Les beaux simulacres

De
Publié par

"Je suis un manipulateur de sentiments, un escroc des coeurs et je suis payé pour cela. Je n'ai pas honte : si le prix de la vérité est le malheur, alors mentons, trichons, fraudons. Je fais un enfant dans le dos du destin et je rectifie les erreurs. Vous avez besoin de mes services ? Une tierce personne à secourir ? Combler la solitude d'un ami ? Entrez dans le jeu et mettez les masques. Je suis Arlequin, Polichinelle, Scapin, Pantalone et tous les autres à la fois. Laissez entrer l'usurpateur. Laissez venir à vous l'artiste."
Publié le : vendredi 1 octobre 2010
Lecture(s) : 308
EAN13 : 9782296705609
Nombre de pages : 84
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
  
Frédéric OLIVIER 

       !  "#      !"#"#$"#$%" &' !##$#$%
Personnages
Scène 1: BARBARA GRANT: vieille actrice LISE BAILLET: jeune femme Scène 2: ALAIN,LIO,CLAUDE,MOSS, ROSY: les amis quinquagénaires JUDITH: jeune femme Scène 3: ANNE: la mère, la cinquantaine passée OLIVIA: la fille, trentenaire ARMAND: le père, la soixantaine Scène 4: EMMA,BABETH,LOUISE: les sœurs (vingt ans) AUDE: la colocataire des sœurs (vingtcinq ans) LE PERE: assez âgé etL'HOMME
5

Scène 1
Dans la loge de l’artiste Bérénice Grant. Un lieu impersonnel, aucune photographie, des costumes sur un cintre, deux chaises. L’actrice vieillissante se démaquille devant la glace. Ses gestes sont mécaniques. Elle ne s’attarde pas à une quelconque introspection narcissique. On frappe timidement à la porte.
BARBARA GRANT(ronchonnant). Oui ?
La porte s’ouvre lentement et la tête d’une jeune femme hésitante apparaît.
LA JEUNE FEMME (faiblement). Lise Baillet, journaliste auPublic Presse. Nous avions rendezvous après la…
7
BARBARA GRANT(l'interrompantsèchement). C’est bon, entrez.
La jeune journaliste entre et reste plantée au milieu de la loge.Quelques secondes de silence.Barbara Grant continue à se démaquiller sans accorder le moindre intérêt à la journaliste.
LISE BAILLET(hésitante). C’est un honneur…
BARBARA GRANT (désagréable). Libre à vous de m’interviewer debout, mais ne comptez pas sur moi pour me lever. Sinon vous pouvez poser votre…vous asseoir.
LISE BAILLET. Merci. C’est un honneur pour moi de…
BARBARA GRANT (la coupe d'une voix sévère). Pour moi aussi !
LISE BAILLET (s’asseyant sur une chaise, très mal à l’aise. Elle consulte ses notes, tremblantes. Puis parle d'une manière mécanique). Vous ne donnez plus d’interview depuis des années et je ressens comme un privilège ma présence devant vous.
BARBARA GRANT (toujours agressive). Ma chère demoiselle, mettons les choses au point immédiatement. Je ne donne plus d’interview depuis des années car on ne me demande plus d’interview depuis des années. Alors cessons les formules d’ultra
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.