//img.uscri.be/pth/425c71275848fbe9085575b1459c031e6dd99eca
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Rêve de Lou

De
142 pages
En rêve, une femme devient Lou Salomé, et permet la rencontre de Friedrich Nietzsche, Sigmund Freud et Carl Jung. Alors qu'elle les interroge sur le féminin et le sacré, elle disparaît dans un passage métaphysique. S'ensuivra, pour l'improbable trio, une opération de sauvetage métaphysique. Pourront-ils unir leurs intelligences, ou resteront-ils figés dans des rapports de domination et des conflits de personnalités ?
Voir plus Voir moins
Cécile Chavel
Rêve de Lou Freud, Nietzsche, Jung, Lou Salomé, le féminin et le sacré
Comédie en quatre actes
Rêve de Lou
Collection « Théâtres » dirigée par Denis Pryen et Jérôme Martin Dernières parutionsThierry MOURJAN,Je suis né le jour de mon anniversaire, 2016. Monique Caminade, Les papillons étrangers, 2016 Philippe GOUDOUR,In extremis, 2016. Jean-Luc TABARD,Mise en Bière pour une Bonne Poire,2016. Michelle BOTTARO,Souriez, vous êtes filmés !,2016. Bernard RONGIER, Ils n’en mouraient pas tous, Scène du ridicule ordinaire, 2016. Gérard ASTOR,Labyrinthes, 2016. Arlette FÉTAT,La traversée, 2016. Jasna SAMIC,Trois histoires, un destin,2016. Manault DEVA,Comme une fleur, 2015 Pierre TAMINIAUX,Le grand chambardement, 2015 Nazly SADEGHI,Nergale, 2015 Rachid HAKKARI,Le marchand, 2015. Jean-Loup PHILLIPE,Barbe Bleue, 2015 Thomas BITTON,Nous les génies, 2015. Veronika BOUTINOVA,Calais Cul-de-sac, 2015. Florent MEYER,Capitalisme, 2015. Patrick PONCET,Albert, L’espace d’un temps, 2015. Irène KRASSILCHIK,L’Orage, 2015. Danielle et Christian MORRIS,Sigmund Freud et le fantôme d’Oscar Wilde, 2015. Rina NOVI,Transes... sexuelles, ou comment soigner la migraine des yeux, 2015. Anne-Marie STORME,Traverser la nuit (Durch die nacht), 2015. Robert POUDEROU,Les polyamoureux, 2015 Marie-Françoise MOULADY-IBOVI,C’est la sorcellerie Kindoki !, 2015 Rolland BARRAUX,Le bûcher des vanités, 2015 Nicole COUDERC,Toi ma forêt, 2015.
Cécile CHAVELRêve de LouFreud, Nietzsche, Jung, Lou Salomé, le féminin et le sacré Comédie en quatre actes
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09423-6 EAN : 9782343094236
Les Personnages L : Lou Salomé, écrivain, psychanalyste. N : Friedrich Nietzsche, philosophe. F : Sigmund Freud, psychanalyste, fondateur de la psychanalyse. J : Carl Gustav Jung : psychiatre, inventeur de la psychologie analytique. Louisa : Psychanalyste, version de Lou au XXIe siècle, jouée par L. Daniel : Patient de Louisa, joué par J. Note de l’auteur: les personnages sont pris au summum de leur créativité intellectuelle. La notion de temps historique réel est donc bouleversée au profit de la rencontre onirique ainsi créée.
5
Acte I, la rencontre Scène I. L et N Dans un salon, une femme est assise à une table. Elle est en costume contemporain. Elle écrit puis repose sa tête sur ses bras et s’endort. Noir. Lumière sur le même salon. La femme a disparu ; c’est N. qui est assis et écrit à la table. On entend frapper à la porte. N : Entrez ! La même femme qu’au début entre, mais en costume du début du XXe siècle. L (entrant avec entrainMon cher Friedrich, ça y est ) : ! j’ai trouvé ! N : Ah ! Lou, mon amie ! Quel plaisir ! Trouvé quoi ? L : Le chaînon manquant à nos explications de l’autre soir. N (moqueur) : Ah oui ? Vous vouliez faire un collier ?
7
L : Nous nous demandions pourquoi les Hommes croient toujours en un dieu, ou une autorité suprême à laquelle ils se soumettent, vous vous souvenez ? N (joueur) : Vous croyez en moi, c’est normal, jusqu’à ce que vous ayez progressé... Mais comme vous êtes femme je doute que... L (l’interrompant,gentiment) : Mufle ! N : Oui, les Hommes se soumettent à un Dieu, au lieu de devenir suprêmes eux-mêmes, comme je me tue à l’expliquer. Mais c’est bien parce qu’ils ne vous connaissent pas sinon c’est à vous qu’ils se soumettraient tout de suite, comme moi... L : Voyons Friedrich ! Je disais que nous sommes sûrement structurés hiérarchiquement. N : A vos ordres mon général. L : Et si c’est le cas, ça expliquerait la fascination des foules pour le pouvoir. (N. fait mine de lui obéir servilement) Arrêtez de faire le pitre, voulez-vous ? Cette autorité hiérarchique, on la retrouve dans la famille, dans la société, dans le divin, dans l’univers et... N (l’interrompant) : Dans les fruits. L : Pardon ? N (la regardant amoureusement) : Votre teint de pêche est supérieur à votre teint de fraise qui domine votre teint d’abricot lorsque...
8
L : Mais écoutez-moi enfin ! N : Non là, c’est plutôt la tomate... L : Vous êtes insupportable quand vous le voulez. Asseyez-vous ! N : Bien mademoiselle. Quelle fermeté ! L : Et donc, disais-je, il nous faut par conséquent comprendre le lien entre Dieu et le féminin. N : Ah. Très bien. Euh... pourquoi ? L : Là est la clef. N : Mais c’est très simple : Dieu est mort et les femmes… le pleurent. L (sans l’écouter) : Et voici mon plan. N : Vous avez déjà un plan ? Laissez-moi deviner : on va sur la lune, on demande au principe créateur et on revient pour annoncer au monde qu’on a compris les femmes. L : Mais pas du tout ! N (déçu) : Ah non ? Alors elles vont continuer à nous... L (l’interrompant) : Notre soumission à une autorité suprême est liée à la structure psychique elle-même ! N : Quoi ? Vous ne vous soumettez pas par amour pour moi ? Pfff... Vous m’en voyez meurtri...
9