Jean Monnet (2e édition revue et augmentée)

De
Publié par

Au cœur de la pensée de Jean Monnet, neuf thèmes en interaction construisent un véritable manuel d'écologie de l'action qui mériterait de figurer en bonne place dans les formations pour l'action collective et complexe dans les écoles de management, d'ingénieurs et à l'ENA tant son pragmatisme est fécond, anticipateur et soucieux de la relation entre les hommes. Inventeur pragmatique et réflexif d'un agir et penser en complexité, ce citoyen du monde n'avait qu'un seul but, la paix. Ce texte revisite la pensée stimulante et visionnaire d'une figure immense du 20e siècle.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782140006036
Nombre de pages : 148
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Questions contemporaines JEAN MONNET
Michel Adam
Citoyen du monde Q
Une pensée pour aujourd’hui
QuQueesstitioons cns coonnttemempoporrainaineess
« On ne peut progresser sans un certain désordre ». « Je n’ai jamais pu séparer la
ré exion de l’action ». « Il fallait associer toutes les forces du pays à la recherche JEAN MONNET
de cet intérêt général dont personne n’avait la recette en propre mais dont chacun
détenait une partie », intuition précoce du principe hologrammatique. QQQ Citoyen du monde
Au cœur de la pensée de Jean Monnet, neuf thèmes en interaction construisent
Une pensée pour aujourd’huiun véritable manuel d’écologie de l’action qui mériterait de gurer en bonne
place dans les formations pour l’action collective et complexe à l’ENA, dans les
écoles de management, d’ingénieurs et les organisations en général tant son
pragmatisme est fécond, anticipateur et soucieux de la relation entre les hommes
dans l’action, pour l’Europe bien trop peu politique à ses yeux. Et aux nôtres
encore aujourd’hui...
Inventeur pragmatique et ré exif d’un agir et penser en complexité avant
que le concept ne paraisse, sensible aux conditions de la coopération, aux trois
dimensions du temps, à la dialogique hommes - institutions, au rôle de l’espace,
porteur infatigable d’une utopie réalisable, ce citoyen du monde n’avait qu’un seul
but, la paix. « Nous unissons des hommes, nous ne coalisons pas des États. »
On oublie trop vite tant il a été calomnié que Léon Blum était son ami, qu’il vota
longtemps SFIO, qu’il craignait tous les dictateurs en puissance : « la légitimité ne
peut venir que de la libre expression du peuple et non d’une auto investiture ».
De « action » à « vue d’ensemble » en passant par « délégation de souveraineté »,
le texte revisite la pensée stimulante et visionnaire d’une gure immense du
e20 siècle, un nomade audacieux aux neuf vies, l’inclassable Mister Jean Monnet
of Cognac.
Michel Adam, ingénieur et sociologue, créateur d’entreprises sociales et solidaires et de leurs
réseaux, a enseigné à l’Université de Poitiers et publié des ouvrages sur l’entrepreneuriat, le travail
et l’emploi, l’association. Il est membre actif du Réseau Intelligence de la Complexité (Le Moigne,
Questions contemporaines Préface de André de PerettiDe Peretti, Morin,...) et du LABO de l’ESS fondé par Claude Alphandéry.
e2 édition revue et augmentée
ISBN : 978-2-343-08986-7
17 €
Michel Adam
JEAN MONNETJEAN MONNET
Citoyen du monde
Une pensée pour aujourd’hui Questions contemporaines
Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland
et Jean-Paul Chagnollaud

Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions
contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à
appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines »
est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux,
chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement,
exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion
collective.


Dernières parutions

Emmanuel NKUNZUMWAMI, La France inquiète face à son
avenir, Des élections européennes de mai 2014 à l’élection
présidentielle de mai 2017, 2016.
Nasser BACCOUCHE, Le regard de l’étranger : altérité,
minorités et devenir révolutionnaire, 2016.
Bernard CROZEL, Y a-t-il une nation pour sauver l’Etat ?,
2016.
Julien GARGANI, Crises environnementales et crises
socioéconomiques, 2016.
