Sport et genre (volume 4)

De
Publié par

Le sport participe à la mise en place des signes, pratiques et symboles qui dénotent une appartenance identitaire et fondent un type de relation (pouvoir, hiérarchie...) entre les sexes ou au sein de chacun des sexes. Ces mécanismes complexes ont une histoire. Le présent ouvrage, qui aborde les multiples relais, véhicules et détails qui, dans le monde du sport ou s'en inspirant, contribuent à renforcer ou perpétuer les normes du genre, constitue le quatrième et dernier volume des actes du 11e carrefour d'histoire du sport.
Publié le : dimanche 1 janvier 2006
Lecture(s) : 466
EAN13 : 9782336258287
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sport et genre Volume 4 Objets, arts et medias Collection "Espaces et Temps du Sport" dirigée par Jean Saint-Martin et Thierry Terret Le phénomène sportif a envahi la planète. Il participe de tous les problèmes de société, qu'ils soient politiques, éducatifs, sociaux, culturels, juridiques ou démographiques. Mais l'unité apparente du sport cache mal une diversité aussi réelle que troublante: si le sport s'est diffusé dans le temps et dans l'espace, s'il est devenu un instrument d'acculturation des peuples, il est aussi marqué par des singularités locales, régionales, nationales. Le sport n'est pas éternel ni d'une essence transhistorique ; il porte la marque des temps et des lieux de sa pratique. C'est bien ce que suggèrent les nombreuses analyses dont il est l'objet dans cette collection créée par Pierre Arnaud qui ouvre un nouveau terrain d'aventures pour les sciences sociales. Dernières publications: Michaël Attali, Le syndicalisme des enseignants d'éducation physique, 1945-1981, 2004. Julie Gaucher, L'écriture de la sportive. Identité du personnage littéraire chez Paul Morand et Henry de Montherlant, 2004. Photographie de la couverture: Le petit journal, 22 avril 1923. http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion.harmattan @wanadoo.fr harmattan! @wanadoo.fr @ L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-9566-8 EAN : 9782747595667 Anne ROGER et Thierry TERRET Sport et genre Volume 4 OBJETS, ARTS ET MEDIAS L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris FRANCE L'Hannattan Hongrie Espace L'Harmattan Kinshasa Pol. et Adm. ; Kônyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 Fac. .des Sc. Sociales, BP243, Université L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALlE KIN XI - RDC L'Harmattan Burkina Faso 1200 logements villa 96 12B2260 Ouagadougou 12 1053 Budapest de Kinshasa Autres ouvrages récents des auteurs - Patrick Fargier, Bernard Rias, Anne Roger et Thierry Terret, L'athlétisme et l'école. Histoire et épistémologie d'un sport « éducatif», Paris, L'Harmattan, 2002. - Arnd Krüger, Jim Riordan et Thierry Terret, Histoire du sport en Europe, Paris, L'Harmattan, 2004. - Bernard Michon et Thierry Terret, Pratiques sportives et identités locales, Paris, L'Harmattan, 2004. - Gigliola Gari et Thierry Terret, Sport and Education, Sankt Augustin, Academia Verlag, 2005. Ouvrage publié avec l'aide du Fonds social européen et de la Région Rhône-Alpes. Tous les textes du volume 4 de « Sport et genre» ont été expertisés par un comité scientifique constitué de : Pierre Arnaud, Christine Bard, Patrick Porte et Thierry Terret. Introduction Le langage du genre Anne Roger et Thierry Terret CRIS, Université Lyon 1 Qu'il soit analysé comme un lieu d'émancipation, de libération et de conquête égalitaire des femmes ou qu'il soit interprété comme une institution qui favorise au contraire l'homophobie et les comportements les plus conformes aux stéréotypes de genre1, le sport demeure idéologiquement organisé selon des critères explicites ou diffus d'appartenance sexuelle où chacun et chacune est jugé et classé selon ses goûts, ses pratiques, ses comportements ou ses formes corporelles. En ce sens, le sport est un formidable révélateur de la manière dont, au sein d'une même institution, les individus sont amenés à produire des signes dont la signification genrée est immédiatement perçue et décryptée par ceux et celles qui les voient ou les voisinent. Le corps sportif, mis en mouvement ou immobile, vêtu ou dévêtu, seul ou immergé dans un groupe, est un livre ouvert où le langage utilisé est connu de tous et de toutes. Vitrine d'autant plus importante que le sport est spectacle: quitte à parader, faut-il adopter, voire renforcer les stigmates de son sexe ou, au prétexte que le champion est star, s'en arranger différemment? Il Ya fort à parier que le corps-muscle et le corps-énergie, socialement connotés comme masculins2, se satisfassent d'un renforcement des signes de la masculinité. La situation est sans doute plus complexe pour le corps esthétique, projeté dans un entre-deux où le sportif et la sportive doivent désormais jouer avec des frontières incertaines. Mais ce langage "du" corps sportif cohabite avec un discours "sur" lui. La dynamique historique est même en ce cas particulièrement forte, 1 Les deux interprétations contraires se trouvent aujourd'hui développées. Voir par exemple sur cette ambiguïté Volkwein-Caplan, Karin, Culture, Sport and Physical Activity, Oxford, Meyer & Meyer Sport, 2004, ou encore à propos des pratiques de musculation féminine St Martin, L. & Gavey, N., Women's bodybuilding: Feminist Resistance and/or Femininity's Recuperation?, in Body and Society, vol. 22, n04, 1994, pp. 45-57. 