Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Cameroun et la Grande Guerre (1914-1916)

452 pages
Le déclenchement rapide des hostilités, au-delà des causes immédiates connues de la guerre, pourrait faire penser que le Cameroun était l'un des enjeux majeurs de la Grande Guerre hors des frontières européennes. Il est donc indiqué que ce pays, qui porte à jamais les marques indélébiles de cette guerre en Afrique, ne reste pas historiquement passif au moment où les débats à travers le monde sur son histoire ont lieu à l'occasion de la célébration du centenaire de cet évènement.
Voir plus Voir moins
Commission camerounaise d’histoire militaire Cameroon Commission of Military History
Le Cameroun et la Grande Guerre (1914 – 1916) Cameroon and the Great War (1914 – 1916)
Préface de Joseph Beti Assomo
Le Cameroun et la Grande Guerre (1914-1916)
Cameroon and the Great War (1914-1916)
COMITÉ D’HONNEUR / ADVISORY BOARD Beti Assomo Joseph, Ministre Délégué à la Presidence Chargé de la Défense ; Bokam Jean-Baptiste, Sécrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense Chargé de la Gendarmerie ; Koumpa Issa, Sécrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense Chargé des Anciens Combatants et Victimes de Guerre ; Général de corps d’Armée Meka Réné Claude, Chef d’État-major des Armées Kamsouloum Saïd, Secretaire Général du Ministère de la Défense ; e Général de Division Sali Mouhamadou, Commandant la 2 Région Militaire Interarmées ; Dr Ntone Fritz, Délégué du Gouvernement auprès de la communauté Urbaine de Douala ; Capitaine de frégate Tchouatat Joseph, Chef Sécrétariat Militaire ; Lieutenant-Colonel Ngolo Ngomba Tobbie Gabriel, Chef Sécrétariat Militaire Adjoint.
COMITÉ DIRECTEUR / MANAGEMENT COMMITTEE Directeur de Publication/Director of Publication Beti Assomo Joseph, Ministre Délégué à la Presidence Chargé de la Défense
Rédacteur en Chef/Editor in Chief Capitaine de Frégate Mbué Ngappé Blaise, Secrétaire Général de la Commission Camerounaise d’Histoire Militaire
Rédacteur en Chef Adjoint /Assistant Editors Professeure Wanyaka Bonguen O. Virginie (M.C.) Enseignante à l’Université de Yaoundé I
COMITÉ SCIENTIFIQUE / EDITORIAL BOARD Pr Abwa Daniel, Président, Université de Yaoundé I ; Pr Ngoh Victor Julius, Vice-Président, Université de Bamenda ; Pr Elango Lovett ; Buea ; Pr Saïbou Issa, École Normale Supérieure de Maroua/Université de Maroua ; Pr Ntuda Ebode Joseph, Université de Yaoundé II Soa ; Pr Essomba Philippe Blaise, Université de Yaoundé I ; Pr Temgoua Albert Pascal, Université de Yaoundé I ; Pr Efoua Mbozo’o Samuel, Université de Douala ; Mme Wanyaka Bonguen Virginie (Maître des Conférences), Université de Yaoundé I ; Capitaine de Vaisseau Ndutumu Sylvin, Sous-chef Plans, État-major des Armées ; Capitaine de Frégate Mbué Ngappé Blaise, Chef Service Historique des Armées.
Commission camerounaise d’histoire militaire Cameroon Commission of Military HistoryLe Cameroun et la Grande Guerre (1914-1916)Cameroon and the Great War(1914-1916)
ACTES /ACTA er 1 Colloque national d’histoire militaire st 1 National Colloquim of Military History Hôtel Sawa, Douala (05-08/08/2014)
Préface de Joseph Beti Assomo
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11769-0 EAN : 9782343117690
SOMMAIRE
PRÉFACE ............................................................................................................9
Allocution du Dr Fritz Ntone Ntone, Délégué du gouvernement, Président de la plate-forme de collaboration entre la Communauté Urbaine et les communes d’arrondissements de Douala, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du premier Colloque national d’histoire militaire de Douala, sous la présidence de Monsieur Koumpa Issa, Secrétaire d’État à la Défense, Chargé des Anciens Combattants et Victimes de Guerre ..................................11
Discours de Monsieur le Secrétaire d’État à la Défense Chargé des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du premier Colloque national d’histoire militaire .............................................13
Note de la rédaction ...........................................................................................17
Leçon inaugurale du colloque sur le Cameroun et la Grande Guerre (1914-1916). Daniel Abwa ......................................................................................................19 La recherche en histoire militaire dans le contexte camerounais Blaise Mbué Ngappé......................................................................................31 Mercenariat et exploitation des Kamerunais par les forces de pénétration allemandes, de 1884 à la formation de laSchutztruppe(1894) Ferdinand Paul Enoka ...................................................................................51 Nigerianisaionof the British war effort in the allied campaign in Cameroon, 1914-1916 Joseph Lon Nfi ...............................................................................................67 La géographie du Cameroun et les contraintes tactiques pendant la campagne du Kamerun Aimé Raoul Sumo Tayo.................................................................................81 Mora dans la Première Guerre mondiale : stratégie de défense des forces allemandes face à l’offensive des alliés Nicodème Glo ..............................................................................................107 Les résistances allemandes à la conquête franco-britannique du Cameroun, 1914-1916 Albert Pascal Temgoua.............................................................121
6