Pierre DE SENARCLENS, Les illusions meurtrières,
Ethnonationalisme et fondamentalisme religieux, 2016.
Annie COLL, Pour en finir avec le loup libéral
Louise FINES, Les crimes environnementaux et l’innocence
persécutrice, 2016.
Jean BRILMAN, La démocratie étouffée par l’État.
L’étatisme, idéologie dominante en France, 2015.
Roland GUILLON, Pour une autre globalisation. Essai de
géopolitique des rapports sociaux, 2015.
Renaud FABBRI, Eric Voegelin et l’Orient. Millénarisme et
religions politiques de l’Antiquité à Daech, 2015
Michel ADAM
JEAN MONNET
Citoyen du monde
Une pensée pour aujourd’huiDu même auteur :
Réinventer l’entrepreneuriat – pour soi, pour nous, pour eux, préface
de Claude Alphandéry, L’Harmattan, 2014 (2009), 2è édition revue et
augmentée.
Pour une écologie du travail humain. Travail et emploi : divorce ou
mutation ? préface d’Hugues Sibille, L’Harmattan, 2008.
L’Association, image de la société, préface de Henry Noguès,
L’Harmattan, 2008 (2005), 2è édition revue et augmentée.
Les Schémas, un langage transdisciplinaire, préface de Jean-Louis Le
Moigne, L’Harmattan, 1999.
Les Chemins de Charentes - Guide de l'animation, des ressources et
des possibilités, en coll. avec J.-F. Poussard et A. Labat, éditions Les
Chemins de Charentes, 1978.
© L'HARMATTAN, 2016
5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-08986-7
EAN : 9782343089867"Nous sommes transformés par ce que nous transformons"
Edgar Morin * - La Méthode
"Les hommes deviennent meilleurs
si le contexte nouveau est meilleur"
Jean Monnet ** - Mémoires
« J’ai toujours eu l’âge d’apprendre. »
Jean Monnet - Mémoires
* Edgar Morin a été accueilli en Espagne en juin 2006
à l’Académie Européenne de Yuste qui siège au monastère
où Charles Quint s’est retiré pour favoriser la paix en Europe ;
il s’y est vu attribuer le siège... de Jean Monnet !
** Il aurait pu écrire « provisoirement meilleurs » car sa pensée
n’est pas lamarckienne comme celle de Lyssenko et Engels. AVERTISSEMENT
Cette seconde édition s’ouvre en début 2016 alors que l’Europe
affronte de graves périls qui menace son unité et notamment l’afflux
de centaines de milliers de réfugiés venant du Moyen Orient où la
Syrie est en guerre civile depuis 5 ans.
Entre temps, grâce à la parution de ce livre, j’ai rejoint le Centre
d’Études Européen Jean Monnet de Cognac fondé en novembre 2008,
à l’occasion de la célébration du 120è anniversaire de la naissance de
Jean Monnet à Cognac. Cette association a failli se dissoudre 3 ans
plus tard, déçue de ne pas recevoir les soutiens qu’elle attendait pour
ses projets et je n’ai pas voulu qu’on enterre Jean Monnet une seconde
1fois à Cognac où il avait tant tardé à être célébré .
J’ai donc accepté d’en prendre la présidence avec quelques amis et
les anciens administrateurs les moins démotivés. Cela m’a fait
rencontrer des proches de la famille Monnet, découvrir de délicieuses
vieilles photographies de Jean et Gaston enfants et me souvenir que
j’avais côtoyé ses neveux et nièces dans mon adolescence cognaçaise.
Cela permet à la présente édition de présenter 4 pages de
photographies représentatives du milieu natal de Jean Monnet et de sa
popularité ultérieure.
La parution de la première édition m’a entraîné dans une vingtaine
de conférences dans toute la France dont la première s’est déroulée à
Verdun – à ma grande surprise, je l’avoue – à l’invitation du Centre
Mondial de la Paix pour une grande manifestation autour du 11
novembre et à laquelle participaient de nombreux libraires allemands
et français. J’ai pu mesurer sur place combien les massacres terribles
de ces quatre années avaient laissé de profonds et durables souvenirs
dans le coeur des belligérants d’alors et dans celui de leurs
descendants.
