Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 30,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La tradition juive et sa survivance à l'épreuve de la Shoah

De
450 pages
Ce deuxième tome étudie le comportement humain et religieux dans les situations extrêmes sous la dictature hitlérienne. Afin d'assurer la survivance de la tradition juive, forts de leur expérience millénaire de la souffrance, les Juifs européens entrèrent en résistance spirituelle dans les lieux d'enfermement : ghettos, bunkers, camps de concentration et d'extermination. Dans cet univers de fin du monde, certains « métiers » imposés par les nazis ont en effet débouché sur la survie, et c'est donc ce que tente de mettre en avant cet ouvrage.
Voir plus Voir moins
extrêmes sous la dictature hitlérienne. Afin d’assurer la survivance
concentration et d’extermination. Dans cet univers de fin du monde,
leur magnifique parcours de 450 années entre 1492 et 1942, dans les camps d’extermination nazis. Autant de lieux de mémoire qui croissent sur les ruines et révèlent la lutte spirituelle et psychologique
armées hitlériennes en Ukraine. Scientifique de formation, ancien chercheur è en physique médicale. Parallèlement à sa carrière scientifique, il a mené une
Les Juifs du Défi: Du Silence à la Révolte 1900-
Tome 2
Chemins de la Mémoire
Emmanuel Feinermann
La tradition juive et sa survivance à l’épreuve de la Shoah
Tome 2
La tradition juive et sa survivance à l'épreuve de laShoah Tome 2
Chemins de la Mémoire Fondée par Alain Forest, cette collection est consacrée à la publication de travaux de recherche, essentiellement universitaires, dans le domaine de l’histoire en général. Relancée en 2011, elle se décline désormais par séries (chronologiques, thématiques en fonction d’approches disciplinaires spécifiques). Depuis 2013, cette collection centrée sur l’espace européen s’ouvre à d’autres aires géographiques. Derniers titres parus : LOUISA.), (Abel Les bourgeoisies en Martinique (1802-1852). Une approche comparative,2017. MASSE(Paul),Le monde au siècle de Louis XIV. Faits historiques et politiques, société, économie, sciences, littérature, arts, religions,2017. VIGNALSOULEYREAU (Marie-Catherine),« La raison de guerre », Correspondance du cardinal de Richelieu, Année 1635,2016. GALAND (Benjamin), Le sport dans les régimes totalitaires européens au e e XX siècle. L’exemple du III Reich, 2016.MARIN (Jean-Pierre),François-Octave Le Cannellier, Amiral Normand (1855 – 1933), Livre premier et deuxième,2016. PAPADATOS(Nikos),Les communistes grecs et l’Union soviétique. Histoire de la scission du Parti communiste de Grèce (1949-1968),2016. ELHAGE(Fadi),Abraham Fabert,Du clientélisme au maréchalat(1599-1662), 2016. e e LAGARDERE (Vincent),Commerce fluvial sur l’Adour du XVII au XVIII siècle. Les ports de Saint-Sever, Mugron, Laurède et Hinx,2016.LOUIS(Abel A.),Jean-Pierre Eugene Clavier. Premier homme de couleur membre du Conseil colonial et de la Cour d’appel de la Martinique (1810-1863),2016. e LOCURATOLO(François),Guerre et politique au XVIII siècle. Adrien Maurice de Noailles (1678-1766), soldat et homme d’État,2016. Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent.La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Emmanuel FEINERMANNLA TRADITION JUIVEET SA SURVIVANCEA L'EPREUVE DE LA SHOAHTome 2 L’Harmattan
 OUVRAGES DE L'AUTEUR LA NUIT DE CRISTAL 9-10 NOVEMBRE 1938 ( avec Rita Thalmann), Editions Robert Laffont, Paris, 1972 CRYSTAL NIGHT 9-10 NOVEMBER 1938 (with Rita Thalmann) Coward, McCahn § Geoghegan, Inc. New York, 1974 CRYSTAL NIGHT 9-10 NOVEMBER 1938 (with Rita Thalmann) Thames and Hudson Ltd, London, Great Britain, 1974 CRYSTAL NIGHT 9-10 NOVEMBER 1938 (with Rita Thalmann) Holocaust Library, New York CRYSTAL NIGHT 9-10 NOVEMBER 1938 (with Rita Thalmann) United States Holocaust Memorial Museum DIE KRISTALLNACHT /Rita Thalmann ; Emmanuel Feinermann Frankfurt am Main : Athenäum, 1988 LES JUIFS DU DEFI : Du Silence à la Révolte 1900-1980 (avec Léon Abramowicz) , Editions Colbo , 1981
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12327-1 EAN : 9782343123271
CHAPITREILESFORMESDELARESISTANCESPIRITUELLE
I - L'Univers de la foi
A - La nécessaire Permanence de la prière
