Le nazisme en dates (novembre 1918 - novembre 1945)

De
Publié par

De 1918 à 1945, année par année, mois après mois, voici le répertoire des faits et gestes essentiels pour suivre le tracé de ce qui restera à jamais une des plus sombres périodes de l'histoire humaine. Un outil pour s'orienter dans le dédale des faits politiques, historiques, économiques et culturels qui ont façonné l'Allemagne nazie.
Publié le : lundi 1 mars 2010
Lecture(s) : 130
EAN13 : 9782296252127
Nombre de pages : 509
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

!#$#%&!'%!() *%+ ,% #$#% -./'%!(
[ 0!1'/)% %' 2&+/1# % !"#$%&'()( *+ ,-./01&234#&/'( 563788937:; "+
[ 3% 4&'/52&,615)/&,/1#%7 85)&9!,&/(% %' )*(525,5:/% !"#$%&'()< =#0%+>+
?'@0A3 B/-C+ 0% D&1-%0#/-&63 788;35:E "+
'011&F0#&G-0/ &C(' 1(2 H0'G(<#2 I+ ,#</2J-'([ ;-.%)/2%%'2&+/1#% !(/ G >+
#I(/#K3 "#$%&'()< H >+ L-&#)63 7M: "+
#[ <!,'!(% %' .-:-2-(%1)%2)% %2 =,,%#&:2% !"#$%&'()< H N+ O(/)(163 78883
75P "+
[ >)&"G&G-0/%#&/Q & -2((G"#$2(/G&G-0/ )< #0A&/)R(S-1)( 7855 )( T&1G(#
U01F(/@0%%33%1 >5!16?5##% 13:EEE3 :5; "+
[ 3%4&+/1#%@ !2% )!,'!(%AB11&/-'/5,5:/C!%3:EE73 :EP "+
[ =.&#>)*&((%(7 D)(/E&/2 &2'/F&1)/1'% %' #/,/'&2'G&H1& 23:EE:37M7 "+
[ 3& ;-#5/(% F-)52.%7</2C)52F-(%2)%1 V*<A-W#(22<# 1&X Y<-G-G&1-(//( Z
)R[)\/ C0/ I0#C]G@3*(%-1A )( "#0"&.&/)( /&^-( X I-G1(#_</.( `<(S Z3*(2
a<-%2 )( L-(//(b1R&<F( )( 1& A0)(#/-G$3=0<#c<0- G0<_0<#2"&#1(#)(2 '&A" 2
)< G#0-2-WA( d(-'@ e3 =1&-)0K(# "0<#1&1-GG$#&G<#(&11(A&/)(f3 :EE537;g "+
[ ;5()%&!I)*5/1/1 .% J&,'%(K5,9%2*5FF!"02G%&'( )( H+ I0%%A&//3%-12 )(T+
U01F(/@0%%63 :EEM37M; "+
[ 3% L&)/1#%@ '-2M9(%1 .%1)521)/%2)%1 !(/ '011&F+ &C(' 1( H0'G(<# >+
>A&#63 :EEM3:7E "+
[ >!/11% %' 2&+/1# % !"02G%&'( )< H0'G(<# >+ >A&#63 :EEP378P "+
'011&F+ &C(' 1(2"2K'@-&h[ N%21%(,%2&+/1#%7 D,-#%2'1 .% ./1)!11/52 !(/
G#(2 >+ >A&#3O+N-11(G3 (G 1R$' 0/0A-2G( a+ O&<'0<#&/G63 :EE937;E "+
[ <52'(% ,& E/%#!'/,-%7<521/.-(&'/521.O!2 :%(#&2/1'%P,O&''%2'/52.%1
,H)-%2Q2%R 1 !"02G%&'( )< H0'G(<# >+ >A&#63 :EE;37;; "+
[ i)-G-0/ "#$2(/G$(3 &//0G$( (G '0AA(/G$( )< #$'-G'0/'(/G#&G-0//&-#()<
)0'G(<# 4#&/Q0-2T(GG(#J&1)33%1;5('1 /2!'/,%1S :EE8377: "+Avant-propos
« Ceux qui ont dit qu’unefatalitéaveugle
a produit tousles effets q ue nous voyons dans le monde ,
ont dit unegrande absurdité» .
MONTESQUIEU
Ce petit livre n’a pas d’autreambitionqued’être un guide
pratique pour celuiqui veut cheminer dans l’histoire
particulièrement complexe du nazisme, « mouvement»
(Bewegung)idéologique etpolitique qui, loin de n’avoir concerné que l’Allemagne, a
progressivement impliqué l’ensemblede l’Europeet bien au-delà,
plaçantles hommessur unterrain radicalement nouveau dont
l’enjeu futledestin du monde etparlà même leur propre destinée .
En effet,enlançant ledébatsurla possible création d’une
réalitéhumainedifférente où le pragmatisme vitaliste, sousla
conduited’un chef charismatique (Führer), prendrait enfin le pas sur
« la souveraineté de l’esprit»etle« sens moral »*, puis en
concentrant son actionsurl’implantation— urbi etorbi— d’un ordre
totalitaireeugéniste, racisteet impérialiste inspiré parlefantasme
d’un univers rénové (Neurordnungder Welt), le nazisme ne
pouvait que sombrer dans unnihilismedestructeur.
Face àce projet démiurgique, on a vu nombre
decontemporainsse rendredisponibles, prêts à accueillirl’inhumain: là où
«celaest éclos »**certes, mais aussi ettrèslargement ailleurs .
*Cf. H. Rauschning, Hitlerm’adit, Paris, Coopération, 1939, pp. 25 1-254
(l’exactitude despropos mis dans labouchede Hitlerpar cet ex-président
national-socialistedu Sénat de Dantzig— démis de ses fonctions fin 1934 et émigré
en Suisse—, n’est aujourd’huiplus contestée).
** Cf .B. Brecht ,Der aufhaltsame Aufstieg des Artu ro Ui (La résistibleascension
d’Arturo Ui), Francfort/Main,edition Suhrkamp 144, p. 124: « Der Schoß ist
fruchtbar noch,aus dem das kroch» (« le ventreest encorefécondd’oùcelaest
éclos »). Cetteformule, trèslibrement traduitedans sa version française («d’où a
surgi labête immonde »!), ne metpastant en cause l’Allemagne— même si
c’est bien là que le nazismea vu le jour — que, pour reprendre un concept du
psychanalyste Wilhelm Reich (L’Analyse caractérielle, Paris, Payot, 1996, pp .
431-458), « la pesteémotionnelle » (autrement dit le Ça)inhérenteàchaque
individu etsusceptible à toutinstan t, pourpeu que le contexte s’y prête, de faire
surface et de reléguer aux oubliettes dessiècles de progrès humain .
7A contrario,d’autres, refusant de plier devant le totalitarismeet
mettant en avant les exigences de laconscience humaniste, n’ont
pas hésitéà lutter et à périr pourque l’esprit ne soit pas broyé par
ce qu’il faut bien appeler une régression obscurantistedans
l’archaïsme .
Par delà son caractère utilitaire, c’est donc à uneconfrontation
entre volontégénéraleet volonté particulière,à un dialogue entre
barbarieetliberté, qu’invite cette rétrospective .
Ce que l’on y découvre— d’étape en étape durant la première
moitié du siècle dernier —, montre que la sérénité historique, n’a
pas icilieu d’être .
Enla matière, le tempsn’a pas faitson œuvre. Carsi
effectivementle nazisme strictosensu peut êtreaujourd’hui relégué parmi
les phénomènes qu’il est envisageabled’analyser objectivement, il
reste quecertainsthèmes dont il aété porteur et certaines attitudes
qu’il agénérées font toujours partiedu tableau de notreépoqueet
justifient l’inquiétude .
Puissent ces actualitéspassées être source d’introspection et
contribuer quelque peuà secouer l’indifférence !
Bien qu’intégrant des donnéesparfois peu connues du grand
public, il vade soiquece que l’on va lire ne prétend nià
l’exhaustivité (« Toutedéfinitionimpliquedes abandons », soulignait mon
maître, le philosophe et germaniste Henri Arvon), ni à
laformation du jugementqui constitue le fondement très essentiel de
l’enseignement historique. C’est pourquoi je me permets de renvoyer
d’emblée à quelques ouvrages accessibles au lectorat françaisqui
constituent des bases de documentation et/ou de réflexion,ce qui
pour autant n’exclutpasque l’on puisseen discuter voirecontester
certaines élaborations. Bien évidemment,cette liste ne peut en
aucun cas êtreconsidérée comme une bibliographie .
ARGELÈSJ.M., BADIA G. , La Républiquede Weimar etle
troisième Reich, Paris, Messidor - Éditions sociales, 1987.
ANGELP. , Hitler etles Allemands, Paris, Éditions sociales, 1982 .
eAYCARD M., VALLAUD P. , Allemagne, III Reich
(encyclopédie), Paris, Perrin, 2009.
AYÇOBERRY P. , La Questionnazie, Paris, Seuil, 1979.
8BADIAG . et al . , Exilés en France. Souvenirs d’antifascistes
allemands exilés, Paris, Maspero , 1982 .
BADIAG . et al . , Les Bannis de Hitler, Paris, EDI& PUV, 1984 .
BADIAG. , Les Allemandsqui ont affronté Hitler, Paris,
L’Atelier, 2000 .
BARIÉTY J., DROZ J. , République de Weimar
etrégimehitlérien, Paris, Hatier, 1973 .
BERNSTEIN S., MILZA P. , Dictionnairehistorique des
fascismes et du nazisme, Bruxelles, Complexe, 1992 .
BILLIGJ. , L’Hitlérismeetle systèmeconcentrationnaire, Paris ,
PUF/Quadrige, 2000 .
BLOCH C. , Le Troisième Reichetle monde, Paris, Imprimerie
nationale, 1986.
BOURDERON R. , Le Fascisme, idéologie etpratiques, Paris ,
Éditions sociales, 1979.
BRACHER K.D. , La Dictatureallemande, Toulouse, Privat ,
1986 .
BROSZATM. , L’État hitlérien, Fayard, 1985 .
BURRINP. , Hitler etles Juifs, Paris, Seuil, 1989.
CASTELLANG. , L’Allemagne de Weimar, Paris, Colin, 1972 .
CÉRÉR., ROUSSEAU C. , Chronologie du conflit
mondial19351945, Société d’éditions françaises etinternationales, Paris, 1945
(bienque très ancien,cetouvrage, conçu par deux politologues et
universitaires renommés, représente toujours une référence
précieusede parsadimensionplanétaire).
CONTEE., ESSNER C. , La Quête de la race. Uneanthropologie
du nazisme, Paris, Hachette, 1995 .
DELPLA F. , Hitler. Biographie, Paris, Grasset, 1999.
DUROSSELLEJ.B. , La Décadence, Paris, Imprimerie nationale ,
1979 .
DUPEUX L . et al. , La« Révolution conservatrice»dans
l’Allemagnede Weimar, Paris, Kimé, 1992 .
EVANS R.J. , Le Troisième Reich, 3vol. Paris, Flammarion,
20082009 (monumentale sommehistoriographique; l’auteur enseigne à
l’universitéde Cambridge).
FAYE J.P. , Langagestotalitaires, Paris, Hermann, 1972 .
FERAL T. , Anatomied’un crépuscule. Essai
surl’histoireculturelledu troisième Reich, Mazet-Saint-Voy, Tarmeye, 1990 .
9FERAL T. , Le National-socialisme, Paris, Ellipses, 1999.
FLECHTHEIM O.K. , Le Parti communisteallemand sous la
Républiquede Weimar, Paris, Maspero , 1972 .
FLEMINGG. , Hitler etla solution finale, Paris, Juillard, 1988 .
FREI N. , L’État hitlérien etla société allemande, Paris, Seuil ,
1994 .
FRIEDLÄNDERS. , L’Allemagne nazieetles Juifs, Paris, Seuil ,
1997 .
GROSSERA . et al. , Dix Leçons sur le nazisme, Bruxelles,
Complexe, 1984 .
GUÉRINA. , Chronique de la Résistance, Paris, Omnibus , 2000 .
GUÉRIND. , Fascismeet grand capital, Paris, Maspero , 1969 .
JÄCKEL E. , Hitleridéologue, Paris, Gallimard, 1995 .
KERSHAW I. , Qu’est-ce que le nazisme ?, Paris, Folio, 1997.
KERSHAW I. , Hitler, Paris, Flammarion, 2008 .
KLARSFELDS. , Le Calendrier de la persécution des Juifs en
France, 1940-1944, Paris, Éditions Klarsfeld, 1993 .
KOGONE . et al. , Les Chambres àgaz, secret d’État, Paris,
Éditions de Minuit, 1984 .
LACOUE-LABARTHE P., NANCY J.L. , Le Mythe nazi, La Tour
d’Aigues, L’Aube, 1991 .
LEGRANDJ . et al. , Chronique de la Seconde Guerre mondiale ,
Paris, Éditions Chronique/J. Legrand, 1994 .
LEONE., SCOTTJ.P. , Le nazisme desorigines à 1945, Paris ,
Colin, 1997.
LÉVISSE-TOUZÉ C., MARTENSS . et al . , Des Allemands contre
le nazisme, Paris, Albin Michel, 1997.
MENDELG. , La Révoltecontre le père, Paris, Payot, 1968, pp.
223-287.
MENDELG. , De Faust à Ubu, La Tour d’Aigues, L’Aube, 1996 .
MERLIOG. , Les Résistances allemandes à Hitler, Paris,
Tallandier, 2001.
MICHELH. , La Seconde Guerre mondiale, Paris, Omnibus, 2001 .
MILZA P. , Les Fascismes, Paris, Imprimerie nationale, 1985 .
PESCHANSKID. , La Francedes camps, Paris, Gallimard, 2002 .
RICHARD L. , D’uneapocalypseà l’autre. Surl’Allemagneetses
productions intellectuelles de Guillaume II aux années vingt,
Paris, UGE, 1976.
10RICHARD L. , Le Nazismeetla culture, Paris, Maspero , 1978 .
RIC L. , D’oùvient Adolf Hitler?, Paris, Autrement, 2000 .
ROSENBAUMR. , Pourquoi Hitler?, Paris, Lattès , 1998 .
STEINERTM. , Hitler, Paris, Fayard, 1991 .
STERN J.P. , Hitler, le Führer etle peuple, Paris, Flammarion ,
1985 .
THALMANN R. , La Républiquede Weimar, Paris, PUF, 1991.
À noterqu’existent également quelques
encyclopédiesméthodiques trèsprécieusesmais non traduites en français :
BEDÜRFTIGF. , Lügen und Irrtümer über das Dritte Reich,
Munich, 2003 (présenté, on ne voit guère pourquoi, parl’éditeur Piper
sousle titre réducteur : Als Adolf Hitler die Atombombe baute).
BENZ W., PEHLEW.H . et al. , Lexikon des deutschen
Widerstands, Francfort/Main, 1994 .
BENZ W., GRAML H., WEISS H . et al . , Enzyklopädiedes
Nationalsozialismus, Stuttgart, 1997.
GUTMANN I. , Enzyklopädiedes Holocaust . Die Verfolgung und
Ermordung der europäischen Juden, 3vol. , Berlin, 1993 .
KAMMERH., BARTSCHE. , Jugendlexikon des
Nationalsozialismus, Reinbek/Hambourg, 1982 .
OVERESCH M., SAAL F.W. , Chronik deutscher Zeitgeschichte .
Politik, Wirtschaft, Kultur. Das Dritte Reich, 2vol., Düsseldorf,
1982-1983 .
SNYDER L.L. , Encyclopedia of the Third Reich, New York ,
1976 .
STOCKHORSTE . et al. , 5000 Köpfe. Wer war wasim Dritten
Reich, Kiel, 2000 .
WEISS H . et al. , Biographisches Lexikon zum Dritten Reich ,
Francfort/Main, 1998 .
WISTRICHR. , Wer war wer im Dritten Reich. Anhänger,
Mitläufer, Gegner aus Politik, Wirtschaft, Militär, Kunst und
Wissenschaft, Munich, 1983 .
ZENTNER C., BEDÜRFTIGF . et al. , Das große Lexikon des
Dritten Reiches, Munich, 1985 .
11Note liminaire
La période sur laquelle s’ouvre le livre voitnaître la
République de Weimar(Weimarer Republik). Première démocratie
parlementairede l’histoireallemande, elle fait suite à l’effondrement de
la monarchie (deuxième Reich)lors de ladéfaite de 1918 et des
flambéesinsurrectionnelles qui lui font cortège. En1933, son
échec ouvre la porteau troisième Reich .
Pour bien comprendre ce qui va suivre, j’engageà
avoirtoujours à l’esprit les élémentssuivants :
! La Républiquede Weimarn’est pas un Étatnouveau au sens
révolutionnaire , mais une prolongation de l’État antérieur
sous uneforme refondueet démocratisée. Lebref préambule
de sa Constitutionl’énonce clairement:« [...] rénover [le]
Reich dans la libertéetla justice [...] et [...] promouvoirle
progrèssocial» («[das] Reich in Freiheit und Gerechtigkeit
[...] erneuern und [...] den gesellschaftlichen Fortschritt [...]
fördern »).
! Bien que proclamée « République», l’Allemagne restedonc
un Reich (art. 1 de la Constitution:« Das deutsche Reich ist
eine Republik »), désormais dirigé par un « président du
Reich» (Reichspräsident). Élu pour sept ans (art. 41) au
suffrage uninominal « par l’ensemble du peupleallemand»
(sans distinction de sexeà partir de 20 ans),c’estlui(art. 53)
qui désigne le« chancelier du Reich» (Reichskanzler) et
approuve ou rejette la nomination des « ministres du Reich »
(Reichsminister)pressentis pour constituerle«
gouvernement du Reich» (Reichsregierung). Il a le pouvoir(art. 45)
de dissoudre le Parlement (Reichstag,dont les députés— art.
22 — sont élus pour quatre ans parscrutin
proportionnelouvert «aux hommes et aux femmes ayant 20 ans révolus»), et ,
si nécessaire (art. 48, cf. 27 juin 1922),d’exercer une autorité
personnelle quasi illimitée .
! La République de Weimarsedéfinit comme une entité
unitariste (c’est-à-dire— art. 3 — pouvant éventuellement
inclured’autresterritoires de langueallemande).
Administrativement,elleest structurée en « Régions », les Länder.
Jus15qu’au 30 janvier 1934 (loisurla centralisation =
Verreichlichung), il y a 17 « Régions »* (voir carte pp.12-13)où
vivent autour de 62 500 000 habitants** (soit unedensité
2moyennede 135au km , près du double de la France) :
E Anhalt (G 3).
E Bade (D-E 4/5).
E Bavière (F-G 4/5) .
E Brême (D 2).
E Brunswick(Braunschweig, F 2).
E Hambourg (F 2).
E Hesse (E 3/4) .
E Lippe (Detmold, E 2/3) .
E Lübeck (F 2).
E Mecklenburg-Schwerin (F-G 2).
E Mecklenburg-Strelitz (G 2) .
E Oldenburg (D-E 2).
E Prusse (D à L, 2/3): loin de se limiter, comme on le
pense trop souvent,à une zone qui se situerait autour
de Berlin, sa capitale (également capitale du Reich), la
Prusse occupe 62% du territoiredu Reich et concentre
60% de sa population. Elle possèdeégalement dans le
Sud du Wurtemberg l’enclave de Hohenzollern
(Sigmaringen, E 4).
E Saxe (G-H 3).
E Schaumburg-Lippe (Bückeburg, E 2) .
E Thuringe (F 3).
E Wurtemberg (E-F 4).
Chaque« Région» (Land) a sa propre
Constitution(Landesverfassung), sonpropregouvernement (Landesregierung) et
parlement(Landtag = Conseil régional), sespropres administrations .
En cas deconflit entre le gouvernement du Reich et un
gouvernementrégional, le« droit du Reich»doit— enprincipe—
prévaloir surle« droit du Land » (art. 13: « Reichsrecht bricht
Landesrecht »).
er*18 jusqu’au 1 avril 1929,dateà laquelle le petit Waldeck(Arolsen, E
3)renonceà sonindépendance pour se fondredans la Pru sse .
** Cf .Knaurs Welt-Atlas, Berlin, Th. Knaur Nachf. Verlag, 1928, p. 46.
16Année 1918
4 novembre Imminence de ladéfaite allemande:conférence
interalliée de Versailles.
Mutineriedesmarins de laflottedeguerrebasée
à Kiel auxquels l’amirauté veutimposer une ultime sortie .
Grèvedans l’industrie pour une
cessationimmédiate du conflit ; agitation révolutionnaire .
7novembre ÀMunich, insurrectionpopulaire ; abdication de
Louis III de Wittelsbach qui règne surla Bavièredepuisnovembre
1913 .
Proclamation de la républiquebavaroiseet
formation par le Parti social-démocrate (SPD) et le Parti socialiste
indépendant (USPD) d’un gouvernement régional de coalition
dirigé par Kurt Eisner (USPD)que seconde Erhard Auer(SPD).
8 novembre Capitulation de l’Allemagne .
9novembre ÀBerlin, insurrectionpopulaire; exil à Doorn en
Hollandede l’Empereur Guillaume II .
Proclamation de la république par Philipp
Scheidemann.
Friedrich Ebert (SPD) devient chancelier
enremplacement du Prince Max de Bade, enpostedepuisle 3 octobre .
10 novembre Dissensions entre les Social-démocrates,
partisans d’une république parlementaire, etles Spartakistes, partisans
d’une république soviétique .
Lechancelier Friedrich Ebert obtient par des
concessions le soutien de l’armée (général Wilhelm Groener,
successeur au commandement suprême d’Erich Ludendorff, révoqué
le 29 octobre) pour, si nécessaire, briserle
mouvementrévolutionnaire spartakiste .
1711 novembre Lecommandementsuprême (maréchal
Hindenburg,général Groener)refusant de se salir lesmains,c’est le
politicien du Centre catholique (Zentrum), Matthias Erzberger, quise
rendà Rethondes (forêt de Compiègne) pour signer l’armistice .
Très mal vécue parla majoritédes Allemands
qui se raccrochent à la « légende du coup de poignarddans le
dos» (Dolchstoßlegende) forgée parlegénéral Erich Ludendorff
(le Reich n’aurait pas étéabattu surlefront mais par une trahison
de l’intérieur fomentée par les Juifs et leurs complices marxistes) ,
la signature de l’armistice attise lahainedu peupleà l’égard des
«criminels de novembre» (communistes, socialistes,
républicains) et relance l’antisémitisme .
12 novembre En Autriche, le socialiste Karl Renner instaure la
République fédéraleet devient chancelier(entrée à la Sociétédes
Nations/SDN en 1920).
13 novembre Annulation du traitéde paix de Brest-Litowsk
que l’Allemagnea contraint Lénineà signer le 3 mars.
15 novembre Hostiles au mouvement révolutionnaire, les
syndicats d’obédience sociale-démocrate (ADGB),chrétienne (DGB) ,
etlibérale (Hirsch-Dunker), passent un accordavec lesindustriels
pour garantir la paix sociale .
16 novembre Création de la Ligue antibolchevique (Eduard
Stadler) ; apparition de nombreux groupuscules d’extrême droite .
21novembre Au termede son hospitalisation à Pasewalk en
Poméranie (cf . !"#$!% '()(), le caporal Adolf Hitler, 29 ans,
rejointson régiment à Munich .
22 -24 novembre La France reprend possession de
l’AlsaceLorraine .
25 novembre ÀBerlin, la Conférencedes délégués des États
allemands (Länder)se prononce pour laconvocation d’une
Asée constituante;opposition des Spartakistes .sembl
1828 novembre Déclaration d’abdication de l’Empereur
Guillaume II quirenonce « pourtoujours »à la couronne de Prusse et à la
couronne impériale .
3 décembre Adolf Hitler (cf . 21novembre) est affectéà
lagarde d’un camp de prisonniers de guerre russes et français à
Traunstein, près de la frontière autrichienne .
5décembre Le mairede Cologne, Konrad Adenauer (Centre
catholique= Zentrum),appelleà laformation d’une République
westphalo-rhénane;opposition des Anglais qui yvoient une
manœuvrede l’impérialismefrançais pour détacher définitivementla
Rhénaniede l’Allemagne .
11 décembre Occupation de la Rhénanie parles Alliés. Les
Américains entrent à Coblence, les Français à Mayence, les
Anglais à Cologne, où s’établit lacoordinationinteralliée .
Sur la rive droitedu Rhin,de la frontière
hollandaiseà lafrontière suisse, instauration d’une zone-tampon
démilitarisée de 50 km de large .
20 décembre À la Conférencedes délégués des États allemands
à Berlin, les représentantsspartakistes exigent la nationalisation
immédiate de l’industrieet déclenchent l’agitation révolutionnaire .
29 décembre Nommé ministrede l’Armée, le
Social-démocrate (SPD) Gustav Noske s’engage àêtre« lechien sanguinaire»
qui démantèlera le mouvement révolutionnaire .
!"# !$&'()' !($!)*+,-(-.*/'!$
!"#$% '$(( ) *+,%-./$01-+,% .23, 0"+4-1-53!* +,-+, .$(%/,01,/2/
34,(. 3"%2+2"(3"14/,% 5$/,14%($+2"($/,%$//,#$(.,% 6"(+4, /, .78
#"64$+2%#, !742+7 ., /$ 975"/1+2"(:4$(;$2%, ,+ 012/12 5$1+ ., %,
<4"12//,4$5,6%"( :4=4, >,2(426 !* 6"((1 3"14 %"(,(?$?,#,(+ @
?$16!, A6:B 6! 738!1 .! 429:"!$!3$;'('<CB D14+ E6!F2++,4% 2(+4".12+
/, .$.$G%#,@ H,4/2(BI '$(2:,%+, .$.$G%+,J 47.2?7 3$4 926!$4.
>1,/%,(<,6KBLM76425$2( H,4(!$4. D,//,4#$(( A6! =3,,!4C ,+ /$ ?4$8
193!2%+,8%61/3+,14 DN+!, D"//F2+O$33,//,(+ 31</201,#,(+@ %"1+,(24
/M2(%+$14$+2"(.M1(, 4731</201,BL,3,2(+4, L1.F2? ',2.(,4 :"(.,/,
P4"13,., Q"5,#<4,012 4$%%,#</, /,% $4+2%+,%:$5"4$</,%@/$
475"/1+2"(34"/7+$42,((,BR1</26$+2"(3$4 /, 3"=+,8.4$#$+14?, S2,8
+426! T6K$4+ ,+ /, I 3!2/"%"3!, J U/:4,. 9"%,(<,4?* :1+14% #,(+"4%
., >2+/,4* .1 3742".201, $(+26"##1(2%+, ,+$(+2%7#2+, 9,>+, 044!?
:0,. A@3A B31.!31%CDCB L,3"=+, %12%%, >,2(426! U($6K,4* :1+14($O2
,+ #,#<4, ., /$ EU AVWXYC* 31</2, %,% E+#:!%"+3$3,! C+::3?
,031/ ,01-+,04! 044!:0,.!F
Année 1919
er1 janvier Fondation du Parti communisted’Allemagne (KPD)
par Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg .
Intensification de l’agitation révolutionnaire .
5 janvier ÀMunich, Anton Drexler, Karl Harrer et Gottfried
Feder créentla DAP (Deutsche Arbeiterpartei = Parti allemand
destravailleurs),formation d’extrême droite soutenue par la Ligue
pangermaniste (Heinrich Claß) et la Société Thulé (Rudolf von
Sebottendorf).
9janvier Manifestations et combats de rue à Berlin,
Düsseldorf, Dortmund, Dresde, Stuttgart, Munich .
ÀEssen, lesrévolutionnaires décident la
socialisation des charbonnages.
10 janvier République soviétique de Brême .
anvier erlin, répression de l’agitation communiste11 - 15 j ÀB
par l’armée surordre de Gustav Noske (SPD); exécution de Karl
erLiebknecht et Rosa Luxemburg (cf . 1 janvier).
20Heurts sanglants entrecommunistes et soldats
dans la Ruhr.
Par télégramme, le maréchal Foch félicite le
gouvernement allemand poursa répression de l’agitation
communisteà Berlin et luipromet 5000 mitrailleusespoursoutenirsa
lutte contre le bolchevisme .
17 janvier Grèvegénéraledans lebassin de la Ruhr. Dansles
jours qui suivent, répression par lestroupes gouvernementales sur
ordre de Gustav Noske (SPD).
18 janvier Ouverture de la Conférencede la paix à Versailles
sousla présidencede Clémenceau .
19 janvier ÀBerlin occupé militairement , élections pour
l’Assemblée constituante (421membres);la SPD (165 représentants)
forme une coalitionrépublicaineavec le Centrecatholique
(Zentrum, 68 représentants) et le Parti démocrate (DDP, 75
représentants) .
25 janvier La Conférencede Versaillesse prononce pour la
création de la Sociétédes Nations(SDN).
Fin janvier Lehaut commandementmilitaireallemand (OHL =
Oberste Heeresleitung) confieau commandant Otto von
Stülpnagell’élaboration d’unplaninternational decroisade contre la
Russie soviétique dont lacoordination seraconfiée aux Américains;
le projet est abandonné enraison de dissensions dans lecamp
allié .
Lehaut commandementmilitaireallemand (OHL)
conclut un accordclandestin avec les armées russes blanchesqui
prévoitladestitution du gouvernement bolchevique
etl’instauration d’unrégimecontre-révolutionnaire qui fera pression sur les
Alliéspour réviserle traité de Versailles. Envoi de corps francs
(Freikorps)sous lecommandement du général Rüdiger von der
Goltz .
Début février Retour de Hitler à Munich (cf. 3 décembre 1918).
212 – 5février Écrasement de la République soviétiquede Brême
(cf.10 janvier) surordre de Gustav Noske (SPD).
6 février Enraison de l’agitation qui règne à Berlin,
l’Assemblée constituante se réunit au théâtrede Weimar en Thuringe .
11 février Friedrich Ebert (SPD) est élu président de la
République (dite «de Weimar », cf.6 février).
13 février Philipp Scheidemann (SPD) formeavec le Centre
catholique (Zentrum) et le Parti démocrate (DDP) un
gouvernement dit de « petitecoalitionrépublicaine» .
20 février ÀMunich, Kurt Eisner (USPD,cf.7 novembre
1918) est contraint de démissionnersous la pression des
Socialdémocrates(SPD, Erhard Auer).
21 février Assassinat de Kurt Eisner par lecolonel-comte
Anton von Arco auf Valley; rendu responsable, Erhard Auer(SPD ,
cf. 20 février) est victimed’une tentative d’homicide par
unmembre du Conseil ouvrier, Alois Lindner ; deux députéssont tués.
23 février 100 000 participants aux obsèques de Kurt Eisner.
Grèvegénérale dans lebassinminier de Mansfeld
dans le Harz; sauvage répression .
3 mars – 9 avril Danstoute l’Allemagnedu Nord,
déchaînement de la répression antirévolutionnaire;liquidationmassivedes
agitateurs par l’armée etles corps francs(Freikorps).
17 mars En Bavière, après de longuesjoutesoratoires entre
réformistes etrévolutionnaires , formation du gouvernement
Johannes Hoffmann (SPD).
Début avril À la nouvelle du succès de la révolution hongroise,
l’extrême gauchebavaroiseenvisage d’instaurer une République
soviétique à laquelle les communistes refusent de participer(refus
de l’aventurismeconformément à l’enseignement léniniste) .
227 avril Proclamation de la République soviétique (Räterepublik)
à Munich et dans la plupart des grandes villes de Bavière;
legouvernement Johannes Hoffmann (SPD) s’enfuit à Bamberg .
13 avril Johannes Hoffmann (SPD) fait appel à Gustav Noske
(SPD)pour écraserle mouvement révolutionnaire en Bavière .
L’armée etles corps francs(Franz Xaver Ritter von Epp, Ernst
Röhm) marchent sur Munich. À contre-cœur, mais pour éviterle
pire, les communistes(Eugen Leviné)prennent ladirection de la
République soviétiqueet forment unearmée rouge (Rudolf
Egelhofer).
23 avril Offensivede l’armée et des corps francs contre la
République soviétiquebavaroise .
29 avril L’armée rouge bavaroise résisteà l’offensive de
l’armée et des corps francs; mais se livre aussi àdes exactions contre
des civils (entreautres, l’exécution du prince von Thurn und Taxis
et de lacomtesse von Westarp).
Face à la menace croissantedes forces
antirévolutionnaires, la République soviétique bavaroise se désorganise; Eugen
Levinéetles communistes sont évincés au profit de l’écrivain
anarcho-pacifiste Ernst Toller quiprononce la dissolution de
l’armée rouge .
er1 mai –8 mai L’armée etles corps francsoccupent Munich ;
proclamation de l’état de siège ; exécution de plus de 500
révolutionnaires; pour les autres,condamnation à de lourdespeines de
prison.
Retour à Munich (cf.7 avril) du gouvernement
Johannes Hoffmann (SPD).
7mai ÀVersailles, les Alliés présentent les clauses du traitéde
paix à la délégation allemande conduite par lecomte Ulrich von
Brockdorff-Rantzau;menacede reprendre la guerreen cas de non
acceptation. Le maréchal Foch prophétise: « Ce n’est pas une
paix, mais un armistice de vingt ans !»
239mai Hitler(cf. début février) est nommé membred’une
commission d’enquête sur les activité révolutionnaires au sein de son
régiment .
Mi-mai Lehaut commandement militaire allemand
(OHL)passe un accordavec les armées russes blanches(colonel
AwalowBermondt)pour destituer le pouvoir bolchevique .
Fin mai Enliaison avec les armées russes blanches, les corps
francs du général Rüdiger von der Goltz prennent Riga
etmarchent sur Petrograd et Moscou;les Alliés redoutent de voirla
puissance militaireallemande se reconstituer mais se retranchent
dans l’attentisme .
er1 l’entremisedu commissairefrançais en Rhénaniejuin Par ,
Paul Tirard, la France tentedefaire proclamer une République
libre de Rhénanie; à Wiesbaden,constitution du gouvernement
Adam Dortenqui doitse retirer face à l’hostilité de la population.
En Bavière, Johannes Hoffmann (SPD)remanie son
gouvernement enl’ouvrant aux catholiques et aux libéraux .
5 -12 juin Hitler(cf.9mai) suit un cycle de formation
politique organisé sousl’égide de l’arméeà l’universitéde Munich .
20 juin Démission du gouvernement Philipp Scheidemann
(SPD,cf.13 février) enprotestation contre les clauses du traité de
Versailles.
21juin Suiteà ladémission de Philipp Scheidemann (cf. 20
juin), Gustav Bauer(SPD) forme avec le Centrecatholique
(Zentrum) un nouveau gouvernement appelé «bloc rouge-noir ». Le
Parti démocrate (DDP)refuse dans unpremiertemps d’y
participer pour ne pas avoir àcautionnerle traité de Versailles.
Internée dans la rade de Scapa Flow (Écosse), la flotte
allemande de haute merse saborde surordre de l’amiral von
Reuter(70unitésnavales) afin de ne pas être récupérée par les Alliés.
2422 juin Harcelée par les Alliés, l’Assemblée constituantede
Weimar(cf.6 février) approuve la signature du traitéde
Versaillespar 237 voix contre 158 (toute ladroite).
23 juin ÀBerlin, la Liguedes anciens combattants de laguerre
de 1870-1871 brûlent les drapeaux alors pris à la France et dont le
traité de Versaillesprévoit la restitution.
24 juin Legénéral Wilhelm Groener,commandant suprême de
l’armée allemande(cf.10 novembre 1918),etson adjoint, Kurt
von Schleicher,adresse une noteau président Friedrich Ebert :
« Notre programme repose surle principedirecteur que l’existence
de tout État de même que celle de toutindividu sur notre planète
est un combat [...], que toutrelâchement ou toute défaillance dans
ce combat,de même que toute velléitéde pacifisme international ,
mettent l’État en danger d’être ruinéetsubmergé par les États
ennemis » .
Les cerclesmilitaristes allemandssoutenus parquelques
magnats de l’industrieenvisagent de renverserla Républiqueet de
relancerlaguerreà l’Ouest pour empêcherla signature du traitéde
Versailles. Legénéral Wilhelm Groener(cf.supra) etlegénéral
Hans von Seecktrejettent le projetqu’ils considèrent comme
suicidaire
28 juin Le ministredes Affaires étrangères Hermann Müller
(SPD) et le ministredes Transports Johannes Bell
(Centrecatholique = Zentrum)signent le traité de Versailles .
Énormediffusion outre-Rhin du pamphlet , Les
Conséquences économiques du traité de Versailles,du
célèbreéconomisteanglais John Keynes, qui avait démissionné de sonposte
d’expert à la Conférence pourprotester contre les conditions
draconiennesimposées à l’Allemagne .
De fait, outre qu’il précipitera lesmassespopulaires
dans une misère noiredont la République sera rendue directement
responsable, « l’ignominieux diktat de Versailles» (Versailler
Schanddiktat,abrégéen Diktat) va immédiatement provoquer une
vaguedechauvinismeet de revanchismeexploitable par l’extrême
droite .
25Débutjuillet Les Alliés exigentle limogeagedu général
Rüdiger von der Goltz (cf. fin mai) et lacessation des combats à l’Est .
21juillet Échec à Berlin d’unputsch
d’extrêmedroitecommandité par Wolfgang Kapp, oligarquede la hautefinance prussienne,
et conduitparlecommandant de cavalerie Waldemar Pabst
;limogeagede Pabst .
11 août Proclamation de la Constitution de la Républiquede
Weimar(Weimarer Verfassung) élaborée sousla direction du
juristeetministre de l’Intérieur du gouvernement Bauer (cf. 21
juin), Hugo Preuß (Parti démocrate= DDP).
12 août La Bavière se donne une Constitution républicaine qui
fait du Parti populairebavarois(BVP) — fractiontrès
conservatrice du Centrecatholique (Zentrum)quimilite pour la restauration
des Wittelsbachetl’indépendance de la Bavière— le parti
dominant jusqu’en 1933 ;son président, Heinrich Held, qui serachefdu
gouvernement bavarois de 1924à 1933,fera preuve— notamment
par l’intermédiairede sonministrede la Justice, Franz Gürtner
(membrede la DNVP = Parti populiste national allemand, nommé
ministrede la Justice du Reich par lechancelier Franz von Papen
en1932, maintenu dans safonctionpar Hitler jusqu’à sa mort en
janvier1941) —, de beaucoup d’indulgenceà l’égard de l’extrême
droite .
14août Entrée en vigueur de la Constitution de la République
de Weimar(cf.11 août) .
18août Insurrectionpolonaiseen Haute-Silésie; en effet,alors
que le traité de Versaillesprévoyait que la partiede la Silésie
«dont lecaractère polonais est incontestable» revienneà la
Pologne, cette décision aétécontestée surpression de l’Allemagne par
le premier ministrebritannique Lloyd George,connu pour son
hostilitéà la Pologne. L’insurrection est matée parles corps francs
allemands. Début d’une période dramatique où s’exacerbent les
rivalitéslocales entre Allemands et Polonais.
2619 - 25 août Hitler(cf. 5-12 juin) est chargé de fairedes
conférencessurle judéo-bolchevisme auprès de prisonniers de guerre
allemands qui viennent d’être rapatriés; il se révèleexcellent
orateur .
2 septembre Les Alliésimposent à l’Allemagnede renoncer ,
souspeinede sanctions immédiates,à l’article 61 de la
Constitution de la Républiquede Weimar(cf.14août) qui prévoit à plus
ou moins longue échéance un « Anschluß de l’Autricheau Reich
allemand » .
10 septembre Le traitéde paix de Saint-Germain-en-Layeavec
l’Autriche oblige celle-ci à être une républiqueà part entière et à
renoncer à toute velléitéd’Anschlußà l’Allemagne .
Souhaité par de trèsnombreux Autrichiens,
l’Anschluß seraà l’avenir unsujet très discuté .
12 septembre Devenu «homme de confiance» (V-Mann ,
autrement dit espion) de sessupérieurs hiérarchiques dans l’armée,
Hitler(cf.19-25août) est chargé de rédiger un rapportsurla DAP
(cf. 5 janvier) qui a organisé une réunion dans une brasserie
munichoise. Ils’y renden civil etsefait remarquer parsa prisede
parolecontre unséparatistebavarois .
Octobre Grâceà l’appui financier d’industriels (Stinnes,
Duisberg) et de banquiers berlinois(Bleichröder, Warburg), Wolfgang
Kapp fonde une association germano-russeafin de financerles
arméesrusses blanches du colonel Awalow-Bermondt
danslesquelles combattent désormais les mercenaires allemands de Rüdiger
von der Goltz (cf. débutjuillet) ;projet d’abattre le
régimebolchevique puis la Républiquede Weimar.
3 octobre Le Parti démocrate (DDP)rentredans
legouvernement Gustav Bauer(SPD,cf. 21 juin); reconstitution de la« petite
coalitionrépublicaine» (SPD, Centrecatholique/Zentrum, Parti
démocrate/DDP).
2719 octobre Après avoirobtenu l’autorisation à sessupérieurs
(ce qui en dit long surlesrapports de certainsofficiers avec
l’extrême droite), Hitler (cf.12 septembre)sollicite son adhésion à la
DAP .
Novembre Les armées russes blanches(cf.octobre) sont
battues par les armées estoniennes et lettonnes;les corps francs du
« Baltikum» rentrent en Allemagneet vont grossirlesrangs de
l’extrême droite .
!"# !$&'()' !($!)*+,-(-.*/'!$
Z '1(26!* 4734,%%2"(.,% 2(+,//,6+1,/% 475"/1+2"(($24,%) $%%$%%2($+
., D$4/ L$(.$1,4* ,#342%"((,#,(+.MT426! '[!%$#,+ T4(%+ "//,4 \
9,+ '$41+%M,(:12+ 3"14 /MU(?/,+,44, 312% /, ',-201, "] 2/ 34,(. /,
("#., H41(" 4$5,(BD14+ R2(+!1%* 6! *$/"3%C34! .! 42D3:0,-1/*
$(+!"/"?2,,-34,%%2"((2%+, #,++$(+ ,( ,-,4?1,/$475"/+, $."/,%8
6,(+,,+012 %, 5,(.4$@3/1%., X^ ^^^ ,-,#3/$24,%BR$1/ T4(%+ )
629AA+,.$!:!,1.!42-./04-%:!044!:0,. .$(%/,01,//M$1+,14 3/$2.,
3"14 /, 4=?(,.,% I _#,% :"4+,% J %14/,% +2#"47%,+/,% :$2</,%B
`4$(O E6!$1F,6K,4 ) G0,%40B3!34! .! 40 :+$1H 42I:! 044!:0,.! .3?
$0,1 40 B3!$$! :+,.-04!Ba47$+2"(*@ /M2(2+2$+25, .M76425$2(%,+$4+2%+,%
., %,(%2<2/2+7#$4-2%+,* ., /$ L2?1,3"141(, 61/+14, 34"/7+$42,((,
b(+4".16+2"(.1.$.$G%#,@ a"/"? (,3$4 >$(% U43,+ '$- T4(%+*
$2(%201M@ S4,%.,3$4 c"!( >,$4+:2,/.*d++" S2-*P,"4?, P4"%OB
D14+ E6!F2++,4% /$(6,/,#"15,#,(+ I ',4O JB E"4+2,.,% :2/#% 6!
*0>-,!1 .3 G+C1!3$ *04-B0$- ., 9"<,4+e2,(, ,+ 60 E+3"/! .MT4(%+
L1<2+%6!B
Année 1920
er1 janvier Entrée enpolitiqued’Adolf Hitlerqui est admis(cf .
e12 septembreet19octobre 1919) commeadhérent à la DAP (55
membre) .
