//img.uscri.be/pth/c7e2b6681b7f6216cc5d39dd574e5b3b72484a45
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les noeuds romanesques chez Stendhal

De
446 pages
Si Friedrich Nietzsche a reconnu en Stendhal « le dernier grand psychologue de la France », on ne s'étonnera pas que celui-ci, en qualité de romancier, ait accordé toute son attention à ce qu'on dénommera ici les noeuds romanesques, facteurs de développement et de dynamisme des intrigues. Dans ce contexte, les concepts d'empathie et de manipulation jouent tout leur rôle, les relations intersubjectives comprenant, à des degrés divers, efforts d'empathie et démarches de manipulation. De tous les cas de figures, l'oeuvre stendhalienne fournit des exemples dont cet ouvrage livre l'analyse détaillée.
Voir plus Voir moins
Philippe ABELIN
Les nœuds romanesques chez Stendhal Empathie et manipulation
Préface de Philippe Berthier
Les nœuds romanesques chez Stendhal
Critiques littéraires Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions Hémery-Hervais SIMA EYI,Sociocritique du roman gabonais, De la méthode à l’analyse du texte,2016. Jihad BAHSOUN,L’islam dans les littératures francophones du Maghreb, du Proche-Orient et du Moyen-Orient.Essais de réinterprétation, 2016.Dorothée CATOEN-COOCHE,Pierre Jean Jouve. Transtextualité biblique et religion dans l’œuvre romanesque, 2016.Alléby Serge Pacome MAMBO,du monde sensible dans la Expériences littérature. Description et procès de signification chez Claude Simon et Emmanuel Dongala, 2016. Ya WEN,Baudelaire et la nouvelle poésie chinoise, 2016. Christopher CAVALLO,Hervé Guibert : Formes du fantasme, 2016. Audrey OGES,Violences coloniales et écriture de la transgression : Étude des œuvres de Déwé Görödé et Chantal Spitz, 2016. Jihad BAHSOUN,Réécriture et création dansLa Migration des cœurs de Maryse Condé, 2016. Khadija KHALIFE,Les autobiographies de Julien Green et de Michel Leiris. Approches thématique et générique,2015. Isabelle CHOL et Wafa GHORBEL,L’hétérogène dans les littératures de langue française, 2015. Amadou OUEDRAOGO,L’imaginaire dans l’esthétique romanesque de Jean-Marie Adiaffi, Une lecture de La carte d’identité, 2015. Irene IVANTCHEVA-MERJANSKA,Écrire dans la langue de l’autre. Assia Djebar et Julia Kristeva, 2015. Magali RENOUF,Surréalisme africain et surréalisme français, 2015. Hideki YOSHIZAWA,voix »Pierre Drieu la Rochelle. Genèse de sa « littéraire (1918-1927), 2015. Élodie Carine TANG,Le roman féminin francophone de la migration. Émergence et identité, 2015. Mamadou DAHMED,Le héros monstrueux. Une lecture psychanalytique du personnage romanesque de Stendhal, 2015. Aline LE BERRE,Théâtre allemand. Société, mythes et démythification,2015. Alya CHELLY-ZEMNI,Jean Giono. Du mal-être au salut artistique, 2015. Francis IMBERT,LireRosie Carpede Marie NDiaye, 2015. TONTONGI, La Parole indomptée / Pawòl an mawonnaj,suivi de Memwa Baboukèt / Mémoire de la muselière, 2015. Moussa COULIBALY (dir.),Le roman féminin ivoirien, 2015. Luis NEGRO ACEDO,Ecrivains espagnols exilés à Paris (de 1939 à nos jours), Un chapitre bilingue de la culture française, 2015.
Philippe ABELIN
Les nœuds romanesques chez Stendhal
Empathie et manipulation Préface de Philippe Berthier
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06852-7 EAN : 9782343068527
A mon père, Pierre Abelin, que j’aimais et admirais. A sa façon, il était ce héros stendhalien, en éprouvant et en vivant toute sa liberté.
Je vous ai compris ! 1 Charles de Gaulle
1 Début d’une allocution prononcée par le général de Gaulle le 4 juin 1958, du haut du balcon du gouvernement général de l’Algérie devant la foule des Algérois rassemblée.
PREFACE
Né dans une famille de serviteurs de l’Etat, Philippe Abelin a dès le berceau tété le lait impur de la politique. Appartenant au service diplomatique, il a comme Stendhal, été aux premières loges pour analyser les parties compliquées et romanesques que se livrent les intérêts de tous ordres dans le microcosme des ambassades. M. le Consul de France à Civitavecchia les avait détaillés avec la gourmandise du connaisseur dans son texte inachevéUne position sociale.On ne s’étonne pas que, parvenu à l’âge où il peut jouir noblement du « loisir lettré » cher à la meilleure tradition du Quai, Philippe Abelin ait choisi de s’intéresser de près aux mécanismes subtils de « l’empathie » et de la « manipulation » chez son écrivain de prédilection. Le beylisme est, indissociablement, catéchisme de bonheur privatif et bréviaire d’action sur autrui. Comment prétendre être heureux si je ne réponds pas à la fondamentale sommation socratique, si j’ignore la morphologie de ma personnalité, si je m’avère incapable de dresser le cadastre de mes humeurs ? Il importe d’abord et avant tout de se connaître pour espérer un jour « devenir qui l’on est », selon le précepte du très stendhalien Nietzsche. Mais la connaissance de soi n’est rien sans le commerce endurant avec les autres. Valéry voyait Stendhal comme une « île ». Rien de plus vrai et de plus faux. Stendhal refuse de toutes ses forces de se laisser envahir, coloniser, squatter, confisquer, grignoter par l’invasion massive ou insidieuse du non-moi, dans laquelle il discerne une menace spécifiquement moderne, appelée à tuer l’indépendance de l’esprit si on ne lui oppose le bastion d’une sourcilleuse exigence de souveraineté individuelle. Les conditions d’épanouissement du Moi dépendent donc très concrètement des rapports (toujours de forces) que nous réussissons ou non à établir avec ceux que nous fréquentons. Stendhal est bien trop pragmatique pour l’ignorer : on a beau vouloir se constituer en monade autarcique, étanche aux sollicitations du dehors (qui, le plus souvent, tendent à nous faire trahir nos impératifs privés), on
9