Dans les temps anciens, les textes des prières quotidiennes n'existaient pas. Le lecteur d'une prière publique priait à haute voix devant l'assemblée qui répondaitamen aux bénédictions. Après l'achèvement duTalmud, la reproduction par l'écriture des prières fut autorisée. À l'ère des Sages de Babylone (geonim), qui devait durer un millénaire, les livres de prières existaient déjà. Néanmoins, le premier e livre de prières répertorié fut leSeder Rav Amram Gaonau IX siècle. Il fut suivi, un siècle plus tard, par leSiddur(livre de prières)Saadiah Gaonavec une partie écrite en arabe destinée aux Juifs d'Égypte. Ni le Siddur Rashi (le plus célèbre exégète qui vécut à Troyes, en e e Champagne) des XI et XII siècles ni le Seder ha-tefilot (l'ordre des e prières) de Maïmonide au XII siècle ne sont à proprement parler des 1 livres de prières.On peut ajouter le commentaire d’Avudraham qui vécut il y a 500 ans ; le Siddur du Hertz Shaliach Tzibbur qui fut un kabbaliste ; le fameux Derech Haïm par Yaakov Milisa et le Amudei e Hashamayim par Yaakov Emden. LeMahzorde Vitry, compilé au XI siècle par Sim'ha ben Samuel de Vitry, un élève de Rashi, est un livre de prières dans le vrai sens du terme. Il contient le texte de toutes les prières, en accord avec le rite du nord de la France, proche de celui de l'Allemagne. Selon l'opinion de Maïmonide et de ceux qui suivaient ses vues, la prière est une obligation basée sur laTorahtirée d'un verset duDeutéronome11-13servir Dieu de tout votre cœur. Le service du cœur se réfère à la prière. Mais les détails de la prièrele comment, le pourquoi et le temps de prierne sont pas dictés par la Loi. Avant que les Sages composent des textes spécifiques, chaque individu avait le
1  FRIEDLAND, Eric Lewis, « Prayer Books »,Encyclopaedia Judaïca, vol. 13, New York, Macmillan Company, 1971, pp. 985-986.
7
2 droit de sélectionner ses propres prières. La Grande Assemblée siégeait au commencement de l'ère du Second Temple de Jérusalem et comprenait cent-vingt Anciens parmi lesquels quelques prophètes. Ces Sages instituèrent des prières collectives en évitant de laisser leurs textes à la prérogative des individus. En agissant ainsi, ils éradiquèrent toute allusion au monde des idoles. Selon le Gaon de Vilna (1720-1797), l'attirance pour l'idolâtrie était liée au pouvoir de la prophétie. Une fois l'idolâtrie éliminée, le pouvoir de la prophétie déclina. Quant les prophètes, Chaggai, Zecharia et Mala'hi disparurent, l'ère de la prophétie 3 s'éteignit et laBiblefut complétée. Une grande partie des prières prennent leur source dans les Psaumesdu Roi David. Bien que tous lesPsaumesne soient pas de sa composition, ils sont appelés du nom de David parce que sa voix était agréable. LeLivre des Psaumesest un excellent élixir de vie. Dans les malheurs des uns et des autres, sa lecture autorise la restauration de la foi. Depuis des millénaires, il est reconnu comme l'expression des émotions humaines. Selon Robert Le Gall, « les psaumes sont le type même d'une prière formulée que l'on reçoit telle que la tradition judéo-chrétienne la recommande tant pour les moments de psalmodie communautaire que 4 pour ceux de l'invocation personnelle (...) ». Comment se retrouver dans des poèmes adressés à Dieu par des psalmistes s'exprimant en hébreu il y a plus de deux millénaires ? Quelque part en Europe, dans un camp de transit. Il y avait un Polonais qui travaillait de l'autre côté des clôtures. Une fois, Clara L. lui a demandé s'il pouvait lui trouver un livre de prières. En ce temps-là, elle n'était pas très croyante, pas au point de réclamer fortement un livre de prières. Le Polonais lui a répondu : « Garde-moi trois, quatre jours de pain et je t'en apporte un. Tu m'envoies le pain par-dessus la barrière et je t'envoie le livre ». Clara L. a rassemblé le pain. Quatre jours, c'était quatre tranches de pain. Sa sœur la désapprouvait. Mais elle tint bon. Quatre jours plus tard, l'homme était en train de travailler de l'autre côté de la barrière. Clara L. lui a dit qu'elle avait les quatre tranches de pain. Il lui a répondu qu'il avait son livre. Tout d'un coup, elle lui a demandé qui devait lancer en premier. Elle avait peur qu'il 2 SCHWAB, Shimon,On Prayer,New York, Mesorah Publications, 2001, p. XXV. 3 Id., p. XXVI. 4  LE GALL, Robert, « Préface »,inRichard, SCHAEFFLER, Le Langage de la prière, Paris, Cerf, 2003, p. IV.
