La vie avec soi

De
Publié par

Comme un écho à son premier livre « Lumière cachée », l'auteur explore dans « La vie avec soi », la lutte entre l'obscurité et la lumière, le combat entre la vie et la mort.
Publié le : lundi 2 novembre 2015
Lecture(s) : 34
Tags :
EAN13 : 9782336394381
Nombre de pages : 118
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

VRL[DQWDLQH G·DQQpHV UpÁpFKLVVDQW VXU OD ÀQLWXGH HW

O·DXEH OD MRLH GX FRUSV HW GH O·HVSULW UpXQLV © ,O VXIÀW GH

/H VHQWLHU DX ERUG GX ÁHXYH

GHX[ IRLV GDQV OH PrPH ÁHXYH ª

François Augé

François Augé

La vie avec soi

La vie avec soi

ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ

ȱ
ȱ
©ȱL’Harmattan,ȱ2015ȱ
5Ȭ7,ȱrueȱdeȱl’Ecoleȱpolytechnique,ȱ75005ȱParisȱ
ȱ
http://www.harmattan.frȱ
diffusion.harmattan@wanadoo.frȱ
harmattan1@wanadoo.frȱ
ISBNȱ:ȱ978Ȭ2Ȭ343Ȭ07235Ȭ7ȱ
ȱ
EANȱ:ȱ9782343072357

ȱ

Laȱvieȱavecȱsoiȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ

Écrituresȱ
CollectionȱfondéeȱparȱMaguyȱAlbetȱ
ȱ
Serenoȱ(Y.),ȱLaȱnuéeȱblanche,ȱ2015.ȱ
Bourgouinȱ(Sylvie),ȱL’orȱdeȱlaȱmisère,ȱ2015.ȱ
Winlingȱ(François),ȱLaȱclefȱdesȱportesȱcloses,ȱ2015.ȱ
Lissorguesȱ(Yvan),ȱCeȱtempsȱdesȱcerises,ȱ2015.ȱ
DestombesȬDufermontȱ(Michel),ȱLaȱvilleȱauxȱremparts,ȱ
2015.ȱ
Mignotȱ(Fabrice),ȱHauteȱtensionȱauȱLaos,ȱ2015.ȱ
Michelsonȱ(Léda),ȱChapultepec,ȱ2015.ȱ
Quentinȱ(MarieȬChristine),ȱDesȱbleusȱauȱciel,ȱ2015.ȱ
AubertȬColombaniȱ(Eliane),ȱLeȱchâteauȱduȱtempsȱperdu,ȱ
2015.ȱ
Lozac’hȱ(Alain),ȱLaȱclairièreȱduȱmensonge,ȱ2015.ȱ
Serrieȱ(Gérard),ȱJ’aiȱuneȱâme,ȱ2014.ȱ
Godetȱ(Francia),ȱLaȱmaisonȱd’Elise,ȱ2014.ȱ
Dauphinȱ(Elsa),ȱL’accident,ȱ2014.ȱ
Pallianoȱ(Jean),ȱLanaȱStern,ȱ2014.ȱ
Gutwirthȱ(Pierre),ȱL’éclatȱdesȱténèbres,ȱ2014.ȱ

**ȱ
Cesȱquinzeȱderniersȱtitresȱdeȱlaȱcollectionȱsontȱclassésȱparȱordreȱ
chronologiqueȱenȱcommençantȱparȱleȱplusȱrécent.ȱLaȱlisteȱcomplèteȱdesȱ
parutions,ȱavecȱuneȱcourteȱprésentationȱduȱcontenuȱdesȱouvrages,ȱ
peutȱêtreȱconsultéeȱsurȱleȱsiteȱwww.harmattan.frȱ
ȱȱ
ȱ

ȱ

FrançoisȱAugéȱ

Laȱvieȱavecȱsoiȱ

ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ

ȱ
L’Harmattanȱ

Duȱmêmeȱauteur,ȱauxȱéditionsȱL’Harmattanȱȱ
ȱ
Poésieȱ:ȱȱ
Lumièreȱcachée,ȱ2007ȱȱ
Vigne,ȱ2008ȱȱ
LeȱNoyerȬSeul,ȱ2009ȱȱ
LeȱDivanȱdansȱlesȱarbres,ȱ2010ȱȱ
Horsȱje,ȱ2013ȱȱ
Féminin,ȱ2014ȱȱ
ȱ
Récits,ȱEssaisȱ:ȱȱ
L’Écoleȱestȱfinie,ȱ2011ȱȱ
L’ÉcoleȱdeȱAȱàȱZ,ȱPetitȱDictionnaireȱpersonnel,ȱ2012ȱ
Petitesȱchosesȱsurȱl’école,ȱ2014ȱ
ȱ