J’ai pu aussi au fil des débats d’après conférences découvrir d’une
part le relatif oubli dans lequel est tombé l’oeuvre et l’histoire de Jean
Monnet, bien plus célébré dans le reste de l’Europe que chez nous ; et
d’autre part les caricatures de lui et les calomnies qu’avaient su
diffuser tant les gaullistes que la partie anti-européenne de l’extrême
gauche. Entre l’apatride, le manipulateur, le banquier vendu aux
américains ou aux anglais, que de sommaires façons de ne pas
1 J’en donne les raisons plus loin au chapitre 1.
9 chercher à comprendre l’homme qu’il fut et cette façon si complexe et
subtile de faire avancer la coopération entre des parties si différentes,
les alliés au début de deux guerres, les français et les allemands après
2la dernière. Un ouvrage sérieux d’un chercheur français a même
souligné la dimension antidémocratique de son action, négligeant au
passage les valeurs les plus profondes de Jean Monnet sur la
démocratie, et ce sous les auspices du terme « communauté » et
l’histoire très ambivalente de l’usage de ce mot. Ce qui a le mérite de
nous obliger tous à regarder de plus près ce qu’il en est.
Les ajouts de la présente édition
C’est le but de la présente édition enrichie de quelques thématiques
complémentaires qu’a affrontées Jean Monnet à sa façon et dans son
époque. D’abord celle de l’espace et de la Nature qu’il affectionnait
tant, puis celle des crises économique, politique, climatique
enchevêtrées où nous plongent la mondialisation et l’ internationalisation,
deux dimensions des temps à nouveau très incertains que vit
l’humanité de ce début du XXIè siècle. Les neuf thèmes initiaux ne visent pas
à l’exhaustivité. D’autres axes de lecture sont féconds, le rapport à la
crise, celui de l’espace et de la Nature (déjà esquissé dans le thème 8)
celui de la mondialisation écologique nouvelle à réussir à l’heure du
dérèglement climatique que tentent d’affronter les COP (dont la
récente COP21) et à l’heure de cette nouvelle forme de guerre qu’est
le terrorisme international engendré principalement par une partie de
l’islamisme radical.
Pour ne pas bouleverser la structure de l’ouvrage, j’ai intégré ou
développé ces focalisations nouvelles dans les thèmes les plus
pertinents ; à savoir le thème de la crise dans les rapports au temps
(thème 7), celui de la Nature (interne et externe à l’être humain) dans
le rapport à la connaissance de soi en relation au monde (thème 8).
Un innovateur souvent calomnié
Dans une émission de Frédéric Taddei sur FR3, le 10 mai 2013,
Marie-France Garraud accusait explicitement Jean Monnet d’avoir été
un agent de la CIA ayant pour mission de détruire les États en Europe
pour les remplacer par l’économie ! Rien que ça. Jean Quatremer
correspondant à Bruxelles du journal Libération, lui a répondu de
façon très argumentée et rétabli la vérité déformée par ces gaullistes,
"au nationalisme mystique", adorateurs de l’État et menteurs
3hallucinants . Quand on veut tuer son chien…
2
COHEN Antonin, De Vichy à la Communauté européenne, PUF, 2012
3 Le pire du gaullisme ce sont sans doute les actions peu avouables de Marie-France Garraud
10 1 - Marie-France Garraud aurait mieux fait mieux de dire merci à
Monnet qui a permis à De Gaulle de l’emporter contre Giraud en l'été
1943 à Alger, lequel était soutenu par les USA et Churchill ; Monnet
change de camp et soutient De Gaulle pour que la France redevienne
autonome et non un dominion américano-britannique. Personne ne le
conteste et surtout pas de Gaulle qui le remercie en le nommant après
la Libération premier Commissaire au Plan de Reconstruction et de
Modernisation !
