Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Dirty Loft saison 1

De
152 pages

Sarah, 18 ans, vient de tout plaquer pour suivre ses études à l’université cinématographique de Los Angeles contre l’avis de sa famille et de son petit-ami. Faute de moyens, elle est obligée de vivre en colocation avec des gens qu’elle ne connaît pas, excepté Nina Spencer.


Travis, le frère de celle-ci, a tout pour lui : riche, brillant et sexy. Il plaît aux filles et les collectionne sans état d’âme. Cependant, entre la belle Sarah, sa nouvelle colocataire, et sa sœur avec laquelle il est en mauvais terme, le jeune homme a de plus en plus de mal à résister aux sentiments qui s’éveillent en lui.


Ensemble, ils devront vivre, résister et accepter les secrets de chacun... ce qui semble être la chose la plus difficile.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

cover.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DIRTY LOFT

Saison 1

 

 

 

 

 

 

 

 

Angie L. DERYCKERE

 

 

 

 

DIRTY LOFT

Saison 1

 

 

img1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »

 

 

©2015 Les Editions Sharon Kena

www.leseditionssharonkena.com

 

 

 

 

Du même auteur aux Éditions Sharon Kena

 

 

 

De feu et de glace Tome 1

De feu et de glace Tome 2

De feu et de glace Tome 3

De feu et de glace Tome 4

Les raisons du cœur partie 1

Les raisons du cœur partie 2

Le fruit d’un amour impossible partie 1

Le fruit d’un amour impossible partie 2

Logane Tome 1

Logane Tome 2

Logane Tome 3

Logane Tome 4

Logane Tome 5

Logane Tome 6

Jayden Cross l’intégrale 1

Jayden Cross l’intégrale 2

Mise en scène

Cœur Criminel Tome 1

Cœur Criminel Tome 2

Cœur Criminel Tome 3

L’Entre-Monde – Origine Tome 1

 

 

 

 

REMERCIMENTS :

 

 

 

 

 

Je remercie Cyrielle Walquan, mon éditrice qui continue à me faire confiance pour cette nouvelle aventure, ainsi qu’à tous les membres de l’équipe des éditions pour le travail monstre qu’ils effectuent en coulisse.

 

Je remercie également Pascale Prudhomme (ma Wonder) pour le temps qu’elle passe à traquer mes fautes avec une rapidité surprenante.

 

À mes bêtas-lectrices :

Françoise du blog Book-Attitude :

(http://book-attitude.eklablog.fr/)

 

Frédérique Cotret, pour l’aide précieuse qu’elle m’apporte, peaufinant mes écrits avec dextérité.

 

À Jennifer, Ariane et Caroline qui ont lu en avant première l’histoire de Travis et Sarah.

 

Merci aussi à Julie Vasseur, ma sœur de cœur qui m’apporte un soutien inconditionnel. À Audrey et Sylvie Robert qui me font part des sentiments et des émotions à chaque fois qu’elles referment un de mes textes.

 

À Véronique Barrère, Mélissa Letabareux pour leur soutien et leur disponibilité.

 

Je n’oublie pas non plus de remercier mes proches pour la patience qu’ils témoignent quand je suis plongée dans mon manuscrit. Franck, Jymmy, Jason, Nathan et Nolwenn (je vous aime mes amours).

 

À mes nouvelles lectrices et proches : Jennifer Gondry, Ariane Marteau.

 

Merci à tous ceux et celles qui me suivent sur ma page et qui m’encouragent…

 

Et enfin, un immense merci à tous les lecteurs qui, je l’espère, apprécieront cette nouvelle aventure.

 

Bonne lecture à vous.

Je vous embrasse tendrement.

 

Angie L.Deryckère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À celles qui aiment l’impossible, l’improbable…

 

 

 

 

 

 

PROLOGUE

*Sarah*

 

 

 

 

L’appréhension de tout plaquer du jour au lendemain me donne le tournis. Je fixe pour la dixième fois de la journée, cette fameuse lettre que j’ai reçue deux jours plus tôt, l’acceptation adressée par l’université cinématographique de Los Angeles.

img2.pngTu comptes leur annoncer quand ?

Je lance un regard vers ma meilleure amie. Janice est allongée sur le ventre, dans mon lit, occupée à défigurer Martin, mon ours en peluche. Je me lève et l’ôte de ses griffes d’un geste brusque.

img2.pngCe soir, réponds-je, avant de reprendre place à mon bureau.

img2.pngDonc, tu dors à la maison cette nuit, c’est génial ! affirme-t-elle tout en arborant un léger sourire, empli de satisfaction.

img2.pngPourquoi je dormirais chez toi ? Ce n’est pas prévu.

