Ida Pfeiffer, première femme exploratrice (1797-1858)

De
Publié par

Replaçant les événements et les personnes rencontrées par l'Autrichienne Ida Pfeiffer dans leurs contextes historique et géographique, cet ouvrage relate les aventures de cette voyageuse pauvre en Terre Sainte, en Islande puis lors de ses deux tours du monde. Extraordinaire témoignage sur l'état du monde au milieu du XIXe siècle, ce livre révèle aussi les relations de Mme Pfeiffer avec quelques-uns des savants les plus éminents de son temps...
Publié le : vendredi 1 mai 2009
Lecture(s) : 144
EAN13 : 9782296231689
Nombre de pages : 339
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Avant-propos
Y=M~}{rlqrnwwn Vmj ]onroon{appartient au club restreint des ème grandes voyageuses du premier XIX siècle. On peut même la considérer comme la première femme exploratrice. Elle est à la fois entreprenante, audacieuse et atypique. Ses récits ont été largement publiés et traduits, et ses exploits étaient unanimement reconnus par ses contemporains, y compris par une partie de la communauté scientifique. Sa notoriété dépassait, de son vivant, les frontières de son pays, u=M~}{rlqn4 n} |='}nwmjr} j~-delà des limites du continent européen s~|z~=j~""}j}|-Unis. Mme Pfeiffer commence à voyager en 1842 après avoir assuré u='m~lj}rxw mn |n| mn~"oru|6 Quun nw}{ny{nwm4 # CDans, seule et sans moyens financiers, cinq grands voyages, dont deux tours du monde, un par le cap Horw4 u=j~}{n yj{ un ljy mn Nxwwn-Espérance. Elle a parcouru 240 000 km sur les mers et 32 000 km sur terre. Elle a effectué la plupart de ses grandes traversées maritimes sur des voiliers, et découvert les kj}nj~"# jyn~{ ~}rur|'| # u='yxz~n yx~{ uj wjrpj}rxw |~{ un| p{jwm| fleuves, le cabotage ou les courtes traversées. Elle a beaucoup marché, vjr| nuun |=n|} j~||r m'yujl'n # lqnju4 # mx| mn v~un}4 mn lqjvnj~ x~ m='u'yqjw}4 x~ nw lqj{ # k:~o|6 Quun {no~|jr} |#|}'vj}rz~nvnw} }x~} }{jw|yx{} }{jl}' x~ yx{}' yj{ un| qxvvn|4 lxw|rm'{jw} z~n u=qxvvn w=n|} pas une bête de somme. Elle ne f{'z~nw}n un| q/}nu| n} un| j~kn{pn| z~=nw cas de nécessité absolue, c'est-à-dire très rarement, car elle ne dispose que de faibles moyens financiers. Munie de lettres de recommandations z~=nuun |n y{xl~{n j~ m'yj{}4 y~r| m=~wn '}jyn # u=j~}{n4 nuun k'w'orlie de u=qx|yr}jur}' n} mn u=jrmn4 {j{nvnw} mn| mryuxvj}n| mn |xw yj#|4 yu~| souvent de résidents européens, commerçants, industriels ou missionnaires, des autorités coloniales, de souverains ou chefs locaux, et ux{|z~=nuun n|} lxww~n4 mn sx~{wjur|}n|4 lxvve aux États-Unis. Souvent, elle se contente de partager la vie simple des autochtones et voyage avec eux. Ici, elle est installée dans une luxueuse villa, là, elle doit dormir sous un abri de fortune,mjw| uj q~}}n m=~w lqno aborigène ou à la belle étoile. Elle essaye, à chaque fois que cela est yx||rkun4 mn {nwlxw}{n{ mn| |jjw}| %kx}jwr|}n|4 nw}xvxuxpr|}n|8. z~r 7
