//img.uscri.be/pth/3108caeeb40dabfba38cfc35b5a96fc8cc4b03fa
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Les salons de massage

De
12 pages


Les salons de massage 1

Un homme découvre la "relaxation" entre les mains expertes d'une masseuse.



Les salons de massage 2

Pour la première fois, une masseuse ressent un élan de désir à l'égard d'un client...



Les salons de massage 3

Une mère de famille décide de réaliser un fantasme : se faire masser par une autre femme.





Voir plus Voir moins
couverture
Galatée de Chaussy

Les salons de massage

images
1.

Quelqu’un, une amie, lui avait offert une invitation pour un massage thaï. C’était un joli carton orné d’un dessin délicat aux dorures végétales. Il fallait appeler pour réserver, mais personne ne répondait jamais. Une voix d’homme engageait le client à déposer un message, laisser un numéro ou, plus simple encore – c’est ce que conseillait la voix, envoyer un e-mail.

Aucune des propositions ne lui convenait cependant. Il ne voulait pas laisser son nom, ni rien qui puisse créer un lien entre lui et l’établissement. Non qu’il doutât de la moralité du lieu, son amie la lui avait garantie, étant elle-même une fidèle cliente, mais il souhaitait s’y rendre anonymement. Il avait besoin de cela pour se résoudre à abandonner son corps à quelqu’un. Chose qu’il n’avait jamais faite auparavant et dont la perspective l’angoissait.

Peut-être était-ce le sens caché du cadeau ?

Il prit une journée de congé en semaine, se prépara longuement dans la salle de bains, lavant ses cheveux, brossant ses ongles, et se savonna de sorte qu’au sortir du bain il éprouva la sensation d’être, sur ce plan-là, irréprochable.

Puis il se mit en chemin.

L’établissement n’était pas très éloigné, quelques stations de métro seulement. Aussi décida-t-il de s’y rendre à pied. Il serait faux de prétendre que les femmes se retournaient sur son passage. Quoiqu’il ne les remarqua pas, plusieurs d’entre elles, toutefois, posèrent sur lui leurs regards. Car s’il n’était pas beau à proprement parler, il avait de l’allure, une véritable élégance, quelque chose, un grand corps élancé.

Au moment de pousser la porte de l’établissement, il se prit à hésiter. Il avait peur, il n’y arriverait pas. L’instant de perfection qu’il avait ressenti au sortir du bain avait disparu. Il était sale désormais. La marche l’avait fait transpirer. Ses aisselles devaient être humides. Et ses pieds, dans ses chaussettes, dans ses chaussures… Il ne pouvait pas abandonner ce corps-là. C’était répugnant. Il voulut s’excuser.

Puis il se rappela qu’il était anonyme. Qu’aucun lien n’existerait jamais entre lui et l’établissement. Qu’il disparaîtrait, quoi qu’il arrive, comme de la cendre dans du vent.

On le pria de s’assoir et se déchausser. On lui offrit un thé qu’il refusa. On ne lui parla pas, sinon quelques mots qu’il ne comprit pas et auxquels il acquiesça. Puis on le mena vers une alcôve. Elles étaient nombreuses, plongées dans une obscurité bleutée et séparées par de grands draps blancs qui isolaient les clients invisibles. Il aperçut les seins d’une femme par une ouverture.

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.