Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 8,99 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Publications similaires

Les attractions

de harmattan

Demeterre

de harmattan

Le ciel tombé des nues
Monique Charles-Pichon
Moments de grâce, surabondance, sensorialité chatoyante et
heureuse, corps à corps, accord sonnant comme une promesse
de sens.
Le poème recueille ces moments où tout semble justifié, en voie
d’être révélé. La lumière exsude des êtres, dévoile leur corps Le ciel tombé
commun d’eau vive et de soie.
des nues
« La beauté touche terre, on pourrait croire que ça suffit ».
Mais mort ne démord. Toute vie finit avant terme. L’homme, Poèmes
obstinément, ajoute le mal au mal. Le ciel, parfois si proche,
embrasant, est sans commune mesure avec nos peines ?
Au plus près du vécu, l’écriture passe du poème à entendre et
à chanter aux courtes formulations réflexives. L’étonnement
d’être, émerveillé ou douloureux, reste le fil d’Ariane, l’ombilic
des pensées et des rêves.
Monique Charles-Pichon. Le poème accompagne
sa réflexion de philosophe et de psychanalyste.
Il éclaire sa vie.

Photographie de couverture : détail de Saint Georges terrassant le dragon, œuvre de
Marie-Êve Thomas, iconographe.
www.atelier-iconographie.com
ISBN : 978-2-343-04456-9
12 euros
Monique Charles-Pichon
Le ciel tombé des nues





Le ciel tombé des nues


Moniquue Charles-Pichon




Le ciel tombé des nues


Poèmes




















© L'HARMATTAN, 2014
5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04456-9
EAN : 9782343044569




Chansons de pierre douceur de lait


Malgré les guerres
Malgré le corps qui perd le nord
Malgré la mort la vilénie
À la lumière de la mélancolie
Avec nos yeux de vivants ébahis
C’est notre tour d’aimer
Tu m’entoures
Je protègerai notre amour

Avant que le temps nous dérobe
Notre amour notre atoll
Ma luciole
Je noue en tresse les chevelures égarées
Les détresses les flux de nos pensées
Je me pose au rebord de ton lit
J’accoste à ton ile grain de riz
Je t’entoure te borde te brode
De mers de phares en terre
De ciel en pergola
De l’ombre de mes bras
Je creuse une nacelle
Un esquif dans le temps
Un berceau pour l’enfant



Si un jour tu n’étais plus
Pour moi que du passé
Si l’un pour l’autre nous n’étions plus
Rêve et réalité
Je ne serais plus l’homme que je suis
Tu serais une femme nouvelle
Ma tour de guet ma tourterelle

9