n"n{lnw} un~{ |lrnwln mjw| un| {'prxw| z~=nuun r|r}n6 Yj y~kurlj}rxw {jyrmn de ses carnets de voyage, rédigés en allemand, puis de leurs traductions en anglais, a contribué à la faire connaître et à lui assurer la notoriété de son vivant en Europe et aux États-Unis. Il existe des traductions de certains de ses récits en tchèque, en néerlandais et même en malais. Ses ur{n| w=xnt pas été systématiquement traduits en français, les premières éditions paraissent peu de temps avant sa disparition ou après sa mort. Héroïne dans son pays, Ida Pfeiffer est mal connue en France. Son style simple et direct, ses jugements, souvent tranchés et sans complaisance, lui ont conféré, dans notre pays, dès le dix-neuvième siècle, une réputation de «mauvaise langue76 Yn }nvy| yj||jw}4 nuun w=j pas eu droit à la mansuétude de nos compatriotes. Voici quelques-uns des ème qualificatifs trouvés dans un ouvrage du XX siècle stigmatisant son '}{xr}n||n m=n|y{r}: «bas-bleu, aventurière en tablier, maîtresse de ème maison dévoyée8siècle et». Cet accord entre les critiques du XIX ème ceux du XX|r(lun w=n|} z~=jyyj{nw}4 nw nw}{jw} mjw| un| m'}jru|, on |=jyn{&xr} z~n ln z~r lqxz~n un| ~w| yx~{{jr} lxw}nw}n{ un| j~}{n| n} rln versa. [x~| mr|yx|xw| m=~w yn~ yu~| mn ?500 pages en allemand, dont la totalité a été traduite en anglais et partiellement en français, rédigées de sa main. Ces notes, quasi journalières, nous permettent de voyager à |n| l/}'| m~ y{nvrn{ sx~{ mn |xw y{nvrn{ x#jpn nw ?GC@ s~|z~=j~ mn{wrn{ sx~{ mn |xw |'sx~{ # Zjmjpj|lj{ nw ?GDF6 ]x~{ yn~ z~=xw un| ur|n jnl ~w vrwrv~v m=j}}nw}rxw4 n} |jw| j y{rx{r4 ln| }n"}n|4 |x{}n mnblog avan} u=qn~{n4 wx~| m'xrunw} ~w yn{|xwwjpn knj~lx~y yu~| w~jwl' n} ln{}jrwnvnw} vxrw| xmrn~"z~n lnu~r z~n u=xw wx~|a généralement dépeint en se limitant à une dizaine de citations non représentatives de la }x}jur}' mn |xw :~{n ur}}'{jr{n6Il y a chez cette femme un mélange m=j{lqj-|vn n} mn vxmn{wr}'6 ème Considérant que le lecteur du XXI siècle peut prendre autant m=rw}'{)} # uj mn|l{ry}rxw mn uj |xlr'}' jv'{rljrwn jjw} uj p~n{{n mn `'ln||rxw z~=j~"Pj#jt| mn Nx{w'x4 # uj rn mn| Q~{xy'nw| mn `rwpjyx~{ z~=j~"v:~{| mn| qjkr}jw}| mn ajqr}r4 j~"qjkr}~mn| mn| V|ujwmjr| z~=j~"lxvyux}| vjupaches, ce livre résume la totalité des voyages de Mme Pfeiffer sans privilégier aucune destination. Les évènements relatés ou vécus par la voyageuse ont été replacés dans leur 8
lxw}n"}n qr|}x{rz~n4 uj krxp{jyqrn mn| yn{|xwwjur}'| z~=nuun j l{xr|'n| j été complétée, les noms transcrits phonétiquement par Mme Pfeiffer ont été parfois corrigés. Les lieux, pays, villes, rivières, montagnes, sites ont été vérifiés. La désignation de certains a été rétablie après des recherches dans les atlas et dictionnaires géographiques. Ces noms ont été, pour des {jr|xw| m=qxvxp'w'r}'4 }{jw|crits sous leur forme actuelle, mais on a indiqué entre parenthèses ceux figurant dans les éditions originales. Le choix des citations veut mettre en évidence le caractère personnel et souvent lucide de ce témoignage. Au-mnu# m=~wn n"}{jx{mrwjr{n jnw}~{n q~vjrwn4 wx~| m'lx~{xw| par cette lecture globale, détachée des clichés habituels, un tableau vivant mn u='}j} m~ vxwmn j~ vrurn~ m~ mr"-neuvième siècle.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.