Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 4,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Voltaire contre-attaque

de robert-laffont

Les Chirac

de robert-laffont

Je vous écris du Vel d'Hiv

de robert-laffont

suivant
Cover


 

Du même auteur

Politique séduction, J.-C. Lattès, 1986.

Le Challenger, J.-C. Lattès, 1988.

Nous sommes ici par la volonté des médias, Robert Laffont, 1990.

Tapie – Le Pen, les jumeaux du populisme, Éditions n° 1, 1992.

À la table des politiques, Plon, 1994.

Le Temps des ventriloques, Belfond, 1997.

Le Pouvoir des mentors, Éditions n° 1, 1999.

Le Style réinvente la politique. Du diktat de l’image à l’exigence de l’action, Presses de la Renaissance, 2004.

La Prise de l’Élysée. Les campagnes présidentielles de laVeRépublique, avec Jacques Séguéla, Plon, 2007.

Manifeste pour l’optimisme, Plon, 2011.

Les 101 mots de l’optimisme à l’usage de tous, Archibooks, 2012.

Sarkozy, de l’échec au come back, L’Archipel, 2012.


 

THIERRY SAUSSEZ

 

 

 

 

 

 

 

LES DEUX CORPS
DU PRÉSIDENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

99725.png 

ROBERT LAFFONT


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Éditions Robert Laffont, S.A., Paris, 2013

ISBN 978-2-221-13847-2

En couverture : © Ludovic-Pool / Sipa-Press

 

Introduction

En 1957, Ernst Kantorowicz, historien allemand naturalisé américain, spécialisé dans l’étude des idées politiques médiévales et de la sacralisation du pouvoir royal, publie Les Deux Corps du Roi1, un essai qui, depuis, n’a cessé d’être analysé et commenté dans le monde entier.

Inspiré par les théologiens du Moyen Âge, il développe l’idée que le roi a deux corps. Le premier est humain et éphémère. Le second est dépositaire de la fonction de souveraineté. Il est l’incarnation de la collectivité. Dans le corps mortel vient donc se loger le corps immortel du royaume.

Ce concept est éminemment moderne. Le président, comme le roi ou le prince hier, ne s’appartient pas. Il rencontre l’Histoire, représente tout un peuple, porte une espérance. Il est à la tête de l’État, le successeur d’une longue lignée de dirigeants dont les plus prestigieux.