2810 janvier Entrée en vigueur du traitéde
Versailles:amputation de l’Allemagnede ses colonies et de nombreux
territoiresindispensables à son économie; sévèrecontrôlede la
productionindustrielleet agricole; confiscation des avoirs à l’étranger et de la
flotte marchande; démantèlement du potentielmilitaire;lourdes
réparations de guerredont le montant serafixé par une
Commission desréparations (Repko).
Créé par les articles 45-50 du traitéde Versailles à
2 2partir de 1465 km de la Prusse rhénaneet de 416 km du Palatinat
bavarois, le territoirede Sarre (Saargebiet)passe pour quinzeans
sous contrôlede la Sociétédes Nations (SDN)qui en confie la
gestion économique (mines decharbon) à la France .
Début de l’inflation.
11 janvier Commentant l’entrée en vigueur du traité de
Versailles, le Journal allemand (DeutscheZeitung) de Berlin lance un
appel à la mobilisationpopulairecontre les dirigeants de la
Républiquede Weimar :« Nousne renonçons à rien,à rien du tout,et
nous saurons bien reprendrece que l’infamie, la trahison etla
lâcheté nous ont fait perdre» .
23 Janvier La Franceexige que l’armée allemande soit réduite
à 115 000 hommes etque soient jugés900 criminels de guerre,
notamment legénéral Erich Ludendorff, ex-Grand-maîtredu
quartier général(Generalquartiermeister), stratègede la guerre totale,
etobjet en Allemagned’un véritableculte chez lesnationalistes.
Refus du gouvernement hollandais de
livrerl’Empereur Guillaume II aux Alliés.
erAdhésion à la DAP (cf.1 janvier) de Rudolf Heß,
26 ans,élève du géopoliticien et professeur à l’universitéde
Munich, Karl Haushofer.
30 janvier Encouragée parladécision hollandaisede ne pas
livrer Guillaume II aux Alliés(cf. 23 janvier), l’Allemagne refuse
obstinément de livrerles criminels de guerre réclamésparla
France (cf. 23 janvier) etobtientqu’ils soient jugés devant la Cour
suprême de Leipzig .
2910 février L’Allemagne perd le Schleswig du Nord (prussianisé
sous Bismarck en 1866); par unréférendum décidé parles Alliés ,
ses habitantsoptent pour le rattachement au Danemark (75431
voix contre 25 329) .
12 février En attendant que soit organisé le référendum qui
déciderade la situation en Haute-Silésie (cf.18août 1919),celle-ci
est provisoirement placée sous contrôlefrançais. Les corps francs
allemands sont contraints d’évacuerla zone .
er24février Devenu l’hommefort de la DAP (cf . 1 janvier),
Hitlerproclame un « Programme en 25 points» qui « exige» (« Wir
fordern ») :[1] la constitution d’unegrande Allemagne ; [2]
l’abolition du traité de Versailles; [3] le droit àdisposer decolonies ;
,5, 6, 7,8] l’instauration d’un code de la nationalité; [9, 10] la[4
formation d’unecommunauté populairefondée sur lacohésion
raciale; [11] ledémantèlement du capitalisme; [12]
lacondamnation desprofiteurs de guerre; [13] la nationalisation destrusts;
[14] la redistribution desprofits des grandes entreprises; [15] la
création d’une protectionsociale pour lespersonnes âgées; [16]
desmesures en faveur despetits commerçants et des PME; [17]
l’expropriation des grandspropriétairesterriens et une réforme
agraire; [18] l’exécution des criminels et des usuriers; [19]
l’abrogation du droit romain etl’établissement d’une législation
authentiquement germanique; [20] une réforme
scolaireantiélitiste ouverte surla vieactive ; [21] une politiquede santébasée
surla prévention et la pratique obligatoiredu sport; [22] la
formation d’unearmée moderne; [23] l’assainissement de la presse
et de laculturedesinfluences juives etmodernistes; [24] la
systématisation de la luttecontre le judaïsme etle marxisme; [25] la
centralisation despouvoirs etla création des administrations
nécessaires à l’instauration d’unrégime totalitaire .
La DAP prend le nom de NSDAP
(nationalsozialistischedeutsche Arbeiterpartei = Parti allemand
national-socialistedestravailleurs).
13 – 17 mars ÀBerlin,échec du putsch d’extrêmedroite Kapp
– Lüttwitz suite à unegrève générale qui, pour une fois, unit
30l’ensembledes forces de gaucheet lesrépublicains. Kapp (cf. 21
juillet1919) se réfugie en Suède, legénéral von Lüttwitz est
révoqué .
ÀMunich, succès du putsch dit de l’Orgesch (du
nom de la principale organisationputschiste, dirigée par Georg
Escherich.): le 14 mars, le gouvernement bavarois dirigé par
Johannes Hoffmann (SPD) est contraint de démissionner;
instauration d’un gouvernement de coalition des droites conduit par le
politicien ultraconservateur Gustav von Kahr auquel la NSDAP
apporte provisoirement sonsoutien (en réalité Hitler, quipenseen
termes de Reich,est opposéà la politique régionalo-séparatistede
Gustav von Kahrquisouhaite, lui , laformation d’une Union
sudallemande indépendantede Berlin).
Impliqués dans le putsch de Kapp– Lüttwitz, les
corps francs,désormais interdits etpoursuivis en Prusse, se
retireront en Bavière (« Brigade Hermann Ehrhardt» qui devient
l’organisation clandestine« Consul »),ainsi que legénéral Erich
Ludendorff auquel Kapp avait dévolu le rôlededictateur militaire du
Reich .
18 mars Redoutant que la mobilisationpopulairecontre le
putsch Kapp – Lüttwitz nedégénèreen une
insurrectionprolétarienne, le vice-chancelier Eugen Schiffer(Parti démocrate= DDP)
etle nouveau commandant en chef de l’armée, Hans von Seeckt ,
font placarder à Berlin,« au nom du gouvernement du Reich », un
appel à la reprise immédiate du travail et à résister à toute
récupération de la situation par les communistes; on remet 50 marks
aux personnes disposées à contribuer «à maintenir l’ordre etle
calme»;traquedes communistes et autresrévolutionnairespar
l’armée assistée de milices de citoyens .
19 mars Le mouvement ouvrier déclenché le 14dans la Ruhr à
l’annonce du putsch Kapp – Lüttwitz (à l’appel des communistes
et du Parti socialiste indépendant/USPD, rejoints par de
nombreux socialistes) vireà l’insurrection générale: occupation de la
mairiede Dortmund, Essen, Mülheim, réquisition des banques à
Duisburg,etc...
31Les corps francs du commandant Adolf von Lützow ,
dépêchéspour materla sédition,doivent battreen retraite face à la
coalitionouvrière .
Condamnation du traité de Versailles par le Sénat
américain .
22 mars Suiteau putsch Kapp – Lüttwitz, la direction du Parti
social-démocrate (SPD) contraint Gustav Noske (SPD) à
démissionner de ses fonctions de ministrede l’Armée. Il est remplacé
par ledémocrate (DDP) Otto Geßler qui conservera le poste
jusqu’en1928 .
25 mars Signaturede l’accordde Bielefeld entre lesinsurgés de
la Ruhr (cf.19mars) et le ministrede l’Intérieur de Prusse, Carl
Severing (SPD), quiprévoit notamment la nationalisation des
trusts.
Démobilisation de lacoalitionouvrièreen dépit des
avertissements des communistes qui voient dans l’accord une ruse .
26mars Démission du gouvernement Gustav Bauer (SPD)suite
au putsch Kapp – Lüttwitz .
27mars HermannMüller (SPD) forme avec le
Centrecatholique (Zentrum) et les démocrates(DDP) un nouveau gouvernement
de « petite coalitionrépublicaine» .
Création de l’allocation chômage .
31mars Adolf Hitler (cf. 24 février) quitte l’armée .
2 – 6 avril Sanglante répression de l’insurrectionouvrièredans
la Ruhr (cf. 25 mars) par legénéral Karl Oskar von Watter ;traque
desrévolutionnairesjusquedans la zone rhénane démilitarisée (cf .
11 décembre 1918).
Enrétorsion contre l’intrusion en zone
rhénanedémilitarisée, la France occupe Francfort, Darmstadt, Homburg et
Hanau. Protestation de l’Angleterre .
32e30 avril Éclatée depuis leXIX siècleen une multitudede
petits États dirigéspar desprinces qui ont abdiqué sousla pression
révolutionnaire , la Thuringe est unifiée et devient un
Land;lacirconscription de Coburg, limitrophe de la Franconie (partie Nord
de la Bavière) est attribuéeà la Bavière .
6juin Élections généralespour laformation du premier
Reichstag (parlement) de la Républiquede Weimar; le Parti
social-démocrate (SPD)perd la majorité .
8 juin Démission du gouvernement Hermann Müller(SPD).
25 juin Entrée en fonction du gouvernement dit «decoalition
bourgeoise» (DDP =démocrates , Zentrum = Centrecatholique,
DVP = parti populaireallemand) formé par Konstantin
Fehrenbach (Zentrum); ce cabinet va dirigerle payssans majorité
parlementaire, avec la tolérance dessocialistes.
Le Conseil suprême interalliécondamne l’Allemagne
à payer des dommages deguerre .
26juin ÀMunich,assassinatparl’extrêmedroitedu député
socialiste indépendant (USPD) Karl Gareis; début des crimes de la
Vehme (Feme):exécutionsommaire par des groupuscules
clandestins de pacifistes,démocrates et hommes de gauche dénoncés
entant que « traîtres à la patrie» .
5 juillet Le Danemark prend possession du Schleswig du Nord
(cf.10 février) qui devientle Slesvig .
Suiteà ladécisioninteralliée du25 juin, ouverture de
la Conférencede Spa (en Belgique, près de Liège)surles
dommages deguerreà laquelle participe unedélégation allemande
conduite par lechancelier Konstantin Fehrenbach (jusqu’au 16
juillet): le montant de ladette n’est pas chiffré, l’Allemagnedoit
s’engager à livrer deux millions de tonnes de charbonparmois.
31juillet En vertu du traité de Saint-Germain-en-Laye (cf.10
septembre 1919), la Tchécoslovaquie, crééeenoctobre 1918 avec
le soutien des Alliés, prend possession d’une partiede la région
33autrichienneautour de Gmünd-Waldviertel; lafrontière coupe la
petite villeen deux .
7 – 8août Fondationofficiellede la NSDAP (Parti allemand
national-socialistedestravailleurs,cf. 24 février) entant que parti
national.
Hitler et Anton Drexlerparticipent à Salzbourg au
« Congrèsinterrégional desnationaux-socialistes de l’ensemble
desterritoires de langueallemande » .
13 août ÀMunich,à labrasserie Hofbräuhaus archicomble,
discours-fleuvede Hitler sur le thème: « Pourquoi nous sommes
contre les Juifs » .
17 – 28 août En Haute-Silésie, lestensions entre population
allemande etpolonaise n’ont cesséde s’aggraver; deuxième
insurrection polonaise .
20 septembre Conformément aux dispositions du traitéde
Versailles, la Belgique prend possession desprovinces d’Eupen et
Malmédy qui appartenaient à la Prusse depuis 1815 .
