de ’éoutîon de a prose persane moderne a été pensé et réaîsé en îen étroît aec ’hîstoîre poîtîque et socîae de ’ïran pendant ces deu sîèces. Bîen éîdemment, î ne s’agît pas îcî d’écrîre ’hîstoîre de ’ïran moderne ; cea a été faît et très bîen faît par de nombreu hîstorîens modernes quî seront abondamment cîtés dans es îgnes quî suîent. ï s’agît seuement de mettre en perspectîe e phénomène de a naîssance et du déeoppement de cette prose îttéraîre en montrant à que poînt son destîn est întîmement îé à ceuî de ’ïran poîtîque, socîa, écono-mîque et cuture. On a donc, pour respecter ce prîncîpe d’organîsatîon, défînî La crise de la conscience iranienne pusîeurs grandes pérîodes hîstorîques où e champ îttéraîre croîse ces autres champs. Cea se traduît par des întroductîons et des concusîons, des sortes de « pauses » întermédîaîres déîmîtant un cadre hîstorîque et conceptue : - es Qadjars (1788-1925) - a réoutîon « constîtutîonnaîste » (1905-6) - a Premîère Guerre mondîae et e coup d’État de 1921. - a chute des Qadjars et e règne de Reza Shah Pahaî (1925-1941) - a décennîe întermédîaîre (1941-1953). - a prîse de pouoîr de Mohammad-Reza Pahaî (1953-1955). - a montée de ’absoutîsme et a « réoutîon banche » (1965-1970). - a fascîsatîon du pouoîr împérîa (1970-1978). - a réoutîon debahman(1978-1979). ’hîstoîre de a prose croîse aec ces repères hîstorîques tous es éènements quî marquent sa propre éoutîon. Qu’on ne s’étonne donc pas des aers et retours nombreu entre e champ îttéraîre et e champ poîtîque et socîa. e nombre consîdérabe d’auteurs et d’œures de prose, sur une durée aussî ongue, a contraînt d’opérer des choî. Certaîns auteurs sont partîcuîèrement prîîégîés, certaînes œures pus onguement anaysées. Cea tîent non seue-ment à eur împortance maîs aussî au goûts de ’auteur, part de subjectîîté qu’on ne peut îgnorer. On n’oubîera pas non pus que ’auteur, bîen que famîîer de cette îttérature, restera toujours un étranger, toujours soumîs à « ’épreue » dont pare Antoîne Berman. Pourtant, autant qu’î se pouaît, a paroe a été surtout donnée au ïranîens, à eurs crîtîques îttéraîres quî ont donné depuîs des décennîes, des œures tout à faît remarquabes, et fournî a pupart des ééments nécessaîres à ’anayse du phénomène. Dans e même ordre d’îdée, autant que possîbe, on a tenu à s’éoîgner d’une certaîne forme de néo-coonîaîsme înteectue, îdéoogîe répandue en Occîdent dans es études sur ’Orîent, quîtte parfoîs même à s’éoîgner de certaînes prîses de posîtîon îranîennes atteîntes par ce fameu et probématîque syndrome défînî comme « ’occîdentaîte » dans ’ïran des années 60. ï faudra érîfîer sî tout cea reste une pétîtîon de prîncîpe ou sî réeement, un décentrement du regard a pu saînement s’opérer.
7
Queques înde de noms et de tîtres et une bîbîographîe îennent, en fîn de oume, aîder e ecteur moîns înîtîé à cette îttérature et à cette cuture encore peu connues en France magré a céébrîté acquîse par ’ïran depuîs a réoutîon de 1979 et a guerre 1980-8. a pupart des noms et des tîtres persans ont été sîmpîfîés dans eur transcrîptîon orthographîque, maîs chaque foîs que nécessaîre, îs ont été donnés en caractères persans et pour es tîtres, en traductîon. Cea permettra au ecteur un repérage pus aîsé dans a junge de ces mots étrangers. Que es spécîaîstes euîent bîen nous ecuser pour ce choî de a sîmpîfîcatîon. Pour fînîr ce trop ong préambue, qu’î nous soît permîs de remercîer coectîement a foue des amîs, coaborateurs, chercheurs françaîs, îranîens et d’autres natîonaîtés, sans oubîer tous es étudîants, pour ’aîde qu’îs nous ont apportée par eurs ourages ou eurs conseîs. On ne pourraît es nommer tous îcî personneement tant îs sont nombreu, maîs parmî eu, on peut faîre deu eceptîons : ’une pour sauer Chares-Henrî de Fouchécour, quî fut dès ’orîgîne de ces recherches, ’amî, ’appuî et e conseî précîeu; ’autre pour Homa Nategh, ’amîe quî m’a ouert es yeu sur a rîchesse de ’ïran ancîen et a compeîté de ’ïran contemporaîn.
Avant-ProPos
1 I - La naissance du récit persan moderneOu la conquête du centre par la périphérie
a naîssance de a prose îttéraîre moderne en angue persane pose une ques-tîon pus générae, cee de a transformatîon du système îttéraîre persan. Ce phénomène s’înscrît dans une pérîode de ’hîstoîre de ’ïran moderne quî e e s’étendgrosso mododu début du 19 sîèce de ’ère chrétîenne au début du 20 . ’enjeu est de défînîr a îttérature comme un système, mîeu comme un poy-système (Een-Zohar) ; pour comprendre et décrîre ce surgîssement de a prose îttéraîre dans a îttérature persane moderne, î est préférabe d’enî-sager a îttérature persane non comme un phénomène hîstorîque maîs putôt comme un phénomène systémîque. ï conîent, pour ce faîre, de préférer à a dîachronîe, sans pour autant a négîger, a synchronîe. En effet, en s’appuyant sur a théorîe du poysystème, on peut înscrîre ’émergence de a prose îttéraîre moderne dans un cadre cuture pus aste quî permet de comprendre ’éoutîon progressîe des condîtîons de productîon des tetes comme cee de eur statut au yeu des ïranîens. es deu questîons que pose a défînîtîon d’un système sont : Qu’est-ce que e centre canonîque ? Qu’est-ce que a pérîphérîe ? Autrement formuée, a questîon est de saoîr ques types de dîscours/ tetes e système défînît comme fondamentau – constîtutîfs du système- et ques types de dîscours/tetes î consîdère comme secondaîres. ï s’agît encore de précîser sur que genre de crîtères cette éauatîon est aînsî faîte. e système de a îttérature persane une foîs défînî, on pourra en obserer ’éoutîon dans ’hîstoîre. On en anaysera a composîtîon et a recomposîtîon dans sa reatîon au systèmes oîsîns : ïnde, Grèce, ïsam arabe, Europe. Sî ’on défînît e cerce e pus arge, ceuî du système cuture îranîen (perse, moyen perse et persan pour reprendre une catégorîe înguîstîque), on constate que e système îranîen est en constante éoutîon depuîs e premîer mîénaîre aant J.-C. du faît des contacts qu’î entretîent (ou parfoîs subît) aec ses oîsîns îndîens, grecs, arabes, turcs et enfîn européens (pour ne cîter que es pus marquants). e système cuture îranîen est en perpétuee sîtuatîon d’échange.
Cf. Chrîstophe Baaÿ, « Naîssance du récît persan moderne ou a conquête du centre par a pérîphérîe », pubîé dansCIPOAï, p. 251-261, Parîs, Maîsonneue, 2009.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin