L'enfant de Balbala

De
Publié par

Ce roman retrace l'enfance d'un garçon dans la banlieue de Djibouti ville. Une enfance partagée entre la misère et le combat pour réussir. A cela s'ajoutent des récits véridiques sur la guerre entre les deux grands voisins, l'Ethiopie et la Somalie. L'auteur s'engage également pour l'égalité sociale grâce au tableau, sans concessions, de la vie des Madibanes, ce petit peuple qui vit en corne d'Afrique et jusque-là marginalisé.
Publié le : jeudi 1 mars 2007
Lecture(s) : 296
EAN13 : 9782336259369
Nombre de pages : 162
Prix de location à la page : 0,0082€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
L’enfant de Balbala
Du même auteur
L’enjeu du Siberia, roman de suspense
© L'HARMATTAN, 2007 5-7, rue del'École-Polytechnique; 75005Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN :978-2-296-02793-0 EAN :9782296027930
Rachid HACHI
L’enfant de Balbala
Roman
L'Harmattan
EncresNoires Collection dirigée par Maguy Albet
N°283, HélèneKAZIEN,Aydia,2006. N°282,DIBAKANAMANKESSI,On mappelait AscensionFér, 2006. N°281,ABANDAàDjèm,Ácontre-courant, 2006. N°280, SemouMaMaDIOP,Le dépositaire,2006. 279, JacquesSOM,Diké,2006. 278, MarieAngeEVINDISSI,Lesexilésde Douma,2006. 277,AssitouNDINGA,Lesmarchandsdu veloppementdurable,2006. 276,DominiqueMFOUILOU,Le mythe dAnge, 2006. 275,GuyV.AMOU,Lhyène etlorfraie,2006. 274,Bona MANGANGU,Kinshasa.Carnets nomades,2006. 273,Eric JoëlBEKALE,Le cheminementde Ngniamoto,2006. 272, JustinKpakpoAKUE,Lescanonsde Siku Mimondjan,2006. 271, NDOCISSE,Boomerangpourles exorcistes,2006. 270,FrançoisBIKINDOU,Des rires sur une larme,2005. 269,BaliDeYeimbérein,le «Baya »,2005. N°268,BenoîtKONGBO,Sousles tropiquesdupays bafoué,2005. 267,FdéricFENKAM,Safari auparadis noir, 2005.
Remerciements
Je tiensàremercier en premier lieu le haut commandement militairede l’armée djiboutienne quiasu m’entourerde leur compréhension,notamment le généralde divisionFathiAhmed Houssein,le généralde brigadeZakaria CheikIbrahim et le général HassanAliKamil,sans oublier lecapitaine OmarIbrahimHalassedont lesdirectives ont été très utiles.
Je remercie tout particulièrement tousceux qui m’ontaidédurant la correctiondu manuscrit ;Isnino, Issa Mohamed, Mohamed Youssouf pour neciter qu’eux.
Pour tous lesenfantsdeBalbala qui connurentla même misère, la même désolation
Prologue
Des routes sinueuses, des maisons en planches et tôles, des enfantsà demi vêtus qui s’ennuyaient.Des hommes oisifs, des femmes débordées.Des malades qui ne se plaignaient jamais etdesbien portants ingrats.Des chômeurs qui n’avaientaucun espoir.Des filles en quêtede mari.Des fonctionnaires incapablesde joindre lesdeuxbouts.Des commerçants escrocs.Une jeunesse rompueau vol. Une viedébridtoutée ; allait trop viteà Balbala.Trop vite pour que le présent soit cu,trop vite pour entrevoir le futur.Trop vite pour faire unbilan et tirerdesconclusions, trop vite pourdes regrets,trop vite pour qu’une joie, aussi éphémère soit-elle,
9
s’épanche.Trop vite pour se marier ou divorcer.Trop vite pouravoir un sentiment humaincomme exprimer sa colère,laisser librecoursàsonamour,secourir son prochain et se rendre utileàla communauté.Trop vite pour n’être,finalement,qu’un être fourbu par une fuite enavant,vers un univers irréel, des chimères. L’idéal ne se trouvait quedans un mot: incha Allah.Les écoles et les hôpitaux seront tis incha Allah.L’eau et l’électricité seront pour tous incha Allah.Les emplois,une vie décente,larichesse et lebonheur qui n’avaient existé quedans lesdiscoursau fond des mabrazes…incha Allah. Mot magique qu’étaitcet incha Allah.Incha Allah pour ne plus penseràrien,pour ne rien faire surtout.Il suffisaitdedire incha Allah pour ne pas s’acquitterde la dette ou finir un travail qui traînaitàlongueurde mois.Incha Allah masquait l’incapacité etcorrigeaitbien desdéfauts qui minent lavie.Surtout il matait les revendications etcalmait,jusqu’auIncha Allah prochain,larévolte quicouve sous l’aspect résignédes pauvres.Incha Allah…incha Allah. Uneconscienceclaquemuréedans la misère.Incapablede sedéfairede lourdes chaînesde la dépendance pour enfin faire un retour en soi et s’adjuger une identité.
1
0
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.