Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le mensonge

De
100 pages
Le Mensonge raconte la rencontre d'un vieil ingénieur et d'une jeune femme, quelques années après la chute du mur de Berlin. Dans un pays où le sens des mots ont été si longtemps malmenés, cette partie d'échecs verbale entre les deux protagonistes devient un duel dont on ne sait lequel sortira victorieux. Alma et Franz, texte caustique, raconte avec humour et dérision la drôle "excursion en montagne" de deux grandes figures de la Mitteleuropa, Alma Mahler et Franz Werfel.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

MichAL Lázňovský MichAL Lázňovský
Le Mensonge
La rencontre improbable d’un vieil ingénieur et d’une jeune Le Mensonge
femme, quelques années après la chute du mur de Berlin. Qui
sont-ils vraiment ? Dans un pays où la valeur et le sens des mots suivi de
ont été si longtemps malmenés, cette partie d’échecs verbale
menée par les deux protagonistes devient une sorte de duel dont ALMA et FrAnz
on ne sait lequel sortira victorieux.
ou L’excursion en MontAgne
Alma et Franz
Théâtre
Alma, c’est Alma Mahler, veuve de Gustav Mahler, musicienne
et muse des artistes allemands et autrichiens. Franz, c’est Franz
Werfel son troisième mari, écrivain praguois de langue
allemande. En 1940, comme beaucoup d’autres réfugiés en
France, ils vont tenter de gagner l’Espagne à pied à travers les
Pyrénées, dans l’espoir d’embarquer vers les États-Unis. Un
texte caustique qui raconte avec humour et dérision cette drôle
« d’excursion en montagne » vécue par deux grandes figures de la
Mitteleuropa de la première moitié du XXe siècle.
Auteur de plusieurs pièces de théâtre, Michal
Lázňovský a reçu le prix Radok (les Molières
tchèques) pour sa pièce Philoctète abandonné
(1992), ainsi que le prix littéraire Langer (1999)
pour le recueil de nouvelles Les contes de Prague et
des alentours. Il est aussi l’auteur d’une dizaine de
pièces radiophoniques (Prix des auditeurs pour Les
Jardiniers en 1987), ainsi que de scénarios pour la
télévision et le cinéma.
ISBN : 978-2-35572-094-9 13 €
contact@acoria.fr - www.acoria.fr
Couverture : illustration réalisée à partir
acoria éDiTioNSd’une photo de Natacha Boutkevitch.
Le Mensonge suivi de Alma et Franz Michal Lázňovský
acoriaMensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 1Mensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 2Mensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 3
Le me n s o n g e
suivi de
ALmA e t Fr An z
o u L’e x c u r s io n e n mo n t Ag n eMensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 4
Tous droits de traduction, de reproduction, d’adaptation
et de représentation
réservés pour tous pays.
© Acoria 2012
ISBN : 978-2-35572-094-9
Email : acoriadiffusion@free.fr
Site web : www.acoria.frMensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 5
m ic h AL Láz ňo vs ký
Le me n s o n g e
suivi de
ALmA e t Fr An z
o u L’e x c u r s io n e n mo n t Ag n e
Théâtre
Ac o r iA é Dit io n sMensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 6Mensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 7
Le me n s o n g e
Traduit du tchèque par
Frédérique Smetana
avec la complicité de l’auteur.
Personnages :
L’in g é n ie u r
c At h e r in eMensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 8Mensonge Inter 135x215_Acoria éditions 22/08/2012 19:12 Page 9
s cène 1
La pièce se déroule à Prague, quelques années après la
« Révolution de velours », dans une demeure bourgeoise d’avant
guerre. Les portes-fenêtres donnant sur la terrasse sont fermées et
les volets clos. L’ingénieur lit, près d’une lampe allumée. La
sonnette de la porte d’entrée retentit. L’ingénieur ne bouge pas.
Une nouvelle sonner ie. L’ingénieur lève la tête, étonné. Il pose
enfin ses lunettes et se lève. Troisième coup de sonnette.
L’in g é n ie u r : Qu’est-ce qui se passe ?
La suite peut être jouée « hors-champs ». L’ingénieur ouvre la
porte prudemment. Une jeune femme avenante se tient devant lui.
Elle lui sourit. L’ingénieur la dévisage avec méfiance.
c At h e r in e : Bonjour.
L’in g é n ie u r : Bonjour.
Un moment de silence. Tous les deux s’examinent.
Vous désirez ?
c At h e r in e : Je voudrais vous parler.
L’in g é n ie u r : Il est arrivé quelque chose ?
c At h e r in e : Non.
L’in g é n ie u r : Alors, pourquoi voulez-vous me parler ?
c At h e r in e : Pas ici.
L’ingénieur jette un coup d’œil derrière elle pour s’assurer qu’elle
est seule. Elle en profite pour se glisser à l’intérieur de la maison.
L’ingénieur s’affole.
L’in g é n ie u r : Mais, attendez ! Qui vous a permis…
9