1

ȱ

Construireȱuneȱpensée,ȱuneȱidée,ȱuneȱutopie.ȱL’entretenirȱ
dansȱsaȱtêteȱcommeȱunȱfeuȱdeȱvestale,ȱloinȱduȱbruitȱduȱ
monde.ȱYȱrêver,ȱenȱimprégnerȱsonȱsommeil,ȱjusqueȱdansȱ
sonȱsouffleȱleȱplusȱinfime.ȱVivreȱpourȱelle,ȱlaȱprotégerȱ
commeȱuneȱenfantȱencoreȱfragile.ȱPenserȱàȱsonȱâgeȱmûr.ȱ
L’aimer.ȱCommeȱsiȱelleȱétaitȱlaȱraisonȱdeȱsaȱvie.ȱL’uniqueȱ
objetȱdeȱsonȱsentiment.ȱLaȱchérirȱsansȱréserve.ȱ

Leȱbleuȱnuitȱduȱsoirȱseȱtransformeȱenȱgrisȱpuisȱenȱnoir.ȱ
Commentȱseraȱmonȱreposȱ?ȱJ’aimeȱcesȱmoments,ȱquiȱseȱglisȬ
sentȱentreȱlesȱpaysȱdeȱmonȱcorpsȱcommeȱdesȱfrontièresȱàȱlaȱ
ceintureȱdélacéeȱ;ȱilsȱouvrentȱdesȱportesȱqueȱjeȱneȱconnaisȱ
pasȱ;ȱilsȱm’apportentȱdesȱvibrationsȱpourȱfaireȱrésonnerȱ
monȱutopie,ȱluiȱdonnerȱuneȱrespiration,ȱuneȱlumière.ȱJeȱ
m’abandonneȱdansȱlesȱprofondeursȱdeȱmaȱmaisonȱancesȬ
traleȱpourȱyȱtrouverȱleȱsilenceȱpropiceȱàȱlaȱrencontreȱdeȱl’inȬ
connu.ȱ

2

ȱ

Connaîtreȱl’enversȱduȱdécor.ȱExplorerȱleȱmondeȱdesȱmorts.ȱ
Rencontrerȱceuxȱqueȱl’onȱn’aȱpasȱconnus,ȱqueȱl’onȱaȱpeuȱ
connusȱ;ȱceuxȱqueȱl’onȱaȱcôtoyésȱmaisȱqu’onȱaȱmalȱconnusȱ;ȱ
ceuxȱquiȱnousȱétaientȱindispensables,ȱqueȱl’onȱaimait.ȱ
Étrangeȱsouhaitȱqueȱceluiȱdeȱdescendreȱdansȱleȱpaysȱdesȱ

âmesȱmortesȱ;ȱdesȱcœursȱarrêtés.ȱÉtrangeȱsentimentȱqueȱceȬ
luiȱdeȱressentirȱlesȱmortsȱplusȱprésentsȱqueȱlesȱvivants,ȱ
commeȱsiȱleurȱmanqueȱlesȱfaisaitȱexisterȱavecȱplusȱdeȱforce.ȱ
Tantȱdeȱquestionsȱalorsȱqu’ilsȱontȱdisparuȱàȱjamais.ȱNotreȱ
vieȱseȱnourritȱdeȱleurȱabsence,ȱelleȱpuiseȱdansȱleurȱsouvenirȱ
desȱraisonsȱdeȱneȱpasȱs’arrêter.ȱLesȱpremiersȱvivantsȱ
avaientȬilsȱcetteȱangoisseȱdeȱlaȱfin,ȱeuxȱquiȱétaientȱlesȱpreȬ
miersȱfilamentsȱdeȱlumièreȱ?ȱEntendaientȬilsȱdesȱvoixȱproȬ
fondesȱleurȱenvoyerȱdesȱvibrationsȱlesȱinvitantȱauȱvoyageȱ
versȱlaȱsourceȱ?ȱOuȱbienȱs’enȱallaientȬilsȱversȱl’estuaireȱ
commeȱdesȱcoquesȱfragiles,ȱdontȱlaȱseuleȱpenséeȱétaitȱdeȱ
s’agripperȱàȱuneȱriveȱpourȱs’yȱreposerȱleȱtempsȱd’uneȱvieȱ?ȱ

