Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Au pays des chercheurs

De
200 pages
Guidés par la passion, Guillaume et Julia, sa nièce, se sont lancés dans la recherche médicale à une quinzaine d'années d'écart. Au fil de leur cheminement professionnel, ils échangent, comparent, expriment leurs joies, leurs désarrois, espèrent ou désespèrent, entourés de leurs proches qui les regardent se débattre. Cette chronique retrace à partir de témoignages, la vie professionnelle dans la recherche médicale en France et l'ambiance particulière à ce milieu.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Aup ya sed shcrehcrseu vLa eierentérp irace étej te poux druvoiGu al ssapsédirap aull emen,ioui Gincès  ail,a tuJancént le soe, srehcer al snad s u àlecadimée cheénnd sracéA .t qnenzuineaia dimenemtnp orefssu l de leur chec ,tnegntnerapmo, elnniohaécs ilei,s sojsrd l ueprim, exleurent spseenèr ontdéu se ,erèprasésiorements nles évènna tuq e.tD atur sue ncueéqnsco snas sap tnos eés dtour. Enelleosnnp rev eielruol cdet  qesgulèr sel iutnedrage famune attilleev ,neitsie dmae  ns panoreerncmoc t em tnauad se débattre, pavreidnortni-slà segangiomét ed rquniroche ttce, dueuo ra turtsearti à pâtiex ?Blbisl ,ea tesecc éespeta gesndra,ed uen eerrtcaomancée  façon rele idacnaec nrFrech la e méerchennoissesnad ella  ldes ofpre vièier s àecm lieibiances particulsuj ssetel ema set, éc dt riecavans ur dénieingetd p so énuccpu o at)arll Aée(n uaednaS aveaM.uelle a eciales, itno sosua xuqsesiene blispr Se.e edertn enunarge suinalorigion  eosolugd ai rel l AE.PMn  ealciimerp nu ,felc asponsabiu des redncilaseilét sysmee r neva a dntemirtatn enuépxeesrrL saev c.eA ays Au pcherdes  ,sruehcart ellen soe itavt jesureo vuaregp ra uen 2005, en assotaic noiceva el cisoogol Huerien ed otohP.eiv asé gnpaomcc a aui ,hCruniebm orèc Micre :ertucouvrétteriaulp il senimonsi uec dnecéirerq iais rdnt un pl, révélaVOUTV 02UVOMMSPP
collection Deux Infinis science et littérature
Maeva SANDEAU
Au pays des chercheurs
UM (71R  -79NR CtsirehpouoB reiv78-2-336-00298-9/SNMNH.)SINB: 9 
La vie entre précarité et jeux de pouvoir
Chronique romancée
 
       
Au pays des 
 
chercheurs
 
Deux Infinis : Science et Littérature Collection dirigée par Gérard Bonneaud  
 Construction rigoureuse pour lune, libre élaboration pour lautre, science et littérature se conjuguent dans une Collection où des thèmes scientifiques toujours renouvelés fondent un espace littéraire à la recherche de lémergence de nouveaux infinis de limaginaire.    
              
  
Maeva SANDEAU
Au pays deschercheurs 
La vie entre précarité et jeux de pouvoir
Chronique romancée  
LHarmattan
  
 
 
                                 © LHarmattan, 2012 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00298-9 EAN : 9782336002989
Cet ouvrage est le fruit dun travail collectif, dans lequel je tiens modestement la plume. Des amis chercheurs, qui ont vécu certaines absurdités de notre système de recherche médicale, ont souhaité que leur expérience parfois drôle, souvent douloureuse, soit utile. Ils voulaient témoigner, dire. Cest ainsi quest née lidée de ce livre. Destiné, entre autres, à un public de jeunes souhaitant sorienter vers ce domaine, et éventuellement à leurs proches, il devait être suffisamment agréable à lire pour être accessible aux non-spécialistes : ce ne devait être ni un essai scientifique ni un mémoire de sociologie du travail appliquée au milieu de la recherche médicale, encore moins un texte technocratique ou syndical. Bâti autour danecdotes et dhistoires vraies, il devait retracer les grandes étapes des parcours des chercheurs, décrire les ambiances particulières à ce milieu, alerter sur certaines décisions à prendre, évoquer les difficultés, décrire les nombreuses incohérences A partir dinterviews approfondies que jai menées auprès deux, jai donc choisi de reconstruire leur histoire, de créer des personnages un peu décalés mais qui leur ressemblent, de tisser des liens entre eux Ainsi jai tenté de donner de la chair à un quotidien laborieux, à partir dune parole rare et pudique. Le résultat en est un croisement de vies qui, sans être totalement les leurs, nen deviennent pas pour autant totalement autres. Le souci du vrai est au cur de notre démarche commune. Ce mode décriture rejoignait une autre préoccupation : ils souhaitaient que leur identité napparaisse pas trop visiblement. Leur objectif nétait pas de régler des comptes ni de se mettre en avant, mais de libérer une parole sur un système trop souvent destructeur de vocations et dénergies. Jespère avoir suffisamment brouillé les pistes et je les remercie de la grande confiance quils mont accordée. Enfin je tiens à préciser que non-membre de la communauté des chercheurs, mais investie dans les analyses du monde du travail, je me suis appuyée sur une bibliographie qui figure en annexe. On y trouvera en particulier des textes qui décrivent plus en profondeur les soubresauts et les analyses contradictoires sur un monde en grande mutation. Mais derrière les grands débats, il y a toujours des vies, des personnes, des émotions Alors, bon voyage au pays des chercheurs !  Maeva Sandeau  
 
    Février 2009
La porte souvre et rien ne bouge. Le silence, étrange, occupe lespace familier. Il le transforme, le rend immobile, distancié, froid. Lhiver domestique, sans feu ni chandelles. Donc, ce soir encore, personne ne lattend. Pas de regards interrogateurs ni de petits sourires, pas de questions pour accueillir Guillaume. Pas de radio non plus, ni dodeurs de cuisine. Ce soir, même quelques reproches, sur lheure toujours tardive, lui auraient fait plaisir. Emma nest pas revenue. Le geste machinal, Guillaume dépose lordinateur sur le bureau, puis abandonne la baguette de pain dans la cuisine. Toujours sans allumer, il revient sur ses pas, sinstalle dans son bon vieux fauteuil en cuir roux. Son cocon. Quelques lampadaires gelés badigeonnent le plafond de leur lueur blanchâtre. Les lieux lentourent de leur indifférence, désorganisés comme lui, vides, chaotiques. Des objets déplacés attendent, ça et là, incongrus eux aussi, misérables : journaux, chargeur
9