2 - Une troisième lecture des Mémoires (pour cette seconde édition)
confirme que pour Monnet le but a été dès 1943, la construction d’une
Europe politique ! Il n’accepte qu’à reculons, grâce à sa croyance en
la politique des petits pas et son sens cognaçais de la patience, que la
dimension politique soit très faible au début. Tant les gaullistes et les
communistes, ces adorateurs de l’État se liguent discrètement pour
empêcher cette Europe politique de naître (cf l’échec de la CED).
3 - Jean Monnet a investi tout son argent durant 20 ans dans un
Comité d’Action pour les États-Unis d’Europe (CAEUE). Vous avez
bien lu, les États Unis d’Europe. Si ça n’est pas politique, qu’est-ce
que c’est ?
Merci enfin à Jean Quatremer de rappeler dans cette vidéo que c’est
à cause du général de Gaulle que nous sommes repassés largement
dans une Europe à dominante inter-gouvernementale, proche de celle
du Plan Fouchet de 1961 ! Dans laquelle les égoïsmes nationaux sont
donnés en contre-exemple et en anti-modèle à leurs citoyens...
notamment pour l’harmonisation fiscale et sociale, pour l’accueil des
réfugiés. Tandis que le pape François invite l’Europe à retrouver ses
racines culturelles.
Heureusement, Jean Monnet nous a prévenus : «J’ai toujours pensé
que l’Europe se ferait dans les crises et qu’elle serait la somme des
solutions apportées à ces crises (M488). » Malgré le chaos actuel tout
espoir n’est donc pas complétement perdu.
Michel Adam, le 31 janvier 2016
et de Charles Pasqua sans oublier celles de la Françafrique et les nombreuses disparitions
inexpliquées de la Vè république : Boulin, Michelet, De Broglie, Gaillard, Ben Barka, etc…
11 PRÉFACE
En vue de séduire toute vive attention de notre part, Michel Adam
s’est vaillamment attelé au charroi et au triage d’une lourde charge ;
aux fins de rendre accessible l’amas de traits, de bondissements, sinon
d’écrits et d’écarts ou de legs produits par une personnalité débordant
les dimensions habituelles mais insérée et inspirée, tant au plan local
cognaçais que sur l’orbe planétaire, en richesse de contrastes.
Il s’agissait aussi, il s’agit encore, de nous rendre présents à un
personnage qui fut aussi bien à l’aisavec le passé qu’en avance ardente
sur notre temps ; complexe par conséquent et donc en mesure
d’effectuer une circumnavigation complexe sur un Espace et une
Époque taraudée de paradoxes et de complexités en accélération.
Pour nous mettre dans ces conditions, en mesure rusée de nous
assurer des relations plurielles avec un tel citoyen d’un monde en
globalisation, Michel Adam a dû ingénieusement fabriquer ce que je
me permets d’appeler un « tamis épistémique » ; permettant par
secousses réitérées de retirer de la masse démesurée des références
potentielles et des circonstances ou des localisations multipliées, des
pépites d’assertion brillantes, des sentences éclairantes et mémorables,
des « mots phare » pouvant illuminer des « reliances
multidimensionnelles », présentes ou à venir.
Assertions, sentences et mots phares ? Leur émergence dorée et
multipliée n’a cessé de me frapper, voire de m’étourdir, page par page.
Elle me mettait, paragraphe par paragraphe, en tentation de toutes et
tous les exhumer et de les exhausser dans leur variété prodigue. Mais
une telle tentation eut conduit, si elle était suivie, à des martèlements
répétitifs, inadéquats à la nature d’une préface !
Je me suis donc résigné à la présentation modeste, à une palpation
partielle de ce « tamis ». Il est bâti sur l’option renouvelée du chiffre
« Neuf », ce qui me parait actuellement bien choisi. Car il est signe de
la « Chefferie » pour les Dogons du Niger, zélateurs du « Dieu
d’Eau » célébrés par mon collègue et ami Marcel Griaule.
Anthropologiquement donc, tout lecteur se verra ainsi avisé,
instruit, des « neuf vies d’un nomade », Chef à force d’être un
« précurseur », dont il pourra approcher la « pensée complexe »
1

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.