Siȱjeȱpouvaisȱaccomplirȱceȱvoyageȱauȱpaysȱdeȱceuxȱquiȱ
ontȱperduȱleȱsouffle,ȱqu’auraisȬjeȱexactementȱàȱleurȱdire,ȱàȱ
leurȱdemanderȱ?ȱEtȱsiȱl’émotionȱmeȱbrisaitȱleȱsouffle,ȱàȱmoiȱ
aussiȱ?ȱJeȱneȱsaisȱpas.ȱUneȱnuit,ȱj’aiȱvuȱmonȱfrèreȱdisparuȱ
ouvrirȱlaȱporteȱdeȱlaȱchambreȱ;ȱjeȱmeȱsuisȱassisȱdansȱmonȱ
lit,ȱempliȱdeȱstupeurȱetȱdeȱfrissons.ȱCelaȱn’aȱduréȱqu’unȱinsȬ
tant,ȱsaȱvisiteȱm’aȱapeuréȱalorsȱqueȱj’auraisȱdûȱm’enȱréjouir.ȱ
Ilȱn’estȱplusȱrevenu,ȱjeȱleȱregrette.ȱPeutȬêtreȱvoulaitȬilȱmeȱ
parlerȱdeȱchosesȱtoutesȱsimples,ȱpourȱleȱplaisirȱdeȱlaȱconȬ
versationȱ?ȱJeȱneȱleȱsaisȱpas.ȱMaintenant,ȱilȱappréhendeȱsansȱ
douteȱl’idéeȱdeȱrevenirȱetȱdeȱm’effrayer.ȱUnȱmortȱdoitȱlaisȬ
serȱlesȱvivantsȱtranquilles,ȱseȱditȬil,ȱlàȱoùȱilȱrepose.ȱJeȱvouȬ
draisȱtantȱleȱrevoir.ȱ

ȱ

3

ȱ

Avantȱd’êtreȱnés,ȱnousȱn’étionsȱpas.ȱNousȱn’existionsȱpas.ȱ
C’estȱpeutȬêtreȱceȱqueȱl’onȱappelleȱleȱnéant.ȱC’estȱenȱvenantȱ
auȱmonde,ȱenȱapparaissantȱdansȱlaȱlumièreȱqueȱnousȱallonsȱ
connaîtreȱl’existence,ȱconsubstantielleȱdeȱlaȱmort.ȱC’estȱenȱ
vivantȱqueȱnousȱallonsȱdécouvrirȱcetteȱmort,ȱnotreȱmort,ȱ
inscriteȱdèsȱlaȱsecondeȱoùȱnousȱavonsȱpousséȱnotreȱpremierȱ
criȱauȱsortirȱduȱventreȱdeȱnotreȱmère.ȱEntreȱlaȱnuitȱamnioȬ
tiqueȱetȱlaȱnuitȱfinale,ȱilȱyȱauraȱquelquesȱfiletsȱdeȱlumièreȱ
quiȱnousȱdonnerontȱlaȱsensationȱdeȱlaȱvie.ȱC’estȱdansȱcetȱ
espaceȱténuȱqueȱnousȱsommes.ȱLaȱphilosophieȱnousȱaideȱàȱ
comprendreȱcetȱentreȬdeux,ȱàȱemprunterȱunȱcheminȱdansȱ
lequelȱl’air,ȱlaȱlumière,ȱl’eauȱetȱlaȱterreȱseȱmêlentȱpourȱnousȱ
apporterȱnourritureȱetȱréconfort.ȱ
J’aiȱtrèsȱviteȱsuȱlaȱbrièvetéȱdesȱchoses,ȱleurȱextrêmeȱfraȬ
gilité.ȱQuandȱonȱestȱrassasiéȱaprèsȱavoirȱfaitȱunȱbonȱrepas,ȱ
laȱsensationȱdeȱfaimȱs’endort,ȱmaisȱelleȱneȱdureȱqueȱ
quelquesȱheures.ȱOnȱaȱtoujoursȱfaimȱdeȱquelqueȱchose.ȱ
Mêmeȱetȱsurtoutȱquandȱonȱaȱleȱventreȱplein.ȱVouloirȱentasȬ
serȱetȱacquérirȱneȱsontȱqueȱdesȱattitudesȱquiȱmarquentȱlaȱ
faiblesseȱhumaine,ȱhumanitéȱquiȱpenseȱarrêterȱleȱcoursȱduȱ
mondeȱenȱpossédantȱdesȱrichessesȱterrestres,ȱsymbolesȱ
creuxȱd’unȱpouvoirȱmaladif.ȱQuandȱlaȱfaimȱcesse,ȱsoitȱonȱaȱ
conquisȱlaȱliberté,ȱsoitȱonȱestȱauxȱportesȱdeȱlaȱmort.ȱÊtreȱetȱ
humainȱsontȱlesȱdeuxȱmotsȱessentielsȱquiȱnousȱconstituentȱ;ȱ
ilsȱfonctionnentȱcommeȱunȱoxymoreȱquiȱvoudraitȱseȱ
transformerȱenȱpléonasme,ȱmaisȱenȱvain.ȱC’estȱceȱconflitȱ
sémantiqueȱquiȱmarqueȱnotreȱsingularité.ȱEtȱnotreȱquêteȱ
incessante.ȱ

