//img.uscri.be/pth/a0ac9b07588a899d83df472e9b54aede59efd0d5
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Derrière le silence de l'ours blanc

De
310 pages
Après Dans l'ombre du jaguar dont l'intrigue prenait corps en Amazonie, Katherine Krall et son équipe se retrouvent réunis pour mener un nouveau combat écologique. Alors qu'elle anime une réunion à New York en compagnie de plusieurs représentants du Conseil circumpolaire inuit, le chef de la délégation l'interpelle sur le péril encouru par les nouveaux enjeux économiques et géostratégiques engendrés par la fonte des glaces au Pôle Nord. Encouragée par son partenaire, Katherine Krall va entraîner son équipe dans un combat qui la conduira dans les coulisses insoupçonnées du monde politico-financier qui ressembleront davantage au sous-sol de l'enfer.
Voir plus Voir moins
1
2
DERRIÈRE LE SILENCE DE L’OURS BLANC
3
DES MÊMES AUTEURSDerrière le silence de l’ours blancÉd. Odin 2016 Dans l’ombre du jaguarÉd. Les Nouveaux Auteurs, 2012, Odin, 2016 (réédition enrichie) Prix des lecteurs GEO du voyage extraordinaire 2012 Marseille bouquin d’enferÉd. Books Office, 2009 Préface de Franz-Olivier GIESBERT Prix du Balcon du Polar Méditerranéen, 2009
4
THIERRYVIEILLEÉRICHOSSAN
DERRIÈRE LE SILENCE DE L’OURS BLANC
5
ISBN : 978-2-913167-79-7 ©ODIN éditions, 2016 Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefa-çon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. www.odin-editions.com
6
Et l'ours polaire demanda à l'homme,juste avant de quitter la vie,pourquoi avez-vous éclairé la nuitet à ce point terni l’éclat de mon royaume.Aqqaluk Hingingtaq
L’homme est l’espèce la plus insensée,il vénère un Dieu invisibleet massacre une nature visible,sans savoir que cette nature qu’il massacreest ce Dieu invisible qu’il vénère.Hubert Reeves.
7
8
PROLOGUEJivajos, dernier chaman de la tribu des Waimiris d’Amazonie, ne cessait de s’agiter et de se tortiller dans son lit alors qu’une pleine lune rougeoyante nimbait les hauteurs de Manaus. Son corps était aux prises de terribles souffrances. De la sueur perlait son front. Son visage était marqué par les stigmates du tourment. Ce qu’il voyait était insupportable, insoutenable. Des soubresauts violents et répétitifs avaient fait bouger la terre, le ciel s’était voilé pour devenir noir et une tempête de grêle ravageait la canopée de l’ensemble des forêts primairesde l’Amazonie. Mais le point de départ de ce déchaînement climatique convergeait vers une seule destination, le pôle Nord, où d’in-nombrables icebergs s’étaient détachés de la banquise et dé-ambulaient sur l’océan, fondant au fur et à mesure de leur dérive en augmentant prodigieusement les mers qui finirent de submerger les côtes sur une bonne cinquantaine de kilo-mètres que ce soit en Europe, en Asie, en Amérique, en Afrique ou en Océanie. La fin du monde semblait sonner son glas. La banquise se craquelait dans un rare déchaîne-ment, se fissurait subitement sous les pas déchaînés des au-tochtones désemparés fuyant la fureur des fjords. Le fracas était assourdissant. Le chaos était palpable également dans la baie de Disko qui s’ouvrait sur la vaste calotte glaciaire vers ces lieux du bout du monde, étrangement désertée par les brise-glace, la plupart englouties dans les abysses glacés. Des battements sépulcraux sur un tambour se mirent alors à retentir, et un homme revêtu de peaux de bêtes portant sur le haut du crâne un couvre-chef composé de bois de cerf, d’os de loups, de plumes de corbeaux, exprima d’une voix
9