2 Davisse, Annick et Louveau, Catherine, Sports, école, société: la différence des sexes, Paris, L'Harmattan, 1998. faisant du sport un outil susceptible de parler de bien d'autre chose que lui, par exemple dans la publicité. Depuis les années 1960, notamment, l'avènement de la société de l'information a progressivement donné à l'image du sportif un poids démesuré. Dès lors, faut-il s'étonner que les descriptions, qu'elles soient journalistiques, artistiques ou même scientifiques, aient tendance à valoriser ce qui est le plus conforme aux représentations dominantes? Hommes et femmes dérogeant aux modèles - de sexe, de normalité, de race - prennent le risque de littéralement disparaître de la scène (notamment médiatique) ou d'en être les victimesl. La comparaison des reportages réalisés sur le basketteur Magic Johnson, le boxeur Tommy Morrison et le plongeur Greg Louganis - tous trois porteurs du VIR à la fin des années 1990 - montre par exemple à quel point le fait d'être (re)connus comme hétérosexuels, pour les deux premiers, ou au contraire comme homosexuel, pour Louganis, entraîne un traitement radicalement différent de 1'information2. Langage du corps et des objets, discours sur le sportif et la sportive, les deux niveaux méritaient bien un détour. Or si le corps sportif est bien un langage, les relais de son apprentissage sont multiples et particulièrement efficaces. Le genre est en effet partout, dans le choix d'un survêtement comme dans la ligne d'une raquette, dans une coupe de cheveux comme dans les paroles d'un chant à la gloire du champion ou de la championne. Il est d'abord un dispositif d'organisation des relations de pouvoir qui, à ce titre, s'insère dans tous les interstices de la vie, constituant un réseau permanent de pressions intériorisées, comme Michel Foucault l'a depuis longtemps magistralement mis en évidence. Mais la mise à l'épreuve du genre dans le détail d'un objet ou d'une attitude n'est pas toujours dénuée d'ambiguïtés. Comme le développe la première partie de cet ouvrage, le costume sportif de même que les techniques utilisées peuvent ainsi s'avérer conformes aux normes masculines et féminines du moment, alors même que la logique sportive pousse à une rationalisation des 1 Trujillo, Nick, Hegemonic Masculinity on the Mound. Media Representations of Nolan Ryan and American Sports Culture, in Birrel, Susan, & McDonald, M.G. (Eds). Reading sport. Critical Essays on Power and Representation, Boston, Northeastern University Press, 2000, pp. 14-39. 2 Dworkin, S.L. & Wachs, F.L., Disciplining the body. HIV-Positive Male athletes, Media surveillance, and the Policing of Sexuality, in Sociololy of Sport journal, vol. 15, nOl, 1998, pp. 1-20. 10 parures et des équipements 1 pouvant favoriser au contraire une apparente neutralité. Même ambivalence dans l'art et la littérature, objets de la seconde partie: livres, photographies, affiches, tableaux ou médailles mettant en scène des sportifs et des sportives véhiculent nécessairement des normes qui reflètent l'état des relations entre individus d'une société. Mais le langage de l'art a ses propres règles et l'artiste en est le spécialiste. Là, plus qu'ailleurs peut-être, le piège de la conformité à l'ordre du genre peut fonctionner différemment, jouer avec les symboles, en un mot surprendre. De ce point de vue, le discours des médias, anciens comme modernes, est volontiers plus stéréotypé. La troisième partie, consacrée à cette question, témoigne en effet de la récurrence de ces images et de ces discours qui, de la presse spécialisée aux jeux vidéo, contribuent à fixer des bornes, maintenir des catégories, bref, à conforter la division traditionnelle entre les sexes. Les textes du présent volume constituent une partie de la centaine de communications présentées au IIème carrefour d'histoire du sport qui s'est déroulé à Lyon sur le thème « Sport et genre, 19ème 20ème siècle» du 28-30 octobre 2004. Organisé par le CRIS (Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport) de l'Université Claude Bernard dix ans après les journées internationales sur I'histoire du sport féminin dont le Centre avait été à l'initiative en 1994, ce congrès souhaitait à la fois prendre acte de la transformation et de l'extension des regards sur la question du sport et du genre, faire le point sur les travaux en cours et impulser de nouvelles orientations historiographiques. Les textes finalement sélectionnés après expertise sont regroupés dans un ensemble de quatre volumes consacrés aux relations historiques entre le sport et le genre. Le premier (<< La conquête d'une citadelle masculine ») présente la manière différenciée dont les femmes ont progressivement conquis l'institution sportive et ont su s'arranger des résistances masculines. Le second (<< Excellence féminine et masculinité hégémonique ») explore les définitions idéales de l'athlète homme et interroge la manière dont certaines sportives ont 1 La rationalisationest au principe même de la définition des sports modernes pour Allen Guttmann, From Ritual to Record. The Nature of Modern Sports, New York Columbia University Press, 1978. Il su s'engager dans d'autres voies pour, à leur tour, présenter des modèles de réussite. Le troisième (<
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.