4

ȱ

Monȱpèreȱn’aȱpasȱsouhaitéȱqueȱjeȱvoieȱsaȱmèreȱmorte.ȱPeutȬ
êtreȱvoulaitȬilȱqueȱjeȱgardeȱd’elleȱleȱsouvenirȱdeȱsaȱ
générositéȱetȱdeȱsaȱgentillesse.ȱPourtant,ȱj’avaisȱvingtȬcinqȱ
ans.ȱJeȱdisȱqu’ilȱneȱl’aȱpasȱsouhaité,ȱmaisȱestȬceȱlaȱvéritéȱ?ȱJeȱ
leȱpense,ȱmêmeȱsiȱcesȱmomentsȬlàȱontȱdeȱlaȱdifficultéȱàȱ
revenirȱàȱmaȱmémoire.ȱJeȱmeȱrappelleȱquandȱmêmeȱ
quelquesȱinstantsȱdeȱl’enterrement,ȱlaȱmiseȱenȱterreȱauȱ
cimetière,ȱsurtout.ȱC’étaitȱenȱjuin.ȱAuȱdébutȱduȱmois,ȱelleȱ
étaitȱtombéeȱdeȱlaȱchaiseȱsurȱlaquelleȱelleȱétaitȱmontée,ȱafinȱ
deȱ«ȱfaireȱ»ȱlesȱvitresȱdeȱlaȱfenêtreȱdeȱsaȱchambre.ȱLaȱtêteȱ
avaitȱportéȱdurementȱsurȱleȱcarrelageȱrougeȱetȱunȱminceȱ
filetȱdeȱsangȱétaitȱvenuȱstrierȱlaȱsurfaceȱfroide.ȱMaȱgrandȬ
mèreȱavaitȱeuȱquatreȬvingtȬdixȬhuitȱansȱenȱmars,ȱelleȱn’étaitȱ
jamaisȱmaladeȱmalgréȱtoutesȱlesȱsouffrancesȱetȱprivationsȱ
qu’elleȱavaitȱpuȱconnaître.ȱLesȱdeuxȱguerresȱetȱlaȱmortȱdeȱ
sonȱmari,ȱAbel,ȱtrenteȱansȱauparavant,ȱatteintȱdeȱlaȱmaladieȱ
deȱParkinsonȱ;ȱsansȱparlerȱdeȱlaȱmarmiteȱd’eauȱbouillanteȱ
quiȱs’étaitȱrenverséeȱsurȱsonȱpiedȱgaucheȱetȱavaitȱtransȬ
forméȱsaȱpeauȱenȱcarapaceȱdeȱcrocodile.ȱ
Jeȱn’aiȱpasȱvuȱmonȱaïeuleȱLucieȱsurȱsonȱlitȱdeȱmort.ȱJ’auȬ
raisȱtantȱaiméȱluiȱdireȱdesȱmotsȱsimplesȱpourȱluiȱdireȱadieu,ȱ
pourȱluiȱdireȱcombienȱlaȱlueurȱdeȱsonȱregardȱétaitȱplusȱ
qu’uneȱlumièreȱdansȱleȱtempsȱdeȱmonȱenfance,ȱmaisȱencoreȱ
dansȱceluiȱdeȱmonȱadolescence.ȱAujourd’huiȱencoreȱelleȱmeȱ
manque,ȱsouventȱjeȱpenseȱàȱelle,ȱmêmeȱquandȱjeȱneȱlaȱ
regardeȱpasȱsurȱlaȱphotoȱdeȱfamilleȱposéeȱsurȱmonȱbureau.ȱ
Elleȱdemeureȱleȱpilierȱlumineuxȱquiȱéclaireȱmesȱnuitsȱ
tristes.ȱ

10ȱ

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.