29septembre– 11 octobre Hitlerparticipeà plusieurs
manifestations d’extrême droiteen Autriche; discours à Vienne,
Kremssur-Danube et Gmünd-Waldviertel(cf. 31 juillet) contre le traité
de Versailles, le traité de Saint-Germain-en-Laye, etsurla nocivité
des Juifs.
12 octobre Congrès du Parti socialiste indépendant (USPD) à
Halle; décisionmajoritaire d’adhérer à l’Internationale
communiste .
15 octobre Violent discours de Léninecontre le traité de
Versailles dont sont victimes enpremierlieu les classespopulaires
allemandes.
15 novembre Suiteaux dispositions du traité de Versailles, le
territoireautour de la cité portuairede Dantzig
(Gdańsk),alle34mande à 90%,est proclamée « État libre » (Freistaat)sous
contrôlede la Société des Nations (SDN); création d’un corridor
permettant à la Pologne d’accéder à la villeafin
d’utiliserlesinstallations portuaires , d’y commercer et d’y avoir uneadministration
polonaise (poste, école, etc...) .
4– 7 décembre ÀBerlin,congrès fondateur du Parti
communisteallemand rénové; le Parti socialiste indépendant
(USPD)rejointmajoritairement le PC .
15– 22 décembre Conférencede Bruxellessurlesréparations
de guerreallemandes; désaccordallié surle montant .
17 décembre Grâceà des financementsprivésobtenuspar
l’entremisede la société secrète d’extrême droite Thulé, le Parti
nazi fait l’acquisition des éditions munichoises Eher etlance le
Völkischer Beobachter (Observateur racial-populaire) dont le
poèteet dramaturge antisémite Dietrich Eckart,53 ans, mentor de
Hitler, prend ladirection,assistéde l’idéologue de la
lutteantijudéo-bolcheviqueet « philosophe » Alfred Rosenberg, 27 ans .
31 décembre Entrée en vigueur de la clausedu traité de
Versailles qui réduit les forces militaires allemandes à 115 000
hommes.
!"# !$&'()' !($!)*+,-(-.*/'!$
T4(%+ c[(?,4 ) J$0B!%.20C-!$F f("4#,%166=%6"##,462$/.,% E$+1+?
C+4!%.!% 70B!% .! 7-+,* +4$.12+%.141%%, ,( $//,#$(. 3$4 /, g"148
($/2%+, $(+2%7#2+, L1.F2? '[//,4B T(+"+$/, 6"(+4$.26+2"($5,6/,%
.4"2+%.,/$3,4%"((, ?$4$(+2%3$4/$ a"(%+2+1+2"( F,2#$42,((,* /,
3%h6!2$+4, :42<"14?,"2% U/:4,. >"6!, 31</2, ,( 6"//$<"4$+2"($5,6
/, g142%+,., L,23O2?*D$4/ H2(.2(?* 1( 34"g,+., 6->/$04-%01-+, .!
42/4-:-,01-+, .! 40 K-! -,.-B,! .2L1$! K/C3! AG-! M$!-B0>! .!%N!$,-CD?
13,B 4!>!,%3,O!$1!, 6!>!,%PF T(?/17.$(%1(, 4,/2?2"%2+7 012.7?78
(=4, ,( "<%,%%2"( ., /M$3"6$/h3%, g1.7"8<"/6!,5201, ,+ 475"/+7
3$4 /$ 3$4+2+2"(.1 E6!/,%F2? A6:BV^ :7542,4C* /, 3,2(+4, T#2/ Q"/.,
A2B,B T#2/ >$(%,(C* 012$ %,%"42?2(,%,+52+ .$(% /$ 47?2"(* $.!=4, @
35/$ QESURB`2( ., /$ I ?7(74$+2"(,-34,%%2"( (2%+,J 012* %,/"( /,
6$%* 75"/1, 5,4% /, %"62$/2%#, 475"/1+2"(($24,"1/M,(?$?,#,(+($8
+2"($/2%+,BZ H,4/2(*I `"24, 2(+,4($+2"($/, S$.$ J ,+ :"(.$+2"(3$4
T4F2( R2%6$+"4. 1I !7_+4,34"/7+$42,( JBT%%"4., /$ 4$.2".2::18
%2"(B
Année 1921
10 janvier Devant la Cour suprême de Leipzig, ouverture du
procès desmilitaires allemands considérésparles Alliés comme
des criminels de guerre (cf. 30 janvier1920). Manifestations de
l’extrême droite .
24– 29janvier La Conférencede Paris fixe le montant
desréparations allemandes à 226 milliards de marks-or à régler en 42
annuités. Indignation de la population allemande .
er1 février L’Allemagne refuse toutediscussionsurles bases de
la Conférencede Paris (cf. 24-29 janvier).
20 février Le Parti communisteallemand rénové (cf. 4-7
décembre 1920)obtientla majorité aux élections de
Halle–Mansfeld .
27 février- 7mars À la Conférencede Londres, lechancelier
Konstantin Fehrenbach (Centrecatholique= Zentrum)présente un
contre-projet au traité de Versailles.
Resserrement de
l’ententefranco-britannique qui refuse toute discussionsurlecontre-projetprésenté par
Konstantin Fehrenbach .
Ladélégation allemande quitte la
conférence;son attitude est approuvée parla population allemande .
368 mars La France occupe Düsseldorfet Duisburg - Ruhrort
(rivedroitedu Rhin).
19 mars Le ministrede l’Intérieur de Prusse, Carl Severing
(SPD),décidede réduire le bastion communistede
Halle-Mansfeld (cf. 20 février).
20 mars En Haute-Silésie, référendum sous contrôle interallié:
40,4% en faveur du rattachementà la Pologne,59,6% en faveur du
rattachement à l’Allemagne. La France, qui soutient les intérêts
polonais,conteste le résultat; dissensions avec l’Angleterre
proallemande .
22 mars Les ouvriers etmineurs de Halleet Mansfeld prennent
les armespour s’opposer à l’interventionpolicière décidée le 19
par Carl Severing. Desrivalités entrecommunistes et gauchistes
paralysent l’action.
23 mars L’Allemagnefait savoirqu’elle ne sera pas enmesure
erde réglerl’échéancedesréparations prévue pourle 1 mai.
24 mars L’Angleterre taxeà50% lesimportations allemandes .
28 mars Répression de l’insurrectionouvrière de
Halle-Mansfeld (cf. 22 mars). Le Parti communiste lance un appel à la grève
générale quin’est pas suivi. Arrestation de 4 000 insurgés.
24avril Consultation de la population du Sud-Tyrol qui, selon
ledispositif adopté parle traité de Saint-Germain-en-Laye (10
septembre 1919),doit cesser d’appartenir à l’Autriche pour
deveniritalien. Les Sud-Tyroliens réclament à 90%leur rattachement à
l’Allemagne, mais les Alliéstranchent en faveur de
l’italianisation de la province qui devientle Haut-Adige (Alto Adige). Début
d’un contentieux entre l’Allemagneetl’Italieauquel Hitler mettra
untermeen1936 enraison de son allianceavec Mussolini.
La Cour suprême de Leipzig (cf.10 janvier) acquitte
legénéral Erich Ludendorff .
3727 avril Les Alliésramènent le montant des réparations
allemandes à 132 milliards à réglerpar versements annuels de deux
milliards; 1milliarddoit être payé immédiatement .
3 mai En Haute-Silésie, déclenchement de la troisième
insurrectionpolonaise. Des corps francs, organisésparl’ancien général
Walther von Lüttwitz (cf.13 – 17mars 1920),affluent
d’Allemagne pour riposter à l’insurrection.
4 mai Démission du gouvernement Konstantin Fehrenbach
(Centrecatholique= Zentrum)parprotestation contre les décisions
alliéessurlesréparations .
5 mai La Conférencede Londres surlesréparations réduit,« en
valeur actuelle»,à 75 milliards lessommes dues parl’Allemagne
etmenaced’occuperla Ruhrsiles conditions de paiementne sont
pas respectées.
6mai Traitéd’assistance germano-soviétique. Tandis que
l’Allemagne voitlà le moyen de tournerle traité de Versailles en
entraînant destroupes en Russie (cf. 31 décembre 1920),
legouvernement soviétique bénéficierade l’aide de techniciens allemands
pour moderniserle pays.
10 mai Le mairede Cologne, Konrad Adenauer
(Centrecatholique = Zentrum) est pressentipour former le nouveau
gouvernement; il posedes conditions tellement
draconiennes(augmentation desimpôtsindirects,augmentation d’une heurede la
semainede travail, librechoix de sesministres) qu’onluipréfère Joseph
Wirth (Centrecatholique= Zentrum)qui forme un gouvernement
de « petite coalitionrépublicaine» (SPD, DDP = démocrates ,
Zentrum= Centrecatholique).
11 mai Legouvernement Joseph Wirth (cf.10 mai) se prononce
pour le respect du traitéde Versailles et le paiement
desréparations (Erfüllungspolitik); recours à l’emprunt pour ne pas alourdir
la pression fiscale,ce qui a pour effet d’accélérerl’inflation.
3820 mai L’Angleterre ramèneà 26% la taxe surlesimportations
allemandes.
24 mai La Franceexige du président Friedrich Ebert (SPD) la
signature d’un décret interdisant toute intervention des corps
francs hors des frontières allemandes(cf. 3 mai) ;rapatriés en
Allemagne, ils vont aller grossirlesrangs de l’extrême droite,
notamment les SA (cf. 3 août) .
28 mai L’industriel et politicien démocrate (DDP), Walther
Rathenau,est nommé ministredes Réparations .
Juillet Léninecondamne la stratégiegauchistedu PCA lors de
l’insurrection de Halle-Mansfeld (cf. 22– 28 mars) .
11 juillet Hitlermenacede quitter la NSDAP s’il n’obtient pas
le pouvoir absolu et menace de créer un nouveau parti.
29juillet Hitler devient le maîtreabsolu de la NSDAP, Anton
Drexler(cf. 5 janvier1919 et7–8août 1920) doit secontenter du
titrede« président d’honneur à vie» .
Le titrede Führer, occasionnellement utilisédepuis
février, s’imposeet deviendra statutaire le 6novembre (annonceà
cette datedu Völkischer Beobachter,cf.17 décembre 1920) .
3 août La NSDAP sedoted’une « Section sportive»
(Sportabteilung = SA) dirigée parl’officier de corps franc Johann Ulrich
Klintzsch .
12 août La Franceetl’Angleterre ne parvenantpas à s’entendre
pour réglerle statut de la Haute-Silésie, l’affaireest portée devant
la Sociétédes Nations (SDN).
14août Miseenplace de négociations franco-allemandespour
que l’Allemagne puisse s’acquitter d’une partiedesréparations par
deslivraisons ennature, notamment ensechargeant de la
reconstruction desrégions dévastées dans le Nordde la France. Le projet
est accueilli avec enthousiasme parlesindustriels allemands .
3925août Traitéde paix germano-américain .
26 août Lors d’une promenade surle Kniebis,en Forêt-Noire ,
le ministredes Finances du gouvernement Wirth, Matthias
Erzberger(Centrecatholique= Zentrum), signatairede l’armistice (cf . 11
novembre 1918), est assassiné par deux activistes de l’«
Organisation Consul» (cf.13 – 17mars 1920), Hinrich Tilessen et
Heinrich Schulz .
