Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Chronique du 20 septembre

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chronique du 24 mars

de editions-chronique

Chronique du 16 août

de editions-chronique

Chronique du 18 avril

de editions-chronique

Couverture

20 septembre

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021783
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1944 - Un pont trop loin...
Arnhem, Pays-Bas

Les parachutistes alliés résistent depuis maintenant quatre jours et trois nuits au pilonnage d'artillerie et aux attaques incessantes des panzers et de l'infanterie allemande. Les unités anglaises, éparpillées, se battent tant bien que mal avec des liaisons radio perturbées par les arbres et les hauts bâtiments. Le contact radio sol-air est également mauvais, ce qui a conduit la RAF à larguer du matériel sur des zones encore contrôlées par l'ennemi.

Les 150 Anglais qui tiennent l'extrémité nord du pont de chemin de fer ont perdu le contact radio avec le poste de commande de l'hôtel Hartenstein. Ils sont cependant parvenus à repousser toutes les attaques de véhicules blindés et de half-tracks à travers le pont, mais manquent d'eau, de vivres et de munitions. Pour ajouter aux malheurs des Anglais, le plan de leur opération est tombé aux mains des ennemis, qui l'ont trouvé dans un planeur accidenté.

Ainsi, quand les parachutistes de la 4e brigade se sont présentés au-dessus de leur objectif, ce fut pour essuyer le feu meurtrier des Allemands qui les attendaient. La division blindée des gardes a tenté de rejoindre les parachutistes en faisant route vers le nord depuis la frontière néerlandaise. Les parachutistes américains ont pour leur part capturé les ponts sur la Meuse, mais n'ont pu prendre ceux du Waal. La poussée conjuguée des Alliés vers Arnhem rencontre, en fait, une solide résistance de la...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin