Penser l'oubli après 1945

De
Publié par

L'auteur s'intéresse au processus de l'oubli tel qu'il a pu se construire dès l'immédiate après-guerre, à partir des silences des principaux acteurs de l'époque, parmi lesquels nombre d'intellectuels. Il y eut ainsi ceux qui, ayant peu fait, ont préféré passer sous silence ce qui fut, au risque de prendre quelques libertés avec l'histoire et ceux qui, ayant fait beaucoup, ont refusé de parler de leurs faits d'armes, par respect pour leurs camarades "tombés pour la France". A l'exception de quelques noms devenus symboles, les autres sont tombés dans l'oubli. Ce livre leur redonne la parole.
Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 15
EAN13 : 9782336392103
Nombre de pages : 384
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Penser l’oubli après 1945
Fabienne Federini
Penser l’oubli après 1945
Voies du silence, voix de l’absence
Penser l’oubli après 1945
Penser l’oubli après 1945
Fabienne Federini Penser l’oubli après 1945 Voies du silence, voix de l’absence
© L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06980-7 EAN : 9782343069807
L’auteure a bénéficié d’une bourse de création du Centre national du livre.
« La mort a un au-delà, c’est l’oubli. » Bernard Noël,Le Livre de l’oubli.
À tous ces anonymes qui ont choisi l’ombre plutôt que la lumière.
À Laurent,in memoriam.
À René Char, en hommage.
Pour Sylviane Federini.
AVERTISSEMENT
__________________________________
Aucune préface n’aurait eu la force et la grâce de cette note écrite lors de la conférence de Munich par un jeune homme de 28 ans et restée inédite jusqu’à sa parution, à titre posthume, dans la revue clandestine,Les Lettres françaises, en octobre 1943.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.