La psychiatrie vécue au XIXe siècle

De
Publié par

2 février 1886 : tentative de meurtre à l'hôtel du Louvre. L'assassin est le neveu du baron Haussmann. Emmanuel baron Artaud a épousé Louisa, pieuse fille d'aristocrates de province. « Fou circulaire », Emmanuel est interné ; Haussmann nommé tuteur. Emmanuel s'évade avec la complicité de Louisa, dont il a divorcé à contre cœur, et erre en Europe, traqué par les sbires de son oncle. Cette histoire vraie est « folle assurément, mais Artaud était-il fou ? Ce témoignage, transmis sans éclairage savant, offre une lumière étonnante sur les pratiques des aliénistes… Un document captivant sur les rapports entre folie et société » (Professeur Arnaud Plagnol).
Publié le : dimanche 1 mai 2016
Lecture(s) : 12
EAN13 : 9782140008160
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
IX
Artaud a épousé Louisa, pieuse fille d’aristocrates de province. Secrètement
Ce témoignage, transmis sans éclairage savant, offre une lumière étonnante
Se heurtent ici les deux attitudes éternelles devant la folie. Haussmann
rsangy est le petit-fils de Louisa. Docteur en droit, diplômé de Sciences Po Paris.
Nations Unies au Moyen-Orient. Devenu haut fonctionnaire, il fut directeur financier d’un office de matériels sensibles avant d’être l’Inspecteur du patrimoine et de l’administration générale du ministère de la Défense. Officier de la Légion d’honneur, il alterne les marches solitaires au long cours et la production littéraire. Il est notamment l’auteur deLa Quatrième mpostelle littérature jacquaire.
Bernard de Marsangy
LA PSYCHIATRIEVÉCUE e AU XIX SIÈCLE
Lettres à Louisa
Préface du professeur Arnaud Plagnol Postface de Guy Le Gaufey
e La psychiatrie vécue auXIXsiècle
Médecine à travers les siècles Collection dirigée par le Docteur Xavier Riaud L’objectif de cette collection est de constituer « une histoire grand public » de la médecine ainsi que de ses acteurs plus ou moins connus, de l’Antiquité à nos jours. Si elle se veut un hommage à ceux qui ont contribué au progrès de l’humanité, elle ne néglige pas pour autant les zones d’ombre ou les dérives de la science médicale. C’est en ce sens que – conformément à ce que devrait être l’enseignement de l’histoire –, elle ambitionne une « vision globale » et non partielle ou partiale comme cela est trop souvent le cas. Dernières parutions Julien MARMONT,L’Odontechnie ou l’art du dentiste. Poème didactique et descriptif en quatre chants, dédié aux dames, 2016. Patrick POGNANT,La Folle Clinique sexuelle du professeur P***. De la Belle Époque aux Années folles, 2016. Michel CHAUVIN,Le Geste qui sauve. L’étonnante histoire du défibrillateur cardiaque externe, 2016. Henri LAMENDIN,Docteur Albert Calmette (1863-1933). Pasteurien et co-inventeur du BCG, 2016. Xavier RIAUD(dir.),Médecine à travers les siècles. Entre rencontres et découverte, 2015. Xavier RIAUD,Et si la Seconde Guerre mondiale nous était racontée autrement…, 2015. Mathieu RAYSSAC,Les médecins de l’assistance médicale en Indochine (1905-1939), 2015. Thomas FERRANTE,Petit lexique bucco-dentaire de proverbes et autres expressions, 2015. Jean-Claude PONS,Jumeaux et jumelles. Représentations dans l’art et les sciences de l’Europe moderne (1492-1789), 2015. Michel A. GERMAIN,Musiciens célèbres malades. Pourrait-on les sauver aujourd’hui ?, 2015. Isabelle CAVÉ,Les médecins-législateurs et le mouvement hygiéniste sous la Troisième République (1870-1914),2015. Jean-Pierre MARTIN,Ocularistes et yeux artificiels. De l’Antiquité e au XX siècle,2015. Hubert BIESER,Les soldats aliénés à l’asile de Ville-Evrard. Mars 1915 - décembre 1918,2014.
Bernard de Marsangy e La psychiatrie vécue auXIXsiècle
Lettres à Louisa
Préface du professeur Arnaud Plagnol
Postface de Guy Le Gaufey
Du même auteur Pèlerin à vendre, roman, Gérard du Camino Éditions, 2012.La Quatrième Invention : journal d’embrouilles vers Compostelle, roman, Lepère Éditions, 2005. « L’interdiction d’un fou circulaire : le baron Emmanuel Artaud-Haussman »,Synapse, n°233, p. 18-22, 2007. Conception graphique : Delphine de Marsangy © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08856-3 EAN : 9782343088563
A Louisa ma Grand’Maman que je n’ai pas connue et pour qui j’éprouve, après lecture de ces lettres, une respectueuse et affectueuse admiration, car elle a partagé l’épreuve avec la dignité d’une grande Dame. Après le récit de ce que j’ai subi et souffert, trouverez-vous que je fasse des choses extraordinaires ? Emmanuel baron Artaud-Haussmann Lettre à Louisa 18 juin 1887
Préface La tragédie du baron Les lettres découvertes par Bernard de Marsangy dans un grenier familial et qu’il présente dans cet ouvrage ont été adressées à sa grand-mère Louisa par le premier mari de celle-ci, le baron Louis-Charles-Emmanuel Artaud-Haussmann, neveu du baron Haussmann, le fameux préfet de Paris sous Napoléon III.  Ces lettres retracent presque au jour le jour l’incroyable récit de l’internement du baron Artaud : en 1886, à la suite d’une improbable tentative de meurtre, aussi fantasque que burlesque, et de l’intervention de son oncle qui a gardé le bras très long, le baron Artaud obtient un non-lieu au titre de l’article 64 du Code napoléonien, puis est placé d’office (loi du 30 juin 1838) avec la complaisance de célèbres aliénistes ; le « serpent » Hausmann n’a en fait qu’un objectif : mettre la main sur la fortune de son neveu dont il devient tuteur grâce à la mesure d’interdiction prononcée de pair avec l’internement.  Après un séjour des plus pénibles dans la maison du docteur 1 Blanche , le baron Artaud découvre les conditions affreuses de Charenton pour les « pauvres gens » dont il partage brièvement la vermine, s’en évade, erre dès lors en Italie, en Angleterre, en Suisse... Etant interdit donc sans ressources, le riche aristocrate habitué au luxe connaît la vie des sans-domicile, traqué de 1 Les lettres du baron Artaud présentent le docteur Blanche sous un jour bien moins sympathique que l’ouvrage qui lui a été consacré récemment (L. Murat, La maison du docteur Blanche – Histoire d’un asile et de ses pensionnaires, de Nerval à Maupassant, 2001, Gallimard).
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.