//img.uscri.be/pth/7e40c25902fc8ef73f931ea1065d98ba1ea539b8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Je devais le dire

De
103 pages
Après Histoires de dires, Jean Sanitas publie Je devais le dire. Il dit toujours ce qu'il a envie de dire, à la manière de Prévert, Devos ou Apollinaire, "EN VERS ET CONTRE TOUT". Toujours teintés d'humour, les poèmes de Sanitas expriment son combat contre l'injustice, pour la vérité, lutte d'aujourd'hui pour un lendemain meilleur à ceux pour lesquels l'aujourd'hui est mauvais.
Voir plus Voir moins

JEAN

SANITAS

je devais le dire
poèmes

L'Harmattan

Rue des Ecoles
Cette collection accueille des essais, certain mais ne pouvant supporter de diffusion large. La collection Rue des Ecoles a pour tous travaux personnels, venus de tous philosophique, politique, etc. d'un intérêt éditorial gros tirages et une principe l'édition de horizons: historique,

Déjà parus

Madeleine TICHETTE, La vie d'une mulâtresse de Cayenne. 1901-1997, Les cahiers de Madeleine., 2007. Bernard REMACK, Petite... Prends ma main, 2007. Julien CABOCEL, Remix Paul Pi, 2007. Isabelle LUCAZEAU, La vie du capitaine Rolland (17621841), 2007.

Albert SALON, Colas colo - Colas colère, 2007.
François SAUTERON, Quelques vies oubliées, 2007. Patrick LETERRIER, Et là vivent des hommes. Témoignage d'un enseignant en Maison d'arrêt, 2006. Annette GOND ELLE, Des rêves raisonnables, 2006 Émile M. TUBIANA, Les trésors cachés, 2006 Jean-Claude LOPEZ, Trente-deux ans derrière les barreaux, 2006 Maryse VUILLERMET, Et toi, ton pays, il est où ?, 2006. Ahmed KHIREDDINE, Rocher de sel. Vie de l'écrivain Mohamed Bencherif, 2006. Pierre ESPERBÉ, La presse: à croire ou à laisser, 2006. Roger TINDILIERE, Les années glorieuses, 2006. Jacqueline et Philippe NUCHO-TROPLENT, Le moulin d'espérance,2006. Sylviane VAYABOURY, Rue Lallouette prolongée, 2006. François CHAPUT, À corps et à cris, 2006. Cédric TUIL, Recueil d'articles sur Madagascar, 2006. Maguy VAUTIER, Vents de sable, 2006.

DU

MEME AUTEUR:

~ AiJœz-voos \;Bgner (FditanB Franc;<risRéunis) 1SJx rœes b1arrhes pour un noir (Fditeurs Français Réunis)

lli joor et une mIit (Editeurs Français ~ la Ïiberté a la :(Brole (Fditioos
~;:t

Réunis)
1e9)

Pa.rbJsee, la lB9Sioo d'une vie (Editions VéÙBDnt)

~
fus 1uoœs du ciel (Aéroflot)(Fditions A.P.N.) le Rirobidjan:une terre juive en lb:i.on Soviètique (Avec le Dr Braun)(Editioos Robert Iafood) Ie sang et Je sida, préfa:e du Dr Michel IillJDusin (Editions 1 'HumaLtcm et Fditions chIPavillon) Pour que daœin EDit plus luœ.in (Ie Sa:wrs Pop.J1aire Français), préface de Pierre Perret, (Editions 1 'Ikmattan et Editions du Pavilloo.)
RECITS H.J.:)1ll<J..QJES

les tribulat::ims d'un résistant auvergna.t ordi naire (la tAt-ml1~ du M:nt lbrhet),préfoc.e Iucie Au.b:ra:. (Fditiœs l'Iht:m::n.tan) fus t:errorlstes auvergnats qui Sivaient se 1Bttre et DDJrlr, préface Fdooxl TI?t'1::arrhé (Fditions l' lkmBttan) Ie petit EDIdat de C1~t-Ferrand (prêtre wvrier cu militant révo1ut:iœaaire?) prêfoce André Ch1.ClCR; (Fditims gne l'Ihmattan)

NOOVE£.ŒS

la grande colère de Big Beef Bill, taureau Auvergnat (DJ.ustrat:ioo. de l'auteur et de Georges 8&re) (Fditioos ItllunaLtan) BANIES ~ (A11uIB) Récits h:istoriques: léniœ en octobre, préfoce de Ioois Aragcn (Fdi tions Iàrgm.xl) la h=tt"~11~ de la leretva (Tito),préfaœ de Georgette Elgey (Fditioos Ihrgaud) les Paques ~lAntes,préfoce de H:mi lt>guèœ, (Fditioos ~) Ie sel et le cotm (Gmbi) (Fditioos D3rgaud) IŒMES Hi.stoires de dite (I11ust:ratiœ face de Chraz (Fditiœs 1 '&~t
INIERV.ŒWES

de l'auteur), tan)

pré-

~ préface

de survivants

des caop3 de la DDrt nazis,

de Mmi.ce Cling (Fditiœs

1'&maLtan)

<XNIES Ie furgonde et le KalanitAm1 freu, illustrations de Georges &rre (Fditioos 1 'H:mœ.ttan) ~ FlCTJ..<N Ie JŒIraJ.deur (Fditioos

Iàrgaud)

AVENIURE

la mit des castors (Fanfan la 1blipe) (Fditioos V.M.S.)