8
garde le pain. Mais le Polonais lui a répondu sans hésitation qu'il lui faisait confiance. Il a donc jeté le livre de prières par-dessus la clôture, elle a jeté les quatre morceaux de pain. Ce n'était pas un livre de prières. C'était leLivre des Psaumes. Sans aucun doute, Clara L. se faisait remarquer pendant que tous les détenus attendaient les nazis pour être comptés et qu'elle commençait à réciter lesPsaumes. C'est un gros livre avec ses sept chapitres. Pourtant, chaque jour, elle récitait lesPsaumes en entier. Cela l'aidait, d'une certaine façon, à survivre psychologiquement. À partir de ce moment, elle a commencé à dire à sa sœur qu'elles allaient survivre. Mais sa sœur n'y croyait pas. Tous les détenus ont été à nouveau rassemblés en troupeau, mis dans ces wagons et transportés ailleurs. Elle avait peur d'emmener son Livre desPsaumes, de passer à l'épouillage, aux douches, de changer de vêtements. Elle avait peur que les S.S. la tuent sur le champ s'ils le découvraient. Elle a donc abandonné son livre là-bas, le cœur serré. Clara L., déportée à Auschwitz, a survécu à l'horreur des camps de la mort. Elle aurait donné n'importe quel prix pour récupérer sonLivre 5 des Psaumes. Pendant des mois et des mois, ce Livre avait été sa vie. La prière constitue la nourriture essentielle de l'âme humaine. Son amplitude dépend de la profondeur de la croyance et de la foi de ceux auxquels elle est indispensable à leur épanouissement spirituel. « Lorsqu'on croit quelque chose sur le témoignage d'autrui ou c'est Dieu qu'on en croit, et alors c'est la foi divine ; ou c'est l'homme, et 6 alors c'est la foi humaine ». Il aura fallu une Grande Assemblée de cent vingt Anciens pour proposer à la nation juive exilée l'institution de prières ordonnées dans un langage compréhensible à tous. Ainsi, depuis l'Antiquité, de millénaire en millénaire et de siècle en siècle, les Juifs ont fait de la récitation des prières un service cultuel. En principe, toute prière permet à l'individu de préserver son équilibre psychologique. Ce stade est plus aisé à atteindre en temps de paix qu'en temps de guerre. Chacun reconnaît qu'avec nombre d'événements contemporains, tels le nazisme et le communisme, la foi religieuse a subi un réel traumatisme. Mais c'est la foi religieuse juive qui en a hérité la plus grande part. Les déportés d'Auschwitz et de Treblinka étaient mis en 5 GREENE, Joshua M., & KUMAR, Shiva,Témoigner : Paroles de la Shoah, Paris, Flammarion, 2000, pp. 188-189, [trad. par Robert Macia,Witness, voices from the Holocaust, New York, Free Press, 1999]. 6 BOSSUET, Jacques Bénigne,Connaissance de Dieu,Paris, Firmin Didot, 1872, I, XIV.
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin