//img.uscri.be/pth/e87d270d5cbc1b4eceae1e472dd29559c1d12324
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Rage dedans

De
107 pages
Rage dedans peut être considéré comme une expérience de poésie photographique. Les thèmes brandis ici tiennent à cœur à leur auteure. À travers ses poèmes, elle dénonce des états de fait sociaux qui lui semblent inacceptables de par leur injustice et leur irrationalité. Poésie revendicatrice tournée vers l’extérieur et non vers le “moi”. Une phrase et un rythme simples dans lesquels se déploie l’essence, l’essentiel d’une vie : l’amour. L’amour avec un grand A et l’amour de la vie, de la justice, de la solidarité, de la nature…
Née à Montréal, Caroline Mongeau fait des études universitaires en littérature avant de s’investir dans la sculpture sur argile et sur bronze. Elle expose d’ailleurs dans différentes galeries de Montréal et de Québec. Mère de quatre enfants, elle s’est toujours impliquée dans son milieu de vie, notamment en environnement.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Rage dedans poèmes
CAROLINE MONGEAU
© ÉLP éditeur, 2012 www.elpediteur.com elpediteur@yahoo.ca
ISBN :978-2-923916-51-4
Image de la couverture: Vignette - Tokujin Yoshioka : Design Miami, Tornado, 2007. Fond - Justin Hobson : F5 Tornado @ Elie, Manitoba, 2007. Sources : Wikimedia commons (CC BY-SA 2.0).
Polices libres de droit utilisées pour la composition de cet ouvrage : Linux Libertine et Libération Sans
ÉLP éditeur, le service d'éditions d'écouter lire penser, un site dédié à la culture Web francophone depuis 2005, vous rap= pelle que ce fichier est un livre numérique (ebook). En l'ache= tant, vous vous engagez à le considérer comme un objet unique destiné à votre usage personnel.
À mon « Amour », les globules rouges de ma vie !
Un petit «Prince»
J’ai vu couché sur le béton Un ange blond Le cœur et les habits en loques. Un Apollon, sale Triste, perdu et rebelle. Un oiseau tombé d’un nid À qui il manque une aile.
Un petit prince perdu dans son désert Inconscient de tout le potentiel Qui dort enfoui au fond de lui. Le cœur gelé d’injections et de froid Il ne voit plus le bleu immaculé du ciel pour toit. Cette terre qui lui appartient Et qu’il peut, s’il le veut, tenir dans sa main, S’en servir, s’y nourrir, s’y lover La modeler, la mettre à ses pieds.
J’ai vu couché sur le béton Un ange blond Le cœur et les habits en loques. Un Apollon, sale Triste, perdu et rebelle. Un oiseau tombé d’un nid À qui il manque une aile.
J’aurais voulu le soigner, le caresser Le réveiller, peut-être d’un baiser, Afin de mieux l’apprivoiser, Lui redonner confiance. Lui dire comme elle est belle sa vie, Immense devant lui…
J’aurais voulu lui dire Que tout lui est permis Que tout est possible. Colorier ses rêves Effacer les barrières de ses envies, De ses désirs, Le faire rire, Lui faire plaisir.
Caroline Mongeau –Rage dedans5 /
J’ai vu couché sur le béton Un ange blond Le cœur et les habits en loques. Un Apollon, sale Triste, perdu et rebelle. Un oiseau tombé d’un nid À qui il manque une aile.
J’aurais voulu lui dire Qu’il n’est plus seul Qu’il est beau et qu’on l’aime, Qu’il déborde de potentiel.
J’aurais voulu ranimer la vie Gelée au fond de lui. Mais je n’ai pas su m’y prendre, Je n’ai pas osé le prendre Lui tenir la main Et l’emmener vers demain.
Caroline Mongeau –Rage dedans / 6
Je n’ai su qu’emporter son image Celle de cet ange blond Cet Apollon Blessé au fond du cœur Que j’ai laissé seul Perdu dans sa noirceur.
J’ai vu couché sur le béton Des clones d’anges blonds Le cœur et les habits en loques. Des Apollon, sales Tristes, perdus et rebelles. Des oiseaux tombés d’un nid À qui il manque une aile.
Caroline Mongeau –Rage dedans7 /
Femme girafe
Femme voilée Femme prostituée Femme promise Femme excisée Femme échangée Femme esclave Femme pauvre Femme de réconfort Femme geisha Femme monoparentale Femme en prison Femme girafe Comme dans un zoo Derrière des barreaux.
Caroline Mongeau –Rage dedans / 8
De l’amour à donner
J’ai de l’amour à revendre À qui veut bien le prendre J’ai de l’amour en trop À faire couler des paquebots.
En faire profiter toute une armée Le multiplier, le mettre au carré S’en faire des paniers, des colliers, des bébés.
J’ai de l’amour à revendre À qui veut bien le prendre J’ai de l’amour en trop À faire couler des paquebots.
J’en ai à la pelle Pour les fins, pour les fous Le mettre bout à bout En faire des ribambelles Pour se le mettre au cou.
Caroline Mongeau –Rage dedans9 /
J’ai de l’amour à revendre À qui veut bien le prendre J’ai de l’amour en trop À faire couler des paquebots.
À faire claironner tout un orchestre Tinter toutes les notes Faire un «Tonnerre de Brest» Et carillonner toutes les cloches.
J’ai de l’amour à revendre À qui veut bien le prendre J’ai de l’amour en trop À faire couler des paquebots.
À en faire des poèmes Les clamer sur tous les toits L’amour donne tous les droits À ceux qui s’aiment.
Caroline Mongeau –Rage dedans10 /