BANDES DESSINEES (Fascicules ccmplets) Aventure : hl JXDl e la loi (Fditioos khette) d D:st::i.natioo danger (Fditioos Ikhette) les mystères de 1'<best (Editioos H:rhette) W:stern : i El Cœgoœr (Fditioos khette) &i.~e fiction: &mny &ID.(Aventures et Voyages) BANDES DESSINEES (Récits dans la presse de la jeunesse) Récits h:istor:iques: SiDD1Polivar (Jeunes Années) G:IriIBld:i ( Jeunes Années) Pastml (Jeunes Années) complets

BANDES DESSINEES (Récits
presse illustrée) Récits d'aventure : Fanfan la 1\il.ipe la p:lI:rou:i11ede la jungle Fob Mlllard et Ptrl:m Récits caniques: Pif le Chien

à suite

dans la

Placid et

M.:Jzo

lor et M10uf Iéot tête à {BIt (Fditioos BANDES DESSINEES presse quotidienne) les orgues du diable

V.M.S.)

(Récits~.ini3gé$~.dans la

(la révolte des Jacques) TchaIBiev (lli paysan général en 1917) Vercingétorix, le guerrier à l'alouette M>rt à W:xmded Knee (les dernières guerres inrl;~nes)

BANDES Imre)

DESSINEES (funs la presse hebdœa-

Récits historiques: L'orcŒstre raJge ,d'après le livre de Gi1.1e9Perrault (la Vie <bvrière) DISQUES le tour du JDJI)()en 8) mirutes (le voyage de Youe ri Gagarine,1e pranier hœn:e de l'eBIB=e).Avec le
("('lIAi;PJ1 RogerPigault (le 01ant du MD1e)

PREFACE
Je n'étais pas obligé de le dire.

Certains prétendent que ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule,personnellement,je préfèrerais qu'on n'ébruite pas trop ce genre de conneries en branches parce qu'il y en a tellement qui finissent par le croire que la majorité silencieuse devient assourdissante .D'autres nous assurent que le poète a toujours raison,c'est souvent vrai,et je le regrette parfois,notamment quand la poésie est triste.Heureusement,Jean Sanitas n'est ni triste,ni muet,ni même dans la majorité,il est seulement vivant et c'est déjà pas mal.Il a tellement de choses à raconter,en prose ou en vers, en dessins ou en textes,sur le comportement des gens ou des animaux (à mon avis,il a moins de mépris pour la deuxième catégorie que pour certains représentants de la première), qu'il n'arrête pas de remplir des pages et qu'on ne s'en lasse pas,justement parce qu'il ne confond jamais les canards sauvages avec de vulgaires enfants du Bon Dieu,"qui n'ont qu'un bec,et n'eurent jamais envie ou de n'en plus avoir ou bien d'en avoir deux". Alors,même si la mode est à l'admiration des résistants disparus,ceux et celles que les démagogues qui les combattaient de leur vivant parce qu'ils emmerdaient le monde à ne jamais vouloir se couler dans le moule encensent avec de beaux discours creux quand ils ont enfin cessé d'empêcher les braves bourgeois de dormir en bavant sur leur magot,je propose que cette fois-ci on se penche plutôt sur le cas d'un de ceux qui n'ont pas fini de cogner aux parois du bocal.

Il

Jean Sanitas devait le dire, voire le répéter, que,malgré tout ce qu'il a vu,la vie n'est pas triste et que l'action,même quand elle paraît utopique,vaut mieux que la résignation. C'est pour ça que je suis très honoré qu'il m'ait choisi pour vous inciter à boire ces vers, mélange de souvenirs,de coups de coeurs et de coups de gueule qui ne changeront sans doute pas la face du monde,mais qui vous donneront peutêtre envie de préférer rester debout avec les poings dans les poches plutôt qu'à genoux les mains jointes,à regarder en l'air en attendant un deuxième déluge. Et puis collaborer! pour une fois qu'on peut être fier de

Merci Jean, tiens bon la rampe,et ploucs à toutes et à tous.

amitiés

Chraz

l2

Le

Poète anc.ien Prét.endai t
Exprimer la réalité Ou En créer une autre,idéale Le Poète moderne Cherche Dans la poésie le secret du monde Et Celui de sa transformation. Octavio PAZ

~S\~,~)

t~:: ~~cAt~.
~S~

~ ÇdvR~

1
13

14