Décret du président Friedrich Ebert (SPD) exigeant la
dissolution des groupusculesterroristes.
Conflit entre le gouvernement central de Berlin etle
chef du gouvernement bavarois, Gustavvon Kahr, qui refuse
d’appliquer ledécret .
29 août Legouvernement Joseph Wirth proclame l’état
d’urgence pour faireface à la criseéconomique .
Septembre La« Sectionsportive»de la NSDAP fondée par
Johann Ulrich Klintzsch (cf. 3 août) est rebaptisée Section
d’assaut(Sturmabteilung = SA). Elle passe sous contrôledu capitaine
Ernst Röhmquil’armeclandestinement avec les dépôts secrets de
l’armée mais ne peutlacommander effectivement du fait qu’il est
toujours officier de la Reichswehr .
11 septembre Enprotestation contre le décret surladissolution
des groupusculesterroristes(cf . 26 août), Gustav von Kahr
démissionne de sonpostedechefdu gouvernement bavarois
14 septembre Les SA perturbent une réunion de la Ligue
monarchistebavaroiseet blessent desparticipants; plainteest portée
contre Hitler .
21septembre Lecomte Hugo von Lerchenfeld-Köfering (BVP
= Parti populairebavarois,catholique) devient chef du
gouvernement de Bavière etnormalise lesrapports du Land avec le pouvoir
central berlinois.
406octobre Accordde Wiesbaden entre Walther Rathenau (Parti
démocrate = DDP) etle ministrefrançais Louis Loucheursurla
reconstruction du Nordde la France par l’industrie allemande .
Opposition formelledesindustriels français et de
l’Angleterre qui ne veulent pas que, par ce biais , l’industrie
Allemagne prenne une position hégémonique surlecontinent .
25 octobre La Sociétédes Nations fait connaître sa décision
concernant la question de Haute-Silésie: la quasi-totalité
desmines de charbon et de minerais passe sous administrationpolonaise .
Par protestation , Walther Rathenau (Parti
démocrate = DDP) démissionne de sonpostede ministredes
Réparations .
La population allemande, manipulée par les
journaux etrevues du groupe de presse Alfred Hugenberg
(cofondateur en1893 de la Ligue pangermaniste, député du Parti populiste
national allemand = DNVP) etl’extrêmedroite, rend la France—
qui aconstamment soutenu les ambitions polonaises —
responsablede la pertede la Haute-Silésie
er1 novembre Otto Braun(SPD) devient chef du gouvernement
du Land de Prusse, poste qu’il avaitmomentanément occupéau
lendemain du putsch de Kapp et qu’il ne quittera plus durant
douzeans;socialistededroite, défenseur de la«
démocratiebourgeoise», il mettra sur pied une police modernedont il se servira
contre le Parti communisteetles syndicats,à ses yeux tout aussi
nocifs et dangereux que l’extrême droite .
12 novembre Effondrement du mark.
16 novembre Prétextant l’épuisement de sa réserve de devises ,
l’Allemagne sollicite un moratoiredu paiement des réparations .
Levée de l’état d’urgence proclamé le 29 août .
18 novembre Mort en Hongriedu roi Louis III de Wittelsbach
qui avaitrégné surla Bavièrede novembre 1913 à novembre
1918 .
41 !"# !$&'()' !($!)*+,-(-.*/'!$
>"##$?,@ D$4/ L2,<K(,6!+ ., /$ ?4$3!2%+,8%61/3+,14 DN+!, D"//8
F2+OB e$/+,4 P4"321%742?,@e,2#$41(#7#"42$/3"14/,% 6"#8
#1(2%+,% +17% ,( #$4%BS$(%%"( 4"#$ ( M0-$A0Q*a$4/ E+,4(!,2# %M$+8
+$01,$16$32+$/2%#, $#7426$2(Bc$K"< e$%%,4#$(( ) R+, E0$?
C+3$%!,10,1532@44!:0,.!1 S3-AF L1.F2? e2++?,(%+,2( ) =$0C1013%
4+B-C+?"D-4+%+"D-C3%F E166=%,(/2<4$242, AVi 7.2+2"(% 7312%7,% .$(%
/M$((7,C .14"#$( $(+2%7#2+,* 6! E/CD/ C+,1$! 4! %0,B* .MU4+!14
S2(+,4BZ H,4/2(* 34,#2=4,.,/M"374$ T+UU!V .MU/$( H,4?BU4("/.
E6!j(<,4?7("(6, /,%342(623,% ., /$ #1%201, .".76$3!"(201,B
U/<,4+ T2(%+,2(4,;"2+/, 342- Q"<,/ ., 3!h%201,B`42,.426! e2/!,/#
'14($1+"14(, W+%A!$013 4! K0:"-$!B`42+O L$(?47$/2%, 60 R+$1
40%%! A6!% 1$+-% 43:-#$!%CB
Année 1922
12 janvier ÀMunich, Hitler est condamnéà trois jours de
prisonpour coups et blessures (cf . 14 septembre 1921) .
13 janvier Walther Rathenau (Parti démocrate = DDP) est
nommé ministredes Affaires étrangères.
29 – 30 janvier Assemblée généralede la NSDAP .
10 mars Pourmettre un termeà l’agitationpolitiqueet
antisémite sans cessecroissantedesnazis , lechefdu gouvernement
bavarois, Hugo von Lerchenfeld-Köfering (BVP = Parti populaire
bavarois,catholique), envisage de faireexpulser Hitler de
Bavière .
15 mars Négociation d’un accordfranco-allemand surle
paiement desréparations par lafourniture de matières premières.
4220 mars Les USA rappellentleurs troupes stationnées en
Allemagne .
21mars La Commission des réparations (Repko) accorde un
moratoireà l’Allemagne .
À partir d’avril Criseéconomique :augmentation galopantedu
coût de la vie .
Par la voix de Hugo Stinnes, le Syndicat des
industriels allemands proposede privatiserles chemins de ferpour
payerlesréparations;refus du gouvernement .
Hugo Stinnes suggère un rapatriement de
capitaux et une ouverture de crédits en devisessilegouvernement
allège les charges des grandes entreprises etrenonce à sa politique
sociale (remiseen cause de la journée de huit heures). Grèves chez
les cheminots, mineurs etmétallos .
15avril Enlisement de la Conférencede Gênes qui, depuis le
10 avril, réunit vingt-neuf puissances pour débattredesréparations
et desproblèmes économiques européens.
Le ministredes Affaires étrangères allemand,
Walther Rathenau (Parti démocrate = DDP), passe un accordavec le
ministredes Affaires étrangères soviétique, Gheorgi Vassiliévitch
Tchitchérine: renonciationréciproque aux dettes etréparations de
guerre, rétablissement desrelations diplomatiques et économiques ,
collaborationmilitaire (fabrication d’armes et formation
d’officiers).
16 avril L’Allemagneetla Russie soviétique signentle traité de
Rapallo (station balnéaireà l’Est de Gênes,cf.15avril). Grande
inquiétude des Alliés occidentaux .
15 mai L’Allemagne signe la Convention de Genève qui
concède la Haute-Silésieà la Pologne .
Créationsous le patronagede la SA des «bataillons de
jeunesse Adolf Hitler » (Jungsturm Adolf Hitler), premièrecellule
des futures Jeunesses hitlériennes(Hitlerjugend= HJ).
4310 juin La Commission des réparations (Repko)refuse de
cautionner un empruntinternational de l’Allemagne .
15 juin Conformément à la conventionsignée à Genève le 15
mai, la Haute-Silésie passe sous administrationpolonaise .
Naissance de
l’Associationnationale-socialisteallemande pour la Pologne (Deutschernationalsozialistischer Verein
für Polen)qui,devenueen1931 le Parti jeune-allemand
(Jungdeutsche Partei),deviendra sousla direction de l’ingénieur Rudolf
Wiesnerlefer de lancede l’hitlérismeen Haute-Silésie. Toutefois ,
il est à relever que, une fois au pouvoir, Hitler sedésintéressera
provisoirement du sort desminorités allemandes en Pologne pour
les besoins de sa politiqueétrangère. Ce n’est qu’à partir de juin
1937,au momentoù la Convention de Genève arrivera
àexpiration, qu’il favorisera l’agitation allemande enterritoire polonais.
24 juin D’origine juiveet accusé de conduire une
politiquecontraireaux intérêts de la nation allemande, le ministredes Affaires
étrangères, Walther Rathenau,55ans,est assassinéà Berlin par
trois activistes de l’« Organisation Consul» (cf.13 – 17 mars
1920), le lieutenant Erwin Kern , l’ingénieur Hermann Fischer ,
l’étudiant Techow .
eL’assassinat de Rathenau est le 376 meurtre politique
perpétré par desmembres de l’extrêmedroitedepuis1919.
Incarcérationpour troisjours de Hitler à la prison de
Munich-Stadelheim (cf.12 janvier).
25 juin Dans un discours devant le Reichstag, lechancelier
Joseph Wirth (Centrecatholique = Zentrum)s’en prend aux
députés du Parti populiste national allemand (DNVP) etles accuse
expressément d’utiliserl’extrême droite pour exécuterses basses
œuvres.
Manifestations de protestation auxquelles participent
conjointement le Parti populiste national allemand (DNVP) et
l’extrême droite .
26juin Décret d’urgence pour la protection de l’économie . Par
la voix de Hugo Stinnes, le Syndicat desindustriels allemands
44propose que lesouvriers fassent des heuressupplémentairesnon
rémunérées pour épongerlecoût desréparations .
27juin En vertu de l’article48de la Constitution de Weimar
(« En cas de troubles majeurs ou de miseen danger majeure de la
sécuritéet de l’ordre publics, le président du Reich est habilitéà
prendre les mesuresnécessaires au rétablissement de la sécuritéet
de l’ordre publics et, si nécessaire, à intervenir à l’aide de laforce
armée »), le président Friedrich Ebert (SPD)promulgue un décret
d’urgence pour la protection de la République: les auteurs,
instigateurs et complices d’actesterroristessont passibles de
ladétentionà perpétuité voirede la peine de mort.
28 juin Mis en difficulté tant par lesmanifestations de
l’extrême droite quedanssespropresrangs, lechefdu gouvernement
bavarois, Hugo von Lerchenfeld-Köfering (BVP = Parti populaire
bavarois,catholique) refuse d’appliquer à l’extrême
droitebavaroise le décret antiterroriste promulgué par le président Friedrich
Ebert (SPD).
Parallèlement, le gouvernement bavarois promulgue
sonpropredécret « pour le maintien de la sécuritéet de l’ordre
publics» quiinsiste surla lutte «contre les communistes etleurs
alliés » .
Ladissension entre le gouvernement central de Berlin
etlegouvernement bavarois se solde en août par un compromis
entre le président du Reich, Friedrich Ebert (SPD),et Hugo von
Lerchenfeld-Köfering, chef du gouvernement bavarois .
30 juin Legouvernement allemand décide de lacréation de
tribunaux d’exceptionpour juger les auteurs et fomenteurs d’actes
terroristes.
12 juillet Legouvernement allemand demande la réduction des
livraisons de charbon et unmoratoirededeux ans desréparations .
