L'ère du serpent

De
Publié par

L'ère du serpent fait suite au roman Le crocodile assassiné. Galoua, l'opposant historique du pays le plus prospère du continent noir, Katacuna, évolue dans un univers fantasmagorique sur lequel plane encore l'ombre du président Koumalan. La funeste présence spectrale de ce dernier semble étrangement influer sur la guerre de succession à laquelle se livrent ses trois héritiers potentiels.
Publié le : jeudi 1 mars 2012
Lecture(s) : 44
EAN13 : 9782296484641
Nombre de pages : 300
Prix de location à la page : 0,0169€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
L
è
r
e
 
d
u
s
e
r
p
e
n
t
Lettres des Caraïbes Collection dirigée par Maguy Albet Déjà parus Joël ROY,Variations sur un thème détestable, 2011. Jean-Claude JANVIER-MODESTE,Un fils différent, 2011. Beaudelaine PIERRE,La Négresse de Saint-Domingue, 2011. SAST,Le Sang des Volcans, 2011. Claire Marie GUERRE,Clone dange, 2011. Sabine ANDRIVON-MILTON,Anatole dans la tourmente du Morne Siphon, 2010. José ROBELOT,Liberté Feuille Banane, 2010. Yollen LOSSEN,La peau sauvée, 2010. Sylviane VAYABOURY,La Crique. Roman, 2009. Camille MOUTOUSSAMY,Princesse Sit. Aux sources des lépopée du Rmyana, 2009. Gérard CHENET,Transes vaudou dHaïti pour Amélie chérie, 2009. Julia LEX,La saison des papillons, 2009. Marie-Lou NAZAIRE,Chronique naïve dHaïti, 2009. Edmond LAPOMPE-PAIRONNE,La Rivière du Pont-de-Chaînes, 2009. Hervé JOSEPH,Un NegMawon en terre originelle. Un périple africain, 2008. Josaphat-Robert LARGE,Partir sur un coursier de nuages, 2008. Max DIOMAR,1 bis, rue Schoelcher, 2008. Gabriel CIBRELIS,La Yole volante, 2008. Nathalie ISSAC,Sous un soleil froid. Chroniques de vies croisées, 2008. Raphaël CADDY,Les trois tanbou du vieux coolie, 2007. Ernest BAVARIN,Les nègres ont la peau dure, 2007. Jacqueline Q. LOUISON,Le crocodile assassiné, 2006. Claude Michel PRIVAT,La mort du colibri Madère, 2006. Danielle GOBARDHAN VALLENET,Dumanoir, lincroyable destinée, 2006. Max DIOMAR,Flânerie guadeloupéenne, 2006. Le Vaillant Barthélemy ADOLPHE,Le papillon noir, 2006.
Jacqueline Q. Louison           L’ère du serpent    (suite duCrocodile assassiné) 
Ouvrages du même auteur Publication scien u tifiq e Les puritains et la fondation spirituelle des Etats-Unis d aris)Amérique (Edilivre-A p Romans L tt )e crocodile assassiné (LH arma an Le canari brisé (Ibis Rouge) Recueil de nouvellesCicatrices (Edilivre-Aparis) Recueils de poèmes aris Le poète est un peintre (Edilivre-Ap ) Emotions (Edilivre-Aparis)Toute ressemblance avec des personnages réels ne serait que pure coïncidence
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96132-6 EAN : 9782296961326
Dans le conte initiatique Kaydara [] trois héros entreprennent une quête, dont le but est la réalisation plénière de lindividu parvenu à percer le mystère des choses et de la vie. Lhomme, en effet, est considéré comme pouvant vivre selon trois états : un état grossier, tout extérieur, appelé « écorce » ; un état médian, déjà plus affiné, appelé « bois », et enfin un état essentiel, central, appelé « cur ». Parmi les trois héros de ce conte, deux dentre eux représentent lun « lécorce » et lautre « le bois ». Ils ne termineront pas leur voyage. Lun sera jeté, comme lécorce, lautre brûlé, comme le bois. Seul le troisième, Hammadi, qui représente « le cur », arrivera à bon port, ayant franchi victorieusement les subtiles épreuves semées sur son chemin. Finalement, non seulement il bénéficiera de son propre voyage, mais également de celui de ses deux compagnons, récupérant et lécorce et le bois, reconstituant ainsi en lui larbre de la connaissance. Chacun de ces voyageurs symbolise donc un état de notre être total.
A. Hampaté Bâ,Aspects de la civilisation africaine, Présence africaine, 1972, pp. 39-40.
La terre est le réceptacle de bien des mystères
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.