Frances & Bernard

De
Publié par

Il s’agit avant tout d’une histoire d’amour. Elle commence à l’été 1957, dans un atelier d’écriture : Frances Reardon, romancière débutante sans le sou, y rencontre le séduisant Bernard Elliot, poète bien né et déjà lancé.
À la fin de l’été, la première lettre est envoyée. Il faut s’écrire, et se revoir peut-être, pour reprendre les conversations laissées en suspens. L’échange durera dix ans. 
D’abord pudique et fragile, l’écriture se libère, au fil des lignes et de leurs retrouvailles, à New York. Ensemble, ils vont explorer les limites de la foi, de la littérature, de la passion, de la raison, du sacrifice. Mais s’ils sont fous l’un de l’autre, vivre ensemble ne va pas de soi. Bernard est un homme tourmenté, et Frances veut être libre. Peut-on aimer au point de se perdre en l’autre ? À quoi renoncer par amour ? Ou pour devenir un artiste accompli ?

Très librement inspiré de la relation amicale entre deux figures de la littérature américaine, le poète Robert Lowell et la romancière Flannery O’Connor, ce roman épistolaire possède une grâce incomparable.

Publié le : mercredi 6 mars 2013
Lecture(s) : 19
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702152324
Nombre de pages : 296
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il s’agit avant tout d’une histoire d’amour. Elle commence à l’été 1957, dans un atelier d’écriture : Frances Reardon, romancière débutante sans le sou, y rencontre le séduisant Bernard Elliot, poète bien né et déjà lancé.
À la fin de l’été, la première lettre est envoyée. Il faut s’écrire, et se revoir peut-être, pour reprendre les conversations laissées en suspens. L’échange durera dix ans. 
D’abord pudique et fragile, l’écriture se libère, au fil des lignes et de leurs retrouvailles, à New York. Ensemble, ils vont explorer les limites de la foi, de la littérature, de la passion, de la raison, du sacrifice. Mais s’ils sont fous l’un de l’autre, vivre ensemble ne va pas de soi. Bernard est un homme tourmenté, et Frances veut être libre. Peut-on aimer au point de se perdre en l’autre ? À quoi renoncer par amour ? Ou pour devenir un artiste accompli ?
Très librement inspiré de la relation amicale entre deux figures de la littérature américaine, le poète Robert Lowell et la romancière Flannery O’Connor, ce roman épistolaire possède une grâce incomparable.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le 3ème sexe

de gkc-question-de-genre

Camus en toutes lettres

de le-nouvel-observateur

Notre cœur

de editions-flammarion

suivant