Nsanakang, champ de bataille et lieu de mémoire : esquisse d’une histoire méconnue de la Première Guerre mondiale au Kamerun (1914-1916) Virginie Wanyaka Bonguen et Willy Didié Foga Konefon .......................137 La bataille de Banyo (1915) : étude stratégique et tactique Virginie Wanyaka Bonguen O. ....................................................................155 Les opérations militaires françaises au Kamerun durant la Grande Guerre. Arthur Banga................................................................................................173 The Ejagham of Cameroon in the First World War E. S. D. Fomin and Raphael Achou Etta....................................................187 L’armement dans la campagne du Kamerun Ndikum Azieh et Aimé Raoul Sumo Tayo ................................................207 L’Est-Cameroun : une pièce centrale dans les dispositifs des belligérants en Afrique centrale pendant la Première Guerre mondiale Hanse Gilbert Mbeng Dang et Edmond François Ngagoum .....................227 The First World War in Cameroon: An Historical Analysis of its Implications on the Territory’s Christian Religious Landscape Michael Kpughe Lang.................................................................................241 La Retraite des troupes allemandes avec certains chefs traditionnels du Kamerun vers la Guinée Espagnole pendant la Première Guerre mondiale : Repli stratégique ou capitulation ? Samuel Efoua Mbozo’o et Hanse Gilbert Mbeng Dang ............................259 Le renseignement militaire et humain à l’assaut du Cameroun pendant la Première Guerre mondiale André Dia.....................................................................................................285 Première Guerre mondiale et effritement du prestige de l’homme blanc au Cameroun C. Christian Tsala Tsala et Jean Germain Otabela.....................................303 La Première Guerre mondiale et les mutations des frontières internationales du Cameroun Faustin Kenné ..............................................................................................323 La Commission Permanente des Mandats et le respect de l’article 22 du Pacte de la Société des Nations au Cameroun sous mandat français ou la gestion des conséquences de la Grande Guerre Alvine Henriette Assembe Ndi ....................................................................339 L’art et la mémoire de la Grande Guerre au Cameroun dans l’entre-deux-guerres: le rôle dumonument aux morts(de Douala) et de la célébration du 11 novembredans le souvenir de 1914-1918 Isidore Pascal Ndjock Nyobe ......................................................................363
WW1 in Cameroon: German Military Atrocities and Civilian Resistance in the Bamenda Grassfields Gwanfogbe Mathew Basung .......................................................................385 La Grande Guerre dans le passage du Cameroun du fait colonial à l’affirmation d’une identité nationale : esquisse de reconstruction d’un processus de mutation sociale de type déterministe Édouard Betobo Bokagné ............................................................................401
Recommandations du premier Colloque d’Histoire Militaire tenu du 5 au 8 août 2014 a Douala...............................................................421
Mot de remerciements du comité scientifique .............................................423
Toast du Général de Division commandant la RMIA 2 à l’occasion du repas de clôture du premier Colloque national d’histoire militaire organisé en sa résidence.................................................................................425
Discours de Monsieur le Secrétaire d’État à la Défense Chargé des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, à l’occasion de la cérémonie de clôture du premier Colloque national d’histoire militaire ...................427
Les auteurs......................................................................................................431
7
PRÉFACE
Le civil et le militaire au Cameroun : une vie commune ancrée dans l’histoire.
Le colloque « Le Cameroun et la Grande Guerre (1914-1916) », objet de cette publication, est le fruit d’une solide collaboration entre le civil et le militaire au Cameroun. Il est le résultat d’une conjugaison d’efforts entre la Commission Camerounaise d’Histoire Militaire, structure de recherche en histoire militaire du Ministère de la Défense, affiliée à la Commission Internationale d’Histoire Militaire d’une part et les universitaires camerounais, membres de la Société Camerounaise d’Histoire d’autre part.
Cette collaboration a toujours été constante et soutenue dans l’histoire du Cameroun. Avant l’arrivée des Européens dans notre pays, la sécurité et -/ou la conquête de tous les territoires camerounais étaient assurées par des guerriers intrépides sous le commandement des chefs charismatiques, autorités civiles. Sous le protectorat allemand (1884-1916), laSchutztruppe,sa hiérarchie avec militaire, était placée sous l’autorité civile des Gouverneurs, représentants du Chancelier duReich, de l’Empire allemand. Outre la courte période de la Grande Guerre au Cameroun (1914-1916) au cours de laquelle les militaires ont eu le leadership politique et militaire, toute la période coloniale (mandat et tutelle anglais et français 1916-1961) était placée sous l’autorité des administrateurs civils avec la collaboration de la hiérarchie militaire qui lui était soumise.
Au Cameroun indépendant (1960), réunifié (1961-1972), unifié (1972-1984) et République du Cameroun (depuis 1984), l’autorité politique a toujours été l’apanage des civils qui s’assurent en tout temps la collaboration de l’autorité militaire. C’est cette collaboration autorité civile- autorité militaire qui permet au Cameroun de préserver la sécurité de ses frontières et d’être un havre de paix tant pour ses citoyens que pour ceux qui viennent y chercher refuge. C’est la permanence et l’efficacité de cette collaboration qui ont permis à Son Excellence Paul BIYA, Chef de l’État et Chef des Armées, de dire avec assurance que « nous avons vaincu le maquis… et ce n’est pas le Boko Haram qui va nous dépasser… ».
Cette collaboration entre civils et militaires, qui se matérialise ainsi dans les hautes sphères de l’État camerounais, est également manifeste au quotidien dans les relations entre le Camerounais civil et le Camerounais militaire. Dans les écoles primaires créées au sein des camps militaires du territoire national, enfants de militaires et de civils se côtoient tous les jours sans aucune
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin