Charles Gide au XXIe siècle

De
Publié par

L'oeuvre de Charles Gide (1847-1932) est peu à peu redécouverte à partir du début du XXIe siècle. La première partie de cet ouvrage fait le point sur les avancées théoriques et pratiques de la pensée de Gide, la seconde opère un bilan historiographique et éditorial sur l'édition des oeuvres du grand économiste, faite en notre temps.
Publié le : mercredi 1 juin 2011
Lecture(s) : 112
Tags :
EAN13 : 9782296463332
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
CHARLES GIDE e AU XXI SIÈCLE
Les œuvres de Charles Gide – Ensemble des volumes Collection dirigée par Marc Pénin
Charles Gide 1847-1932 - L’esprit critique Volume I Écrits 1869-1886e Volume II Principes d’économie politique(26 édition, 1931) Volume III L’Émancipation
Volume IV Coopération et économie sociale 1886-1904Volume V Contributions à laRevue d’économie politique Volume VI Les Institutions du progrès social Volume VIICoopération et économie sociale 1904-1926 Volume VIII Revues protestantes
Volume IX-XHistoire des doctrines économiques(avec C. Rist) Volume XI Solidarité Volume XII Propos d’actualité et d’inactualité 1887-1931
Charles Gide au vingt-et-unième siècle
LES ŒUVRES DECHARLESGIDE-COLLOQUECHARLES GIDE e AU XXI SIÈCLE
Dirigé par Luc Marco Professeur à l’Université Paris 13 Comité pour l’édition des œuvres de Charles Gide
Le colloque Charles Gide de 2008 et cet ouvrage ont pu se tenir et être ensuite publiés grâce aux soutiens financiers et organisationnels apportés par les quatre organismes suivants : -La Délégation Interministérielle à l’Économie Sociale et à l’Innovation Sociale ; -EURESA, groupement européen d’intérêt économique entre sociétés d’assurances appartenant à l’économie sociale ; -La Fondation Crédit Coopératif ; -La MACIF.
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55458-0 EAN : 9782296554580
S O M M A I R E Thierry JEANTET : Avant-propos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jérôme FAURE : Préface. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ère 1 partie : Actualité des idées de Charles Gide. . . . . . . . . . . . . . . . . . Denis CLERC : Charles Gide, actualité d’une pensée, échec d’une pratique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Albert BRODER : Charles Gide entre protectionnisme et libre-échange (1880-1930) : un économiste humaniste au temps de la première mondialisation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Annie L. COT : « Les mots sont différents, mais la musique est la même » : Charles Gide, l’histoire de la pensée économique et le libéralisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Yves BRETON : Cinquante ans de réflexions de Charles Gide sur le « progrès dans l’ordre économique » 1884-1931. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Danièle DEMOUSTIER : Charles Gide face à la question sociale : coopération, économie sociale, solidarité, ou de l’économie sociale à l’économie du social ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . e 2 partie : Contributions à l’historiographie charles gidienne. . . . . . . Luc MARCO : L’audience du livre de Gide et Rist paru en 1909 dans les revues intellectuelles de la Belle Epoque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. André CHOMEL : L’édition moderne des œuvres de Charles Gide, retour sur une histoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Marc PÉNIN : La publication des œuvres de Charles Gide, hier, aujourd’hui et demain. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Germain HODONOU : Chronologie intellectuelle de Charles Gide. . . . . Thierry JEANTET : En guise de conclusion, une alternative naturelle. . . État des volumes parus dans la collection des œuvres. . . . . . . . . . . . . . . . Bureau, Conseil d’administration du comité pour l’édition des œuvres de Charles Gide et programme du colloque de 2008. . . . . . . . . . . . . . . . .
9
11 15 17
33
69
81
99
117
119
161
171
191
203
213
251
AVANT-PROPOS
Thierry JEANTETPrésident du Comité pour l’édition des œuvres de Charles Gide
harles Gide, mort en 1932, avait été trop oublié au cours du demi-C siècle qui a suivi. L’idée d’une nouvelle édition de ses œuvres a mûri dans les années 1980, suite à la reprise du terme « Economie sociale », notamment pour caractériser l’action du regroupement opéré au sein du CNLAMCA (comité national de liaison des activités mutualistes, coopératives et associatives) qui est devenu depuis le CEGES.
Deux premiers colloques autour de sa pensée et de son action, en 1982 et 1993, ont fait date pour la suite ; en 1994, c’est au cours d’une réunion organisée auprès du Délégué Général à l’Economie sociale, Claude Fontrojet, avec alors Jacques Moreau et André Chomel, André Gueslin, Maurice Parodi, Marc Pénin, Claude Vienney, qu’est arrêté un projet d’édition critique, en douze volumes. Il a été élaboré parMarc Pénin(de l’UniversitéMontpellier 1) qui a œuvré ensuite avec la discrétion qui est la sienne et surtout sa grande qualité de chercheur infatigable et précis, sachant éclairer les textes de Gide d’un jour neuf.
Des décisions opérationnelles ont suivi : en juin 1995 un Comité pour l’édition des œuvres de Charles Gide est créé par une dizaine de centres de recherche et d’organisations d’Economie sociale. Il a été d’abord présidé par Jacques Moreau, à qui je rends ici à nouveau hommage pour son pilotage patient et habile, lui succédant, à sa demande, en 2002. Un Comité de parrainage significatif appuya tout de suite son action. Marc Pénin prend alors en charge la direction éditoriale et ceci de bout en bout, avec le soutien d’un Comité scientifique composé d’universitaires et de praticiens ; il faut souligner le formidable et patient travail ainsi accompli par chaque chercheur ayant préparé chaque volume, et donc par le « coordonnateur-directeur ». En même temps, André Chomel (qui avait quelques années auparavant sauvé laRevue des Etudes coopératives,devenue RECMA) prenait en charge la gestion de l’opération. Il a déployé là encore son énergie de montagnard et son sens très concret de l’organisation ; mû par une volonté têtue de promouvoir
10
e SIÈCLECHARLES GIDE AU XXI
Gide comme l’ensemble de l’Economie Sociale (je ne pouvais en être surpris ayant, quelques années auparavant, siégé au directoire de la Banque française de Crédit Coopératif qu’il présidait activement). Il a été efficacement relayé en 2005 par Paul Picard avec l’appui discret de Michèle Tixador.
Une biographie de Charles Gide, due à Marc Pénin, paraît dès l’année 1997, amorçant la suite des onze volumes coédités par le Comité et l’Harmattan, qui sont parus année après année de 1999 à 2010. Ce volume supplémentaire (préparé par Luc Marco et Germain Hodonou) est inspiré par le Colloque de 2008 sur l’actualité de Charles Gide et l’avenir de l’Economie Sociale face au libéralisme dit « dominant » ; composé à la fois d’universitaires et de praticiens, il a été alors ouvert par Jérôme Faure, Délégué Interministériel chargé de l’Economie sociale, et notam-ment animé par Denis Clerc. Sa tenue comme les contributions qui suivent sont autant de façons de souligner :
part la réflexion-action de praticiens des activités d’une coopératives, mutualistes et associatives et de fondations à partir des années 1970 qui, après de vifs débats, ont repris le terme « économie sociale », emprunté à Charles Gide au détriment d’autres (économie citoyenne, économie des libres entreprises collectives…). Terme aujour-d’hui largement diffusé dans le monde où, il faut le reconnaître, il a aussi d’autres racines.
part donc, l’intérêt renouvelé d’universitaires et de d’autre cher-cheurs pour l’œuvre de Charles Gide à la fois sur le plan de l’histoire de la pensée économique et sur celui de sa réflexion sur la façon de concevoir le Progrès.
La tenue du colloque de novembre 2008 et l’ensemble des ouvrages publiés démontrent combien revenir à Charles Gide constitue une façon de réfléchir au rôle possible de l’Economie Sociale comme modèle, innovant, de développement.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.