Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La dernière fois à Pondichéry

De
186 pages
Professeure bénévole à Pondichéry, l'héroïne-narratrice se retrouve peu à peu coupée de son milieu et amoureuse d'un homme qui sans cesse se dérobe. Elle doit lutter pour ne pas confondre le réel et l'imaginaire, l'objectif et le subjectif, la raison et la folie. Le sujet pourrait être angoissant mais l'auteure le traite avec humour et autodérision, rendant le lecteur complice de ce voyage où s'entrechoquent les deux cultures.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Catherine Brai
LA DERNIÈRE FOIS À PONDICHÉRY Roman
La dernière fois à Pondichéry
Catherine Brai
La dernière fois à Pondichéry
Roman
Du même auteur Un barbare sous les tropiques, roman, Aix-en-Provence, Éditions Persée, 2012. Une enfance à Saigon, roman, Éditions L’Harmattan, Paris, 2014. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-11373-9 EAN : 9782343113739
 Ô Brahma ! Toute chose est le rêve d’un rêve
 Charles-Marie LECONTE DE LISLE
Aéroport de Chennai, cinq heures du matin. L’avion vient d’atterrir. L’aube n’est pas encore levée. Ce n’est pas Thomas « mon amoureux » qui patientera à l’extérieur mais son chauffeur. Il faut trois heures de route pour se rendre à son domicile et j’ai insisté pour qu’il ne passe pas une partie de la nuit en voiture. Depuis un an nous correspondons par e-mail, avec des messages d’une grande tendresse parfois, et d’autres qui ne servent qu’à maintenir le contact. Mais il y a deux semaines contre toute attente, il m’a invité en Inde. Je lui ai demandé si venir pendant la période des fêtes de fin d’année le dé-rangerait. « Pas du tout, m’a-t-il répondu. Vous venez quand vous voulez et vous resterez autant de temps qu’il vous plaira. Vous pourrez occuper ma maison de Pondichéry où deux bonnes résident en permanence et prendront soin de vous, ou séjourner à Raina. Si vous êtes à Pondichéry, on ne se retrouvera que le week-end. A Raina où je travaille, on pourra se voir tous les jours mais cette ville manque de dis-tractions. Vous déciderez une fois que vous serez là. » Quelle femme célibataire ne voudrait pas être à ma place ? Une de mes amies en m’accompagnant à l’aéroport m’a fait cette recommandation : « Prends les rubis et les émeraudes que ton maharadjah te donnera. Et si tu ne les
9