Janice éclate d’un rire amusé. Je continue de l’observer tandis qu’elle se lève.

img2.pngTes parents vont avoir une crise quand tu vas leur annoncer ça, tu le sais, n’est-ce pas ?

On ne peut rien lui cacher. Janice me connait depuis toujours, elle sait mieux que quiconque que mes parents ne sont pas d’accord avec l’avenir que j'ai choisi. Depuis toute petite, mon rêve de devenir actrice est le sujet tabou de la maison. Et Janice est persuadée que je sortirai de mes gonds si papa et maman refusent à nouveau d’entendre parler de mon désir de quitter Abilene, ce trou perdu du Kansas où j’ai toujours vécu.

Et elle avait tout à fait raison.

La dispute a été violente. Pourtant, j’avais soigneusement préparé mon plan d’attaque. Dans l’après-midi, j’avais confectionné une tarte aux pommes caramélisées comme papa l’aime. J’avais aidé maman dans les tâches ménagères en attendant qu’il rentre du travail. Les petites jumelles avaient soupé et elles étaient au lit.

Le calme régnait dans la maison quand, hésitante, j’avais tendu la lettre de l’université à papa…

img2.pngQu’est-ce que c’est que ça ? m’avait-il demandé, suspicieux.

J’avais haussé les épaules et lui avais dit de la lire. Ce qu’il avait fait avant que son visage devienne rouge de colère.

img2.pngPapa, je sais que c’est difficile pour toi et maman d’accepter mon choix, mais c’est ma vie, mon avenir, alors s’il te plaît, laisse-moi faire ces études…

img2.pngÀ Los Angeles ? Qui va aider ta mère pendant que je suis au travail ?

Je n’avais pas répondu, tentant vainement de garder mon calme malgré la colère qui bouillait en moi.

img2.pngIl est hors de question que tu ailles là-bas, Sarah ! L’université d’ici n’est pas plus mal et…

img2.pngJe m’en moque de ton université à la con ! Tu crois que je serai heureuse qu’on m’apprenne comment traire les vaches de ce putain de bled ? Je ne veux pas devenir comme toutes les filles d’ici qui sont bonnes à marier et à faire des rejetons dès leur majorité !

img2.pngSarah, avait murmuré ma mère, blessée.

Je m’étais retournée vers elle et l’avais fusillée du regard. Je ne voulais pas devenir comme elle…

Maman avait quitté la fac avant d’avoir obtenu son diplôme. Elle n’avait jamais travaillé de sa vie à part dans la maison que papa lui avait payée, peut-être une façon pour lui de s’assurer qu’elle reste tranquillement sous sa dépendance.

J’étais loin d’avoir ses idéaux et je ne comptais pas me laisser faire.

Alors, je m’étais retournée vers mon père et lui avais arraché la lettre des mains.

img2.pngTu n’as rien à me dire. Je ne reviendrai pas sur ma décision !

La gifle que j’avais alors reçue en pleine figure témoignait de la rage qu’il éprouvait à mon encontre. Et tandis que j’étais en train de pleurer intérieurement à la blessure que j’éprouvais, j’étais restée impassible en le foudroyant d’un regard glacial.

img2.pngJe ne suis pas comme maman ! Je pars et ne reviendrai plus jamais dans ce trou perdu !

img2.pngFile dans ta chambre ! avait-il hurlé.

Ce que j’avais fait sur-le-champ pour boucler mes valises tandis que les sanglots étouffés de ma mère me parvenaient...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE 1

*Sarah*

 

 

 

 

Arrivée devant l’imposant immeuble de briques rouges, je commence amèrement à regretter ma décision. Le cocon familial me manque énormément depuis mon départ précipité pour la Californie, quinze jours plus tôt. Mes parents, blessés dans leur orgueil et impuissants à me retenir auprès d’eux, ont témoigné de leur désarroi auprès des voisins, les Thuster.

Ce matin, Janice m’en a informée. Heureusement qu’elle et ses parents ne voyaient pas les choses comme les miens. Au contraire, ils m’ont souhaité bonne chance et se disaient confiants pour moi. J’en étais ravie mais, au plus profond de moi, je souffre du manque de sollicitude de papa et maman. Janice me manque, elle aussi, mais elle m’a promis de venir me rendre visite dès les vacances.