21juillet Au Parlement,adoption de la Loi surla protection de
la République quireprend ensubstance les termes du décret
d’urgence du27juin .
453 août L’Allemagne n’étant pas enmesure de
payerlesréparations, la France adoptedesmesures de rétorsion contre lesintérêts
privés allemands enterritoirefrançais.
7- 14août À la Conférencede Londressurles réparations ,
désaccordentre l’Angleterreetla France .
16 août ÀMunich, participation de Hitler à une manifestation
qui réunit toutes les formations nationalistes. Il déclare dans son
intervention:«À l’époqueactuelle, la Bavière représente la
régionla plus allemande du Reich allemand [...] ; dans toutes les
provinces du Reich,desmillions d’hommes et defemmesmettent
leurs espoirs dansla Bavière entant que défenseur de l’honneur de
l’Allemagneet bastion de la résistanceà la marée bolchevique» .
31 août La Commission desréparations (Repko) décide
d’accepter en paiementles billets allemands du Trésor.
Septembre La tendance minoritairedu Parti socialiste
indépendant (USPD)quis’étaitrefuséeà rejoindre le PC (cf. 4–7
décembre 1920)rallie le Parti social-démocrate (SPD).
Octobre Pourobtenir unprêt de la Sociétédes Nations (SDN) ,
l’Autrichedoits’engagerparsignatureà préserversa totale
indépendance et à renoncer définitivement à un Anschluß avec
l’Allemagne .
14– 15 octobre Rassemblement unitairede l’extrême droite
(« Journée allemande ») à Coburg, ville qui appartient désormais
au Land de Bavière (cf. 30 avril 1920); démonstration de force de
la SA contre lesorganisations ouvrières.
Hermann Göring, 29 ans,ancien
commandant de l’escadrille Richthofen , titulairede la
prestigieusedécoration « Pourle mérite», rejoint le Parti nazi; entretenant
desrelations privilégiées avec lahiérarchie militaire, la
noblesseetlesmilieux d’affaires,habitué dessoirées mondaines, il ouvreà Hitler
lesportes de la haute société munichoise .
4620 octobre Julius Streicher , un ancieninstituteur de 37 ans qui
dirige à Nuremberg la Communauté d’action allemande (Deutsche
Werkgemeinschaft) et édite le journal antisémite Volonté
populaireallemande (Deutscher Volkswille), rejointle Parti nazi avec
l’ensemblede son organisation. La NSDAP double ses effectifs.
30 octobre En Italie,accession des fascistes au pouvoirsous la
conduite de Mussolini.
2 novembre Seconsidérant comme incapable de
freinerledéveloppement de la NSDAP, le chef du gouvernement régional
bavarois, Hugo von Lerchenfeld-Köfering (BVP = Parti populaire
bavarois,catholique)préfèredémissionner.
3 novembre Faisant allusion à l’accession des fascistes au
pouvoir en Italie (cf. 30 octobre), le responsableà la propagande du
Parti nazi, Hermann Esser, proclamedans un discours:« Ce qui a
été possible en Italie à une poignéed’hommes résolus, est
égalementparfaitement possible chez nous. L’Allemagne possède elle
aussison Mussolini. Il a pour nom Adolf Hitler » .
2 – 7novembre Conférencede Berlin sur lesréparations;le
chancelier Joseph Wirth (Centrecatholique= Zentrum)sollicite
des Alliés une suspension despaiementspour cinq ans;refus
absolu de la France qui s’accrocheà sonmot d’ordre« Le Boche
paiera! » .
8 novembre En Bavière, Eugen von Knilling (BVP = Parti
populairebavarois,catholique) devient chef du gouvernement
régional et conduit une politique plutôtlaxisteà l’égard de la
NSDAP (alors qu’elleest interditedans la majoritédesrégions où
elle est considérée comme un « facteur de puissance politiqueà
prendre très au sérieux »).
14 novembre N’ayant pu convaincre la DVP (Parti populaire
allemand avec notamment Hugo Stinnes et Gustav Stresemann) de
rejoindre son gouvernement,ce quilui garantirait une majorité
47parlementaire, le chancelier Joseph Wirth (Centrecatholique=
Zentrum) démissionne .
Grèves contre la viechèreen Allemagne
centraleet dans la Ruhr.
18 novembre Dans un commentaireconcernant l’accession au
pouvoir de Mussolini, le Parti social-démocrate (SPD) considère
que « l’Allemagne n’est pas l’Italie» etque, en Allemagne, le
danger viendrait pour l’heure plutôt des communistes (in
Vorwärts).
22 novembre L’économiste Wilhelm Cuno,directeur général
de lacompagnie maritime la plusimportanted’Allemagne
(HAPAG), forme le nouveau gouvernementqui est une émanation
directe desmilieux d’affaires. Soutenu parle Parti démocrate
(DDP), le Centrecatholique (Zentrum) et le Parti
populaireallemand (DVP), il nedisposed’aucune majorité parlementaire .
24 novembre Devant le Conseil régional de Prusseà majorité
socialiste (SPD), le communiste Wilhelm Pieck décortique le
programmedu Parti national-socialisteet appelle àconstituer un front
populaire pourluirésister.
30 novembre ÀMunich, le Parti nazi organise
cinqmanifestations dans différentsquartiers ; Hitler apparaît à chacune .
5décembre Le quatrième Congrès de l’Internationale
communiste (Komintern)réuni depuis le5 novembre souligne qu’il n’est
pas exclu que le fascisme puisse parvenir au pouvoir dans
plusieurs pays d’Europe .
13 décembre ÀMunich, le Parti nazi organise dix
manifestations. Dans sonrapport, lechef de la police insiste surlefait que
désormais «ce mouvement constitue indubitablement une menace
pour l’État»et conseille,à l’instar des autresrégions
d’Allemagne, de l’interdire .
4826 décembre Réunieà Paris jusqu’au 9janvier 1923 , la
Commission desréparations (Repko) condamne l’Allemagne— en
dépit desprotestations britanniques — pour retarddélibérédans le
paiement de sadettedeguerre .
!"# !$&'()' !($!)*+,-(-.*/'!$
d%F$/. E3,(?/,4 ) 6! G/C4-, .! 42JCC-.!,1F D14+ >,%%,* 6! R0$/CD04
E%XCD+4+B+%HY 40 $!CD!$CD!.3 MZD$!$ .! 420K!,-$ 044!:0,. AI SM"]
52,(.4$8+82/kR,4%"((, (, /, %$2+ lBBBmB '$2%6!$61( %$14$) 6M,%+ /12/,
`[!4,4 lBBBm3$46,01M1(,312%%$(6,,-+4$"4.2($24, 7#$(,4$.,%$
3,4%"((, JCB D$4/ D4$1%* 6!% .!$,-!$% 8+3$%.!42D3:0,-1/BE+,:$ (
nF,2? ) @:+VF >,4#$(( >,%%, ) 7-..D0$10F H,4+"/+ H4,6!+* =0:>+3$%
.0,%40,3-1 AR42- D/,2%+CB !"#$% '$((34"("(6,.,1-.2%6"14%3"14
/$ .7:,(%,.,/$ 9731</201,BT4(%+ 5"( E$/"#"(*X^ $(% A:1+14
$1+,14 .,% /"$+3K/% ;VWo^* .,% *0.!1% ;VWoo ,+. 1 [3!%1-+,?
,0-$! ;VWiVC ,%+6"(.$#(7@62(0$((7,% ., 342%"(3"146"#3/262+7
.$(%/M$%%$%%2($+ ., 9$+!,($1BU1+4, :1+1476425$2(@ $5"246"#<$+8
+1 .$(%/,% 6"43%:4$(6%,+@ p+4,6"(.$#(7 3"14 $6+,%+,44"42%+,%*
H"."q!%,*Vr $(%* 012.,52,(.4$ 6"##1(2%+, ,( VWo^BU34=%
$5"24012++7 '1(26!,( VWVY A"]2/$5$2+ :"(.7,( VWVV $5,6 `4$(O
'$46*R$1/ D/,,,+ U/:4,. D1<2(/,?4"13,326+14$/ ,-34,%%2"((2%+,
*0K04-!$>4!3;\403!$ !-1!$C ,+ %Mp+4,#2% ,( 91%%2,$1%,4 526,.,/$
475"/1+2"(<"/6!,5201, A.24,6+,14 ., /$ %,6+2"(+!7_+4, ,+ 62(7#$. 1
a"##2%%$42$+@/Mb(%+416+2"(31</201, .242?7 3$4 U ($+"/2 L"1($+6!$48
%K2C* /, 3,2(+4,$<%+4$2+ s$%%2/2 D$(.2(%K2 4,52,(+ ,( U//,#$?(,6"#8
#, 34":,%%,14 $1 \03D03% ., e,2#$4BT-3"%2+2"(.,/M$5$(+8?$4.,
41%%,@ H,4/2(B`2( ., /M$5,(+14, .$.$G%+,4,/$h7,@ R$42%3$4 /,
%1447$/2%#,BL,3%h6!2$+4, >$(% R42(O!"4( 31</2, 9Q"$!%%-+,%.!40
A+4-! A7+1., %14/M$4+ $%2/$24,#2% ,( 4,/$+2"($5,6/M$4+ .M$5$(+8?$48
.,CB E"4+2, .$(%/,% %$//,%. 1 G+C1!3$ R0>3%! ., `42+O L$(?* 6+34+3
., L,"3"/. c,%%(,4* 60 =!$$! 53-A40:>! ., `42,.426! e2/!,/#
'14($1B f("4#, %166=%.,% :2/#%., a!$4/2, a!$3/2(B
49Année 1923
Janvier Aggravation de l’inflation: 18 000 markspour 1
dollar.
Hermann Göring (cf.14– 15 octobre 1922)prend la
direction de la SA en collaboration avec Ernst Röhmqui, toujours
officier d’active, ne peut en assurerlecommandement effectif .
2 -4 janvier Conférencede Paris sur lesréparations: rupture
franco-britannique
7janvier Conférenceà Essen des Partis communistes
européenspour protester contre l’impérialismefrançais .
10 janvier L’Allemagne ne parvient plus à
payerlesréparations .
Persuadé qu’il s’agit d’un faux-fuyant, le premier
ministreetministredes Affaires étrangères français, Raymond
Poincaré, décide, malgré l’opposition des Britanniques,de«
prendre legage productif»de la Ruhr. La Belgiquedonne son accord
pour participer à l’occupation.
Administré parla France conformément à
l’article 99 du traité de Versailles, le territoirede Memel (Memelland) ,
en Prusse orientale, est occupé parl’armée lituanienne sans
résistancedu corps d’armée français .
11 -18 janvier Occupation de la Ruhr par la France etla
Belgique. Legouvernement Wilhelm Cuno (milieux d’affaires)
organise la « résistance passive» (passiver Widerstand).
19 janvier Début du Ruhrkampf (combatpour la Ruhr). Dans le
cadrede la « résistance passive», legouvernement Wilhelm Cuno
appelle les fonctionnaires à ne passervirl’occupant, les cheminots
à paralyserlestransports, les patrons etouvriers àbloquer la
production; legouvernement assure lessalaires etindemnise les
industriels .
50

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.